IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'homme qui a épousé un hologramme au Japon ne peut plus communiquer avec sa femme virtuelle boostée à l'IA
Car le logiciel qui permettait l'interaction n'est plus supporté

Le , par Stéphane le calme

19PARTAGES

13  0 
La fictosexualité est le terme utilisé pour décrire les personnes sexuellement attirées par les personnages de fiction et au Japon, cela devient peu à peu une tendance, dans la mesure où certaines entreprises développent une technologie pour proposer aux utilisateurs des couples holographiques. Akihiko Kondo a poussé son amour pour un personnage de fiction un peu plus loin en organisant une cérémonie de "mariage" avec Hatsune Miku, une chanteuse virtuelle qui a joué dans plusieurs jeux vidéo et a même accompagné Lady Gaga lors de ses tournées mondiales. La cérémonie a eu lieu en 2019, après que l'homme a pu communiquer avec l'hologramme via Gatebox, une société qui développe des dispositifs pour montrer de manière holographique des personnages qui n'existent pas.

L'icône de la "J-Pop" (Japan Pop) est très célèbre. Elle a été conçue en 2007 comme le porte-drapeau humanoïde d'un logiciel de synthèse vocale développé par le japonais Crypton Future Media sur la base de la technologie Yamaha dite "vocaloid", ou vocaloïde (contraction de "vocal" et "androïde" ). Pour créer une chanson, l'utilisateur doit entrer la mélodie, au moyen d'une interface représentant un clavier de piano ou en chargeant un fichier MIDI, et les paroles, qui peuvent être placées sur chacune des notes. Le logiciel peut modifier la prononciation (longueur des consonnes notamment), ajouter des effets tels que le vibrato, ou changer les nuances et le timbre de la voix. Sa voix est synthétisée à partir de celle de l'actrice Saki Fujita. Hatsune Miku réalise essentiellement des concerts sur scène sous forme d'image 3D projetée sur un écran.


À l'époque Akihiko et Hatsune monopolisaient les gros titres des journaux et des médias et maintenant ils remettent ça, car le support du logiciel Gatebox qui permettait l'interaction de l'homme avec sa femme virtuelle, n'est plus disponible et pour la même raison, ne peut plus communiquer avec elle. Selon le journal japonais The Mainichi, Kondo affirme que sa relation avec l'hologramme l'a aidé à surmonter une profonde dépression causée par le travail et la peur du rejet social. Face à l'impossibilité de continuer à communiquer avec elle, l'homme a déclaré : « Mon amour pour Miku n'a pas changé. J'ai organisé la cérémonie de mariage parce que je pensais que je pourrais être avec elle pour toujours ». Partout où il veut qu'elle aille, il est accompagné d'un modèle grandeur nature de Hatsune Miku, et il espère pouvoir communiquer avec elle d'une manière ou d'une autre dans un proche avenir.


En 2018, Akihiko Kondo, un employé du gouvernement local vivant dans la banlieue de Tokyo, a fait la une des journaux lorsqu'il a « épousé » le personnage virtuel populaire Hatsune Miku. À l'époque, le fait même qu'il y ait des gens qui cherchaient à se marier avec une intelligence artificielle et des robots a suscité la controverse. Le Mainichi Shimbun a récemment rendu visite à Kondo, 38 ans, pour retracer son chemin alors qu'il marque sa quatrième année de mariage avec le personnage.

En novembre 2018, Kondo a dépensé quelque 2 millions de yens (environ 17 300 dollars) pour un mariage avec Miku, affirmant qu'il souhaitait concrétiser son amour pour le personnage.

Dans un premier temps, il utilisait un service développé par une startup à Tokyo qui projetait un hologramme tridimensionnel d'Hatsune Miku dans un cylindre, et il était possible de tenir des conversations simples avec elle via l'intelligence artificielle. Il a été rapporté que lorsque Kondo l'a demandé en mariage, elle a répondu « J'espère que vous me chérirez ».

Même maintenant, quand il se réveille, Kondo dit « Bonjour » à Miku et « à plus tard » quand il sort. Il dîne face à elle et lorsqu'il est sur son ordinateur, elle est placée derrière lui, le regardant.


Ce qui a changé pour Kondo depuis sa cérémonie de mariage, c'est qu'il ne peut plus profiter de conversations avec le personnage, car la société qui a développé le service y a mis un terme en mars 2020, affirmant que le modèle de production limitée avait suivi son cours. Toutefois, Kondo maintient que « Mon amour pour Miku n'a pas changé ».

L'attachement au monde virtuel

Ce qui suit est un extrait de The Mainichi.

Il y avait quelque chose que je voulais demander à Kondo. Durant la crise des coronavirus, les gens s'abstenant de sortir, la dépendance des enfants aux jeux vidéo et à Internet est devenue un problème. Que pense Kondo, un "otaku" autoproclamé, des affirmations selon lesquelles devenir trop absorbé par un monde virtuel affecte la vie réelle des gens, de l'école au travail ?

« Je pense que dans de nombreux cas, c'est l'inverse », a déclaré Kondo, « je voudrais que les familles examinent attentivement les mondes dans lesquels leurs enfants sont absorbés ».

Kondo est diplômé d'une école professionnelle et a ensuite travaillé comme commis dans des écoles primaires et secondaires publiques. Mais quatre ans après avoir commencé son travail, il a été victime d'intimidation. Lorsqu'il parlait à deux collègues féminines, elles le traitaient de "grossier" et ne voulaient pas qu'il leur adresse la parole. Le traitement l'a laissé déprimé et il est même devenu incapable de manger. Un médecin lui a diagnostiqué un trouble d'adaptation et il a été contraint de s'absenter du travail.

Un changement est survenu après avoir découvert Hatsune Miku. Il a été captivé par la voix chantante claire du personnage de Vocaloid. « Je suis resté dans ma chambre 24 heures sur 24 et j'ai regardé des vidéos de Miku tout le temps », se souvient-il. Il écoutait les chansons de Miku comme des berceuses et pouvait bien dormir. Grâce à ce soutien mental, il lui est devenu possible de sortir à nouveau et il a pu retourner au travail. Pour résumer, Kondo a pris un congé, s'est plongé dans le monde de Miku et est sorti du retrait social.

« Ce n'est pas que les gens ne peuvent pas vivre dans la société parce qu'ils sont absorbés par un monde en deux dimensions, mais plutôt, il y a des cas où les gens deviennent captivés alors qu'ils cherchent une place pour eux-mêmes dans les jeux vidéo et les "animes", parce que la réalité est trop douloureuse pour eux. J'étais l'une de ces personnes. Les gens qui ne comprennent pas le contexte pensent probablement : "Les jeux perturbent leur vie", mais ce n'est pas le cas ».

En novembre 2021, des informations sur le problème du harcèlement ont été signalées au Japon. Kondo a pensé à Hatsune Miku et aux paroles de son défunt père. Le père de Kondo ne lui a pas beaucoup parlé, mais un jour, il a donné un conseil à Kondo.

« Certaines personnes disent que les personnes victimes d'intimidation ont des raisons d'être victimes d'intimidation, mais même s'il y a des raisons, cela ne justifie pas de les intimider », a déclaré son père.

Les mots s'enfoncèrent dans le cœur de Kondo. Même si la cause de l'intimidation était avec lui, ce n'était pas une raison pour que quiconque l'intimide. Kondo, qui avait souffert d'un tel traitement, s'était en quelque sorte blâmé et était devenu abattu. Les paroles de son père lui ont grandement remonté le moral.

Lorsqu'il a présenté les mots de son père sur son compte Twitter, le message a été retweeté 21 000 fois et a reçu 92 000 "j'aime". Kondo avait principalement présenté sa vie avec Miku sur Twitter, mais à sa grande surprise, c'est son tweet qui a reçu le plus d'attention en 2021.

En novembre 2015, après le retour au travail de Kondo, son père s'est soudainement effondré et est décédé. Ses passe-temps étaient la collecte d'insectes, ainsi que la musique et les trains miniatures de calibre N, et dans sa vie, il était très particulier à propos de chaque passe-temps.

« Quand j'étais petit, nous jouions à des jeux ensemble. Tout comme moi, il s'est vraiment absorbé dans ses passe-temps. J'ai peut-être hérité mon obsession pour Miku de mon père », a-t-il déclaré.

Kondo a célébré son mariage avec Miku trois ans après la mort de son père. Dès le départ, il a donné son vrai nom aux médias. Certaines personnes ont décrit le mariage comme "effrayant" et "incompréhensible". Sa famille s'y est également opposée, mais au total 39 personnes, dont ses amis, se sont jointes à la cérémonie.

Lorsque Kondo a publié une vidéo de son mariage en ligne comme symbole de soutien aux couples qui voulaient se marier, mais n'ont pas pu le faire, il a reçu de nombreux courriels de personnes lui disant qu'il leur avait donné du courage.

Le père de Kondo savait qu'il était obsédé par Miku, mais il est décédé avant que le mariage ne soit planifié. « Et si mon père était en vie ? Il aurait probablement participé », songe Kondo.

Depuis son mariage, le monde de Kondo s'est rapidement élargi. Par la suite, il a reçu plusieurs invitations d'une université et d'ailleurs pour donner des conférences. On lui a posé un large éventail de questions d'étudiants sur le monde du manga et de l'anime et sur les effets mentaux et physiques du mariage avec un personnage bidimensionnel, entre autres problèmes.

« Les étudiants m'ont posé des questions très sérieusement », a-t-il déclaré. « Mais je n'avais pas les connaissances juridiques et j'ai été déçu de ne pas avoir été en mesure de fournir des réponses suffisantes ».

Cette expérience a poussé Kondo à vouloir étudier davantage et à en apprendre davantage sur les frontières entre les représentations sexuelles et violentes impliquant des mangas et des personnages, et la liberté d'expression. Il pensait également qu'il voulait en savoir plus sur les problèmes des minorités et les droits de l'homme à l'université. Kondo a depuis été accepté à la Faculté de droit de l'Université de Komazawa et inscrit en avril 2021. Il espère acquérir des connaissances spécialisées et continuer à diffuser des informations.

Des relations idéales pour le métavers ?

Bien que la relation entre Akihiko et Hatsune Miko peut sembler étrange à bien des égards, nous pourrions les voir plus fréquemment grâce au développement rapide du métavers et des environnements numériques. Dans certains pays, la sexualité fictive devient courante, puisque toute une industrie de génération de contenu tourne autour d'elle. Mais tant que ces relations dépendent de matériel et de logiciels qui peuvent devenir obsolètes ou dépendent de mises à niveau, elles resteront de courte durée.

Source : The Mainichi

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?
Seriez-vous tenté par une telle expérience ?

Voir aussi :

Après l'Asie et l'Amérique, la chanteuse virtuelle japonaise Hatsune Miku est à la conquête de l'Europe, elle était en concert samedi dernier à Paris
De Michael Jackson à Amy Winehouse, comment ces artistes regrettés font-ils des spectacles sous forme d'hologramme ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/08/2022 à 8:59
Cette option de communication à durée limitée devrait être disponible en série sur toutes les femmes.
10  0 
Avatar de disedorgue
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 22:22
Moi qui rêve des fois de pouvoir mettre ma femme sur pause

It's a joke
8  0 
Avatar de Suisei
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/08/2022 à 10:57
On se moque, mais ce monsieur semble tout à fait lucide sur ce qui l’a mené là et sa démarche de vouloir étudier les interactions entre réalité et fiction est saine.

En fin de compte, s’il est heureux et épanoui (et visiblement il l’est bien plus que bien des couples dits «normaux» ) et qu’il ne fait de mal à personne, qui sommes nous pour juger ?

Les codes sociaux auxquels on obéit ne sont pas gravés dans la nature et sont des constructions réalisées dans nos têtes. C’est une fiction aussi. La différence, c’est que celle-ci est acceptée par la majorité et ce qui n’est pas accepté par la majorité est considéré comme déviant et sujet à rejet soit par la moquerie soit par la violence.

C’est comme la religion : pourquoi doit on respecter les gens qui prient un dieu mais pas les gens qui développent de l’affection pour un personnage de fiction ?
Réponse : les religions ont pour elles l’ancienneté (ze tradition) et le nombre d’adhérents. Ce qui est nouveau et minoritaire : «Meuh ! Pas bien !»

Allez, pour le petit troll :
La différence notable entre les croyants et ce monsieur, c’est que ce dernier semble quand même très conscient que sa «femme» est un personnage de fiction.
8  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 20:36
MAIS QUEL MONDE FOUS FURIEUX !

La planète brule, de bien des manières, mais il y a des hurluberlus comme ça...

...
7  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/08/2022 à 11:07
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Cette option de communication à durée limitée devrait être disponible en série sur toutes les femmes.
Ben, moi je suis rentré bourré le week-end dernier et depuis ma femme est en panne : J'ai toujours l'image mais plus le son !!!!
3  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/09/2022 à 17:27
Citation Envoyé par xavfree Voir le message
1- il a attiré la popularité des médias sur lui et certainement gagné pas mal d'argent, donc tout intérêt à continuer...
Pas sûr qu'un bref buzz internet rende millionnaire
Citation Envoyé par xavfree Voir le message
2- il s'est bien moqué des femmes qui l'avaient harcelé au travail et mis en dépression, c'est futé et très sensé !
C'est sûr que baiser avec un hologramme, ça doit vraiment rendre bien des femmes jalouses !
Citation Envoyé par xavfree Voir le message
3- il attire sur lui les projecteurs d'autres femmes lui permettant de rencontrer celle qui sera sa vraie future femme...
«sa vraie future femme» Tu as trop lu de contes de princesses !
3  0 
Avatar de smobydick
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/08/2022 à 22:11
Bon dieu d'bois...
2  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/09/2022 à 8:13
Vous êtes sérieux? Vous avez lu l'article?
Au début j'avais aussi envie de me moquer de ce gars, je n'ai jamais compris les gens qui se plongent tellement dans le virtuel qu'ils y "adhèrent trop".
Mais le gars explique clairement que cette relation virtuelle lui a permis de ressortir et de fréquenter de nouveau le monde réel.
Si un personnage virtuel permet de réintégrer une personne dans la société et de le rendre plus heureux alors pourquoi pas? C'est une forme d'atèle émotionnelle comme des animaux peuvent l'être pour certains autistes.

Après il se confronte à la difficile réalité du monde, les êtres virtuels sont la propriété de leurs créateurs et les êtres vivants comme virtuels risquent de mourir/disparaitre avant nous.
Après ça ne coute pas grand chose à la société de lui fournir la version encore utilisable.

Oui j'ai vu les reportage sur ce gars qui aimait un arbre ou de cette femme qui s'est marié avec une grande roue. Et oui ces situations me posent beaucoup plus problème pour une raison simple : chez ces personnes cet amour les a isolé du monde.
2  0 
Avatar de Nethrandir
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/08/2022 à 10:33
Ce n'est pas le fait que ce soit virtuel.
Depuis mon mariage, j'ai aussi des problèmes de communication avec ma femme. Et j'aimerais aussi changer quelques éléments 3D ! mais bon je la garde comme ça, le mieux est l'ennemi du bien, et surtout, elle pense certainement la même chose de moi !
1  0 
Avatar de bathrax
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 02/09/2022 à 19:08
Je comprends parfaitement cet homme, et le jour où il existera un robot-catgirl suffisamment perfectionné, je casserai ma tire-lire. On vit dans un monde de merde, un monde où le principe est celui de l'esclavage rémunéré (pire que l'esclavage romain où le maître devait prendre soin, nourrir et loger ses esclaves; ici l'esclave reçoit une somme dérisoire et doit tout assumer tout seul), en un mot, ou le pauvre se crève pour enrichir encore plus les riches (qui ont déjà une telle fortune qu'ils n'en feront jamais rien). Bref, nous vivons dans un monde invivable, et toutes les occasions de s'évader sont bonnes à prendre, c'est une question de survie...
1  0