Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La police chinoise utilise une caméra basée sur l'IA et des analyses raciales pour suivre les Ouïghours
Et les distinguer de la majorité Han

Le , par Bill Fassinou

73PARTAGES

15  0 
La Chine est sans doute l’une des premières nations dans le monde où la surveillance de masse est bien enracinée dans les activités de l’État. Ce lundi, IPVM, une autorité mondiale en matière de vidéosurveillance, a rapporté que la police chinoise utilise désormais une caméra basée sur l'IA et des analyses raciales pour suivre les Ouïghours et les distinguer de la majorité Han. La caméra, DS-2CD7A2XYZ-JM/RX, est commercialisée par la société chinoise Hikvision sur son site Web. Selon IPVM, c’est une caméra basée sur l'IA qui identifie automatiquement les Ouïghours.

IPVM est une autorité mondiale en matière de vidéosurveillance, fournissant des rapports, des recherches et des résultats de test. Elle fournit également des informations sur la vidéosurveillance dans le monde. Cette semaine, IPVM a rapporté que la police chinoise utilise désormais une caméra basée sur l'IA et des analyses raciales pour suivre les Ouïghours et les distinguer de la majorité Han. Cette information survient pendant que les manifestations continuent de faire rage dans la province autonome de Hong Kong depuis cinq mois environ.

La caméra est identifiée sous le nom de DS-2CD7A2XYZ-JM/RX et est commercialisée par Hikvision, une entreprise chinoise spécialisée dans la conception et la fabrication de matériel de vidéosurveillances. Elle a été fondée en 2001. Elle est en partie détenue à 39,59 % par China Electronics Technology Group, une entreprise chinoise publique. Sur son site Web, Hikvision a précisé dans les caractéristiques de la caméra qu’elle prend en charge la reconnaissance ouïghoure. Hikvision aurait supprimé la page du produit dans un premier temps après l’article d’IPVM.

En effet, les Ouïghours ne sont pas d'origine ethnique chinoise, mais vivent dans la région dite autonome du Xinjiang en Chine. Le nom de la région suggère que les Ouïghours jouissent de l'autonomie. Mais tout comme le Tibet, le Xinjiang est une région de Chine étroitement contrôlée. Après le récent conflit du Xinjiang, Pékin a transformé le groupe ethnique ouïghour en un collectif terroriste. Cela a permis à Pékin de justifier sa transformation du Xinjiang en un État sous surveillance. L'islamophobie a également connu une hausse marquée dans toute la Chine.


D’un autre côté, les Han constituent le groupe ethnique le plus important de la République Populaire de Chine (RPC), représentant plus de 90 % de la population du pays, c'est-à-dire ce que la plupart des étrangers appellent le “peuple chinois”. Selon IPVM, en avril 2019, Hikvision était bien conscient des questions de droits de l'homme entourant le Xinjiang, et ce même mois, ils auraient révélé dans l’un de leurs rapports qu'ils avaient « récemment commandé un examen interne » sur la question. IPVM estime que cette analyse de Hikvision a classé seulement les groupes ethniques les plus importants et les plus persécutés.

Selon IPVM, Hikvision a rapidement supprimé la page du produit après que l’autorité se soit renseignée à son sujet, mais la page semble être disponible de nouveau. « Capable d'analyser le sexe (homme, femme), l'origine ethnique (comme les Ouïghours, Han) et la couleur de la peau (comme le blanc, le jaune ou le noir) du personnel cible, si la personne porte des lunettes, des masques, des casquettes ou une barbe, avec un taux de précision non inférieur à 90% », a indiqué Hikvision dans la description du produit sur son site Web.

Cette forme de surveillance par caméra vient s’ajouter à une autre rapportée par le New York Times (NYT) en avril dernier. Selon un rapport du NYT en avril, la police chinoise utilise l'analyse raciale pour traquer les Ouïghours et les distinguer de la majorité Han. « La technologie de reconnaissance faciale, qui est intégrée aux réseaux de caméras de surveillance en pleine expansion de la Chine, recherche exclusivement les Ouïghours en fonction de leur apparence et consigne leurs allées et venues pour recherche et examen », avait indiqué le journal.

Le New York Times a qualifié cela de « nouvelle ère de racisme automatisé ». IPVM n'a pas trouvé d'autres modèles de caméras vendus par Hikvision ou par d'autres fabricants chinois qui citent explicitement la reconnaissance ouïghoure. Toutefois, IPVM a indiqué qu’étant donné la rapidité avec laquelle Hikvision a couvert ce problème et la sensibilité de cette question, il ne serait pas étonnant que les fabricants s’autocensurent, même sur le Web chinois. IPVM estime aussi que ce n’est pas première fois que Hikvision couvre l'analyse des minorités.


De même, c’est la deuxième fois dans l’année où une caméra dotée de grandes capacités de reconnaissance arrive en Chine. En septembre, la Chine a déjà dévoilé une caméra de 500 mégapixels dotée d'IA capable d'identifier un seul visage parmi des dizaines de milliers de personnes, faisant craindre une répression accrue des libertés civiles. La nouvelle technologie, qui peut être intégrée avec la reconnaissance faciale ainsi que la surveillance en temps réel, a été dévoilée lors de la foire industrielle internationale de la Chine en septembre.

Ainsi, pendant les rassemblements incluant de très nombreuses personnes, les visages des individus pourraient être facilement identifiés. Il peut par exemple s’agir d’événements sportifs se produisant dans des stades, mais le dispositif pourrait trouver des applications du côté de l’armée. Il est notamment question de l’intégrer dans un programme de défense à l’échelle du pays. Avant cela, en février, une fuite de données a révélé que la Chine suit près de 2,6 millions de personnes dans Xinjiang, avec 6,7 millions de données GPS collectées en 24h.

« Le profilement racial par l'intelligence artificielle l'intelligence artificielle pour l'extermination culturelle est la nouvelle horreur que nous apporte la haute technologie “Made in China”. Par son rôle clé dans l'édification de l'État chinois de technosurveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans la région d’Ouïghour, Hikvision est directement complice d'un crime aux dimensions historiques : L'internement massif et la torture des Ouïghours, ainsi qu'un nouveau réseau d'usines permanentes de travail forcé », a déclaré Louisa Greve, directrice de la communication du Uyghur Human Rights Project, à IPVM.

Maya Wang, chercheuse principale de Human Rights Watch sur la Chine, a déclaré que les analyses ouïghoures ne sont pas « autorisées dans une perspective internationale des droits humains », en particulier en RPC. « Ce n'est pas seulement du profilage racial ou des préjugés, c'est beaucoup plus fort que ça. C'est le ciblage spécifique d'un groupe de personnes utilisant une technologie automatisée dans le but de les persécuter », a-t-elle expliqué.

La SIA (Security Industry Association), association professionnelle américaine créée en 1969 et représentant les fournisseurs de solutions de sécurité électronique et physique qui compte environ 900 entreprises et organisations du secteur de la sécurité, n'a pas répondu à une demande de commentaire venant d’IPVM au sujet d'un de ses membres qui présentait ouvertement des analyses ouïghoures. Selon IPVM, Hikvision a déjà été sanctionné le mois passé par la SIA pour violations des droits de l'homme et abus contre les Ouïghours.

Une autre entreprise membre de la SIA, Aventura Technologies, a aussi été accusée, mais n’a pas été condamnée, dans la semaine dernière par l’organisme. La SIA a déclaré qu'elle examinait le statut de membre d'Aventura et même à supprimer le profil des membres d'Aventura de son site Web. De son côté, Hikvision a refusé d’apporter des commentaires au sujet de la commercialisation d'une caméra avec l'analyse ouïghoure. Cela dit, selon IPVM, Hikvision et ses partisans ont insisté sur le fait que l'entreprise n'est qu'un simple “fournisseur de produits” qui ne peut pas contrôler comment ses caméras sont utilisées ni où elles se retrouvent.

Sources : IPVM, Description de la caméra d’Hikvision

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

La Chine dévoile une caméra de 500 mégapixels dotée d'IA capable d'identifier un seul visage parmi des dizaines de milliers de personnes, faisant craindre une répression accrue des libertés civiles

Une fuite de données révèle que la Chine suit près de 2,6 millions de personnes dans Xinjiang, avec 6,7 millions de données GPS collectées en 24h

Notepad++ : la version 7.8.1 de l'éditeur open source pour Windows est disponible avec le nom de baptême « Free Uyghur », une nouvelle prise de position politique qui divise les internautes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 14:43
L'état français pourrait acheter une caméra, réglée sur les gilets jaunes, c'est plus facile
6  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/11/2019 à 8:43
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Dieu merci, on a la démocratie et la liberté totale d'expression.
Oui ce type de système arrivera en France, mais ça se fera beaucoup plus progressivement, il va falloir plein d'étapes et de prétextes pour mettre en place ce type de surveillance.

Là il y a un article de juin 2018 :
Surveillance : le réseau français "intelligent" d'identification par caméras arrive
La reconnaissance faciale "intelligente" est annoncée comme une nécessité pour le ministère de l'Intérieur. Le modèle chinois de contrôle et surveillance de la population par des caméras et des algorithmes d'identification des personnes semble inspirer le gouvernement et l'administration française qui lance des expérimentations et des partenariats. Explications.
Sinon il y a ça qui date de janvier 2018 (avec un petit côté "délation"):
A Nice, un citoyen peut devenir une caméra de surveillance
Grâce à une application venue d'Israël, 2 000 personnes pourront filmer pendant deux mois les incivilités dont ils sont témoins, dans une ville déjà surarmée de caméras de surveillance.
Le mauvais système de reconnaissance faciale, il voit un visage, il l'analyse, il retrouve l’identité la personne, le bon système de reconnaissance faciale, bon, il voit un visage, il l'analyse, il trouve l’identité de la personne, mais c'est un bon système de reconnaissance faciale.

Ce sera plus simple d'utiliser les services publics grâce à la reconnaissance faciale
Comment la reconnaissance faciale s'installe en France
La mise en place d'Alicem, application permettant d'accéder aux services publics par reconnaissance faciale, relance le débat sur cette technologie. Lycées, banques, bus : celle-là est appelée à prendre une place croissante dans notre vie quotidienne.
Citation Envoyé par denisys Voir le message
A la Chine ?
Ce n'est pas impossible, les pays européens achètent déjà des antennes 5G chinoises.

Après c'est vrai qu'il est arrivé que des ingénieurs française fassent de la merde :
Louvois, le logiciel qui a mis l’armée à terre
Paie des militaires : les ratés du logiciel Louvois pèseront jusqu’en 2021
Les logiciels de paie, cauchemar de l’Etat
Ou alors dans un cahier des charges secret, l'état demande à ce que les logiciels de paie ne fonctionnent pas ^^

Mais bon peut-être que ça se passera mieux pour les logiciels de reconnaissance faciale.
4  0 
Avatar de nasserk
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 12:04
On a les camera racistes en Chine, a quand les robots tueurs racistes, nazi etc...
1  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 17:39
Heureusement aucun pays occidentale n'osera utiliser cette techno à des fins négatives. Ici, Dieu merci, on a la démocratie et la liberté totale d'expression. On est à l'abri. Ouf !
2  1 
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 12:32
Citation Envoyé par nasserk Voir le message
On a les camera racistes en Chine, a quand les robots tueurs racistes, nazi etc...
https://www.developpez.com/actu/9731...ue-coordonnee/
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 13:45
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Le profilement racial par l'intelligence artificielle l'intelligence artificielle pour l'extermination culturelle est la nouvelle horreur que nous apporte la haute technologie “Made in China”. Par son rôle clé dans l'édification de l'État chinois de technosurveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans la région d’Ouïghour, Hikvision est directement complice d'un crime aux dimensions historiques : L'internement massif et la torture des Ouïghours, ainsi qu'un nouveau réseau d'usines permanentes de travail forcé », a déclaré Louisa Greve, directrice de la communication du Uyghur Human Rights Project, à IPVM.
Ça fait très scénario de science-fiction dystopique. La technologie peut être utilisé pour surveiller l'ensemble des individus, ça fait peur. Ce genre de pratique pourrait arriver en France.

Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Ahaha
Ça c'était marrant, les gens ont écrit n'importe quoi à Tay sur Twitter et ça l'a influencé ^^
0  0 
Avatar de denisys
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 21:26
a028762
L'état français pourrait acheter une caméra, réglée sur les gilets jaunes, c'est plus facile
A la Chine ?
Parce que, si c’est comme le porte avion Charles de Gaulle.
Il ne faut pas compter sur l’efficacité des ingénieurs Français !
0  4