IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'avance des États-Unis en matière d'IA s'efface rapidement au profit de la Chine,
Selon un groupe présidé par l'ancien PDG de Google Éric Schmidt

Le , par Bill Fassinou

1PARTAGES

6  0 
Les États-Unis seraient en train de perdre la course au développement de l'intelligence artificielle (IA), une technologie qui devrait transformer dans le futur tous les lieux de travail et les champs de bataille. Il s'agit là de la principale conclusion d'un nouveau rapport publié la semaine dernière par un groupe présidé par Éric Schmidt, ancien PDG de Google et chef de la Commission de sécurité nationale américaine sur l'IA, mandatée par le Congrès. Le rapport estime que perdre la course à l'IA et aux technologies émergentes au profit de la Chine coûtera des milliers de milliards aux États-Unis et menacera la sécurité nationale.

Le rapport, intitulé "Mid-Decade Challenges to National Competitiveness", a été publié ce mois-ci par la "National Security Commission on Artificial Intelligence" (NSCAI), une commission indépendante créée en août 2018 et mandatée par le Congrès. La commission est chargée de "considérer les méthodes et les moyens nécessaires pour faire progresser le développement de l'IA, de l'apprentissage automatique (ML) et des technologies associées afin de répondre de manière globale aux besoins de sécurité nationale et de défense des États-Unis". Le nouveau rapport de la NSCAI souligne le déclin de la puissance technologique des États-Unis.

Le rapport note que si les États-Unis n'intensifient pas leurs efforts dans des secteurs stratégiques essentiels au maintien de leurs avantages, ils pourraient perdre leur avantage technologique sur la Chine d'ici à 2030. « En l'absence d'actions ciblées, les États-Unis ne parviendront probablement pas à combler les écarts technologiques croissants avec la Chine et prendront du retard dans le secteur critique de l'IA », affirme le rapport. Dans ce scénario, le rapport note que la Chine en vient à dominer l'économie mondiale et à gagner des milliers de milliards de dollars de revenus grâce au développement de technologies de nouvelle génération.



Elle utilise ensuite cela pour exercer une influence politique mondiale. Dans une section intitulée "What Does Losing Look Like ?", le rapport de la NSCAI décrit une série de risques importants pour les États-Unis si la tendance se poursuit. « Parmi le catalogue des horreurs : la Chine domine l'économie du futur et capte des milliards de dollars de valeur générée par la prochaine vague de technologies. La Chine utilise son avantage techno-économique pour exercer une influence politique. Les pays - y compris les alliés des États-Unis - qui dépendent de la technologie chinoise se mettent dans l'orbite politique de la RPC », lit-on dans le rapport.

« Les régimes autoritaires font croire qu'ils sont les maîtres du monde moderne. Un Internet ouvert est compromis. L'avantage technologique de l'armée américaine s'érode. La RPC annexe Taiwan. La RPC coupe l'approvisionnement en microélectronique et autres intrants technologiques critiques », ajoute l'équipe de Schmidt. Les auteurs du rapport résument le résultat catastrophique dans l'extrait suivant : « finalement, ce tableau équivaut à l'effondrement de l'ordre que les États-Unis et le monde démocratique ont construit après la Seconde Guerre mondiale et à un sérieux défi pour la prospérité des États-Unis ».

« Les États-Unis et les autres démocraties deviendraient économiquement dépendants, perdant leurs moteurs de prospérité et leur liberté d'action dans le monde. Même si seulement une partie de tout cela se réalisait, le monde serait un endroit plus sombre pour les États-Unis et la démocratie », prévient le rapport. Le sombre rapport de la NSCAI ne se contente pas de résumer les coûts d'une défaite pour la première puissance économique du monde. Il affirme que les États-Unis vont, en fait, perdre cette course si la politique gouvernementale ne change pas pour mieux se concentrer sur le défi technologique.

« Les États-Unis n'ont toujours pas de processus ou de personne responsable de l'obtention d'un avantage technologique. L'écosystème public-privé américain dispose de vastes atouts concurrentiels, mais ils ne sont pas rassemblés. Les États-Unis ont besoin d'un plan pour maîtriser la nouvelle géométrie de l'innovation afin d'être compétitifs », indique le rapport. Ce dernier relève les défis suivants : restaurer la capacité techno-industrielle des États-Unis, intégrer les valeurs démocratiques américaines dans la gouvernance de l'IA, développer les forces techno-industrielles dans le cadre d'un programme d'alliance coopérative, etc.

Essentiellement, le rapport plaide pour une "politique industrielle" nationale axée sur la technologie, à l'instar de la législation adoptée dernièrement par Congrès pour soutenir l'industrie des semiconducteurs aux États-Unis. Mais Schmidt a fait valoir que la loi sur les puces et la science (Chips and Science Act), à elle seule, ne suffira pas à redonner aux États-Unis leur avance en matière de technologie. « La Chine a une loi sur les puces chaque année grâce à un financement gouvernemental continu pour des projets essentiels », note Schmidt. La législation prévoit 52 milliards de dollars pour la relance de la production de semiconducteurs aux États-Unis.



William "Mac" Thornberry, un ancien membre républicain du Congrès du Texas qui était l'un des quatre conseillers assistant Schmidt, a énoncé le défi sans détour dans une interview : « si nous continuons sur la voie actuelle, nous perdons. Le rapport est destiné à expliquer aux Américains : "voici à quoi ressemble une défaite pour vous, individuellement" ». Mais certains analystes considèrent que le rapport de la NSCAI est "exagéré". En effet, des scénarios technologiques effrayants comme celui-ci sont devenus de plus en plus courants au cours de la dernière décennie, et ils pourraient surestimer l'étendue de l'avantage de la Chine.

La croissance économique chinoise semble se ralentir, son secteur technologique a été secoué par des interventions gouvernementales mal planifiées, et sa situation démographique qui se détériore pourrait ne pas soutenir le "rêve chinois" de domination que le président Xi Jinping a souvent avancé. Mais lors d'une récente interview, Schmidt a déclaré que la Chine reste "concentrée sur les technologies plus profondes", comme l'IA, qui commanderont l'avenir. Dans un avant-propos au rapport de la NSCAI, l'ancien secrétaire d'État américain Henry Kissinger émet une note "Retour vers le futur".

Il écrit que le rapport s'inspire d'un projet bipartisan similaire qu'il a dirigé dans les années 1950, lorsque les États-Unis étaient confrontés à la menace concurrentielle de l'Union soviétique (URSS). « L'objectif, à l'époque, était d'expliquer les problèmes auxquels notre pays est confronté et que le gouvernement avait peut-être du mal à expliquer au peuple américain », rappelle Kissinger. Selon des critiques, il est difficile de dire si les États-Unis perdent réellement la course technologique contre la Chine. L'intérêt de ce rapport est qu'il rappelle le prix élevé que les États-Unis paieraient si l'optimisme quant à leur avenir en matière d'IA se révélait faux.

En février dernier, Schmidt avait fortement critiqué les efforts américains en matière de 5G. Éric Schmidt et Graham Allison, professeur à Harvard, ont déclaré que "les États-Unis accusent un retard considérable dans presque toutes les dimensions de la 5G, alors que d'autres pays - y compris la Chine - font la course en tête". Ils ont déclaré que les efforts américains en la matière étaient "lents et insuffisants", et ont exhorté l'administration Biden à faire de la 5G une "priorité nationale" au risque de voir l'avenir de la 5G être dicté par la Chine dans les dix prochaines années.

Source : Rapport de la NSCAI (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des conclusions du rapport de la NSCAI ?
Pensez-vous que le scénario que décrit NSCAI pourrait se produire ?
Pensez-vous que les efforts de la France sont suffisants pour empêcher un tel scénario ?
Quelle évaluation faites-vous de la position de la France dans la course aux technologies émergentes ?
Selon vous, quels sont les défis technologiques auxquels la France doit faire face dans les prochaines années ?

Voir aussi

Les performances "pathétiques" des États-Unis placent le pays loin derrière la Chine dans la course à la 5G, selon l'ex-PDG de Google Éric Schmidt

Les États-Unis craignent de perdre leur avance scientifique au profit de la Chine, mais une nouvelle étude indique que c'est déjà le cas, malgré les efforts du gouvernement américain

La Chine dépasse les États-Unis dans la recherche sur l'IA, la lutte pour la suprématie s'intensifie alors que les deux parties sont aux prises avec des problèmes de sécurité

La Chine semble avoir trouvé le moyen de fabriquer des puces de 7 nm malgré les sanctions américaines, ce qui pourrait faire progresser son industrie des puces de deux générations

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/09/2022 à 7:38
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Elle utilise ensuite cela pour exercer une influence politique mondiale. Dans une section intitulée "What Does Losing Look Like ?", le rapport de la NSCAI décrit une série de risques importants pour les États-Unis si la tendance se poursuit. « Parmi le catalogue des horreurs : la Chine domine l'économie du futur et capte des milliards de dollars de valeur générée par la prochaine vague de technologies. La Chine utilise son avantage techno-économique pour exercer une influence politique. Les pays - y compris les alliés des États-Unis - qui dépendent de la technologie chinoise se mettent dans l'orbite politique de la RPC », lit-on dans le rapport.
La Chine n'est elle pas en train de remporter cette course parce qu'elle a eu une politique radicale de souveraineté technologique?
Les USA ne peuvent ils pas faire la même chose? Ceci implique biensur une politique forte avec une vision sur le long terme, ce qui est bien plus compliqué dans nos démocraties où le président est sur la sellette tous les 5 ans.
« au final, ce tableau équivaut à l'effondrement de l'ordre que les États-Unis et le monde démocratique ont construit après la Seconde Guerre mondiale et à un sérieux défi pour la prospérité des États-Unis ».
On dirait le scénario d'un film d'action des années 2000 : le monde entier est en danger parce qu'une menace externe attaque Washington, les Américains résolvent le problème de Washington et le monde entier est sauvé.
Je trouve leur phrase tellement prétentieuse et auto centrée, votre modèle est il le seul bon?
Votre volonté de modeler le monde n'a t il pas été fait au détriment des populations impactées?
« Les États-Unis et les autres démocraties deviendraient économiquement dépendants, perdant leurs moteurs de prospérité et leur liberté d'action dans le monde. Même si seulement une partie de tout cela se réalisait, le monde serait un endroit plus sombre pour les États-Unis et la démocratie », prévient le rapport. Le sombre rapport de la NSCAI ne se contente pas de résumer les coûts d'une défaite pour la première puissance économique du monde. Il affirme que les États-Unis vont, en fait, perdre cette course si la politique gouvernementale ne change pas pour mieux se concentrer sur le défi technologique.
Vous êtes (ou prétendez être) les rois du monde.
L'apocalypse que vous décrivez se déroule dans un monde capitaliste, si vous êtes les rois du monde faites évoluer le modèle de celui ci avant qu'on vous le vole. Mais vous avez tellement l'habitude d'etre le sommet de la chaine alimentaire que vous avez oublié de savoir vous adapter.
Ce dernier relève les défis suivants :[...], intégrer les valeurs démocratiques américaines dans la gouvernance de l'IA[...]
Au moins ils ont de l'humour, j'ai quelques doutes sur leurs "valeurs démocratiques" vis à vis du monde externe.

PS : vous avez oublié un facteur qui va être significatif relativement vite : le dérèglement climatique et l'augmentation des catastrophe naturelle sur votre territoire (qui vont immobiliser des moyens militaire sur le terrain)
2  1