IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft et OpenAI travailleraient sur une version du moteur de recherche Bing intégrant le chatbot d'IA ChatGPT afin de défier Google,
Elle pourrait être lancée avant la fin du mois de mars

Le , par Bill Fassinou

7PARTAGES

6  0 
Microsoft chercherait actuellement le moyen d'ajouter les capacités du chatbot ChatGPT d'OpenAI à son moteur de recherche Bing dans le but d'attirer les utilisateurs de son rival Google. Les capacités conversationnelles de ChatGPT pourraient donner davantage de possibilités à Microsoft pour améliorer l'expérience des utilisateurs de Bing. Une source au fait des plans de Microsoft a rapporté que l'entreprise pourrait lancer cette nouvelle version de Bing avant la fin du mois de mars. Dans un billet de blogue l'année dernière, Microsoft a déclaré qu'il prévoyait d'intégrer le logiciel de génération d'images d'OpenAI, DALL-E 2, dans Bing.

En 2019, Microsoft a investi un milliard de dollars dans le laboratoire d'intelligence artificielle (IA) OpenAI dans le cadre d'un partenariat pluriannuel. Ce dernier visait à développer des technologies de calcul intensif pilotées par l'IA sur le service de cloud computing Azure de Microsoft. Les produits d'IA d'OpenAI ont bien évolué depuis lors, notamment avec les lancements de GPT-2 et GTP-3, Dall-E et Dall-E 2, ainsi que plusieurs autres modèles de langages tels que le nouveau chatbot d'IA ChatGPT. Désormais, Microsoft entend profiter des capacités remarquables qu'offrent ces nouvelles technologies, notamment celle qui sous-tend le chatbot ChatGPT.

Selon la rumeur, Microsoft devrait lancer avant la fin du premier trimestre de cette année une version de son moteur de recherche Bing pilotée par ChatGPT, qui est lui-même basé sur GPT-3.5. La firme de Redmond aurait fait le pari selon lequel les réponses plus conversationnelles et contextuelles aux requêtes séduiront les utilisateurs de son moteur de recherche Bing en fournissant des réponses de meilleure qualité au-delà des liens. Toutefois, une personne connaissant le dossier, qui n'a pas voulu être nommée, a déclaré que la société évalue toujours la précision du chatbot ChatGPT et la rapidité avec laquelle il peut être intégré au moteur de recherche.



OpenAI a publié ChatGPT pour que les utilisateurs puissent le tester en novembre dernier. La capacité du chatbot à débiter tout ce qu'il veut, des recettes de cocktails aux dissertations scolaires les plus authentiques, l'a depuis catapulté sous les feux de la rampe. Alors que le service d'IA offre parfois avec assurance des informations erronées avec assurance, certains analystes et experts suggèrent que sa capacité à résumer les données disponibles publiquement peut en faire une alternative crédible à la recherche Google et à une liste de liens générés par la recherche. Il peut répondre à un large éventail de questions en imitant le style de parole humain.

Le mois dernier, des employés de Google ont interrogé le PDG Sundar Pichai et le responsable de la recherche en IA Jeff Dean sur la menace que représente le chatbot pour Google. Google a travaillé sur une technologie similaire dans son système LaMDA, un modèle de langage pour les applications de dialogue, mais aurait fait face à un risque de réputation en cas d'erreurs ou de fautes. Selon plusieurs rapports sur le sujet, Pichai et la direction de l'entreprise ont depuis mobilisé des équipes de chercheurs pour répondre à ChatGPT, déclarant la situation comme une menace de "code rouge". Microsoft a refusé de commenter la rumeur.

Google a cité les problèmes de partialité et de factualité des chatbots d'IA existants comme une raison pour laquelle il n'est pas encore prêt à remplacer la recherche. Mais Google utilise depuis des années divers modèles de langage de grande envergure pour améliorer subtilement son moteur de recherche. Par ailleurs, Google a annoncé récemment avoir formé un modèle de langage qui serait capable de répondre aux questions d'ordre médicales avec une précision de 92,6 %, soit à peu près le même score que les cliniciens (92,9). Selon les examinateurs, le modèle, appelé Med-PaLM, génère des réponses jugées conformes au consensus scientifique.

En utilisant la technologie sous-tendant ChatGPT, GPT-3.5, Bing pourrait fournir des réponses plus humaines aux questions au lieu de simples liens vers des informations. Google et Bing affichent déjà des informations pertinentes à partir de liens situés en haut de nombreuses requêtes de recherche, mais les panneaux de connaissances de Google sont particulièrement répandus lorsqu'il s'agit de rechercher des informations sur des personnes, des lieux, des organisations et des objets. L'utilisation par Microsoft d'une fonctionnalité de type ChatGPT pourrait aider son moteur de recherche à rivaliser avec le Knowledge Graph de Google.

Knowledge Graph est une base de connaissances que Google utilise pour fournir des réponses instantanées régulièrement mises à jour à partir de l'exploration du Web et des commentaires des utilisateurs. Cependant, si Microsoft est ambitieux, il pourrait même aller beaucoup plus loin et proposer de nombreux nouveaux types de fonctionnalités basées sur l'IA. Microsoft entretient des relations étroites avec OpenAI. En dehors de son investissement d'un milliard de dollars en 2019, Microsoft travaille sur l'ajout de DALL-E 2 d'OpenAI à Bing et dispose d'une licence exclusive pour utiliser son générateur de texte piloté par l'IA GPT-3.

La façon dont le partenariat entre Microsoft et OpenAI peut aider l'intégration de ChatGPT par Bing n'est pas encore claire. Microsoft a parié son avenir sur l'IA depuis au moins six ans, le PDG Satya Nadella ayant évoqué l'importance d'applications et de services plus intelligents dans une interview avec The Verge en 2016. La même année, Microsoft a lancé son offre "conversation as a platform", un pari sur les interfaces basées sur le chat qui dépassent les applications comme un moyen d'utiliser Internet et de trouver des informations. Il semble qu'avec ChatGPT, Microsoft veuille maintenant essayer de faire de cette offre une réalité dans Bing.

Selon les données de Statcounter, Google détenait une part de marché de 92,21 % en décembre 2022, tandis que Bing n'en détient qu'environ 3,42 %. Google domine largement le marché des moteurs de recherche, mais une intégration réussie des capacités de ChatGPT dans Bing pourrait permettre à la firme de Redmond de gratter des parts de marché au détriment de son rival. Il est difficile de prévoir quel intérêt cette nouvelle version de Bing pourrait susciter chez les internautes. Mais selon certains analystes, au regard de l'engouement provoquer par ChatGPT à sa sortie (plus d'un million d'inscriptions en moins d'une semaine), Google a de quoi trembler.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous d'une potentielle future version de Bing pilotée par ChatGPT ?
Selon vous, en quoi ce moteur de recherche pourrait améliorer l'expérience des utilisateurs ?
Selon vous, qu'est-ce que ce projet représente pour le concurrent Google ?

Voir aussi

Des chercheurs en IA affirment que le modèle de langage GPT-4 d'OpenAI pourrait passer l'examen du barreau, et relance le débat sur le remplacement des avocats et des juges par des systèmes d'IA

Microsoft investit 1 Md$ dans OpenAI, la société fondée par Elon Musk, qui tente de développer une IA semblable à l'intelligence humaine

Google a formé un modèle de langage qui serait capable de répondre aux questions d'ordre médicales avec une précision de 92,6 %, les médecins eux-mêmes ont obtenu un score de 92,9 %

Microsoft crée un autocompléteur de code à l'aide de GPT-3, le système de génération de texte d'OpenAI, pour combler le manque de développeurs dans le monde

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de onilink_
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/01/2023 à 23:41
J'ai un peu du mal à comprendre le rapport entre ChatGPT et le moteur de recherche de Google.
Ce que fait un moteur de recherche c'est de retrouver des références en rapport avec des mots clés.
ChatGPT essaye juste de compléter un texte de manière crédible, mais ne donne aucune références sur les corpus ou sources utilisées.
Du coup pour vérifier la moindre information (aussi crédible paraisse-t-elle) donnée par ChatGPT, il faut aller la vérifier avec un vrai moteur de recherche...

Ou peut être que je suis trop naïf et que le risque c'est que les gens utilisent ChatGPT comme un moteur de recherche par flemme... sans jamais aller rien vérifier par la suite.

Y en a bien qui utilisent Tiktok à la place de Google, de ce que j'ai pu lire dans un autre article...
2  0 
Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 7:52
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
Ou peut être que je suis trop naïf et que le risque c'est que les gens utilisent ChatGPT comme un moteur de recherche par flemme... sans jamais aller rien vérifier par la suite.
ChatGPT fait beaucoup parler chez nous, un collègue me démontre l'efficacité du bot en m'expliquant qu'il lui a demandé comment résoudre une situation qui venait de lui tomber dessus. Et de se surprendre de la pertinence de la solution proposée mais le problème est qu'il y a une dimension humain qu'il n'a pas donné au bot et que le bot n'avait pas "envisagé". Ce qui fait que s'il avait suivi le bot aveuglément il aurait au un autre problème plus gros.
Donc des personnes, même plutôt raisonnables, prennent les réponses de chatGPT comme argent comptant. Et ca va poser problème.

Quand j'avais testé la capacité à répondre à une situation il ne m'avait pas répondu par une solution mais m'en avait proposé 3.

Je trouve vraiment inquiétant qu'on envisage que chatGPT puisse répondre à un mail à ma place, si on m'envoie un mail auquel on attends une réponse c'est que l'expéditeur n'a pas la réponse et donc :
1. Que la réponse ne lui est pas disponible - et donc qu'elle ne devrait pas non plus l'être à chatGPT
2. Qu'il envisage plusieurs réponses et qu'il veut savoir laquelle me semble la meilleure - et donc la réponse de ne doit pas être celle de chatGPT mais la mienne - et il attends probablement une justification de mon choix.

Mais si chatGPT peut répondre à ma place de façon pertinente alors je lui souhaite la bienvenue dans l'un de nos SI mais certainement pas comme outil de réponse aux mails.
Je ne veux pas non plus, quand je reçois la réponse d'un collègue, me demander si c'est la sienne ou celle d'un bot. Je ne lui donne pas le même poids dans les deux cas.
2  0 
Avatar de onilink_
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 10:34
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Mais si chatGPT peut répondre à ma place de façon pertinente alors je lui souhaite la bienvenue dans l'un de nos SI mais certainement pas comme outil de réponse aux mails.
Je ne veux pas non plus, quand je reçois la réponse d'un collègue, me demander si c'est la sienne ou celle d'un bot. Je ne lui donne pas le même poids dans les deux cas.
Oui, c'est ce qui me fait peur. Plus les années vont passer et plus les humains vont devoir se poser cette question.
Je pense même qu'à terme les humains vont finir par bien plus interagir avec des bots qu'avec d'autres humains (sur les plateformes dominantes tout du moins).

On l'a bien vu, actuellement ça commence doucement à être le cas pour l'art, puis viendra le langage naturel.
Mais ça va être quoi d'autre dans les prochaines décennies?
Les publications scientifiques? La musique? Les vidéos voir les streams en direct?

Et encore, si c'était des résultats pertinents, pourquoi pas (et encore, il y a beaucoup d'implications philosophiques). Mais il y a toujours des limites flagrantes que tout le monde semble ignorer plus ou moins consciemment.

Et puis si on a une vision à long terme, ces bots s’entraînant en très grande partie sur les données trouvées sur internet. Ils vont faire comment pour améliorer leurs corpus quand la majorité d'internet aura été écrite par des bots qui racontent n'importe quoi?

Aussi, une chose qu'il ne faut pas oublier avec le machine learning:
Il est très simple de créer un prototype impressionnant mais faillible, et extrêmement difficile d'en faire un produit final et réellement fiable.
1  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 0:57
Microsoft a une balle en argent et il va l'utilisé . Google est noyé dans ces données , il ne faut pas sous-estimer Redmond , jamais
0  0 
Avatar de smartmobile
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 11/01/2023 à 7:59
Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Microsoft a une balle en argent et il va l'utilisé . Google est noyé dans ces données , il ne faut pas sous-estimer Redmond , jamais
humm je ne suis pas d'accord, nous sommes maintenant sur des moteurs de réponse et chatgpt répond à ça raison pour laquelle ils doivent l'intégrer mais google a déjà ce type de modèle
0  0