IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Course aux armements : l'Organisation des Nations Unies échoue à nouveau dans l'établissement de règles internationales contraignantes
Visant à interdire l'utilisation des robots tueurs autonomes

Le , par Patrick Ruiz

61PARTAGES

9  0 
La Convention des Nations unies sur certaines armes classiques s’est à nouveau penchée sur la question de l'interdiction des armes autonomes lors de sa dernière réunion d'examen quinquennale à Genève du 13 au 17 décembre 2021. Résultat : pas de consensus des parties prenantes sur l’établissement de règles internationales contraignantes visant à interdire l’utilisation des robots tueurs autonomes. Sur le terrain pourtant, des rapports font état de ce que la machine sait déjà prendre la décision d'appuyer sur la gâchette sans intervention humaine.

Les avis demeurent partagés sur la question de savoir si les robots tueurs autonomes doivent faire l’objet d’interdiction. En effet, l'utilisation d'armes autonomes meurtrières est en discussion aux Nations unies depuis 2015, dans le cadre de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC). Les pays pionniers dans le domaine des systèmes d'armes autonomes, dont la Russie, les États-Unis et Israël, rejettent une interdiction contraignante en vertu du droit international. Ces poids lourds militaires sont face à un groupe d'États qui réclament une législation contraignante dans le cadre de la campagne menée par les ONG pour arrêter les robots tueurs.

« Tuer ou blesser des personnes sur la base de données collectées par des capteurs et traitées par des machines porterait atteinte à la dignité humaine. Human Rights Watch et d'autres organisations craignent que le fait de s'appuyer sur des algorithmes pour cibler des personnes déshumanise la guerre et érode notre humanité collective », lancent des intervenants du deuxième groupe pour l’interdiction des robots tueurs autonomes.

Chaque pays poursuit donc avec le développement desdites armes autonomes. Les États-Unis et Israël par exemple sont sur des des projets de construction de nouveaux chars d'assaut autonomes et semi-autonomes destinés à être utilisés sur le champ de bataille. Du côté des USA, il s'agit de former une famille de chars d'assaut robotisés lourdement armés pour combattre aux côtés des humains, sur les champs de bataille du futur.

Les véhicules sont prévus en trois classes de taille, dans trois degrés de létalité, dont léger, moyen et lourd, et pèseront jusqu'à 30 tonnes. Toute la famille des véhicules de combat robotisés utilisera des logiciels de navigation et des interfaces de commande communs déjà testés sur le terrain. Chaque variante utilisera les mêmes normes électroniques et mécaniques, une architecture ouverte dite modulaire, qui devrait permettre aux soldats sur le terrain de brancher et de faire fonctionner toute une gamme de charges utiles, des missiles aux générateurs de fumée en passant par les brouilleurs radio.

Pour l'instant, les robots seront télécommandés par des humains, à distance, depuis leur base. Quant à l'Israël, le pays veut construire le Carmel, un char d'assaut qui sera équipé de contrôleurs Xbox et d'une IA perfectionnée avec les jeux “StarCraft II” et “Doom”. Des prototypes de ce futur véhicule de combat blindé (AFV) de l'armée israélienne ont été dévoilés publiquement en août 2019. Vu de l'extérieur, il ressemble à n'importe quelle arme de guerre classique. Il est enrobé de couches d'acier très épaisses, certaines colorées en kaki traditionnel, d'autres en noir.

De forme rectangulaire et avec des marches de char, son sommet est équipé de capteurs, de caméras et d'un espace pour les armements. Cependant, la caractéristique la plus unique du Carmel se trouve à l'entrée de la trappe arrière, qui mène vers un espace rempli d'équipements que l'on trouve le plus souvent dans la chambre d'un adolescent.


Ce nouvel échec des discussions à l’ONU fait suite à des sorties d’experts de la filière visant à avertir contre les dangers de l’utilisation des robots autonomes tueurs : « Les armes autonomes létales menacent de devenir la troisième révolution dans la guerre. Une fois développées, elles vont propulser les conflits armés à une échelle plus grande que jamais, et à des échelles de temps plus rapides que les humains puissent comprendre. Celles-ci peuvent être des armes de terreur, des armes que les despotes et les terroristes utilisent contre des populations innocentes et des armes détournées pour se comporter de manière indésirable. Nous n'avons pas assez de temps pour agir. Une fois que cette boîte de Pandore est ouverte, il sera difficile de la fermer. »

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de ces divergences dans les négociations sur l'interdiction des armes autonomes ?
Avez-vous espoir que les négociations aboutissent à l'interdiction de ces armes ?

Voir aussi :

Des représentants de 150 entreprises de la tech plaident contre les robots tueurs autonomes, lors d'une conférence internationale sur l'IA
USA : le sous-secrétaire à la défense soulève l'importance d'associer l'intelligence artificielle à l'armée, évoquant une future course aux armes
Des experts en IA boycottent un projet de robots tueurs d'une université en Corée du Sud, en partenariat avec le fabricant d'armes Hanwha Systems
Non, l'IA de Google ne doit pas être au service de la guerre ! Plus de 3000 employés de Google protestent contre la collaboration avec le Pentagone
Robots militaires : les États-Unis testent l'efficacité de leurs prototypes dans le Pacifique, l'armée irakienne présente son robot mitrailleur

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/01/2022 à 9:55
Ceux qui financent les Nations-Unis sont les mêmes que ceux qui fabriquent des armes. Cette demande est donc caduque, c'est pour amuser la plèbe et alimenter la presse.
2  0 
Avatar de Christian_B
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/01/2022 à 10:57
L'impuissance fréquente de l'ONU ne concerne pas que cette question.
Le principe même du Conseil de Sécurité, où certains états ont un droit de veto, est défectueux.

Un exemple extrême et qui ne pas préoccuper grand monde est qu'en principe les armes nucléaires sont interdites depuis le 23 janvier 2021 (signature par un cinquantième état du traité d'interdiction).
Résultat zéro.
Tous les états ayant l'arme atomique sont contre. Les "états", c'est à dire les dirigeants, diplomates, etc, ne demandant pas l'avis des populations.

Cette situation est certes affaire de mégalomanie et de gros intérêts.
Mais aussi de la société dans son ensemble. Combien de gens se préoccupent réellement des pires menaces comme celle-ci ou celle évoquée par l'article et sont réellement pour un désarmement multilatéral, le font savoir et en tiennent compte, par exemple lors des élections dans les pays où il y en a ?

Parfois je me demande si l'espèce humaine n'est pas près d'atteindre son "niveau d'incompétence" comme disait un livre connu, dans une optique plus individuelle.
2  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/01/2022 à 13:29
Les différentes parties sont déjà trop engagées dans leurs projets pour arrêter. Mais, pour la premières fois, les décideurs parlent de sécurité. source Ars Technica de fin novembre. En effet, qu'en serait-il si une personne malintentionnée ou un groupe terroriste venait à en prendre le contrôle ?...

Ensuite peut-on faire confiance à Poutine, Israël ou les Etats-Unis pour en faire bon usage ? La plupart des conflits du XXIe siècle se passent dans des conditions de guerilla contre armée classique. Donc au milieu de populations civiles.
1  0 
Avatar de TJ1985
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/01/2022 à 13:07
Il faut en finir avec cette hypocrisie. Une fois qu'une arme a été crée, elle sera utilisée. Point, barre. Les robots sont extrêmement tentants, comment résister ? Ils sont redoutablement faciles à construire à partir de composants du marché, tant hard que soft, bon marchés et efficaces.
Même si l'ONU gesticule un brin, n'importe quel groupe de plus de 0 personnes est capable de se construire un bidule mortel au fond de son garage. Le tout est de le savoir, et de réfléchir à la manière de s'en prémunir, ce qui oblige à être créatif. C'est sans doute là que ça cloche, si les politiciens étaient doués, ça se saurait.
1  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/01/2022 à 17:41
encore mieux pour certain que les drône... ça ne sera pu de leur faute...

la prise de territoire à la palestine risque d'être plus rapide.... ca sera quoi la nouvelle excuse...
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/01/2022 à 17:19
Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
Les robots sont extrêmement tentants, comment résister ?
Il faut avoir conscience d'une chose, c'est que les grandes armées ne veulent pas être dépassées technologiquement, il y a la paranoïa "si mes ennemis développent cette arme, ils auront un avantage, donc je dois développer cette arme avant eux".
Comme avec les bombes atomiques par exemple, Einstein et ses potes se sont pointé aux USA, ils ont convaincu le gouvernement que les allemands allaient essayer de faire une arme en utilisant l'énergie nucléaire, du coup il y a eu le projet Manhattan.
Les USA ont ensuite pu tester 2 technologies de bombe nucléaire sur des civils d'un pays qui voulait se rendre. Histoire de terroriser la terre entière, en montrant ce qui arrive quand on ne se soumet pas totalement aux USA.

En ce moment nous sommes dans une ambiance de guerre froide, il y a des tensions entre les USA d'un côté et la Chine et la Russie de l'autre.
On sait que l'intelligence artificielle va jouer un rôle dans la prochaine grande guerre.
0  0 
Avatar de fatbob
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/01/2022 à 8:50
Citation Envoyé par Christian_B Voir le message

Parfois je me demande si l'espèce humaine n'est pas près d'atteindre son "niveau d'incompétence" comme disait un livre connu, dans une optique plus individuelle.
Elle l'a déjà fait depuis longtemps. Une organisation qui met en place des mégalomanes aux commandes ne peut pas s'attendre à aller bien.
De nombreux rapports existent qui indiquent clairement que notre situation écologique actuelle était déjà identifiées il y a 50 ans. EXXON, Total, le modèle Word3 (qui, bien que très sommaire par rapport à ce que fait le GIEC donnait le même résultat dans les grandes lignes)...
Et qu'on fait les dirigeants ? Plutôt que de s'inquiéter et d'essayer de trouver des voies de sorties de crises (très étroites d'après les résultats de world3), ils ont fait du lobbying intense pour dissimuler cette situation voire affirmer l'inverse.
Ces gens devraient être mis en prison pour des siècles. Eux leur familles et tous leurs amis (à l'ancienne). On s'acharne sur quelques types qui lancent des alertes ou copient des mp3 mais on laisse en liberté, avec des millions, si ce n'est des milliards, des types qui ont sciemment envoyé toute l'humanité dans un impasse.
Donc la conclusion est clair. L'humanité se développe de façon totalement incontrôlée et quand un organisme se développe de façon incontrôlée dans un espace limité, cela finit mal.
1  1 
Avatar de fatbob
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/01/2022 à 8:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il faut avoir conscience d'une chose, c'est que les grandes armées ne veulent pas être dépassées technologiquement
On en a bien conscience mais ça n'empêche pas le problème.
On a là, aux commandes, des types qui ne sont intéressés que par la comparaison des distances relatives auxquelles ils sont capables de pisser. Infoutu capables de se réunir autour d'une table et de se dire "Bon, les gars, on sait tous que n'importe lequel d'entre nous, s'il éternue trop fort, va raser le système solaire jusqu'à Uranus. Donc calmons nous un instant, prenons le thé et réfléchissons en adultes responsables pour faire descendre la tension d'un cran".
Ce sont des psychopathes mégalomanes. Point. Et ça pose un gros problème, quand même.

La trajectoire de l'armement ressemble à celui de la finance et, d'ici à ce que le gros bouton rouge soit confié à une intelligence artificielle, seule capable de prendre une décision et d'agir en 1ns, il n'y a pas des km.
Après, une IA sera peut-être plus sage que l'homme mais j'ai du mal à concevoir qu'une créature puisse être plus sage que son créateur. Du moins tant qu'elle ne s'en est pas émancipée totalement.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2022 à 9:28
Citation Envoyé par fatbob Voir le message
va raser le système solaire
Il y a bien le nucléaire qui peut faire des dégâts sur terre, mais normalement il y a une logique "si tu m'envoies une bombe atomique, je t'envoie une bombe atomique, et on s'autodétruit". Ils appellent ça "équilibre de la terreur".
Du coup personne d'autres que les USA n'utiliseront cette technologie. Bon après il y a un truc louche, par exemple israël doit posséder plus de 150 têtes nucléaires, et je ne vois pas l'intérêt d'en avoir autant vu qu'elles ne serviront jamais.

Les robots tueurs ne devraient tués que des humains et d'autres robots tueurs, donc ça va, ça n'aura pas un impact trop négatif sur l'environnement.
De toute façon si l'ONU avait interdit ces armes elles auraient quand même été utilisées.

Par exemple les USA ont utilisés plein d'armes interdites (Napalm, Agent Orange, munition à l'uranium appauvri, phosphore blanc, balle à pointe creuse, etc).
0  0 
Avatar de mach1974
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/01/2022 à 10:42
Un drone de police à taser serait ideal à la place des forces de l'opération sentinelle dans le cadre de VIGIPIRATE
0  0