IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un expert en IA affirme que les bébés virtuels seront monnaie courante pour les couples à l'avenir,
Ajoutant que le métavers devrait permettre de réduire les dépenses liées à un vrai bébé

Le , par Bill Fassinou

11PARTAGES

11  0 
Catriona Campbell, ancienne conseillère en technologie pour le gouvernement britannique et intronisée au Digital Hall of Fame de la British Interactive Media Association, explique dans son nouveau livre que dans un avenir pas si lointain, ceux qui cherchent à agrandir leur famille pourraient choisir de le faire avec l'aide de l'intelligence artificielle. Elle estime qu'avec des lunettes de réalité augmentée (RA) et des gants haptiques, les bébés virtuels pourront être vus et touchés, et qu'il serait possible d'ajuster les paramètres pour les rendre aussi réalistes ou aussi faciles à soigner que possible.

L'essor de la réalité virtuelle a conduit de nombreuses personnes à se réfugier dans l'espace numérique, créant ainsi des relations virtuelles significatives. Les casques RV/RA ont donné lieu à de nouveaux types d'interactions virtuels entre les internautes que les grandes entreprises technologiques veulent maintenant rassembler au sein du métavers. Le moins qu'on peut dire, c'est qu'au cours de ces dix-huit derniers mois, le métavers semble être devenu le lieu de toutes les possibilités. Après avoir évoqué l'immortalité et la nécessité de punir les meurtres dans le métavers, les partisans parlent désormais de la possibilité d'y avoir des enfants.

À ce propos, le livre de Campbell indique que les relations en réalité virtuelle seront un jour si courantes que les bébés virtuels seront normaux pour les couples. Le coût de la vie ayant monté en flèche ces dernières années, les couples devraient adopter des enfants virtuels au lieu d'avoir des enfants en chair et en os. Elle a expliqué que ce phénomène deviendra de plus en plus courant à mesure que des technologies comme le métavers se développeront. Alors que la réalité mixte devrait de plus en plus avancer dans les décennies à venir, beaucoup pourraient choisir d'opter pour une famille virtuelle.



Campbell base ses prévisions sur les éventuelles difficultés que pourraient rencontrer les couples qui décident d'avoir un enfant dans la seconde moitié de ce siècle. En effet, selon le ministère américain de l'Agriculture, l'enfant américain moyen coûte aux parents plus de 230 000 dollars lorsqu'il atteint l'âge de 17 ans. En revanche, l'experte britannique en intelligence artificielle estime qu'un enfant numérique pourrait voir tous ses besoins satisfaits pour moins de 25 dollars par mois, soit environ 5 100 dollars d'ici à ce qu'il obtienne son diplôme d'études secondaires. Campbell laisse entrevoir que les bébés virtuels ne seront pas gratuits.

Au contraire, chaque enfant sera un abonnement que les parents devront payer. Si un paiement est manqué, les parents se verront retirer l'enfant. Si Campbell pense que les services d'abonnement pourraient coûter environ 25 dollars par mois, les services supplémentaires - comme le vieillissement ou le changement d'apparence - pourraient coûter plus cher. Pour ce prix, un enfant virtuel disposera d'une parole simulée avec des algorithmes d'IA qui lui permettront d'apprendre en passant plus de temps avec leurs parents. À l'instar de services modernes tels que Replika, mais plus avancés, l'IA pourra décider toute seule de ce qu'elle aime et n'aime pas.

Face à la pauvreté, aux épidémies, au changement climatique et à la surpopulation, les experts craignent que les quelque 11 milliards de personnes qui peupleront la Terre d'ici à 2100 n'obtiennent pas la nourriture, les soins de santé et les autres ressources essentielles à leur survie. Selon un sondage YouGov réalisé en 2020, près de 10 % des adultes auraient déjà choisi de ne pas avoir un enfant pour ces raisons, tandis que 10 % auraient cité l'impact financier d'un tel projet. Cependant, Internet étant aujourd'hui omniprésent, les enfants générés par ordinateur existeront dans le métavers et prendront vie par simple pression sur un bouton.

« D'après les études sur les raisons pour lesquelles les couples choisissent de ne pas avoir d'enfants, je pense qu'il serait raisonnable de s'attendre à ce que 20 % des personnes choisissent d'avoir un bébé en réalité augmentée plutôt qu'un vrai bébé. Cette perspective qui change la donne pourrait nous aider à résoudre certains des problèmes les plus urgents d'aujourd'hui », a déclaré Campbell, dont le nouveau livre, « AI by Design : A Plan For Living With Artificial Intelligence », est sorti cette semaine. Campbell pense que d'ici 2070, les gants tactiles devraient aider les parents à sentir réellement leurs enfants virtuels.

L'experte en IA a appelé cette vision de la famille du futur la "génération Tamagotchi", en référence au porte-clés des années 90, un minuscule animal de compagnie numérique que les propriétaires devaient régulièrement "nourrir, jouer avec" et même "soigner". Mais dans un environnement de réalité virtuelle avancée, des enfants plus vrais que nature pourraient grandir et mûrir en temps réel, sans exercer de pression sur l'environnement et les ressources naturelles. Campbell parle en effet des premiers enfants véritablement respectueux de l'environnement et qui pourrait représenter la plus grande percée technologique depuis des siècles.

« Bien que les bébés virtuels peuvent sembler quelque peu étranges à première vue, cela conduira au premier groupe démographique entièrement numérique. Cela pourrait être l'une des plus importantes percées technologiques de l'humanité depuis l'avènement de l'âge de bronze, étant donné son impact potentiel sur les populations mondiales et les changements sociétaux », a-t-elle déclaré. La technologue a également suggéré que la satisfaction des parents pourrait être encore plus grande avec les enfants virtuels, car ils auraient davantage de contrôle sur la façon dont leur progéniture numérique est conçue.

Mais encore, elle explique que la durée de vie des enfants virtuels pourrait être préprogrammée, et exister en temps réel, ou permettre aux parents de les "activer" à leur convenance, comme des enfants à la demande. Cependant, beaucoup comparent la vision de Campbell de la famille du futur à une hérésie scientifique. Cette idée d'enfants virtuels conserve toutes les dépenses et les tracas (même s'ils semblent moindres à première vue) liés aux enfants réels, mais n'offre aucun avantage réel. Campbell évoque le respect de l'environnement, mais ces univers virtuels ne sont pas si écologiques qu'ils en ont l'air.

En effet, les scientifiques s'accordent à dire que le métavers tel qu'on l'imagine devrait nécessiter plus de mille fois environ la puissance de calcul actuelle, ce qui signifie plus d'ordinateurs, plus de serveurs et plus de centres de données. Jusqu'ici, l'expérience a prouvé qu'aucun de ces appareils électroniques n'a un impact positif sur le climat et encore moins sur l'être humain, notamment à travers les radiations et les ondes. Les centres de données sont si voraces en énergie et en eau que les grands hyperscaleurs doivent se tourner vers des solutions telles que les énergies vertes et le refroidissement par immersion pour diminuer leurs impacts environnementaux.

Dans les réactions sur les propos de Campbell, beaucoup demandent à ce que les gouvernements du monde entier évaluent les risques liés au métavers et prennent des mesures drastiques pour empêcher son développement comme dans le cas des cryptomonnaies et des NFT dans certains pays du monde. « Je n'arrive pas à comprendre le métavers et je suis à la fois jeune et je me considère comme très tourné vers l'avenir. Je ne vois pas de réel objectif ou avantage au-delà de ce qu'il est en ce moment (jeux en RV). Pourquoi quelqu'un voudrait-il vraiment une sorte de famille virtuelle ou un faux bébé ? », se demande un critique.

« Les grandes entreprises détruisent la planète pour que les pauvres n'aient pas la possibilité de profiter de la vie en dehors de leurs maisons, et elles essaient de nous entasser dans des espaces de vie confinés pour leur confort également. L'abonnement pour les enfants est stupide, il pourrait y avoir un jeu vidéo ou un simulateur pour la formation, mais le métavers en général ne comble pas un trou. Ils vont utiliser la publicité pour tromper le cerveau des gens et leur donner envie de cette merde », s'indigne un autre. Il estime que la RV, la RA, la réalité mixte et le métavers comportent des risques énormes pour la survie de l'humanité.

Enfin, Campbell a également déclaré que les bébés virtuels pourraient servir d'outil aux parents pour tester la possibilité d'avoir des enfants avant d'en créer de vrais, ou aider les parents qui ne peuvent pas avoir les leurs à trouver la famille qui n'aurait pas été possible autrement. « Au fur et à mesure que le métavers évolue, je vois les enfants virtuels devenir un élément accepté et pleinement accepté de la société dans la plupart des pays développés », a déclaré Campbell.

Source : Catriona Campbell (AI by Design : A Plan For Living With Artificial Intelligence)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des prévisions de Campbell sur le futur de la famille ?
Pensez-vous qu'il pourrait s'agir d'une solution pour mettre fin à la surpopulation ?
Pensez-vous que les enfants virtuels auraient un plus faible impact sur le climat que les vrais enfants ?
Que pensez-vous des allégations selon lesquelles le métavers est dangereux pour la survie de l'humanité ?
Le développement du métavers devrait-il être interdit ? Pourquoi ?

Voir aussi

Les investisseurs paient des millions de dollars pour des terrains virtuels dans le métavers, alors que le prix des "parcelles" a grimpé de 500 % au cours des derniers mois

L'inventeur de la PlayStation pense que le métavers est "sans intérêt", ajoutant que les casques RV et RA sont "tout simplement ennuyeux"

La lanceuse d'alerte Frances Haugen exhorte Mark Zuckerberg à démissionner et à investir davantage sur la « sécurité », au lieu de consacrer des ressources au « métavers »

Yuga Labs a levé environ 285 millions de dollars de crypto-monnaies en vendant des jetons qui représentent des terrains dans un jeu de monde virtuel, qu'elle dit être en train de construire

La Turquie bannit l'utilisation des cryptomonnaies pour le paiement des biens et des services : vers une répression globale des États contre le bitcoin et les autres monnaies cryptographiques ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 17:02
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous des allégations selon lesquelles le métavers est dangereux pour la survie de l'humanité ?
Ce n'est pas le métavers en soit qui est dangereux pour l'Humanité: ce sont tous les fous échappés d'un asile qui gravitent autour et qui viennent nous faire des déclarations du genre de cette dame ou de l'autre à la tête de Nokia...

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
« Les grandes entreprises détruisent la planète pour que les pauvres n'aient pas la possibilité de profiter de la vie en dehors de leurs maisons, et elles essaient de nous entasser dans des espaces de vie confinés pour leur confort également. L'abonnement pour les enfants est stupide, il pourrait y avoir un jeu vidéo ou un simulateur pour la formation, mais le métavers en général ne comble pas un trou. Ils vont utiliser la publicité pour tromper le cerveau des gens et leur donner envie de cette merde », s'indigne un autre. Il estime que la RV, la RA, la réalité mixte et le métavers comportent des risques énormes pour la survie de l'humanité.
C'est de loin le commentaire le plus éclairé de cet article...

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Après avoir évoqué l'immortalité et de la nécessité de punir les meurtres dans le métavers, les partisans parlent désormais de la possibilité d'y avoir des enfants.
Ouais. En gros, personne chez les partisans en question ne sait ce que c'est, à quoi ça va servir (en dehors de voler des données et de faire plus d'argent) ni comment ça marche, quoi. On leur a juste fait miroiter une montagne de pognon et ces chèvres sont prêtes à nous le vendre sous n'importe quel prétexte.
10  1 
Avatar de Phaeron
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 16:54
Honnêtement, j'espère que ces bien penseurs tomberont de haut quand ce trucvers disparaitra comme la 3D au cinéma...
6  1 
Avatar de Nym4x
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/06/2022 à 20:23
Un bébé virtuel ? on y est pas encore… Par contre la connerie virtuelle est déjà bien en place
4  1 
Avatar de steel-finger
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/06/2022 à 13:36
Je ne comprends pas trop l'utilité d'un bébé virtuel, ça sera une sorte de Tamagotchi ?
2  0 
Avatar de LeDruide87
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:41
On atteint le summum de l'imbécillité, de l'égoïsme, de l'irresponsabilité, de la lâcheté.
Décidément, ce monde m'écœure. Je n'imaginais pas l'ampleur que prendrait la perversion du numérique lorsque j'ai assemblé mon premier ZX80 avec un fer à souder !
1  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2022 à 16:46
Ces américains sont complètement psychotiques.
1  1 
Avatar de Captailereve
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 12:45
Concevoir un bébé, physiquement parlant, est pour la majeur partie des adultes un très agréable moment...

Faire un bébé (?????) virtuel, c'est taper sur un clavier, en donnant ses consignes pour un enfant qui, jamais, ne dérangera, ne blessera, ne sera malade, ne grandira, ne disparaitra accidentellement mais qui sera erasable d'un clic !
C'est un enfant doudou, ponctuel, émotionnel mais pas réel, donc sans Amour.
C'est donc l'expression de la réification de l'enfant, de sa chosification, c'est la volonté de le réduire à un moins qu'animal, donc pas humain du tout (ben oui virtuel quoi..) Et oui, un Tamagochi !. Dans le réel, c'est de la pédocriminalité !

Créer son enfant comme ça, c'est une mauvaise masturbation ignorée du conjoint, c'est solitaire, égoïste, et a-social voir sociopathique.
L'imaginer, le prévoir et le dire montre une vision de l’Être humain bien triste, car l'Être humain sans corps n'est plus Être ; Il est devenu, simplement, chose, ou objet virtuel, sans limite puisque électronique et électrique.

Or, sans ses limites corporelles, l'Être humain n'est rien que marchandise (hors de la peau, le rein est marchandise) ou déchet.
Sans ses propres limites, celles de l’autre n'existent plus.
Il n'y a plus de société possible, car celle fondée sur les libres relations entre Êtres humains n'est plus que commerciale/financière et régie par la force/violence.

Et plus encore, cela légitime l'eugénisme (déjà bien présent dans notre société malgré la condamnation de son application au XXème siècle).
La suite logique c'est une croyance en la possibilité de transférer l'être humain , ou ses caractéristiques psychiques dans une mémoire informatique...
Pour qui et au nom de quoi ? pas de l'écologie, vue ce que coûte déjà l'argent électronique, imaginons ce que serait la débauche d'énergie pour maintenir ces banques remplis de cervelles numérisées ???

Qui peut donc imaginer que la famille serait étendue avec des être incapable d'Amour et incapable de recevoir l'Amour ?

Du grand n'importe quoi !

Qu'on nous protège de ces progressistes fous.
0  0