IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un réseau d'IA détecte l'ivresse en évaluant les images infrarouges des visages humains,
Avec une précision de 93 %,

Le , par Bruno

5PARTAGES

3  0 
Les chercheurs Kha Tu Huynh et Huynh Phuong Thanh Nguyen, de l'université nationale du Viêt Nam à Ho Chi Minh-Ville ont développé une intelligence artificielle (IA) capable de détecter l'ivresse en évaluant les images infrarouges des visages humains avec une précision de 93 %. Ce qui, selon certains analystes, contrairement à la police humaine, ne serait pas suffisant pour arrêter quelqu'un.

Kha Tu Huynh et Huynh Phuong Thanh Nguyen expliquent que les premiers efforts déployés pour mettre au point un moyen de détecter l'ivresse se sont concentrés sur l'état des yeux, la position de la tête ou les indicateurs d'état fonctionnel. Cependant, ces systèmes peuvent être perturbés par d'autres facteurs. L'équipe souligne que l'analyse de l'imagerie thermique offre une approche moins ambiguë et non invasive qui pourrait permettre aux autorités de dépister les personnes dans les centres-villes ou lors d'événements où l'alcool est susceptible d'être consommé et où les gens peuvent choisir de rentrer chez eux en voiture.


L'équipe souligne qu'il est important que tout système conçu pour identifier les personnes en état d'ébriété présente un taux très faible de faux positifs et de faux négatifs. Après tout, un faux négatif pourrait voir une personne en état d'ébriété conduire sa voiture, tandis qu'un trop grand nombre de faux positifs empêcherait les conducteurs sobres d'utiliser leur véhicule et entraînerait une frustration et une perte de confiance du public dans le système.

Il y aura toujours un compromis dans un tel système, il serait préférable de pécher par excès de prudence, mais l'optimisation de la classification par le biais d'ensembles de données d'entraînement plus importants sur une population diversifiée d'images thermiques devrait permettre de se rapprocher de l'idéal, qui serait, bien sûr, la précision de 100 %, théoriquement impossible à atteindre, avec zéro faux positif et zéro faux négatif.

« Un réseau neuronal convolutif peut évaluer des images infrarouges thermiques de visages humains et déterminer avec 93 % de précision si la personne est ivre. Toutefois, il y aura toujours un compromis dans un tel système, il est donc préférable de pécher par un excès de prudence », déclarent les chercheurs. L’utilisation des algorithmes pour la prise des décisions a quelquefois conduit à des expériences négatives. Le scandale néerlandais liés à l'utilisation des algorithmes en est une illustration.

En effet, dans ce cas, il avait été dit que l'administration fiscale a ruiné des milliers de vies avec un algorithme. L'autorité néerlandaise chargée des données personnelles (Autoriteit Persoonsgegevens, AP) avait infligé une amende de 3,7 millions d'euros à l'administration fiscale et douanière en raison du traitement illégal de données à caractère personnel dans le système de notification des fraudes (FSV) pendant des années.

Au cours de son enquête sur le FSV, l'AP a découvert une longue liste de violations de la loi sur la protection de la vie privée, le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Il s'agissait d'une liste noire sur laquelle l'administration fiscale et douanière gardait la trace des signaux de fraude. Cela a souvent eu des conséquences importantes pour les personnes qui figuraient à tort sur la liste. Alors que les gouvernements du monde entier se tournent vers les algorithmes et l'IA pour automatiser leurs systèmes, le scandale néerlandais montre à quel point les systèmes automatisés peuvent, sans les bonnes protections, être dévastateurs.

L'intelligence artificielle pour remplacer les méthodes traditionnelles ?

Aujourd'hui, la technologie de l'IA est utilisée pour effectuer des tâches qui vont de l'insignifiant au monumental. Qu'il s'agisse d'améliorer la photographie mobile grâce à des caméras IA ou de gérer des actifs financiers, l'IA a des applications vraiment étonnantes dans divers domaines de la vie humaine.

Le pouvoir omniscient, omniprésent et presque omnipotent de l'IA a été remis en question à maintes reprises. Les possibilités futures de cette technologie peuvent facilement être comparées au mythe de la boîte de Pandore. Cependant, nous savons ce que contenait la boîte de Pandore, l'avenir de l'IA, en revanche, reste assez flou, ce qui justifie la question à laquelle nous sommes confrontés encore et encore, à savoir : l'IA va-t-elle nous remplacer, nous, les êtres humains ?

Mais à mesure que les applications de l'IA augmentent, de plus en plus de personnes commencent à se demander si elle ne va pas effacer l'importance des compétences et des expériences humaines dans différentes tâches. Qu'advient-il des compétences et de l'expérience d'un photographe chevronné lorsque la personne qui tient un appareil photo amélioré par l'IA n'a qu'à pointer l'appareil et cliquer ? Qu'advient-il des compétences et des intuitions d'un courtier en bourse expérimenté lorsque l'IA est formée pour prédire les actions et aider les gens à prendre des décisions sur cette base ?

Selon un rapport du Forum économique mondial, 85 millions d'emplois seront remplacés par des machines dotées de l'IA d'ici à 2025. Si cette statistique peut sembler terrifiante, le même rapport indique que 97 millions de nouveaux emplois seront créés d'ici 2025 grâce à l'IA. Alors oui, l'IA va remplacer certains emplois, mais d'autres sont là pour rester ou seront créés à nouveau grâce à l'intelligence artificielle.

L'hypothèse selon laquelle « l'IA remplacera les êtres humains » ne semble pas si ridicule. Les aspects positifs de l'IA sont nombreux, qu'il s'agisse d'accélérer des tâches banales ou d'améliorer le fonctionnement interne de grandes industries. Le pouvoir analytique et prédictif de l'IA s'est révélé être un atout précieux pour de nombreuses industries. Qu'il s'agisse de prédire la météo ou le marché boursier, la précision du pouvoir prédictif de la technologie de l'IA affecte de nombreuses industries de manière positive. L'IA n'est pas seulement utilisée pour analyser les données et faire des prédictions sur cette base, elle est également utilisée pour des tâches plus risquées comme l'exploration spatiale, l'exploration maritime et bien d'autres.

Un autre point positif est sans aucun doute l'amélioration des procédures de diagnostic et de surveillance dans l'industrie médicale. Les médecins d'aujourd'hui sont mieux équipés pour diagnostiquer un patient et surveiller sa situation, ce qui conduit à un traitement meilleur et plus précis. L'effet de l'IA ne fait pas qu'améliorer les procédures médicales, il réduit aussi considérablement le coût des traitements médicaux dans le monde.

Toutefois, il convient de noter que, puisqu'il y a un côté positif, il y a forcément un côté négatif à l'IA. De la partialité de l'IA à la manipulation des médias sociaux, l'IA affecte la société d'une manière qui était auparavant inimaginable.

L'introduction de l'automatisation de l'IA a entraîné un sérieux changement dans le mode de vie de l'homme moderne. Les tâches qui nécessitaient autrefois un travail manuel, peuvent aujourd'hui être effectuées sans avoir à bouger le petit doigt. Cela signifie que les utilisateurs ont aujourd'hui plus de temps libre et qu'ils recherchent de nouvelles expériences pour combler ce vide. Cependant, cette recherche de nouvelles expériences est plus facile pour certaines personnes que pour d'autres, ce qui a un sérieux impact social et psychologique sur la société.

L'un des exemples les plus flagrants des effets négatifs de l'IA est l'incident impliquant un système d'IA médicale raciste mettant des millions de vies en danger. Les préjugés raciaux de la société humaine ont pénétré dans l'IA par le biais des ensembles de données utilisés pour former ce système d'IA. Des millions de Noirs ont ainsi souffert de leur maladie parce qu'ils ne recevaient pas un traitement suffisant.

En outre, il existe des effets bien plus sinistres, tels que la manipulation des médias sociaux, qui modifie notre point de vue, le manque de confidentialité et de sécurité, comme le montre le système de crédit social de la Chine, etc. Le principal problème de tous ces effets négatifs de l'IA est que nous ne pensons même pas à ces effets avant qu'ils ne soient sous nos yeux. Les effets négatifs de l'IA semblent superficiels alors qu'en réalité, elle agit à un niveau plus profond, modifiant le tissu de la société telle que nous la connaissons.

S’il est vrai que l’utilisation de l’IA reste un sujet discutable, il n’en est pas moins vrai que le travail des chercheurs Kha Tu Huynh et Huynh Phuong Thanh Nguyen, avec l’IA capable de détecter l'ivresse avec une précision de 93 % reste louable. Le système décrit dans l'International Journal of Intelligent Information and Database Systems pourrait être mis en œuvre dans des endroits où la conduite en état d'ivresse et les comportements en état d'ébriété sont des problèmes courants. Chaque année, les accidents de la route font plus d'un million de morts dans le monde, dont un grand nombre sont le résultat direct de l'ivresse.

Source : Researchers from the National University of Vietnam

Et vous ?

À votre avis, l'intelligence artificielle remplacera-t-elle les êtres humains ?

Quelle appréciation faites-vous des résultats présentés ?

Pensez-vous qu’une précision de 93 % d’un algorithme serait suffisant pour arrêter quelqu'un ?

L’hypothèse de voir la police mettre un éventuel abus de pouvoir discrétionnaire sur le compte d'un algorithme est-elle possible ?

Voir aussi :

Le scandale néerlandais est un avertissement pour l'Europe sur les risques liés à l'utilisation des algorithmes, l'administration fiscale a ruiné des milliers de vies avec un algorithme

L'algorithme de Meta a largement contribué au nettoyage ethnique au Myanmar, selon Amnesty International, les Rohingyas ont été tués, torturés, violés par milliers par des forces de sécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de clorr
Membre actif https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 10:17
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
Faudra m'expliquer le rapport entre les infrarouge et l'ébriété... Si tant est que ça existe...
L'alcool a un effet vasodilatateur, donc il dilate les vaisseaux sanguins. C'est le genre de chose qui se voit sur une image infrarouge.

Après, est-ce qu'il y a un marqueur spécifique de l'ébriété dans un visage, qu'on peut identifier sans avoir à faire de comparaison avec le même visage sobre, j'avoue que ça m'étonne un peu, mais bon, je n'ai pas les détails
3  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 13:16
Citation Envoyé par clorr Voir le message
L'alcool a un effet vasodilatateur, donc il dilate les vaisseaux sanguins. C'est le genre de chose qui se voit sur une image infrarouge.

Après, est-ce qu'il y a un marqueur spécifique de l'ébriété dans un visage, qu'on peut identifier sans avoir à faire de comparaison avec le même visage sobre, j'avoue que ça m'étonne un peu, mais bon, je n'ai pas les détails
C'est bien le sens de mon commentaire : de nombreuses substances / molécule ont des effets vasodilatateurs (à plus ou moins d'échelle bien sur) : Comment l'IA fait la différence entre les effets de l'alcool et l'adrénaline par exemple (pour ne citer qu'elle) ?

Je persiste dans mon commentaire au-dessus !
3  1 
Avatar de TheDarkgg
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 17:41
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
C'est bien le sens de mon commentaire : de nombreuses substances / molécule ont des effets vasodilatateurs (à plus ou moins d'échelle bien sur) : Comment l'IA fait la différence entre les effets de l'alcool et l'adrénaline par exemple (pour ne citer qu'elle) ?

Je persiste dans mon commentaire au-dessus !
Oui je suis tout à fait d'accord avec toi, on peut rougir de nombreuses façons différentes dont le sport, coup de soleil ou inflammation du visage due à d'autres facteurs...
On a même des gens qui ont une rougeur constante la rosacée (maladie inflammatoire de la peau du visage) qui touche de 2 à 10% de la population selon le pays...

Donc oui je suis aussi très dubitatif...
2  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 21:26
et déterminer avec 93 % de précision si la personne est ivre. Toutefois, il y aura toujours un compromis dans un tel système, il est donc préférable de pécher par un excès de prudence »
Rhoo, tout de suite la prudence ! Il faut vite mettre en production cet outil génial. Qu'est-ce que c'est que 7% de faux positifs sur une population tous les jours ?
Il suffit de recruter quelques policiers qui passeront leur journée à arrêter et calmer les dits faux-positifs qui se font re-flasher tous les soirs, et puis ça permettra de mieux entraîner le réseau.

1  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 12:26
0  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 8:57
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Les chercheurs Kha Tu Huynh et Huynh Phuong Thanh Nguyen, de l'université nationale du Viêt Nam à Ho Chi Minh-Ville ont développé une intelligence artificielle (IA) capable de détecter l'ivresse en évaluant les images infrarouges des visages humains avec une précision de 93 %. Ce qui, selon certains analystes, contrairement à la police humaine, ne serait pas suffisant pour arrêter quelqu'un.
Faudra m'expliquer le rapport entre les infrarouge et l'ébriété... Si tant est que ça existe...

Le jour où ils produiront une IA capable de détecter la connerie, j'ai bien l'impression que ces deux là seront les deux premiers positifs...
0  1