Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« L'ère des avions de chasse est révolue, place aux drones autonomes », lance Elon Musk à une audience de pilotes de l'armée de l'air US
Lors d'un récent symposium de la AFA sur la guerre aérienne

Le , par Patrick Ruiz

145PARTAGES

8  0 
Il s’agit de l’un des axes de l’intervention d’Elon Musk lors d’un récent symposium sur la guerre aérienne organisé par la Air Force Association. En fait, le CEO de Tesla répondait à la question (du directeur du Centre des systèmes spatiaux et de missiles) de savoir s’il a des idées novatrices sur la façon dont le combat aérien peut être révolutionné.



Réponse sans détour de l’entrepreneur : les drones autonomes sont le futur. Ce n’est pas que je veuille que l’avenir soit ainsi fait, mais c’est juste que c’est inéluctable… L’ère des avions de chasse est révolue. Dans une salle remplie de pilotes de l’armée de l’air US, on se doute que la déclaration a fait l’effet de l’annonce d’un futur licenciement pour chacun des intervenants de la filière. Après, c’est le type de tableau auquel on aura de plus en plus droit tant les exemples qui illustrent le fait qu’une machine peut être mise sur pied pour surpasser un humain sur une tâche donnée peut être allongée à souhait. Pour ce qui est du cas spécifique des combats aériens, noter qu’Alpha, une intelligence artificielle mise sur pied par les laboratoires de recherche de l’armée américaine, a défait des experts de cette dernière dans le cadre de simulations de combats aériens.

« J’ai été surpris par la manière dont elle était consciente et réactive. Elle semblait être consciente de mes intentions et réagir instantanément à mes changements en vol et à mes déploiements de missiles. Elle savait comment déjouer le tir que je faisais. Elle changeait instantanément entre les actions défensives et offensives en fonction des besoins », avait souligné le colonel Gene Lee, décrivant Alpha comme étant l’intelligence artificielle la plus agressive, réactive, dynamique et crédible qu’il ait jamais vue.


L’intervention d’Elon Musk intervient dans un contexte où le département américain de la Défense a, en octobre dernier, passé une annonce relative à un contrat de 34 milliards de dollars US pour la fourniture de 478 avions de chasse F-35. Lors du récent symposium de l’US Air Force sur la guerre aérienne, Musk a déclaré qu’il devrait y avoir un concurrent au programme F-35. À ce propos, le CEO de Tesla a précisé que le concurrent devrait être un drone piloté par un humain, mais aux capacités augmentées par une intelligence artificielle. « Un F-35 n’aurait aucune chance contre une telle machine », a-t-il ajouté.


Avantage drones autonomes ?

Sur l’axe des questions techniques liées à la mise sur pied de ces machines dédiées à la guerre, on pourrait s’avancer à répondre par l’affirmative. En effet, au sein d’un avion de combat moderne, le pilote est assis sur un siège éjectable pour les cas d’urgence, a besoin d'un approvisionnement en oxygène et de climatisation pour fonctionner aux températures et altitudes extrêmes, ainsi que d’un accès aux commandes et instruments de vol. Tous ces éléments ajoutent un poids et un coût importants à l'avion. De plus, le fait de devoir disposer d'une verrerie transparente pour permettre à l'équipage de voir à l'extérieur n'améliore guère la gestion de la signature, car la section transversale du radar et les risques de reflets du soleil augmentent tous. Le pilote lui-même est un facteur additionnel de plus de poids puisqu’il est encombré d'un kit de vol composé d’un casque, de lunettes de vision nocturne, une combinaison de vol et des équipements de planification de vol et de survie. De façon traditionnelle, les pilotes s'assoient à l'avant de l'avion pour avoir la meilleure vue possible au décollage et à l'atterrissage, ainsi qu'en situation de combat aérien. Tous ces facteurs influent sur l'aérodynamique, la conception furtive et la répartition du poids. Donc, cela peut simplifier la vie des concepteurs si le pilote ou l'équipage n’est pas dans l'aéronef.

Après, il y a que le propos du CEO de Tesla arrive un peu comme en retard. En effet, celui-ci est à placer dans la problématique générale des armes autonomes létales. Une publication parue en début d’année fait état de ce que bon nombre de pays sont en train de s’arrimer à la donne. Ainsi, les USA, la Chine, la Russie, Israël, etc. investissent dans le développement de systèmes d'armement autonomes qui peuvent identifier, cibler et tuer une personne par eux-mêmes. La bonne question semble donc plutôt être : combien de temps encore avant que les « anciens » systèmes d’armement ne cèdent de façon définitive leur place à ceux aux capacités dites améliorées par l’intelligence artificielle ?

Au finish, c’est une question de survie à laquelle Elon Musk a été appelé à débattre. Lors de son propos, il a tenu à rappeler que dans le cas où ils ne font pas de l’innovation une priorité, les USA courent le risque de se faire larguer par les autres nations. L’exemple chinois n’a pas manqué de filtrer : « Une chose qui va sembler assez étrange est que l'économie chinoise va probablement être au moins deux fois plus importante que l'économie américaine, peut-être même trois fois. Les ressources d’un pays en matière de guerre viennent de son économie. Si vous disposez de la moitié des ressources de votre vis-à-vis, vous avez intérêt à être innovant sinon c’est la défaite assurée. »

Le drone le moins cher, capable de voler à des vitesses et à des altitudes similaires à celles d'un F-35, de transporter une charge utile de combat et de parcourir une distance décente, serait le XQ-58A Valkyrie, qui en est encore au stade de prototype. Ce dernier pourrait tourner autour de 2 millions de dollars selon son fabricant.

Sources : Air Force Mag, Defense news

Et vous ?

Que pensez-vous des propos d’Elon Musk ?
Un drone pour mettre à mal un F-35 au combat : est-ce possible ?
Les pilotes d'avion de chasse ont-ils de quoi nourrir des inquiétudes pour leur emploi ?

Voir aussi :

Un ancien travailleur de Google craint que des « robots tueurs » ne provoquent des atrocités massives, l'ingénieur logiciel prévient que l'IA pourrait aussi déclencher accidentellement une guerre
L'Europe estime qu'une IA ne doit pas avoir le droit de vie ou de mort sur le champ de bataille, et appelle à interdire les robots-tueurs
Des scientifiques demandent l'interdiction du développement d'armes contrôlées par l'IA, en évoquant de nombreux problèmes sous-jacents
Interdiction des robots tueurs : quelques pays, y compris les USA et la Russie, bloquent les négociations, menées au niveau des Nations Unies

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/03/2020 à 23:23
Si c'est pour régler leurs différents et faire leur guerre avec des drones et autres robots, autant qu'ils règlent ça à Battlefield, ça fera moins de dégâts.
6  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 9:25
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
Un humain est faillible mais à le mérite de ne pas pouvoir être piraté.
Bien sûr que si ! On appelle ça un "lavage de cerveau". Vous n'avez jamais entendu parler du projet MK Ultra, des esclaves sexuelles sur l’île d'Epstein, des sectes, etc ?
On donne de la drogue aux soldats, ça les rends fous, c'est comme l'histoire du Captagon "la drogue des terroristes", pendant la seconde guerre mondiale tout le monde était sous amphétamine, en Allemagne il y avait la pervitine, etc.

Canada : la CIA utilisait des patients québécois pour des lavages de cerveau
Dans les années 50 et 60, en pleine guerre froide, la CIA s'est servie de patients québécois comme cobayes. Ils voulaient leur effacer la mémoire pour voir s'ils pouvaient reprogrammer leurs psychés à des fins militaires.
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Ainsi, les USA, la Chine, la Russie, Israël, etc. investissent dans le développement de systèmes d'armement autonomes qui peuvent identifier, cibler et tuer une personne par eux-mêmes. La bonne question semble donc plutôt être : combien de temps encore avant que les « anciens » systèmes d’armement ne cèdent de façon définitive leur place à ceux aux capacités dites améliorées par l’intelligence artificielle ?
Quand un pays développe une nouvelle arme surpuissante les autres essaient de rattraper leur retard. Par exemple quand les USA ont montré qu'ils possédaient 2 technologies de bombe nucléaire différentes en les balançant sur des civils japonais, d'autres pays se sont mis à produire des bombes nucléaires.
Tu ne peux pas laisser ton ennemi prendre les devants. Donc la France devait développer la bombe atomique elle aussi.

Et après il y a la paranoïa qui joue, par exemple lors de la guerre froide aux USA il y avait plein de légendes sur les armes qui étaient développées en URSS, au bout d'un moment les USA ne savaient plus ce qui était vrai et ce qui était de la propagande anti URSS, donc ils se sont mis à développer des technologies folles, parce qu'ils ne voulaient pas prendre le risque de se faire dépasser. (il y a des arnaques parfois comme l'avion renifleur français)

Bref si Israël (ou n'importe quel pays) développe des drones autonomes très efficace, plein de pays vont devoir en développer également pour se défendre.
On ne sait jamais peut-être que la troisième guerre mondiale approche, donc il faut être prêt au cas où.
5  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 10:10
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Un drone pour mettre à mal un F-35 au combat : est-ce possible ?
Oui très certainement, d'ailleurs s'il plus petit il a plus de chance d'être maniable sans soucis d’évanouissement du pilote.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Les pilotes d'avion de chasse ont-ils de quoi nourrir des inquiétudes pour leur emploi ?
Les drones seront sujets à la guerre électronique, alors que le pilote dans un avions moins électronisé sera toujours opérationnel.
3  0 
Avatar de mach1974
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/03/2020 à 8:52
Pas d'accord
Un pilote a déjà perdu contre une machine dans une simulation

Un drone sans pilote peut encaisser plus de 10 g

https://www.lexpress.fr/actualite/sc...n_1807924.html

Il a fait le moteur raptor méthane oxygène comme on pourrait le faire avec du fuel et avec un stato réactor et le système pif paf comme la fusée de tintin avec une soute d'armement comme le missile apache .
On peut donc imaginer le croisement d'un asmp 2 et d'un missile apache soit un avion à 1 million de dollars avec 2000 km de d'autonomie et mach 10 .
ou même le planeur hypersonique à pas cher .

On peut même prendre un super quadrotor avec un canon de 20 contre les djihadistes . Les premiers drones datent de la guerre du vietnam

Citation Envoyé par dvassart Voir le message
Il ne prend pas trop de risque en affirmant cela, à part peut-être celui de se faire lyncher par les pilotes présents dans l'assistance. Les drones actuels ont déjà supplanté les avions traditionnels pour certaines catégories de missions, il ne fait aucun doute qu'à terme, ils seront capables de tout faire et même plus. D'ailleurs, le français Dassault n'a à l'heure actuelle aucun projet de futur avion de chasse dans les tuyaux, mais plutôt un programme de drone furtif (le Neuron). C'est à mon humble avis un indicateur tangible.

A ce jour, cela n'a été démontré que dans des scénarios bien établis. Dans le monde réel, il y a beaucoup d'aléas que l'IA ne peut pas (encore) tous anticiper. Peut-être dans un futur plus ou moins proche, mais actuellement, je pense que l'homme a encore sa chance.

Les pilotes actuels n'ont pas trop de souci à se faire, même les plus jeunes. Les drones ne vont pas tous les évincer du jour au lendemain, même s'ils sont prêts à entrer en service. Il ne faut pas oublier que les armées ont dépensé des milliards pour s'équiper des dernières générations d'avions de chasse (F-35, Rafale,...). Il leur faut quand même le temps d'amortir la dépense avant même de songer à remettre la main au portefeuille pour des drones tous neufs. Sans compter qu'à nouveau matériel, nouvelles procédures, nouvelles stratégies. Il faut donc aussi le temps de planifier et mettre en oeuvre la transition.
Les générations futures, en revanche, c'est une autre histoire...
1  0 
Avatar de eldran64
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 8:56
A quand le premier bug qui créé un drame sur une arme autonome? Un dérapage en mode Skynet j'y crois moyen mais qu'une arme isolée pète une pile... et je ne parle même pas de piratage. Un humain est faillible mais à le mérite de ne pas pouvoir être piraté.
0  0 
Avatar de darklinux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 9:42
Citation Envoyé par nirgal76 Voir le message
Si c'est pour régler leurs différents et faire leur guerre avec des drones et autres robots, autant qu'ils règlent ça à Battlefield, ça fera moins de dégâts.
L ' acte de guerre est avant tout un acte politique , un tournoi de battlefield , ne règlerais rien
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 10:00
Citation Envoyé par Qantinpro Voir le message
notre nouveau maitre du monde
Hein ?!
Le directeur du Centre des systèmes spatiaux et de missiles à posé une question à Elon Musk et il a répondu, il a le droit de donner son avis quand on lui pose une question.
Vous n'êtes pas obligé d'être d'accord avec lui, mais ça se tient ce qu'il dit :
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Réponse sans détour de l’entrepreneur : les drones autonomes sont le futur. Ce n’est pas que je veuille que l’avenir soit ainsi fait, mais c’est juste que c’est inéluctable… L’ère des avions de chasse est révolue. Dans une salle remplie de pilotes de l’armée de l’air US, on se doute que la déclaration a fait l’effet de l’annonce d’un futur licenciement pour chacun des intervenants de la filière.
Ça fait un moment qu'il pense que l'IA pourrait devenir dangereuse :
Elon Musk considère l’IA comme un risque fondamental pour l’existence de la civilisation humaine
Pour Elon Musk l’IA est bien plus dangereuse que l'arme nucléaire alors que Bill Gates estime que l'IA est à la fois porteuse d’espoir et dangereuse
Mark Zuckerberg pense que les prédictions d'Elon Musk sur l'IA sont irresponsables le PDG de Tesla serait-il un peu trop pessimiste ?

Des drones autonomes pourraient être beaucoup plus efficace que des avions de chasse.
1  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 10:46
Avant de donner son avis sur les drones autonomes pour la guerre aérienne, Musk devrait peut-être commencer par faire ses preuves dans ce qui est sensé être sa spécialité: le véhicule autonome fonctionnant sur le bon vieux plancher des vaches!
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 10:58
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
le véhicule autonome
En réalité il y a un problème de nom, ça devrait être "Système partiellement automatisé conçu pour maintenir un véhicule sur sa voie", mais c'est "Autopilot"
Le nom de système Autopilot peut conduire les conducteurs à surestimer les capacités réelles des Tesla, selon une enquête
Un sénateur US estime que le nom "Autopilot" de Tesla peut emmener les conducteurs à surestimer les capacités réelles du véhicule, et demande à l'entreprise de le modifier

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Le nom donné par Tesla au système de pilotage automatique embarqué dans les voitures autonomes de la marque peut prêter à confusion, car à l’heure actuelle, l’Autopilot est un système partiellement automatisé conçu pour maintenir un véhicule sur sa voie et garder une distance de sécurité avec les véhicules qui le précèdent. Il peut également changer de voie avec l’accord du conducteur. Selon les dernières recommandations du constructeur, l’Autopilot est au stade de son développement actuel destiné à être utilisé uniquement pour l’assistance à la conduite et les conducteurs doivent être prêts à intervenir à tout moment. Signalons également que le logiciel Autopilot de Tesla a été bridé sur le marché européen pour se conformer aux nouvelles réglementations de l’UE, mais que l’entreprise a promis de se battre pour lever ces restrictions qui empêcheraient d’offrir une expérience de conduite autonome complète.
Parce que le gars à d'autres projets il n'a pas le droit de donner son avis quand on lui pose une question ? Je ne comprend pas votre raisonnement.
Et juste pour dire : Elon Musk ce n'est pas que SpaceX et Tesla c'est aussi :
  • Zip2
  • X.com / PayPal
  • Hyperloop
  • Powerwall
  • OpenAI
  • Neuralink
  • The Boring Company

Est-ce que vous avez quelque chose contre The Boring Company ?
0  0 
Avatar de dvassart
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/03/2020 à 13:11
Que pensez-vous des propos d’Elon Musk ?
Il ne prend pas trop de risque en affirmant cela, à part peut-être celui de se faire lyncher par les pilotes présents dans l'assistance. Les drones actuels ont déjà supplanté les avions traditionnels pour certaines catégories de missions, il ne fait aucun doute qu'à terme, ils seront capables de tout faire et même plus. D'ailleurs, le français Dassault n'a à l'heure actuelle aucun projet de futur avion de chasse dans les tuyaux, mais plutôt un programme de drone furtif (le Neuron). C'est à mon humble avis un indicateur tangible.
Un drone pour mettre à mal un F-35 au combat : est-ce possible ?
A ce jour, cela n'a été démontré que dans des scénarios bien établis. Dans le monde réel, il y a beaucoup d'aléas que l'IA ne peut pas (encore) tous anticiper. Peut-être dans un futur plus ou moins proche, mais actuellement, je pense que l'homme a encore sa chance.
Les pilotes d'avion de chasse ont-ils de quoi nourrir des inquiétudes pour leur emploi ?
Les pilotes actuels n'ont pas trop de souci à se faire, même les plus jeunes. Les drones ne vont pas tous les évincer du jour au lendemain, même s'ils sont prêts à entrer en service. Il ne faut pas oublier que les armées ont dépensé des milliards pour s'équiper des dernières générations d'avions de chasse (F-35, Rafale,...). Il leur faut quand même le temps d'amortir la dépense avant même de songer à remettre la main au portefeuille pour des drones tous neufs. Sans compter qu'à nouveau matériel, nouvelles procédures, nouvelles stratégies. Il faut donc aussi le temps de planifier et mettre en oeuvre la transition.
Les générations futures, en revanche, c'est une autre histoire...
0  0