Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Web Summit : CTRL-labs de Facebook présente ses avancées en matière de contrôle des systèmes par la pensée
Une approche susceptible de rendre claviers, souris et écrans tactiles obsolètes

Le , par Patrick Ruiz

7PARTAGES

6  0 
Le Web Summit est un événement annuel qui regroupe une série de conférences sur les technologies. Lors de l’édition 2019 qui s’est tenue au début du mois en cours, le CEO de CTRL-labs et des membres de son équipe ont fait une présentation des avancées de la startup en matière de contrôle des systèmes par la pensée.

Dans le visuel, le système proposé par l’entreprise en démarrage (rachetée par le géant des réseaux sociaux Facebook en septembre dernier) s’apparente à une montre-bracelet (à gauche sur l’image). Dans le principe, il s’agit de « capturer les intentions de l’utilisateur » à partir de signaux collectés dans la zone du poignet. En substance, il s’agit de mesurer les impulsions électriques qui circulent le long des neurones du bras sachant que ces dernières représentent des ordres en provenance du cerveau. Pour cela, le système dénommé CTRL-kit s’appuie sur une technique appelée électromyographie différentielle.


Le CEO à l’image avec le système autour du poignet


Le système CTRL-kit

CTRL-kit a déjà fait l’objet de plusieurs présentations, dont l’une (très instructive sur le principe qui le sous-tend et les possibilités à envisager) l’an dernier lors d’une keynote sur l’intelligence artificielle. Au rang des applications envisagées, les démonstrations de la startup laissent filtrer que le domaine médical avec, notamment, la prise en charge de certains handicaps est dans le viseur. Le monde du jeu vidéo constitue aussi une cible potentielle. Toutefois, lors du dernier Web Summit, le CEO de la startup a insisté sur le fait que c’est une technologie qui vise tout le monde parce qu’elle « permet de maximiser l’usage des capacités cognitives. »


Quels avantages par rapport à l’existant ?

Les interfaces conçues pour atteindre le même objectif, à savoir, la capacité à contrôler par la pensée ne sont pas nouvelles. Après trois ans de recherche et développement, CTRL-Labs – la startup qui porte le projet – propose une interface qui fait suite à une offre dans laquelle on retrouve des casques qui permettent de mesurer l’activité électrique du cerveau au travers de contacts pressés contre le crâne du sujet. Des entreprises comme Emotiv Systems, Neurosky ou encore Interaxon en proposent dans le commerce. En sus, il y a les fameuses interfaces cerveau-machine livrées sous forme d’implants. Par exemple, dans les ateliers de Neuralink – l’une des startups d’Elon Musk – on travaille à la mise sur pied d’ordinateurs à implanter dans le cerveau. Facebook a, pour sa part, annoncé être sur un projet de création de capteurs non intrusifs pour la lecture des ondes cérébrales lors de sa conférence F8 d’avril 2017.

Il y a seulement que les chercheurs qui œuvrent autour de ces questions sont d’avis qu’en comparaison à l’existant, CTRL-kit possède un avantage indéniable : le choix judicieux de la zone de pose des capteurs. Les neurones délivrent un signal plus aisément exploitable en comparaison de celui délivré par des capteurs posés sur le crâne. Le système serait donc uniquement limité par la qualité des algorithmes d’apprentissage machine et la qualité du contact des capteurs avec la peau.

Les investisseurs y croient …

CTRL-kit s’inspire également des développements liés à Myo – un bracelet qui permet de s’adonner au contrôle à distance par le biais de gestes. CTRL-kit a également vocation à servir dans cette filière avec, en sus, de meilleurs résultats puisque l’actuel hardware du prototype serait plus précis en matière de traitement du signal que celui du Myo. Mais, la précision totale demeure une quête permanente surtout qu’avec de tels systèmes les mouvements brusques de la main, les déplacements des électrodes, etc. sont autant de perturbations qu’il faut gérer.

Les investisseurs y croient néanmoins puisque la startup fondée en 2015 a déjà pu lever 28 millions de dollars. Alexa Fund et Founders Fund font partie des sociétés d’investissement en Capital risque citées dans la transaction.

Source : vidéo du Day 2 du Web Summit

Et vous ?

Ce système a-t-il le potentiel pour rendre claviers, souris et écrans tactiles obsolètes ? Si oui, quels sont les ingrédients qui lui manquent pour que ce soit le cas dans les plus brefs délais ?

Quels obstacles voyez-vous à l’adoption de ce dernier ?

Voir aussi :

Neuralink d'Elon Musk proposera bientôt des ordinateurs à implanter dans le cerveau pour permettre aux humains de rivaliser avec l'IA

Facebook travaille sur une interface cerveau-machine pour lire les pensées et utiliser des applications de messagerie et de réalité augmentée

Des chercheurs réussissent à diriger une armée de robots avec le cerveau via une interface de contrôle sans fil

Le Pentagone met au point un prototype d'interface cerveau-machine ne nécessitant pas de percer de trou dans la tête du sujet

Les hackers seront bientôt capables de s'infiltrer dans votre cerveau en compromettant les interfaces de contrôle cérébral, d'après des chercheurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/11/2019 à 15:41
C'est vrai que devoir avoir un bracelet et gigoter ses mains en l'air c'est vachement plus pratique que directement utiliser un écran tactile

Sensationnalisme à part c'est cool de voir que le domaine avance, par contre reste à voir la fiabilité, les prix qui seront proposés, la puissance de calcul nécessaire (et donc l'autonomie), etc etc...
Ça manque d'infos pertinentes la.
0  0 
Avatar de SylvainPV
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/11/2019 à 15:47
Démo vidéo du clavier en interface neuronale ici:


Cela se base actuellement sur les réflexes musculaires développés avec le temps passé sur un clavier physique. Le problème est que cela varie beaucoup selon la personne et sa façon de taper, sans parler de son layout clavier habituel.

Si le logiciel dispose de grosses capacités d'adaptation, que la phase d'apprentissage/ajustement est ludique, et que le matériel devienne suffisamment discret et facile à enfiler, ça pourrait effectivement être une solution ergonomique pour remplacer le clavier, ou au moins le complémenter. Mais il va falloir repenser énormément les applications et les usages, comme pour le tactile en 2010.
0  0 
Avatar de matthius
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/11/2019 à 15:47
La techno qui contrôle le mieux la pensée est l'écran avec lumière.
Avec ça, un enfant peut facilement devenir stupide.

Mes nièces sont très créatives et posent des questions cruciales ou amusantes avec des scribeuses et de l'inspiration sociale, mes livrels et leurs sources.
0  2