Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

John Carmack démissionne de son poste de directeur technique chez Oculus de Facebook,
Pour travailler sur l'intelligence artificielle générale

Le , par Stan Adkens

145PARTAGES

8  0 
Le légendaire programmeur de jeux, John Carmack, part de son poste de directeur de la technologie (CTO) d’Oculus chez facebook, pour poursuivre un objectif beaucoup plus ambitieux : l'intelligence artificielle générale (AGI), une branche de l'intelligence artificielle qui se concentre sur la construction d'une intelligence flexible et semblable à l’intelligence humaine à l'aide de machines. Le récent récipiendaire d'un prix d'excellence pour l'ensemble de ses réalisations en VR, va maintenant contribuer à l'émergence d'une IA humaine. Cependant, Carmack restera « CTO consultant » chez Oculus.

Un porte-parole de Facebook a également confié au magazine Variety que Carmack travaillerait toujours pour Facebook : « La nature de son travail sur Facebook restera la même et il poursuivra un certain nombre de projets. Il continuera à nous conseiller sur la stratégie et la faisabilité technique en construisant des preuves de concept et, comme toujours, en défendant les intérêts de nos utilisateurs. Par exemple, il continuera à travailler sur des projets qui maximisent la qualité visuelle dans un budget limité ».


Carmack a annoncé la nouvelle mercredi dans un article sur Facebook. « J'aurai toujours une voix dans le travail de développement, mais cela ne me prendra qu'une petite partie de mon temps », a-t-il dit. Parlant de sa carrière et de ses projets futurs, il a écrit : « Quant à ce que je vais faire du reste de mon temps : Quand je repense à tout ce que j'ai fait dans le domaine des jeux, de l'aérospatiale et de la VR, j'ai toujours eu le sentiment d'avoir au moins une vague « ligne de mire » sur les solutions, même si elles n'étaient pas conventionnelles ou éprouvées. Je me suis parfois demandé comment j'allais faire face à un problème dont la solution n'était pas vraiment en vue. J'ai décidé d'essayer avant de devenir trop vieux ». « Je vais travailler sur l'intelligence artificielle générale (AGI) », a ajouté Carmack.

Selon un rapport de Forbes, l'intelligence artificielle générale est essentiellement le but ultime de la recherche actuelle en IA. Bien que l'IA actuelle puisse être meilleure que les humains dans des tâches très précises, elles sont beaucoup moins douées pour apprendre à faire d'autres choses que l’intelligence humaine. L'intelligence artificielle générale permettrait à une IA de passer d'une tâche à une autre aussi facilement, voire mieux, qu'un être humain, selon Forbes. Dans son post sur Facebook, Carmack a dit qu’il pensait que c'est possible, qu’il a « une chance non négligeable de faire une différence dans ce domaine ».

Carmack, également connu pour son travail de programmation de jeux comme Doom et Quake, a eu une influence démesurée sur l'espace de la VR, conduisant à la fois des implémentations pratiques pour des appareils comme le Gear VR de Samsung et l'Oculus Quest ainsi que des avancées de nouvelle génération. Il a aidé à promouvoir l'Oculus Rift lors de son lancement sur Kickstarter en 2012. Son discours-programme annuel Oculus Connect sur les progrès de la VR est depuis longtemps un baromètre clé des réalisations techniques et des défis futurs de l'industrie.


Il a rejoint Oculus en tant que CTO en 2013, en partant d’Id Software, l’entreprise dont il est cofondateur. ZeniMax Media, la société mère d’Id après l’avoir acquise en 2009, a poursuivi Oculus pour détournement de secrets commerciaux afin de construire des outils de développement Rift. Les deux sociétés se sont mises d'accord en décembre dernier.

Facebook a annoncé en mars 2014 le rachat d'Oculus VR pour un montant total de 2 milliards de dollars. Chez Oculus, Carmack s'est tourné vers la réalité virtuelle mobile. Il était connu pour son rôle déterminant dans la création du Gear VR, un casque VR alimenté par téléphone qui a été lancé avant l'Oculus Rift et reste l'un des casques les plus largement distribués jamais créés. Le programmeur de jeux a également fait une excursion dans le domaine des vols spatiaux privés par l'entremise d'une jeune entreprise appelée Armadillo Aerospace, bien que le projet soit en léthargie depuis plusieurs années.

Bien que le départ du cadre supérieur semble inattendu, un de ses récents discours a mis la puce à l’oreille de certains. En effet, dans le discours qu'il a prononcé à l'occasion de la remise du Prix d'excellence cette semaine, il a dit qu'il estimait que la VR ne progressait pas assez rapidement pour qu'il se sente satisfait. « Je n'ai vraiment pas été satisfait du rythme des progrès que nous avons réalisés » en RV, a-t-il dit. En octobre, il a également prononcé un « éloge funèbre » pour le Gear VR, qui a été effectivement abandonné cette année.

L'unité VR de Facebook a reconnu le changement dans un tweet, disant que l'entreprise était contente que Carmack soit « toujours à bord ».


Selon Business Insider, la décision de Carmack de réduire ses activités au sein de Facebook est intervenue trois mois après que le cofondateur d'Oculus, Nate Mitchell, a révélé qu'il quittait Facebook. C’est le dernier des départs ou transitions de cadres supérieurs de haut niveau pour l'unité VR que la société ait connu ces dernières années. Palmer Luckey, qui a mis au point le premier prototype de l'Oculus Rift, a été contraint de quitter le groupe au début de 2017 à la suite de la révélation de son soutien financier d'un groupe d'extrême droite, selon Business Insider. Brendan Iribe, PDG de longue date d'Oculus, a quitté l'entreprise en octobre 2018 à cause des tensions internes chez Facebook, ayant conduit à l'annulation d'un casque filaire et à des divergences d'opinions sur la direction à suivre pour l'avenir.

Il y a cinq ans, Brian Acton, co-fondateur de WhatsApp, a vendu l’application de messagerie à Facebook pour 19 milliards de dollars et a quitté l’entreprise. Sous la pression de Mark Zuckerberg et de Sheryl Sandberg pour monétiser WhatsApp, il a manifesté son opposition. C’est seulement l’an dernier qu’il a expliqué pourquoi il est parti de Facebook. Deux mois après le départ d’Acton, Kevin Systrom et Mike Krieger, les cofondateurs d’Instagram, ont annoncé leurs démissions de leurs postes respectifs de directeur général et directeur technique. Dans un communiqué, l’ex-CEO d’Instagram a déclaré que son associé et lui sont reconnaissants à l’équipe Instagram pour le temps passé ensemble et qu’ils étaient maintenant prêts à passer à leur prochain chapitre.

Espérons que le cadre technologique de 49 ans, légende dans l'industrie du jeu vidéo et de la VR, ne soit pas parti à la suite à des mésententes au sein de la direction de Facebook.

Sources : John Carmack, Tweet

Et vous ?

Pensez-vous que John Carmack quitte son poste juste pour aller explorer d’autres chapitres de sa carrière ? Ou, serait-il parti à la suite à des désaccords mésententes ?
Quelles conséquences pourrait avoir cette démission sur la filiale Oculus de Facebook selon vous ?

Lire aussi

Les deux cofondateurs d'Instagram démissionnent de leurs postes chez Facebook, quelques mois après le départ du cofondateur de WhatsApp
Brendan Iribe, cofondateur et ancien CEO d'Oculus, a annoncé ce lundi qu'il quittait Facebook, à cause des tensions internes au réseau social
Selon Zenimax, l'Oculus Rift serait conçu à partir de technologies volées, l'entreprise réclame 2 milliards de dollars de dommages et intérêts
Facebook annonce le rachat d'Oculus VR pour 2 milliards de dollars, un spécialiste dans la technologie de la réalité virtuelle immersive

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/11/2019 à 22:49
Je lui souhaite la bienvenue à bord de cette communauté minoritaire.
J'espère que ça aidera les gens à prendre conscience que ce qui se fait actuellement en IA n'a rien à voir avec ce que le public attend d'une IA.
3  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 3:12
Il y a du boulot et oui pour le machine / deep learning , il y a beaucoup de fantasmes , généré par l ' idiotie et le manque d ' information ( voulu )
1  0 
Avatar de Jesus63
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 14:10
Citation Envoyé par Orgoff Voir le message
Pouvez-vous préciser ?
Les pôles commerciaux sont friands de ce genre de terme; "Innovation", "nouveauté", "révolution", des termes qui s'appliquent de près ou de loin à l'IA. Ces mots-clés permettent d'attirer les investisseurs, en montrant que l'entreprise maîtrise les technologies actuelles. Dans ces milieux, on ne cherche pas à être concis ou clair, mais plutôt stupéfiant et sensationnaliste.

C'est d'ailleurs pour cela qu'énormément d'éditeurs ont ajouté "IA" dans leurs présentations de logiciels, alors que ce n'est qu'un abus de langage...

Je pense que c'est ce que darklinux a voulu dire.
1  0 
Avatar de Orgoff
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 9:13
Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Il y a du boulot et oui pour le machine / deep learning , il y a beaucoup de fantasmes , généré par l ' idiotie et le manque d ' information ( voulu )
Pouvez-vous préciser ?
0  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 10:14
Si il échoue, c'est que c'est impossible.

On verra. Je ne fais pas de pronostics.
0  0