IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tesla dévoile son nouveau superordinateur (5e plus puissant au monde) pour entraîner l'IA de la conduite autonome,
La machine est actuellement utilisée et développée par la société

Le , par Stan Adkens

25PARTAGES

9  0 
Tesla a dévoilé dimanche de nouvelles images de son superordinateur interne, qui sera utilisé pour aider à alimenter les fonctions Autopilot et l'intelligence artificielle qui sera utilisée pour le logiciel de conduite autonome intégrale (FSD) du constructeur de véhicules électriques. Le superordinateur de Tesla est actuellement utilisé et développé par la société pour former des réseaux neuronaux, qui sont des systèmes informatiques utilisés pour traiter de grandes quantités de données. Ce supercalculateur de l'entreprise – le cinquième plus puissant au monde – est en fait moins puissant que le supercalculateur "Dojo" de Tesla, qui sera capable d'un exaflops complet, soit 1018 opérations par seconde.

Derrière tous les superpouvoirs de la conduite autonome intégrale de Tesla se trouvent d'énormes ordinateurs qui traitent des milliards de kilomètres de données en utilisant le machine learning par le biais de réseaux neuronaux. Bien que les ordinateurs Tesla soient déjà puissants, le nouveau superordinateur de la société, baptisé "Dojo", sera le meilleur ordinateur d'apprentissage de la conduite jamais créé et peut-être le plus rapide jamais construit. Lors de l'Autonomy Day de Tesla en 2019, le PDG Elon Musk a révélé les plans du programme "Dojo", qui vise à créer le superordinateur le plus puissant du monde. Musk a affirmé que le projet sera capable de produire 1 exaflops, 1 trillion d'opérations à virgule flottante par seconde, ou 1 000 pétaflops.

Néanmoins, sur le chemin de sa création, Tesla en a créé un autre, moins puissant que "Dojo", mais déjà le cinquième ordinateur le plus puissant du monde. Le directeur de l'intelligence artificielle et de la vision Autopilot chez Tesla, Andrej Karpathy, a participé à la "2021 Conference on Computer Vision and Pattern Recognition". Lors de son discours, il a présenté le dernier superordinateur, qui est devenu le prédécesseur de "Dojo". Il a montré une photo de l'un de ses trois clusters.


Karpathy a également évoqué les caractéristiques du nouveau supercalculateur, soulignant que "Dojo" sera le prochain :

  • 720 nœuds de 8x A100 80GB. (5760 GPU au total)
  • 1,8 EFLOPS (720 nœuds * 312 TFLOPS-FP16-A100 * 8 gpu / nœuds)
  • 10 PB de stockage NVME "hot tier" @ 1.6 TBps
  • 640 Tbps de capacité de commutation totale

Tesla utilise les réseaux neuronaux pour étiqueter les données 4D provenant des vidéos prises par les huit caméras embarquées qui composent le système de vision de son véhicule. Ces données sont ensuite utilisées pour former le logiciel de Tesla à la navigation autonome de la voiture en utilisant uniquement le radar et les caméras.

Cependant, Tesla a récemment annoncé qu'il allait abandonner complètement le radar et qu'il avait commencé en mai à utiliser uniquement le système à base de caméras dans ses véhicules Model 3 et Model Y. L'objectif ultime de Tesla Vision est de fabriquer une voiture autonome qui soit beaucoup plus sûre que la personne moyenne.

« Nous avons un réseau d'architecture de réseau neuronal et nous avons un ensemble de données, un ensemble de données de 1,5 pétaoctets qui nécessite une énorme quantité de calcul. Je voulais donc faire connaître ce superordinateur dément que nous construisons et utilisons actuellement. Pour nous, la vision par ordinateur est le pain et le beurre de ce que nous faisons et ce qui permet à Autopilot de fonctionner », a déclaré le directeur de l'intelligence artificielle et de l'Autopilot Vision chez Tesla lors de la conférence.

« Et pour que cela fonctionne vraiment bien, nous devons maîtriser les données de la flotte, former des réseaux neuronaux massifs et faire beaucoup d’expériences. Nous avons donc beaucoup investi dans l'ordinateur. Dans ce cas, nous avons un cluster que nous avons construit avec 720 nœuds de 8x A100 de la version 80 GB. Il s'agit donc d'un superordinateur massif. Je pense en fait qu'en termes de flops, c'est à peu près le superordinateur numéro 5 dans le monde ».

Augmenter la vitesse et la précision de l'apprentissage de l’IA

Bien que Karpathy n'ait pas voulu donner de détails sur la dernière itération de Dojo, il a déclaré qu'il ferait passer les projets de supercalculateurs de Tesla au "niveau supérieur". Musk a noté lors de la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre de l'entreprise en janvier que Dojo pourrait potentiellement être proposé comme service pour d'autres entreprises.

« Donc, certaines autres ont besoin d'une formation au réseau neuronal, nous n'essayons pas de le garder pour nous », a déclaré Musk. « Donc je pense qu'il pourrait y avoir toute une ligne d'activité en soi. Et puis, bien sûr, pour la formation de grandes quantités de données vidéo et pour obtenir une fiabilité de 100 % à 200 % supérieure à celle de l'homme moyen, voire 2 000 % supérieure à celle de l'homme moyen. Ce sera donc très utile à cet égard ».

L'objectif du superordinateur de Tesla est d'augmenter la vitesse et la précision de l'apprentissage d'au moins 10 fois par rapport à l'ordinateur actuel. Le nouveau supercalculateur est développé par l'entreprise pour augmenter le taux d'apprentissage des réseaux neuronaux côté serveur, ce qui rapprochera encore Tesla de la réalisation d'une autonomie full self-driving. Voici, ci-dessous, la présentation de Karpathy à la CCVPR 2021 :

Tesla a commencé à faire l'objet d'un examen minutieux en avril après que les autorités du Texas se soient demandé si l’Autopilot avait joué un rôle dans un accident mortel qui a tué deux personnes le 17 mai, bien que Musk et d'autres dirigeants de Tesla aient repoussé son implication. Une enquête préliminaire menée par le National Transportation Safety Board a révélé que le propriétaire de la Tesla s'était installé à la place du conducteur de la voiture peu avant l'accident. Les tests de l’organisme indépendant chargé d'enquêter sur les accidents de transport civil suggéraient que le système Autopilot du véhicule n'était "pas disponible" sur la route où l'accident s'est produit .

Dans un autre incident en Californie, qui est sur la liste des 30 enquêtes révélées la semaine dernière par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), un conducteur qui a été tué dans une Tesla a posté une photo de ses mains hors du volant avant l'accident, les autorités citant l’Autopilot comme un "facteur contributif" potentiel. En outre, un autre homme en Californie aurait été arrêté pour avoir conduit une Tesla Model 3 depuis le siège arrière et un homme a reçu une contravention après avoir prétendument dormi au volant d'une Tesla avec l’Autopilot activé.

Le California Department of Motor Vehicles a déclaré en mai qu'il examinait si Tesla trompait ses clients et violait les réglementations de l'État par le biais de publicités pour la FSD. Un porte-parole du DMV a déclaré que la violation des règlements de l'État peut entraîner un certain nombre d'actions administratives, y compris la suspension ou la révocation du permis de déploiement de véhicules autonomes et des licences professionnelles des fabricants et des concessionnaires.

Une Tesla équipée du pack FSD de 10 000 dollars peut changer de voie, emprunter les rampes de sortie d'autoroute et s'arrêter aux feux de signalisation et aux panneaux d'arrêt par elle-même. Toutefois, Tesla a rappelé dans ses manuels d'utilisation et sur son site Web que ces fonctions ne rendent pas le véhicule totalement autonome et que les conducteurs doivent être attentifs et prêts à agir à tout moment lorsqu'elles sont activées.

Source : CCVPR 2021

Et vous ?

Que pensez-vous du nouveau superordinateur de Tesla ?
Ces nouvelles capacités de formation de l’IA accélère-t-il la marche vers la conduite intégralement autonome des véhicules Tesla ?

Voir aussi :

Tesla annonce que le nouvel ordinateur pour une conduite entièrement autonome de ses véhicules est en production, et fera ses preuves ce mois-ci
Trente accidents de Tesla liés au système de conduite assistée font l'objet d'une enquête aux États-Unis, les accidents ont fait 10 morts depuis 2016
Deux personnes sont tuées dans un accident d'une voiture Tesla sans personne au volant, l'Autopilot serait activé, et les batteries de la voiture ne cessaient de raviver les flammes
Vous devez désormais être éveillé et assis dans le siège du conducteur pour conduire une Tesla, la caméra de l'habitacle veillera à cela lorsque Autopilot est activé

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 14:55
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message

  • 720 nœuds de 8x A100 80GB. (5760 GPU au total)
  • 1,8 EFLOPS (720 nœuds * 312 TFLOPS-FP16-A100 * 8 gpu / nœuds)
  • 10 PB de stockage NVME "hot tier" @ 1.6 TBps
  • 640 Tbps de capacité de commutation totale
Cela remplacerait avantageusement mon RaspberryPI en tant que Media Center.
2  0 
Avatar de totozor
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 15:31
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Cependant, Tesla a récemment annoncé qu'il allait abandonner complètement le radar et qu'il avait commencé en mai à utiliser uniquement le système à base de caméras dans ses véhicules Model 3 et Model Y. L'objectif ultime de Tesla Vision est de fabriquer une voiture autonome qui soit beaucoup plus sûre que la personne moyenne.
Je me pose une question probablement bête mais est il vraiment pertinent d'utiliser la machine la plus intelligente du monde si elle n'est pas capable de capter toutes les données nécessaires?
Les caméras seront elles capables de voir la nuit/sous pluie abondante/dans certaines routes sinueuse et étroite de montagne.

C'est bien d'embaucher Einstein mais c'est mieux s'il est capable de voir le tableau sur lequel il travaille, non?

Pour moi Tesla fait ce qu'il fait de mieux : faire des grandes annonces qui ne semblent pas lier à la réalité du terrain.
2  1