IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine a commencé à utiliser la reconnaissance faciale de Clearview AI
Au coeur de la crise militaire dans le pays

Le , par Nancy Rey

46PARTAGES

11  1 
La technologie de reconnaissance faciale de ClearView AI est désormais utilisée par le ministère ukrainien de la défense. C'est ce qu'a confirmé récemment Hoan Ton-That, PDG de ClearView, qui a également déclaré que le pays en conflit avait libre accès au puissant moteur de recherche faciale de l'entreprise. Le ministère ukrainien de la défense a donc commencé samedi dernier à utiliser la technologie de reconnaissance faciale de Clearview AI, après que la startup américaine ait proposé d’identifier les assaillants russes, de combattre la désinformation et d'identifier les morts. Hoan Ton-That a été l'un des premiers à offrir à l'Ukraine une assistance technologique peu après le début du conflit, par le biais d'une lettre envoyée à Kiev


L'Ukraine reçoit un accès gratuit au puissant moteur de recherche de visages de Clearview AI, ce qui permettra aux autorités de contrôler les personnes présentant un intérêt aux points de contrôle, entre autres utilisations, a déclaré Lee Wolosky, conseiller de Clearview et ancien diplomate des présidents américains Barack Obama et Joe Biden. Tout a commencé à prendre forme après l'invasion de l'Ukraine par la Russie et le directeur général de Clearview, Hoan Ton-That, a envoyé une lettre à Kiev pour proposer son aide, d’après une copie vue par Reuters. Clearview a déclaré qu'elle n'avait pas offert la technologie à la Russie, qui qualifie ses actions en Ukraine d'opération spéciale.

Il ya quelques jours, un porte-parole du ministère ukrainien de la Transformation numérique avait déclaré qu'il étudiait les offres de sociétés d'intelligence artificielle basées aux États-Unis comme Clearview. De nombreuses entreprises occidentales se sont engagées à aider l'Ukraine, en fournissant du matériel Internet, des outils de cybersécurité et d'autres formes de soutien. Le pays a notamment reçu des satellites de StarLink, grâce à Elon Musk, qui s'est engagé à aider à rétablir l'Internet en Ukraine.

Le fondateur de Clearview a déclaré que sa startup disposait de plus de 2 milliards d'images provenant du service de médias sociaux russe VKontakte, sur une base de données de plus de 10 milliards de photos au total. en savoir plus. Cette base de données peut aider l'Ukraine à identifier les morts plus facilement qu'en essayant de faire correspondre les empreintes digitales et fonctionne même en cas de dommages faciaux, a écrit Ton-That. Des recherches menées pour le ministère américain de l'énergie ont révélé que la décomposition réduisait l'efficacité de la technologie, tandis qu'un article publié lors d'une conférence en 2021 a montré des résultats prometteurs.

La lettre de Ton-That indique également que la technologie de Clearview pourrait être utilisée pour réunir les réfugiés séparés de leurs familles, identifier les agents russes et aider le gouvernement à démystifier les faux messages sur les médias sociaux liés à la guerre. L'objectif exact pour lequel le ministère de la défense ukrainien utilise la technologie n'est pas clair, a déclaré Ton-That. D'autres services du gouvernement ukrainien devraient déployer Clearview dans les prochains jours, selon lui et Wolosky. Les images de VKontakte rendent l'ensemble de données de Clearview plus complet que celui de PimEyes, un moteur de recherche d'images accessible au public que les gens ont utilisé pour identifier des individus sur des photos de guerre, a déclaré Wolosky. La société américaine de médias sociaux Facebook, maintenant Meta, avait demandé à Clearview de cesser d’utiliser ses données.

Comment fonctionne la technologie de reconnaissance faciale de ClearView AI ?

ClearView met probablement en œuvre une technologie propriétaire dans ses services de reconnaissance faciale, mais ce type de technologie fonctionne plus ou moins de la même manière dans toutes les variantes. Voici comment : toutes les technologies de reconnaissance faciale ont tendance à suivre trois étapes de base. Tout d'abord, le visage d'une personne est capturé sur une photo ou une vidéo, qu'elle soit seule ou dans une foule. Ensuite, le logiciel prend note de ce que l'on appelle les « points nodaux » du visage de la personne, comme la distance entre les yeux, la largeur du nez et peut-être la profondeur des orbites.

Toutes les informations fournies par les points nodaux sont converties pour créer la signature faciale unique d'une personne. Ensuite, cette "signature" est comparée à une base de données de visages connus ; un processus qui peut se dérouler en quelques secondes et en temps réel grâce à la puissance de traitement démentielle de l'IA.

Cependant, il n'est pas clair comment la mise en œuvre de cette technologie par ClearView reste efficace même lorsqu'il s'agit de scanner des visages potentiellement défigurés (ou en décomposition) sur des morts. Il convient de noter qu'une bonne partie des morts sur le champ de bataille ukrainien sont des civils qui ont été pris entre deux feux, la plupart d'entre eux essayant simplement de fuir les combats.

Des réserves sont toutefois émises

Au moins un critique affirme que la reconnaissance faciale pourrait mal identifier les personnes aux points de contrôle et au combat. Une erreur d'identification pourrait entraîner la mort de civils, tout comme des arrestations injustes ont résulté de l'utilisation de la police, a déclaré Albert Fox Cahn, directeur exécutif du Surveillance Technology Oversight Project à New York. « Nous allons voir une technologie bien intentionnée se retourner contre elle et nuire aux personnes qu'elle est censée aider », a-t-il ajouté.

Ton-That a déclaré que Clearview ne devrait jamais être utilisé comme seule source d'identification et qu'il ne voudrait pas que cette technologie soit utilisée en violation des Conventions de Genève, qui ont créé des normes juridiques pour le traitement humanitaire en temps de guerre. Comme les autres utilisateurs, ceux d'Ukraine reçoivent une formation et doivent saisir un numéro de dossier et le motif de la recherche avant d'effectuer des requêtes, a-t-il précisé.

Clearview, qui vend principalement ses produits aux forces de l'ordre américaines, fait l'objet de poursuites judiciaires aux États-Unis, où elle est accusée de violer le droit à la vie privée en prélevant des images sur le Web. Clearview affirme que sa collecte de données est similaire au fonctionnement de la recherche Google. Pourtant, plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et l'Australie, ont jugé ses pratiques illégales. Cahn a décrit l'identification des personnes décédées comme étant probablement la manière la moins dangereuse de déployer la technologie en temps de guerre, mais il a ajouté « qu'une fois que vous introduisez ces systèmes et les bases de données associées dans une zone de guerre, vous n'avez aucun contrôle sur la manière dont ils seront utilisés et mal utilisés ».

Source : Reuters

Et vous ?
Quel est votre avis sur le sujet ?
Quels commentaires faites-vous de l’assistance technologique de Clearview à l’Ukraine ? voyez

Voir aussi :

Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine, comme le confirme le ministre en charge du numérique du pays en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet

L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

Un mainteneur ukrainien de Ruby appelle au soutien de la communauté mondiale du langage en matière de communication, afin d'attirer des soutiens multiformes dans le cadre de la guerre en Ukraine

Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, l'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/03/2022 à 10:19
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message

Quel est votre avis sur le sujet ?
Clearview, une belle compagnie de profiteurs. Ils sont dans tous les "bons" coups, ceux-là. Émeutes, Covid et maintenant Ukraine...
2  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2022 à 11:53
Il semble que l'Ukraine n'ait tiré des leçons de l'histoire nazie. Imaginez nsi la reconnaissance faciale était disponible à l'époque.
1  1 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/03/2022 à 21:30
Ca commence à aller trop loin, là. C'est presque prendre part au conflit de manière active. Les russes savent maintenant que cet outil est utilisé contre leurs militaires.
0  0