Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IA : une application aide les forces de l'ordre à identifier toute personne à partir de ses images en ligne
Le système utilise une base de 3 milliards d'images récupérées sur Internet

Le , par Bill Fassinou

58PARTAGES

12  0 
Clearview AI est une start-up qui a mis au point Clearview, une application de reconnaissance faciale. Sur son site, l'entreprise indique que c'est un nouvel outil de recherche utilisé par les organismes judiciaires pour identifier les auteurs et les victimes de crimes. « La technologie de Clearview a aidé les forces de l'ordre à traquer des centaines de criminels en général, notamment des pédophiles, des terroristes et des trafiquants sexuels ».

« Il est également utilisé pour aider à disculper les innocents et à identifier les victimes de crimes, y compris les abus sexuels sur les enfants et la fraude financière. Grâce à Clearview, les forces de l'ordre sont capables d'attraper les criminels les plus dangereux, de résoudre les affaires les plus difficiles et de rendre les communautés plus sûres, en particulier les plus vulnérables d'entre nous », peut-on lire sur le site de Clearview.

Son fonctionnement est simple : vous prenez une photo d'une personne, la téléchargez et voyez des photos publiques de cette personne, ainsi que des liens vers l'endroit où ces photos sont apparues. Le système se base sur une base de données de plus de trois milliards d'images que Clearview prétend avoir récupérées sur Facebook, YouTube, Venmo et des millions d'autres sites Web.

Aux USA, des organismes fédéraux et étatiques ont déclaré que bien qu'ils ne connaissaient que peu le fonctionnement de Clearview et qui était derrière, ils avaient utilisé l'application pour résoudre des problèmes de vol à l'étalage, de vol d'identité, de fraude par carte de crédit, de meurtre et d'exploitation sexuelle des enfants. Sur le site de Clearview, un témoignage des forces de l'ordre canadiennes indique que « Clearview est de loin la meilleure chose qui soit arrivée à l'identification des victimes au cours des 10 dernières années. En une semaine et demie d'utilisation de Clearview, [nous] avons fait huit identifications de victimes ou de délinquants grâce à ce nouvel outil ».


En ce qui concerne son fonctionnement et sa légalité, l'entreprise indique que « Clearview aide les forces de l'ordre à identifier avec précision, fiabilité et légalité les suspects criminels, ainsi que les victimes sur lesquelles ils s'attaquent. La technologie de recherche d'images de Clearview a été indépendamment testée pour sa précision et évaluée pour la conformité légale par les autorités reconnues au niveau national. Il a atteint les normes de performance les plus élevées à tous les niveaux ». En dehors des forces de l'ordre, Clearview aurait également donné l'accès à l'application à certaines entreprises à des fins de sécurité.

Comme on peut s'y attendre, des voix se sont levées contre l'utilisation de cette application. « Les possibilités de militarisation sont infinies. Imaginez un gouvernement étranger qui l'utilise pour creuser des secrets sur les gens pour les faire chanter ou les jeter en prison », a déclaré Eric Goldman, co-directeur du High Tech Law Institute de l'Université de Santa Clara. La technologie de reconnaissance faciale a toujours été controversée, car elle a tendance à livrer de fausses correspondances pour certains groupes de personnes, comme les personnes de couleur par exemple. Aussi, certaines applications de reconnaissance faciale utilisées par la police - y compris Clearview - n'ont pas forcément été examinées par des experts indépendants.

L'application de Clearview pourrait aussi comporter des risques de sécurité supplémentaires, car des photos sensibles sont téléchargées sur les serveurs d'une entreprise dont la capacité de protéger des données personnelles n'est pas testée. Hoan Ton-That, fondateur de Clearview AI, a reconnu avoir conçu un prototype à utiliser avec des lunettes de réalité augmentée, mais a déclaré que la société n'avait pas l'intention de le publier.

« Nous n'avons aucune donnée pour suggérer que cet outil est précis. Plus la base de données est grande, plus le risque d’identification erronée est grand en raison de l’effet doppelgänger. Ils parlent d'une énorme base de données de personnes qu'ils ont trouvées au hasard sur Internet », a déclaré Clare Garvie, chercheuse au Centre de confidentialité et de technologie de l'Université de Georgetown.

Source : Clearview AI

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Cela ne pose-t-il pas des problèmes de vie privée en ligne ?

Voir aussi

L'intelligence artificielle menace-t-elle la démocratie dans le monde ? Oui, selon un conseiller principal à la Commission européenne

« L'intelligence artificielle n'existe pas et la voiture autonome n'existera jamais », selon un expert en IA

Gartner démystifie cinq idées fausses sur l'intelligence artificielle ou « IA », l'argument marketing du moment, d'après l'un des inventeurs de Siri

Intelligence artificielle : vingt avocats expérimentés se font battre par un algorithme lors d'un test de détection de problèmes juridiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Nailiz
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/01/2020 à 13:14
Je pense que si on regarde sous le capot, on verra des choses pas très légales... En termes de récupération des images, droit à l'oubli, rétention.
4  0 
Avatar de Citrax
Membre averti https://www.developpez.com
Le 21/01/2020 à 3:31
L'habituelle bonne cause pretendue la pour sauver le monde, c'est encore une fois pathetique et hilarant.
Comment faisaient les autoritées pour capturer des criminels avant ca ?? Incompetents ? le saint gral ?

Ce n'est rien de plus qu'un enieme moyen de fichage incisif, detourné et odieux.
Ou comment traquer les gens partout au moindre usage d'un smartphone.
C'est du fichage massif, point barre. Et si ca marche "deja" aussi bien c'est parce que fcbk et la clique on lancé cela des leur debuts.
Dans l'escroquerie la plus totale (enfin sauf si on apprend a lire un cluf)
2  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/01/2020 à 6:02
Qu'en pensez-vous ?

C 'est une utilisation basique du ML , parodié dans le remake de Robocop , pas de quoi sauté au plafond
0  0