Build 2019 : Microsoft voudrait rendre son AN Cortana meilleur pour tenir des conversations
Principalement pour une utilisation en entreprise

82PARTAGES

7  0 
Dans le but de mieux comprendre les cas d'utilisation pratiques de l'IA et l'émergence de la voix en tant qu'entrée informatique, l’entreprise texane Loup Ventures teste régulièrement les assistants numériques les plus courants et les haut-parleurs intelligents. L'étude de 2018 a permis d’avoir une idée de la qualité globale des résultats fournis par les assistants vocaux les plus populaires. L’étude s’est appesantie uniquement sur les assistants intégrés aux smartphones à savoir Siri, Google Assistant, Alexa et Cortana. 800 questions leur ont été posées. Et les résultats fournis par les quatre assistants ont été jugés sur la base de deux critères : la compréhension de la question et l’exactitude de la réponse. Voici les résultats qui en ont découlé :
  • Google Assistant : 85,5 % de réponses correctes contre 74,8 % un an auparavant et 100 % de questions comprises contre 99 % en 2017.
  • Siri : 78,5 % de réponses correctes contre 66,1 % un an auparavant et 99 % de questions comprises contre 95 % en 2017.
  • Alexa : 61,4 % de réponses correctes et 98 % de questions comprises ;
  • Cortana : 52,4 % de réponses correctes contre 48,8 % un an auparavant et 98 % de questions comprises contre 97 % en 2017.



Notons que presque toutes les questions que les assistants n’ont pas comprises contenaient des noms propres. Le lot de questions a été scindé en cinq catégories. Voici le pourcentage de bonnes réponses des assistants vocaux par catégorie de questions :
  • la localisation (88 % pour Google Assistant, 87 % pour Siri et 63 % pour Alexa et Cortana) ;
  • le commerce (77 % pour Google Assistant, 60 % pour Siri, 44 % pour Alexa et 20 % pour Cortana) ;
  • la navigation (91 % pour Google Assistant, 83 % pour Siri, 55 % pour Cortana et 53 % pour Alexa) ;
  • l’information (93 % pour Google Assistant, 78 % pour Alexa, 70 % pour Siri et 63 % pour Cortana) ;
  • la commande (90 % pour Siri, 76 % pour Google Assistant, 54 % pour Alexa et 47 % pour Cortana).

La supériorité de Google Assistant dans la catégorie Information a frappé les chercheurs non seulement à cause du nombre de réponses correctes, mais aussi et surtout à cause de la profondeur et de la réelle utilité des réponses. Les chercheurs attribuent la supériorité de Google Assistant à une fonction de recherche intégrée qui lui permet de lire les résultats de recherches à haute voix. Ils admettent qu’ils s’attendaient à voir Alexa gagner haut la main dans la catégorie Commerce, mais la majorité de leurs questions sur cette catégorie concernaient la recherche de produits et non l’achat de produits. Comme on pouvait s’y attendre, Siri et Google Assistant ont fait très fort dans les catégories Navigation et Localisation.

Microsoft change de perspective, il n’est plus question de concurrence

Si Cortana, l’assistant numérique de Microsoft, s’est retrouvé derrière Google Assistant et Alexa en 2018, l’éditeur de Windows a annoncé son intention de prendre une approche différente à la compétition. S'adressant aux journalistes lors d'une conférence de presse tenue en janvier 2019, le PDG de Satya Nadella a révélé que Microsoft ne considère plus Cortana comme un concurrent d'Alexa ou de Google Assistant. « Cortana doit être cette compétence pour tous les abonnés à Microsoft 365 », a expliqué Nadella. « Vous devriez pouvoir l’utiliser dans Google Assistant, dans Alexa, comme vous le feriez pour utiliser nos applications sur Android et iOS. C’est au moins ce que nous souhaitons savoir ».

Microsoft s’est déjà associé à Amazon pour permettre l’intégration de Cortana et d’Alexa. Lors du lancement du partenariat, Nadella a comparé les assistants numériques aux navigateurs Web qui doivent être interopérables et accéder à des informations similaires. Il est maintenant clair que Nadella considère Cortana comme une application ou un service qui fonctionnera sur plusieurs plateformes. Cependant, Microsoft devra toujours convaincre Google que l’intégration de Cortana est une bonne idée.

Au lieu de rivaliser avec Alexa, Nadella admet qu’il était difficile de créer du matériel et des logiciels uniques. Microsoft a choisi de faire de Cortana « une compétence précieuse que quelqu'un qui utilise Alexa peut appeler », plutôt que de rivaliser avec des haut-parleurs intelligents.


Cortana désormais meilleur pour tenir une conversation afin d’aider les travailleurs ?

Son objectif ayant changé, Microsoft semble maintenant développer Cortana sur le domaine des interactions conversationnelles pour les travailleurs qui organisent leurs journées. Lors de la conférence des développeurs de Microsoft organisée cette année, la société montre des exemples de la manière dont Cortana sera en mesure de répondre aux conversations et d’organiser des réunions et des rappels de manière proactive.

Cortana peut déjà intégrer un grand nombre de ces fonctionnalités aujourd’hui, mais c’est l’élément conversationnel qui a été amélioré. L’année dernière, Microsoft a acquis Semantic Machines, qui, en association avec des chercheurs de Microsoft, permet de créer une intelligence artificielle conversationnelle qui associera compétences et contexte pour permettre aux assistants numériques tels que Cortana de faire ce que vous leur demandez.

À ce propos, David Ku, responsable IA et recherches chez Microsoft, avait déclaré « Nous sommes ravis d’annoncer aujourd’hui que nous avons acquis Semantic Machines Inc., une société basée à Berkeley, en Californie, qui a développé une nouvelle approche révolutionnaire pour la construction de l’IA conversationnelle. Leur travail utilise la puissance de l’apprentissage automatique pour permettre aux utilisateurs de découvrir, accéder et interagir avec des informations et des services d’une manière beaucoup plus naturelle, et avec beaucoup moins d’efforts ».

« La société est dirigée par de nombreux pionniers de l’IA conversationnelle, y compris l’entrepreneur en technologie Dan Roth et deux des chercheurs d’IA en langue naturelle les plus en vue et les plus innovants au monde. En combinant la technologie de Semantic Machines avec les avancées de Microsoft en matière d’intelligence artificielle, nous visons à offrir des expériences utilisateur puissantes, naturelles et plus productives qui feront passer l’informatique conversationnelle à un nouveau niveau. Nous sommes ravis d’apporter l’équipe Semantic Machines et leur technologie à Microsoft », a-t-il continué.


Scénario montré durant la conférence dédiée aux développeurs

Conçu pour connecter des services appartenant à Microsoft et même à des fournisseurs tiers, les assistants numériques tels que Cortana peuvent obtenir le contexte approprié lorsque vous lui demandez d’ajouter une entrée de calendrier ou d’organiser des réservations.

Microsoft vise toutefois vraiment ces nouvelles fonctionnalités pour les entreprises. La société a fait la démonstration de cette nouvelle intelligence artificielle conversationnelle d’une manière ciblée sur les travailleurs qui font des demandes de réunion et modifient les horaires de leurs collègues. Microsoft envisage un avenir dans lequel chaque entreprise aura son propre assistant virtuel, tout comme un site Web, et pourra interagir et interagir les unes avec les autres pour faire avancer les choses. Microsoft met ce nouveau moteur de conversation à la disposition des développeurs via le Bot Framework de la société, qui sera également intégré à Cortana.

C’est certainement plus un changement délibéré pour Cortana. Microsoft a transféré Cortana de sa division de recherche en intelligence artificielle pour intégrer son équipe Expériences et périphériques à la fin de l’année dernière, soulignant l’importance de son rôle d’assistant pour plusieurs produits et plateformes. Le chef de la division Cortana a quitté Microsoft l’année dernière et la société a repositionné Cortana sous Windows 10, notamment en le séparant de la recherche et en désactivant l’assistant numérique au cours du processus de configuration.

Source : Build 2019 Microsoft

Voir aussi :

Microsoft ne voit plus Alexa ou Google Assistant comme des concurrents de Cortana, mais des partenaires qui l'aideraient à tirer son épingle du jeu
Microsoft publie la build 18317 de Windows 10 Insider Preview 19H1 en Fast Ring avec Cortana dissocié de l'interface de recherche classique
Windows 10 : Microsoft met Cortana sur sourdine lors de l'installation d'une version Entreprise ou Pro, suite aux plaintes des utilisateurs
Microsoft aurait commencé à vendre l'Echo Dot d'Amazon dans son magasin en ligne et modifié ses priorités pour Cortana

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Intelligence artificielle

Partenaire : Hébergement Web