Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft licencie des journalistes pour les remplacer par l'IA,
La société s'appuyant de plus en plus sur les robots pour sélectionner les contenus présentés sur Microsoft News et MSN

Le , par Stan Adkens

92PARTAGES

6  0 
Alors que la sécurité de l’emploi dans presque tous les domaines est sévèrement impactée par la pandémie du coronavirus et ses effets sur l’économie, c’est l’intelligence artificielle qui a fini par prendre le poste de certains travailleurs. Microsoft News a licencié des dizaines de rédacteurs en chef cette semaine, selon le site Web d'information Business Insider. Ces licenciements, qui touchent également d’autres plateformes d’information de la société, s'inscrivent dans le cadre d'un effort plus important de Microsoft pour s'appuyer sur l'intelligence artificielle afin de sélectionner les informations et les contenus présentés sur MSN.com, dans le navigateur Edge de Microsoft et dans les différentes applications Microsoft News de la société.

MSN, le portail Web de longue date de Microsoft, a déjà connu de nombreux changements depuis son lancement en 1995, sous le nom de Microsoft Network. Pendant une grande partie des années 2000, il proposait des articles originaux et des liens vers d'autres services, tels que les prévisions météorologiques et le courrier électronique.


En 2014, il a cessé de produire des articles de sa propre initiative et a commencé à confier à une équipe de rédacteurs la tâche de sélectionner, d'adapter et de mettre en valeur les articles produits par des partenaires médiatiques externes. L’agrégateur de nouvelles MSN.com est resté cependant une destination de premier plan pour les nouvelles. Selon Business Insider, Comscore classe le site Web parmi les meilleurs sites aux États-Unis et Microsoft News, quant à lui, prétend toucher près d'un demi-milliard de personnes dans 140 pays.

Fin juin, MSN se réajustera à nouveau, licenciant une cinquantaine d'employés et les remplaçant par des algorithmes d'IA qui identifieront les meilleurs articles, réécriront les titres et trouveront les meilleures photos, automatisant efficacement la plupart des tâches qui étaient jusqu'à présent effectuées par des humains. Les licenciements ont touché tous ses sous-traitants aux États-Unis engagés comme rédacteurs humains pour aider à choisir les articles, d’après les personnes qui connaissent la situation. Business Insider a rapporté en citant le Guardian que les pertes d'emplois chez Microsoft News touchent également les équipes internationales. Environ 27 personnes seraient licenciées au Royaume-Uni après que Microsoft ait décidé de ne plus employer les travailleurs humains pour la rédaction d'articles sur ses pages d'accueil.

Cette décision pourrait faire frissonner de nombreux professionnels du secteur de l'édition, longtemps inquiets des réductions budgétaires et de l'automatisation croissante. « Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement notre activité », a déclaré un porte-parole de Microsoft dans un communiqué. Il a ajouté que « cela peut conduire à une augmentation des investissements dans certains endroits et, de temps en temps, à un redéploiement dans d'autres. Ces décisions ne sont pas le résultat de la pandémie actuelle ».

Bien que Microsoft affirme que les licenciements ne sont pas directement liés à la pandémie actuelle de coronavirus, les entreprises de médias du monde entier ont été durement touchées par la chute des recettes publicitaires à la télévision, dans les journaux, en ligne, etc.

Microsoft a pendant longtemps convaincu les éditeurs avec un jugement éditorial humain sur ses plateformes

Des dizaines de journalistes et d'employés de la rédaction de Microsoft News et MSN vont être remplacés par des robots, alors que Microsoft explique depuis longtemps, pour convaincre ses partenaires éditeurs, que la société utilise l'IA pour sélectionner la grande quantité d'informations qu'elle doit passer au crible, mais qu'elle a des humains pour tenir le site à jour et appliquer un jugement éditorial lorsqu'il s'agit de présenter de grandes nouvelles, a rapporté Business Insider. Selon le site Web, en 2018, Darren Laybourn, qui, jusqu'au début de l'année, supervisait Microsoft News, a expliqué que la société s'appuyait pour cela sur 800 personnes dans le monde entier. Microsoft News tire des photos, des vidéos et des articles de plus de 1 000 partenaires éditeurs, dont Business Insider.

Microsoft News utilise l'IA pour scanner le contenu, comprendre « des dimensions comme l’originalité, la catégorie, le type de sujet, le contenu d'opinion et la popularité potentielle, puis les présente à nos éditeurs. Nos algorithmes suggèrent des photos appropriées à associer au contenu pour donner vie aux articles. Les rédacteurs en chef organisent ensuite les meilleurs reportages tout au long de la journée, sur des sujets variés, afin que nos lecteurs obtiennent les dernières nouvelles des meilleures sources», affirme l’agrégateur de nouvelles sur son site Web.


Le passage à l’algorithme IA au détriment du jugement humain pourrait saper la qualité des informations, selon certains employés licenciés

Ces derniers mois, Microsoft s'est progressivement tourné vers l'IA pour son travail sur Microsoft News, et a encouragé les éditeurs et les journalistes à utiliser également l'IA. Selon Business Insider, certains employés actuels et anciens, qui ont préféré garder l'anonymat, ont vu un lien entre le passage de Microsoft News aux algorithmes et le moteur de recherche Bing de Microsoft, qui est basé sur des algorithmes. En effet, lors du lancement de Bing en 2009, l'équipe de presse a été invitée à envoyer le trafic de Microsoft News vers Bing. Au fil des ans, Microsoft a rapproché Microsoft News et Bing, et plus tôt cette année, une réorganisation a placé Microsoft News sous le parapluie de Bing, selon des sources.

Certaines de ces sources ont exprimé leur scepticisme quant au passage à une approche basée sur des algorithmes, a rapporté Business Insider. Selon eux, leur travail ne consistait pas simplement à couper et à coller sur la page d'accueil de MSN les histoires fournies par les points de vente partenaires. Une certaine forme de responsabilité éditoriale subsistait toujours, selon eux, qui consistait pour les rédacteurs de s'assurer, par exemple, que les articles étaient conformes à leurs directives éditoriales internes strictes sur les contenus violents ou potentiellement inappropriés pour les jeunes lecteurs.

Même si les sources ont reconnu que la plupart des lecteurs ne remarqueraient pas de différence dans un site d'information basé sur l'IA, elles craignent également que les changements n'entraînent une détérioration de l'expérience des utilisateurs et ne diminuent l'utilité du site pour les lecteurs alors que la pandémie rend les nouvelles essentielles. Toutefois, pour Microsoft, les réductions se traduiront certainement par des économies, même si la qualité des informations fournies pourrait également être sapée par la réduction de la surveillance humaine.

La crise du covid-19, qui a poussé les gouvernements à déconseiller les contacts humains, a accéléré l’utilisation de l’IA selon certains rapports publiés ces derniers mois. Les contraintes qu’impose le covid-19 empêchent les salariés de se rendre sur leurs lieux de travail ou bien de travailler comme auparavant, perturbant ainsi les chaînes d'approvisionnement. Selon un rapport de MarketWatch publié en avril, les entreprises américaines se lancent par milliers dans l’acquisition de robots pour tenter de limiter les dégâts. Selon le rapport, environ 50 millions d'emplois pourraient être automatisés dans les seuls secteurs essentiels, les robots s’accaparant encore plus rapidement des emplois humains.

Il est possible que les mêmes personnes qui ont été licenciées aient formé leurs remplaçants IA. « Tout était semi-automatisé pendant quelques mois, mais maintenant c'est à pleine capacité », a déclaré l'un des travailleurs licenciés au Seattle Times. « C'est démoralisant de penser que les machines peuvent nous remplacer, mais elles le peuvent ». Attendons de voir les grands titres édités par les robots sur Internet.

Source : Business Insider

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel commentaire faites-vous de l’IA qui prend les postes à la rédaction ?
Les employés licenciés pensent que l’IA ne fera pas le travail aussi bien qu’eux. Qu’en pensez-vous ?

Lire aussi

Pendant la pandémie du covid-19, les robots prendront-ils en charge plus d'emplois humains ? Oui, selon un rapport
Les robots prendront les emplois encore plus rapidement, environ 50 millions d'emplois pourraient être automatisés, à cause de la pandémie du covid-19
L'emploi en secteur informatique sera-t-il épargné en pleine crise du coronavirus ? Analyse des tendances sur le marché du travail
Les robots peuvent surpasser l'homme en performance, mais peuvent-ils ressentir le toucher ? Des scientifiques développent une peau robotisée qui va aider les machines à acquérir le sens du toucher

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/06/2020 à 19:33
Oui enfin il dirige plus Microsoft ...

Il a une Fondation, qui sert surtout à lutter contre les maladies, donc à sauver les gens, donc à soutenir la croissance démographique, et donc à détruire la planète

Enfin il a été encore une fois visionnaire, il avais annoncé il y a 5 ans que s'il y avais une pandémie ça serait le bordel, que le monde est pas préparé, et il a eu raison, bref 2 personnes visionnaires : Bill Gate & Roselyne Bachelot

1  0 
Avatar de Astraya
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/06/2020 à 8:47
Citation Envoyé par Acheumeuneu Voir le message
Haaaa Bill gates ! Ce philanthrope !
Oui enfin il n'en fait plus partie...
1  0 
Avatar de Acheumeuneu
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/06/2020 à 19:02
Haaaa Bill gates ! Ce philanthrope !
0  5