L'IA aurait-elle créé trois fois plus d'emplois qu'elle en a détruits en 2018 ? Oui
Selon un rapport de ZipRecruiter

Le , par Bill Fassinou

33PARTAGES

11  0 
ZipRecruiter, un marché de l'emploi en ligne destiné aux demandeurs d'emploi et aux employeurs, a rendu public la semaine dernière le rapport d'une étude sur l’avenir du travail. Dans son rapport, ZipRecruiter a expliqué que la crainte de perdre son emploi au profit de l’intelligence artificielle continue de se faire ressentir au niveau des demandeurs d’emploi. Cette crainte atteindrait un demandeur d’emploi sur cinq. ZipRecruiter a rapporté que les employeurs de plusieurs industries ont commencé à offrir davantage de formation à leurs employés pour se préparer à l’avenir du travail.

L’étude de ZipRecruiter a porté sur des données de ZipRecruiter extraites de plus de 50 millions d'offres d'emploi, des résultats d'enquêtes menées par plus de 11 000 demandeurs d'emploi et de 500 employeurs, ainsi qu'une analyse approfondie des effets de l'intelligence artificielle sur cinq industries en transition. Les conclusions tirées par le cabinet sont nombreuses, mais une en particulier retient l’attention. Le rapport d’étude a révélé que même si l’IA sera amenée à réduire le nombre d'emplois dans des certaines d'industries, elle créera également de nouveaux produits et services, de nouveaux marchés et améliorera la productivité et le travail.

Les études sur les bouleversements que pourrait entraîner l’IA dans le monde du travail sont nombreuses et la plupart d’entre elles estiment que l’IA supplantera une grande partie des emplois existants aujourd’hui. Pour ZipRecruiter, il ne fait aucun doute que l'intelligence artificielle transformera le marché du travail, mais la création d’emplois sera la chose la plus remarquée. Les machines sont de plus en plus performantes et qualifiées que les humains pour effectuer des tâches et permettre des gains d’efficacité dépassant largement l’impact des technologiques antérieures.

À ce titre, ZipRecruiter estime que les implications pour les employeurs comme pour les demandeurs d’emploi sont importantes. Il a essayé de prouver par son étude que contrairement à ce que croient beaucoup de personnes, l’intelligence artificielle a créé plus d’emplois qu’elle en a détruits. Selon son rapport, l'intelligence artificielle alimente une vague de nouvelles approches des industries existantes, créant ainsi de nouvelles opportunités de carrière. Le rapport d’étude annonce que 44 % des entreprises interrogées par ZipRecruiter cette année ont déclaré avoir recours à une forme quelconque d'IA. Parmi ceux qui ne le font pas actuellement, 23 % prévoient de le faire à l'avenir et 46 % des travailleurs interrogés par ZipRecruiter ont déclaré travailler régulièrement avec une forme ou une autre d'IA.


L’étude semble refléter le même avenir du travail que Byron Reese a décrit en janvier 2019. Byron Reese est le PDG et l'éditeur de la société de recherche technologique Gigaom. Selon lui, l'IA ne constitue en aucun cas une menace pour l’emploi. Elle en créera des millions de plus qu'elle en détruira, dit-il. D’ailleurs, pour ZipRecruiter, les utilisations les plus réussies et les plus abouties de l’intelligence artificielle sont les cas où elle a été utilisée en collaboration avec des êtres humains plutôt qu’en remplacement de ces derniers. Cependant, ZipRecruiter est bien d’accord sur le fait que certains emplois vont disparaître à cause de l’IA.

Selon le cabinet, au fur et à mesure que des emplois disparaissent, d’autres naissent. D’après le rapport d’étude, compte tenu de la croissance des entreprises, il y avait environ 5 fois plus de nouvelles offres d'emploi dans les professions en croissance que de pertes d'emplois dans les professions en déclin en 2018 par rapport à 2017. Parmi les changements directement imputables à Internet et à l'IA, ils ont été environ trois fois plus nombreux. Selon le BLS (Bureau of Labor Statistics), les emplois dont les offres chutent rapidement (projection de 2016 à 2026) sont, entre autres, les agents de stationnement, les opérateurs de machines textiles, les agents de traitement de texte et les dactylographes, les maîtres de poste, etc.


Parallèlement, sur la base des offres d’emplois traitées sur sa plateforme, ZipRecruiter a annoncé que les emplois créés par l’IA et qui possèdent les croissances les plus rapides entre 2017 et 2018 sont : les experts en mégadonnées pour une croissance de 340 %, les développeurs d’applications mobiles (186 %), les spécialistes SEO (180 %), les développeurs Web (179 %) et les responsables marketing sur les réseaux sociaux, avec une croissance d’environ 163 %. Selon ZipRecruiter, nous sommes en présence d’une technologie qui est en train de révolutionner le monde du travail. En citant un autre rapport sur l’IA, ZipRecruiter a décrit cette révolution en trois étapes, notamment l’intelligence assistée, l’intelligence augmentée (à l’horizon 2030) et l’intelligence autonome au-delà de 2030.

ZipRecruiter explique que de nos jours, les progrès de l’IA sont encore à l’étape d’une assistance à l’intelligence humaine. Les algorithmes d'apprentissage automatique aident l'intelligence humaine en automatisant des tâches répétitives et en analysant des jeux de données volumineux. À l’horizon 2030, le rapport prévoit l’émergence d’une forme d’intelligence augmentée, car les systèmes basés sur l'IA développeront des capacités de prise de décision, menant à une relation collaborative et productive entre l'homme et les machines. Enfin, au-delà de 2030, l’on pourrait voir naître des machines totalement autonomes. Les machines seront conçues pour agir seules, capables à la fois de prendre des décisions et d’intelligence émotionnelle.


Cela dit, en s’adressant aux onze mille demandeurs d'emploi utilisant sa plateforme afin de connaître leur point de vue sur l'avenir de l'IA, l’entreprise a observé ce qui suit : un demandeur d’emploi sur cinq craint de perdre un jour son emploi à cause de l'IA ; 1/3 de ceux qui sont âgés de 18 à 22 ans craignent d'être remplacés par l'IA ; 21 % craignent de perdre leur propre emploi au profit d'IA ; 48 % craignent que l'IA supprime les emplois en général et environ 58 % parmi eux pensent que l’IA va détruire plus d'emplois qu'elle n'en créera. Les employeurs sont également préoccupés par la propagation de l'IA dans leurs industries respectives, mais leur perspective actuelle pourrait représenter une opportunité pour les demandeurs d'emploi.

Parmi les 500 employeurs qui ont donnés leur avis sur le sujet, 81 % ont déclaré qu’ils préféreraient embaucher du personnel plutôt que de mettre en place un système totalement autonome. Ceci contredit l’idée selon laquelle les employeurs voudraient un système entièrement automatisé. Les prévisions de ZipRecruiter démontrent que l’IA créera énormément d’emplois d’ici les vingt prochaines années dans plusieurs domaines de travail dans le monde. Selon le rapport, l’IA a prouvé qu’elle sera utile dans les domaines tels que la santé, la conduite, les industries de fabrication, etc. En gros, la technologie va générer plus d’emplois qu’elle en détruira.

De plus, notons qu’en septembre 2018, une étude du World Economic Forum avait annoncé que l’IA et la robotique vont générer près de 60 millions d'emplois de plus qu'elles en détruiront d'ici 2022. Le World Economic Forum (WEF), une fondation suisse à but non lucratif, a établi une estimation selon laquelle la robotique et l’intelligence artificielle généreraient 58 millions d’emplois de plus qu’elles n’en coûteront au cours des cinq prochaines années. Dans le même temps, lit-on dans le rapport « The Future of Jobs 2018 », d’ici 2022, les technologies d’automatisation et d’intelligence artificielle pourraient également entraîner la suppression de 75 millions d’emplois. Pendant ce temps, elles pourraient potentiellement en créer 133 millions.

Source : Rapport de l'étude

Et vous ?

Les conclusions de ce rapport vous semblent-elles pertinentes ou pas ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

L'IA constitue-t-elle une menace contre l'emploi ? Non, elle en créera des millions de plus qu'elle n'en détruira selon Byron Reese, voici comment

L'IA remplacera la plupart des emplois actuels, mais avec une forte augmentation de la richesse globale, selon Sam Altman, cofondateur d'OpenAI

L'IA et la robotique vont générer près de 60 millions d'emplois de plus qu'elles en détruiront d'ici 2022, selon un rapport du World Economic Forum

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de super_navide
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 14:46
Oui peut-être , mais les gens qui perde leurs emplois ne peuvent pas postuler aux emplois créer.
Et souvent il y a une pénurie pour les emplois créés.
Donc au bout du compte , il y a pas de résolution du problème du chômage.
Il y a des gens au chômages qui ne pourront pas postuler aux emplois créer.
6  2 
Avatar de Dgamax
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 15:07
C'est normal car pour le moment c'est principalement de l'expérimentation mais une fois appliqué dans des services/logiciels, il y a de grande chance que ça s'inverse.
Rien que pour la conduite autonome, le jour ou ça se lance vraiment, les taxi, chauffeur de bus/camion seront vite remplacé.
4  0 
Avatar de virginieh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 15:45
Aujourd'hui, on est à la période ou on a besoin de recruter dans l'IA à implémenter, postes qui pour certains, voire beaucoup ne seront plus necessaires une fois qu'elle sera vraiment implémentée.
Aujourd'hui, on est à la période ou l'IA n'a pas encore pris place dans la société et n'a donc pas ou très peu détruit d'emplois.

Par exemple comme dit plus haut le transport (ce qui va sans doute être le secteur ou ça va faire le plus mal vu le nombre de travailleurs : j'ai vu quelque part que ça représentait 80% des travailleurs mondiaux)
On commence à essayer de remplacer les conducteurs par des IA, donc on a déjà embauché sur tous les postes necessaires à son développement. Mais une fois que l'IA sera considérée comme assez fiable, en ce qui concerne les devellopeurs par exemple les équipes seront réduites par 3 ou 4 au moins.
A contrario, comme elle n'est pas encore fiable, l'IA n'a pas ou que très peu détruit d'emploi dans les transports, mais quand tous les conducteurs humains seront redondants c'est là qu'on verra vraiment les pertes de postes.

Donc cette étude faite aujourd'hui dans les conditions que j'ai dites, est inutile, et essayer de s'en servir pour rassurer les gens c'est de la malhonneteté intellectuelle.
4  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 16:16
L'IA a un impact très modéré à l'heure actuelle car il y a pénurie de talents. Mais je rappelle l'étude de l'OCDE qui prévoit 14% de chômeurs d'ici 20 ans si personne ne s'organise pour y réagir. Car il va falloir faire avec, y être formés (surtout pour les développeurs) et savoir la manier. Donc il y aura les plus qualifiés et les moins qualifiés qui auront toujours du boulot. Cela ne sert à rien de se révolter contre : même l'industrie du numérique va être changée en profondeur. Dans les 20 ans à venir, le manque de ressources se focaliseront sur la cybersécurité et l'IA. Les plus à plaindre seront les moyennement qualifiés. Donc il reste du temps pour ne plus en former afin d'amortir l'impact dans les 20 prochaines années en les réorientant vers des emplois plus qualifiés.

@virginieeh tu as du mal lire : le transport ne concerne pas 80% des travailleurs mondiaux
3  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/07/2019 à 8:40
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
Alors je ne suis d'accord avec personne ici.

Je ne comprend pas comment on peut affirmer que l'ia vas détruire des emploies. Pourquoi les voitures autonomes déjà détruirais t'elle des emploies ?

1) prenons l'avion, a une époque dans l'avion il y'avait le pilote, le copilote et le mécanicien, l'informatique a pu se débarrasser du mécanicien, pas de bol tous ces emploies...
MAIS en même temps le nb de vols d'avions a littéralement explosé ce qui a crée pleins d'emploies.

Moi je vois l'ia comme une nouvelle façon de consommer, de consommer des produits plus spécialisé, plus personnalisé, de faire des cas par cas.
C'est un retour aux sources, oublier un peu l'usine IKEA en pologne qui fabrique 10000000 de même meuble, penser plutôt a une entreprise dans votre quartier fabriquant votre meuble avec une IA qui présélectionne pour vous en fonction de vos goûts et critère le meuble dont vous avez besoin et l'imprimante 3D.

L'usine de demain c'est pas l'usine qui fabrique 3 milliards de pièce par secondes et détenue par 2-3 actionnaires milliardaires, mais bien des petites usines qui fabrique des pièces unique détenue par des millions de gugus.

2) reprenons l'avion, car en cette période de pollution cela ne fait pas tropo de mal de quitter ce pays polluer pour aller 1 semaine en algérie a pas cher.
L'avion est autonome depuis quoi 20-30 ans déja, pourquoi il y'a t'il toujours des pilotes humains ?

Qui ici peut me prouver que l'on soit capable de faire une voiture réellement autonome ? capable de rouler aussi bien sur autoroute (facile) que sur une route de caillou au milieu de la campagne ?
Je vais vous parler technique désormais car beaucoup ici vénère le terme IA comme un dieu
Les algorithmes utilisé pour l'apprentissages ont tous des problèmes, il ne suffit pas d'avoir un énorme dataset pourque sa marche. Les réseaux de neurones ont des faiblesses, les phénomènes rare par exemple passe a la trappe, les algorithmes de détection des phénomène rare (la détection d'oulier avec un lof par exemple) sa n'apprend pas sa classifie.
les algorithme évolutionnsites comme les GA trouve souvent de bonne solution mais pas la meilleur...etc.

heureusement on a en backend des datascientistes et des architectes en amont qui concoivent une architecture flexible et prenne en entrée un dataset nettoyer et filtré pour que la démo a présenter a bas peuple ou a son directeur de these vmarche comme par magie... mais hélas dans la vrai vie on a pas un taux de réussite de 99.99% comme vanté dans son notebook jupyter mais plutot 30%

Pour pallier a ces problèmes, évidmeent nos ingénieures et doctorants payé une fortune perde 6 mois minimum pour nous pondre des mélanges d'algorithmes pour essayer d'avoir que les avantages sans les inconvénient par exemple entraîner un réseau de neurone pas des algorithme génétique, utilise des RNN ou des LSTM en fonction si les données sont des timeseries ou pas mais la c'est le coique.
Alors ils sont content ils sont passé de 30% à 70% wow génial... du coup on génère un modèle d'entrainement, on loue un super calculateur de chez amazon pendant 1 semaine, une fois le modele crée on l'envoit au client mais pas de bol le client en 6 mois il a évolué et ces données de départ sont différente de celle d'azujourd'hui allez c'est repartis pour 6 mois de taff pour trouver la meilleur combinaison d'algo qui déchire.

au final l'ia c'est bien pour les cas généraux comme la conduite autonome sur les autoroute aux USA mais si par malheure la voiture se retrouve sur une "autoroute" en algérie alors la c'est le drame.
Car la conduite c'est pas universelle, je sais prenant souvent l'avion et voyagant dans le monde entier parceque voila fuck la planete, que la conduite a alger a paris, en Inde et a Jerusalem est très différente, mention spéciale pour l'inde ou j'ai faillit crever.

petite boutade dans mon appart avec la clim a fond :
Et vous savez quoi, j'habite en grande et ma voiture et vignette 5/5 et fuck the planet, si vous voulez que je pollue pas que macron m'offre une voiture électrique, j'ai pas 40000€ a mettre dans une voiture électrique "autonome". surtout que ma diesel fait 800 borne comme 400-500 pour ton électrique au mieux. Alors niveau voiture autonomme ma diesle est tres bien déja
Ça me pique les yeux !

Sinon globalement pour l'instant l'IA c'est comme la BlockChain, beaucoup de battage mais peu de résultats concrets... Après savoir ce qu'il en sera dans vingt ans... Autant demander à madame Irma de regarder dans sa boule de cristal !
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 15:09
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Parallèlement, sur la base des offres d’emplois traitées sur sa plateforme, ZipRecruiter a annoncé que les emplois créés par l’IA et qui possèdent les croissances les plus rapides entre 2017 et 2018 sont : les experts en mégadonnées pour une croissance de 340 %, les développeurs d’applications mobiles (186 %), les spécialistes SEO (180 %), les développeurs Web (179 %) et les responsables marketing sur les réseaux sociaux, avec une croissance d’environ 163 %. Selon ZipRecruiter, nous sommes en présence d’une technologie qui est en train de révolutionner le monde du travail. En citant un autre rapport sur l’IA, ZipRecruiter a décrit cette révolution en trois étapes, notamment l’intelligence assistée, l’intelligence augmentée (à l’horizon 2030) et l’intelligence autonome au-delà de 2030.
Ça colle pas leur truc, il y a très peu d'experts en mégadonnées comparé au nombre d'opérateur à l'usine.
Sur terre il y a plus de gens qui bossent dans une grande surface que de développeurs web.
Donc ok on peut être content que dans le domaine de la tech ça recrute un peu, mais ça représentera toujours moins de monde que ceux qui vont perdre leur emploi.
3  1 
Avatar de earp91
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 16:37
C'est surement très naïf de ma part mais, dans tous les cas, je vois mal une plateforme dont le gagne pain est le recrutement pondre une étude disant que les emploies vont disparaître, et donc, la dite plateforme aussi.

Donc oui, comme du plus haut, dès que les premières IA passeront en prod, si je puis dire, le nombre d'emploi va être drastiquement réduit.

Donc oui, une étude qui brasse du vent.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 16:24
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Dans les 20 ans à venir, le manque de ressources se focaliseront sur la cybersécurité et l'IA.
Il n'y a pas besoin de dizaines de millions de personnes dans ces domaines.
Donc là les jeunes peuvent aller se former dans la sécurité et l'IA aujourd'hui, mais dans 20 ans ce sera saturé, il y aura trop de candidats et pas assez de place
0  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2019 à 22:10
Alors je ne suis d'accord avec personne ici.

Je ne comprend pas comment on peut affirmer que l'ia vas détruire des emploies. Pourquoi les voitures autonomes déjà détruirais t'elle des emploies ?

1) prenons l'avion, a une époque dans l'avion il y'avait le pilote, le copilote et le mécanicien, l'informatique a pu se débarrasser du mécanicien, pas de bol tous ces emploies...
MAIS en même temps le nb de vols d'avions a littéralement explosé ce qui a crée pleins d'emploies.

Moi je vois l'ia comme une nouvelle façon de consommer, de consommer des produits plus spécialisé, plus personnalisé, de faire des cas par cas.
C'est un retour aux sources, oublier un peu l'usine IKEA en pologne qui fabrique 10000000 de même meuble, penser plutôt a une entreprise dans votre quartier fabriquant votre meuble avec une IA qui présélectionne pour vous en fonction de vos goûts et critère le meuble dont vous avez besoin et l'imprimante 3D.

L'usine de demain c'est pas l'usine qui fabrique 3 milliards de pièce par secondes et détenue par 2-3 actionnaires milliardaires, mais bien des petites usines qui fabrique des pièces unique détenue par des millions de gugus.

2) reprenons l'avion, car en cette période de pollution cela ne fait pas tropo de mal de quitter ce pays polluer pour aller 1 semaine en algérie a pas cher.
L'avion est autonome depuis quoi 20-30 ans déja, pourquoi il y'a t'il toujours des pilotes humains ?

Qui ici peut me prouver que l'on soit capable de faire une voiture réellement autonome ? capable de rouler aussi bien sur autoroute (facile) que sur une route de caillou au milieu de la campagne ?
Je vais vous parler technique désormais car beaucoup ici vénère le terme IA comme un dieu
Les algorithmes utilisé pour l'apprentissages ont tous des problèmes, il ne suffit pas d'avoir un énorme dataset pourque sa marche. Les réseaux de neurones ont des faiblesses, les phénomènes rare par exemple passe a la trappe, les algorithmes de détection des phénomène rare (la détection d'oulier avec un lof par exemple) sa n'apprend pas sa classifie.
les algorithme évolutionnsites comme les GA trouve souvent de bonne solution mais pas la meilleur...etc.

heureusement on a en backend des datascientistes et des architectes en amont qui concoivent une architecture flexible et prenne en entrée un dataset nettoyer et filtré pour que la démo a présenter a bas peuple ou a son directeur de these vmarche comme par magie... mais hélas dans la vrai vie on a pas un taux de réussite de 99.99% comme vanté dans son notebook jupyter mais plutot 30%

Pour pallier a ces problèmes, évidmeent nos ingénieures et doctorants payé une fortune perde 6 mois minimum pour nous pondre des mélanges d'algorithmes pour essayer d'avoir que les avantages sans les inconvénient par exemple entraîner un réseau de neurone pas des algorithme génétique, utilise des RNN ou des LSTM en fonction si les données sont des timeseries ou pas mais la c'est le coique.
Alors ils sont content ils sont passé de 30% à 70% wow génial... du coup on génère un modèle d'entrainement, on loue un super calculateur de chez amazon pendant 1 semaine, une fois le modele crée on l'envoit au client mais pas de bol le client en 6 mois il a évolué et ces données de départ sont différente de celle d'azujourd'hui allez c'est repartis pour 6 mois de taff pour trouver la meilleur combinaison d'algo qui déchire.

au final l'ia c'est bien pour les cas généraux comme la conduite autonome sur les autoroute aux USA mais si par malheure la voiture se retrouve sur une "autoroute" en algérie alors la c'est le drame.
Car la conduite c'est pas universelle, je sais prenant souvent l'avion et voyagant dans le monde entier parceque voila fuck la planete, que la conduite a alger a paris, en Inde et a Jerusalem est très différente, mention spéciale pour l'inde ou j'ai faillit crever.

petite boutade dans mon appart avec la clim a fond :
Et vous savez quoi, j'habite en grande et ma voiture et vignette 5/5 et fuck the planet, si vous voulez que je pollue pas que macron m'offre une voiture électrique, j'ai pas 40000€ a mettre dans une voiture électrique "autonome". surtout que ma diesel fait 800 borne comme 400-500 pour ton électrique au mieux. Alors niveau voiture autonomme ma diesle est tres bien déja
1  1 
Contacter le responsable de la rubrique Intelligence artificielle

Partenaire : Hébergement Web