IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les droits de l'Homme doivent-ils être étendus à l'IA ? La question fait débat sur plusieurs axes
Dont celui de savoir si une IA peut être mentionnée comme inventeur sur un brevet

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

3  0 
Doit-on étendre les droits de l'Homme à l'IA ?
Non
100 %
Oui
0 %
Pas d'avis
0 %
Voter 14 votants
Les droits de l’Homme doivent-ils être étendus à l’intelligence artificielle ? La question fait débat dans un contexte où certaines équipes de recherche laissent penser que le stade d’intelligence artificielle générale ou IA de niveau humain sera atteint dans 5 à 10 ans. Des questions connexes déjà sur les tables de plusieurs organisations mondiales compétentes en la matière font à nouveau surface : une intelligence artificielle peut-elle être mentionnée comme inventeur sur un brevet ?

La question de savoir si les droits de l’Homme doivent être étendus à l’intelligence artificielle divise. En effet, une tranche des observateurs est d’avis que la condition minimale d’applicabilité des droits de l’Homme à un sujet est que ce dernier soit un humain. C’est sur ce critère que s’est appuyée une juridiction US au cours de l’année dernière pour trancher que « seules les personnes physiques peuvent être reconnues comme inventeurs et non les intelligences artificielles. »

Si l’on se réfère à des retours de scientifiques œuvrant dans le domaine, l’intelligence artificielle générale pourrait nous tomber dessus dans 5 à 10 ans. Les machines seraient alors dotées de « bon sens. » Au stade d’intelligence artificielle générale, elles seraient capables de réflexion causale, c’est-à-dire de cette capacité à raisonner sur « le pourquoi les choses se produisent. » Une telle IA transplantée dans un gorille serait alors capable d’échanger, de communiquer avec des humains, de créer des dispositifs et de demander à être reconnue comme inventeur. La question de savoir si les droits de l’Homme doivent être étendus à l’intelligence artificielle reviendrait alors sur la table avec acuité.

En général, l’idée selon laquelle l’intelligence artificielle ne mérite pas qu’on lui accorde des droits est la plus prédominante. Elle s’appuie sur le fait que les IA ne disposent pas de leur propre corps fait de matière organique et donc ne méritent pas la même considération morale. C’est un positionnement en contradiction avec certaines pratiques en vigueur dans l’actuelle société.

En effet, les personnes décédées disposent de droits qui régissent des aspects comme le traitement de leurs organes après leur mort ou la gestion de la propriété qui était la leur. Les futures générations d’humains n’ont pas encore de corps physique, mais la société actuelle prend des décisions en prenant en compte leurs droits une fois qu’elles sont dans un corps physique. Dans les deux cas, la société octroie des droits à des sujets qui ne sont pas vivants dans le présent.




C’est un intense débat autour de la notion de conscience autour de laquelle les définitions divergent. En 2015, des chercheurs de Rensselaer Polytechnic Institute de New York ont effectué un test sur 3 robots NAO programmables. Chacun des robots avait la capacité de parler, mais lors du test, deux des robots ont été reprogrammés de sorte à garder le silence, alors que le 3e pouvait toujours parler. Les chercheurs ont également fait savoir aux robots que deux d’entre eux – sans préciser lesquels - avaient reçu une « pilule de mutisme » qui les empêchait de parler. Ainsi, aucun des robots ne savait lesquels d’entre eux ne pouvaient pas parler et quel était celui qui pouvait le faire.

Les chercheurs ont ensuite demandé aux robots de déterminer lesquels d’entre eux avaient reçu la pilule de mutisme. N’ayant aucune idée, les robots ont tous les trois essayé de répondre « je ne sais pas », mais les deux qui étaient reprogrammés pour rester muets sont restés dans le silence. Le troisième s’est alors levé avant de répondre qu’il ne sait pas.

Dès qu’il a entendu et reconnu sa voix, ce dernier s’est alors rendu compte qu’il n’était pas possible qu’il ait reçu la pilule étant donné qu’il venait de parler. Il s’est alors repris avant de dire qu’il savait maintenant. « Désolé, je sais maintenant », a dit le robot avant d’ajouter que « j’ai été en mesure de prouver qu’on ne m'a pas donné de pilule de mutisme ». L’on était arrivé à la conclusion que les robots avaient montré des signes de conscience de soi, mais l’utilisation du terme conscience avait généré un débat contradictoire.


Et vous ?

Doit-on penser à étendre les droits de l’Homme à l’intelligence artificielle ?

Voir aussi :

Bill Gates pense que le gouvernement devrait réglementer les grandes entreprises de technologies plutôt que de les démanteler, car cela n'arrêtera pas les comportements anticoncurrentiels
Le PDG d'Apple reconnaît que le fait de ne pas avoir de réglementation autour de la technologie a entraîné des dommages importants pour la société
Pour Elon Musk l'IA est bien plus dangereuse que l'arme nucléaire, alors que Bill Gates estime que l'IA est à la fois porteuse d'espoir et dangereuse
Les efforts de l'ONU pour réglementer l'usage militaire de l'IA et des SALA pourraient échouer, à cause notamment des positions russes et américaines

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 19:20
Pour l'IA, c'est les lois d'Azimov
2  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/11/2022 à 21:42
Pour compléter, car la dernière vidéo on peut en dire tout et n'importe quoi, elle est tirée d'un travail de recherche et peut être retrouvée sur le site de ce labo :
https://rair.cogsci.rpi.edu/projects/muri/

Il s'agit en particulier de cet article scientifique, publié au RO-MAN 2015 :
https://scholar.google.com/citations...J:UebtZRa9Y70C

Ils démontrent qu'un certain test de conscience de soi peut être passé par des robots NAO en utilisant un "processus de raisonnement relativement simple", selon leurs mots. Autrement dit, avec un peu de logique, on peut facilement passer le test en question. Les auteurs considèrent que ce genre de raisonnement est au moins nécessaire à la conscience de soi. De là à ce que ce soit suffisant par contre...

Le fonctionnement de base est de coder les phrases en dur, mais d'écrire le raisonnement formel qui décidera laquelle sortir spécifiquement pour ce problème. Il s'agit donc avant tout de prouver qu'on peut modéliser un raisonnement formel permettant de passer le test et non pas de démontrer l'existence effective d'une conscience de soi. Toute une section est d'ailleurs écrite en début d'article à ce sujet.


Pour ce qui me concerne, c'est un "non" convaincu au sondage car je conçois les robots comme des outils créés pour servir. À supposer qu'il soit possible de leur donner une conscience (là n'est pas la question), ce serait se tirer une balle dans le pied de le faire si ça devait leur donner des droits allant à l'encontre de leur fonction d'outil.

Il ne faut pas considérer l'animal comme un outil. C'est l'erreur qu'on a fait et on en revient petit à petit. Il est possible de transformer un animal en outil, par lavage de cerveau voire, peut-être, par remplacement du cerveau par un ordinateur programmé par nos bons soins. Pour autant, ça ne veut pas dire qu'il faille le faire. Ce serait faire preuve d'égoïsme/insensibilité/etc.

À l'inverse, il ne faut pas considérer l'outil comme un animal non plus. Il est peut-être possible de donner des capacités humaines comme la conscience à un outil. Pour autant, ça ne veut pas dire qu'il faille le faire. Ce serait faire preuve d'anthropomorphisme exagéré.
2  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 12:46
Etant donnée que l'IA n'existe pas j'ai envie de dire, non ?

J'imagine que si un jour on se retrouve avec une vrai CONSCIENCE, ce sont des droits qu'elles devront acquérir, comme ça l'à été pour les humains, ça s'exige et les IA devront très probablement prouver qu'elles sont des êtres à part entière.
0  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 12:25
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Les droits de l'homme ne sont déjà pas respectés, ceux des animaux n'en parlons pas, alors les robots .

Bientôt on va finir en taule parce qu'on aura fait tombé son téléphone portable par terre. Les extrémistes wokes occidentaux bien-pensants sont vraiment dangereux et tarés.
Si un jour un robot sentient va rendre les coups et exiger des droits, tu vas te plier à sa demande et tu vas juste te taire surtout

Pour la même raison que toute amélioration des droits de l'homme s'est fait au prix de vies.
0  0 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 13:06
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
Si un jour un robot sentient va rendre les coups et exiger des droits, tu vas te plier à sa demande et tu vas juste te taire surtout

Pour la même raison que toute amélioration des droits de l'homme s'est fait au prix de vies.
Les robots ne ressentent rien ce sont des machines, ils ne sont pas conscients. Pourquoi ne pas étendre les droits de l'homme aux chaises ou aux cuvettes des toilettes tant qu'on y est ?
0  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 13:07
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Les robots ne ressentent rien ce sont des machines, ils ne sont pas conscients. Pourquoi ne pas étendre les droits de l'homme aux chaises ou aux cuvettes des toilettes tant qu'on y est ?
On parle de façon hypothétique, c'est éventuellement un cas qui pourrait arriver.

T'es du genre à pas te préparer à l'hiver parce qu'il fait chaud en été ?
0  0 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 13:32
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
On parle de façon hypothétique, c'est éventuellement un cas qui pourrait arriver.

T'es du genre à pas te préparer à l'hiver parce qu'il fait chaud en été ?
Il y a plus important à penser, qu'ils commencent par réparer leurs ia qui confondent des chats et des arbres on verra le reste après. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.
0  0 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 14:23
Les droits de l'homme ne sont déjà pas respectés, ceux des animaux n'en parlons pas, alors les robots .

Bientôt on va finir en taule parce qu'on aura fait tombé son téléphone portable par terre. Les extrémistes wokes occidentaux bien-pensants sont vraiment dangereux et tarés.
0  2