IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les systèmes d'IA générative comme ChatGPT pourraient avoir un impact sur 300 millions d'emplois à temps plein dans le monde, selon un rapport de Goldman Sachs

Le , par Stéphane le calme

17PARTAGES

4  0 
Les dernières avancées en matière d'intelligence artificielle pourraient conduire à l'automatisation d'un quart du travail effectué aux États-Unis et dans la zone euro, selon une étude de Goldman Sachs. La banque d'investissement a déclaré lundi que les systèmes d'IA générative tels que ChatGPT, qui peuvent créer un contenu indiscernable de la production humaine, pourraient déclencher un boom de la productivité qui finirait par augmenter le produit intérieur brut mondial annuel de 7% sur une période de 10 ans.

Mais si la technologie tenait ses promesses, elle entraînerait également une « perturbation significative » du marché du travail, exposant l'équivalent de 300 millions de travailleurs à temps plein dans les grandes économies à l'automatisation, selon Joseph Briggs et Devesh Kodnani, les auteurs de l'article. Les avocats et le personnel administratif seraient parmi ceux qui risquent le plus d'être licenciés.


Les systèmes d'intelligence artificielle générative pourraient entraîner des « perturbations importantes » sur le marché du travail et affecter environ 300 millions d'emplois à temps plein dans le monde, selon une nouvelle étude de Goldman Sachs.

L'IA générative, un type d'intelligence artificielle capable de générer du texte ou d'autres contenus en réponse aux invites de l'utilisateur, a explosé en popularité ces derniers mois après le lancement public de ChatGPT d'OpenAI. Le chatbot est rapidement devenu viral auprès des utilisateurs et a semblé inciter plusieurs autres entreprises technologiques à lancer leurs propres systèmes d'IA.

Sur la base d'une analyse des données sur les tâches professionnelles aux États-Unis et en Europe, les chercheurs de Goldman ont extrapolé leurs conclusions et estimé que l'IA générative pourrait exposer 300 millions d'emplois à temps plein dans le monde à l'automatisation si elle respecte les capacités promises.

Le rapport, rédigé par Joseph Briggs et Devesh Kodnani, indique qu'environ les deux tiers des emplois actuels sont exposés à un certain degré d'automatisation de l'IA, tandis que l'IA générative pourrait remplacer jusqu'à un quart du travail actuel.

Les cols blancs sont parmi les plus susceptibles d'être touchés par les nouveaux outils d'IA. Le rapport Goldman a souligné que les travailleurs juridiques et le personnel administratif américains sont particulièrement menacés par la nouvelle technologie. Une étude antérieure menée par des chercheurs de l'Université de Princeton, de l'Université de Pennsylvanie et de l'Université de New York a également estimé que les services juridiques étaient le secteur le plus susceptible d'être affecté par une technologie telle que ChatGPT.

Manav Raj, l'un des auteurs de l'étude, et professeur adjoint de gestion à la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie, a déclaré que c'était parce que le secteur des services juridiques était composé d'un nombre relativement restreint de professions qui étaient déjà hautement exposées à l'automatisation de l'IA.

Selon le rapport, environ les deux tiers des emplois aux États-Unis et en Europe sont exposés à un certain degré d'automatisation de l'IA, sur la base de données sur les tâches généralement effectuées dans des milliers de professions. La plupart des gens verraient moins de la moitié de leur charge de travail automatisée et continueraient probablement à travailler, une partie de leur temps étant libérée pour des activités plus productives.

Aux États-Unis, cela devrait s'appliquer à 63% de la main-d'œuvre, ont-ils calculé. 30% supplémentaires travaillant dans des emplois physiques ou extérieurs ne seraient pas affectés, bien que leur travail puisse être sensible à d'autres formes d'automatisation. Mais environ 7% des travailleurs américains occupent des emplois où au moins la moitié de leurs tâches pourraient être effectuées par l'IA générative et sont vulnérables au remplacement.

Goldman a déclaré que ses recherches indiquaient un impact similaire en Europe. Au niveau mondial, étant donné que les emplois manuels représentent une part plus importante de l'emploi dans le monde en développement, il estime qu'environ un cinquième du travail pourrait être effectué par l'IA, soit environ 300 millions d'emplois à temps plein dans les grandes économies.

Le rapport alimentera le débat sur le potentiel des technologies d'intelligence artificielle à la fois pour relancer la croissance de la productivité en berne du monde riche et pour créer une nouvelle classe de cols blancs dépossédés, qui risquent de subir un sort similaire à celui des travailleurs de l'industrie manufacturière dans les années 1980.

La naissance de nouveaux rôles

Le rapport de Goldman suggère que si l'IA générative est largement mise en œuvre, elle pourrait entraîner d'importantes économies sur les coûts de main-d'œuvre et la création de nouveaux emplois. Le battage médiatique actuel autour de l'IA a déjà donné naissance à de nouveaux rôles, y compris les ingénieurs de requêtes (prompt engineers). Le Prompt Engineer est un professionnel de l’écriture de prompt pour les IA génératives comme ChatGPT ou MidJourney.

L'ingénierie de requête est donc le processus de conception et de création de requêtes pour les modèles IA. Le but peut être de créer des données d’entraînement de haute qualité, ou tout simplement d’obtenir le résultat souhaité auprès d’une IA générative. Un ingénieur de requête est un expert spécialisé dans la communication avec les systèmes d’intelligence artificielle et plus particulièrement les chatbots IA basés sur les larges modèles de langage, comme ChatGPT et Google Bard. Contrairement aux ingénieurs informatiques traditionnels utilisant le code, ces ingénieurs écrivent en langage naturel. À l’origine, leur rôle est notamment de tester les IA pour développer et améliorer les modèles d’interaction humain-machine.

Alex Shoop explique que ces ingénieurs aident à s’assurer que les chatbots sont rigoureusement testés, que leurs réponses soient reproductibles, et que les protocoles de sécurité sont respectés. Avec l’essor de ChatGPT et des autres IA génératives, ce métier connaît un véritable essor : ces professionnels luttent contre les biais, les dérapages et les erreurs commises par ces outils.

Les IA génératives pourraient également stimuler la productivité mondiale du travail, Goldman estimant que l'IA pourrait même éventuellement augmenter le PIB mondial annuel de 7 %.


L'IA générative pourrait aider les cybercriminels également

Les estimations de l'impact de Goldman sont plus conservatrices que celles de certaines études universitaires, qui incluaient les effets d'un plus large éventail de technologies connexes.

Un article publié la semaine dernière par OpenAI, le créateur de GPT-4, a révélé que 80 % de la main-d'œuvre américaine pouvait voir au moins 10 % de ses tâches effectuées par l'IA générative, sur la base d'analyses effectuées par des chercheurs humains et le modèle de langage machine de l'entreprise. (LLM).

Europol, l'agence chargée de l'application de la loi, a également averti cette semaine que les progrès rapides de l'IA générative pourraient aider les fraudeurs en ligne et les cybercriminels, de sorte que les « LLM sombres... » pourraient devenir un modèle commercial clé du futur.

Goldman a déclaré que si les investissements des entreprises dans l'IA continuaient de croître à un rythme similaire à celui des investissements dans les logiciels dans les années 1990, les investissements américains à eux seuls pourraient approcher 1% du PIB américain d'ici 2030.

Les estimations de Goldman sont basées sur une analyse des données américaines et européennes sur les tâches généralement effectuées dans des milliers de professions différentes. Les chercheurs ont supposé que l'IA serait capable d'accomplir des tâches telles que remplir les déclarations de revenus d'une petite entreprise*; évaluer une réclamation d'assurance complexe; ou documenter les résultats d'une enquête sur une scène de crime.

Ils n'envisageaient pas l'adoption de l'IA pour des tâches plus sensibles telles que rendre une décision de justice, vérifier le statut d'un patient en soins intensifs ou étudier les lois fiscales internationales.

« 80% des travailleurs auront au moins 10% de leurs tâches touchées », selon OpenAI

Des chercheurs d'OpenAI et de l'Université de Pennsylvanie ont fait valoir que 80 % de la main-d'œuvre américaine pourrait avoir au moins 10 % de ses tâches affectées par l'introduction des GPT, la série de grands modèles de langage populaires réalisés par OpenAI. Ils ont également estimé qu'environ 19 % des travailleurs verront au moins 50 % de leurs tâches affectées. L'exposition au GPT est plus élevée pour les emplois à revenu élevé, ont-ils écrit dans l'étude, mais s'étend à presque toutes les industries. Ils soutiennent que les modèles GPT sont des technologies à usage général comme la machine à vapeur ou la presse à imprimer.

L'article est baptisé « Les GPT sont des GPT : un premier aperçu du potentiel d'impact sur le marché du travail des grands modèles linguistiques ».

Les chercheurs ont utilisé la base de données O*NET, qui est la principale base de données sur les professions aux États-Unis et répertorie 1 016 professions avec des descriptions normalisées, pour déterminer les tâches à mesurer pour chaque profession. Ils ont ensuite collecté des annotations humaines et générées par GPT-4 à l'aide d'une rubrique pour déterminer si l'accès direct à GPT ou à un système secondaire alimenté par GPT réduirait le temps nécessaire à un humain pour effectuer une tâche spécifique d'au moins 50 %. Une exposition plus élevée signifiait que GPT réduirait le temps nécessaire pour accomplir la tâche d'au moins la moitié tout en maintenant un travail de haute qualité.

« Nos résultats indiquent que l'importance des compétences en sciences et en pensée critique est fortement associée négativement à l'exposition, ce qui suggère que les professions nécessitant ces compétences sont moins susceptibles d'être affectées par les modèles linguistiques actuels », ont écrit les chercheurs. « À l'inverse, les compétences en programmation et en écriture montrent une forte association positive avec l'exposition, ce qui implique que les professions impliquant ces compétences sont plus susceptibles d'être influencées par les modèles linguistiques ».

Les professions les plus exposées comprennent les mathématiciens, les préparateurs d'impôts, les écrivains, les concepteurs de sites Web, les comptables, les journalistes et les secrétaires juridiques. Les professions avec la variance la plus élevée, ou moins susceptibles d'être affectées par GPT, comprennent les graphistes, les stratégies de marketing de recherche et les gestionnaires financiers.


Les chercheurs énumèrent également l'impact global prévu de GPT sur différentes industries, l'impact le plus important étant sur les services de traitement de données, les services d'information, les industries de l'édition et les compagnies d'assurance, tandis que l'impact le moins important concerne la fabrication de produits alimentaires, la fabrication de produits en bois, les activités de soutien à l'agriculture et la foresterie.

Des limites dans cette étude

Les chercheurs reconnaissent que leur étude présente des limites, du fait que les annotateurs humains connaissaient les capacités des modèles et n'appartenaient pas à certaines des professions mesurées. L'étude elle-même admet qu'il y a un parti pris inhérent à essayer de résumer chaque profession en utilisant de simples étiquettes pour décrire les tâches professionnelles. L'étude ajoute : « On ne sait pas dans quelle mesure les professions peuvent être entièrement décomposées en tâches, et si cette approche omet systématiquement certaines catégories de compétences ou de tâches qui sont tacitement requises pour l'exécution compétente d'un travail ».

L'autre problème est que GPT a montré qu'il peut commettre des erreurs évidentes, y compris inventer des informations, ce qui oblige un humain à superviser le travail. C'est un facteur que l'étude n'a pas pu prendre en compte. En outre, l'étude a uniquement examiné si ChatGPT pouvait réduire le temps nécessaire pour accomplir diverses tâches par profession. Cela ne signifie pas que ChatGPT est nécessairement suffisamment intelligent pour automatiser entièrement certaines tâches.

Bien sûr, il convient de noter qu'OpenAI a elle-même produit le travail, et en tant qu'entreprise cherchant à rentabiliser ses modèles d'IA, elle est fortement incitée à présenter ses outils comme perturbateurs dans les industries où ils vont permettre d'automatiser les tâches, ce qui profite en fin de compte aux employeurs.

D'autre part, dans une récente interview, Altman a déclaré que ChatGPT devrait être considéré comme un outil, et non comme un remplacement pour n'importe quel travail. Il a expliqué que l'humanité a prouvé cela à maintes reprises en s'adaptant constamment à différents types de technologie. « La créativité humaine est sans limites et nous trouvons de nouveaux emplois. Nous trouvons de nouvelles choses à faire », a déclaré Altman.

D'ailleurs, le rapport révèle comment les modèles GPT seront bientôt un outil couramment utilisé. Google et Microsoft ont déjà annoncé qu'ils intégreraient l'IA dans leurs produits bureautiques tels que les e-mails, les documents et dans leurs moteurs de recherche. Déjà, les startups utilisent GPT-4 et ses capacités de codage pour réduire leurs dépenses en développeurs humains.

Source : Goldman Sachs

Et vous ?

Trouvez-vous ces analyses pertinentes ? Dans quelle mesure ?
Que pensez-vous des nouveaux métiers comme Prompt Engineer ? Un métier pérenne ? Une exception qui confirme la règle ? Une illustration du fait que plusieurs métiers pourraient simplement être transformés ?
Pensez-vous que ces nouveaux Chatbots sont des outils utiles ou plutôt des gadgets inutiles voir nuisibles ?
Avez-vous testé ChatGPT ou Bard ? Quel est le meilleur selon vous et pourquoi ?

Voir aussi :

Des employés partageraient des données professionnelles sensibles avec ChatGPT, ce qui suscite des craintes en matière de sécurité, ChatGPT pourrait mémoriser ces données et les divulguer plus tard
Europol tire la sonnette d'alarme sur l'utilisation criminelle du chatbot ChatGPT et entrevoit de sombres perspectives

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de schlebe
Membre actif https://www.developpez.com
Le 08/06/2023 à 19:26
La moindre des choses à exiger des articles publiés par ChatGPT et qu'il les signe afin de permettre aux lecteurs de connaître la véritable source des articles.

Il faudrait également sanctionner les sociétés qui publient des articles générés par ChatGPT avec du contenus inventés ou mensongers.

Une amende de 2% du chiffre d'affaire par articles mensongers publiés et une amende de 2% du chiffre d'affaire par jour et par articles mensongers constatés et toujours publiés plus d'une semaine après le constat.

Dans moins d'un mois, on ne parlera plus de ChatGPT de la même façon et il faudra engager du personnel pour vérifier tout ce qu'il aura écrit.
12  2 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 07/04/2023 à 9:55
"Hey chatGPT, voilà toutes les donneés confidentielles économiques de mon entreprises, fait moi le rapport financier stp, j'ai la flème".
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/06/2023 à 14:59
Citation Envoyé par coolspot Voir le message
Macron si on peut dire c'est un Poutine avec 20 ans de moins. Il se prépare deja à vouloir bidouiller la constitution ou faire comme la presse commence à le dire une "Poutine/Medvedev" pour etre président à vie
Heu ! Tu as des infos la dessus ? Non seulement sur la préparation, mais aussi la faisabilité...
8  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/06/2023 à 15:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est pas marrant d'être sans emploi.
C'est pas marrant d'être sans emploi dans un système capitaliste.
Que se passerait il si les gens n'avaient plus besoin de se salarier pour vivre?
La plupart travailleraient.
Par exemple que font les retraités qui ont la santé?
Il s'investissent dans les associations, ils gardent leurs petits enfants, ils investissent dans leur quartier, ils s'entreaident etc.
(Et ceux qui revaient d'être rentiers partent en voyage)

Pourquoi ceci n'est pas souhaitable?
Comment nos dirigeants s'assureraient d'avoir de la main d'oeuvre (au sens large)?
Bernard Arnault perdrait "de la valeur" (je ne dit pas qu'il n'en aurait plus) et Gérard l'éboueur, Géraldine l'aide soignante, Marcel le passionné d'astronomie en gagneraient

Oui le monde que je décrit est peut être idéaliste mais il y a des faisceau de pistes qui suggèrent que c'est viable
Et ce n'est qu'un monde à envisager parmi d'autres
Celui dans lequel on vit ne semble pas viable pour la majorité.
9  1 
Avatar de e-ric
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/06/2023 à 9:42
Salut à tous

Ok pour l'estimation, mais le vrai de problème est de savoir qui va capter tout cet argent. Perso, je pense que cela ne va pas ruisseler et que bien au contraire, cela va mettre beaucoup de gens (comme nous) sur la paille.

tchüss
8  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 31/01/2024 à 8:42
Une fois que l'on a compris que ChatGPT n'est qu'un agent conversationnel on peut le trouver super.
Dans le détail ça ne vaut pas plus qu'une discussion de lundi matin à la machine à café basée sur le fait qu'il faut absolument dire un truc et où le plus bavard, ici chatGPT, va absolument avoir un anecdote et répondre un truc quel que soit le sujet.
J'ai testé, longuement, et reçu des réponses régulièrement débiles.
Aujourd'hui je ne l'utilise que sur des sujets que je connais très bien pour voir ce qu'il me répond, notamment dans le cadre d'enseignements que je donne pour voir ce que mes étudiants vont avoir comme informations en passant par lui. Ce qu'il raconte est au mieux très vague, au pire profondément faux, souvent parce que révélant des mauvaises pratiques.
Cette médiocrité de l'information est à mon sens le plus négatif, sans doute basée sur le volume de données qu'il va chercher copieusement "enrichies" par des forums, blogs ou autres écrits par des non spécialistes.
Le fait qu'il fouine partout et utilise des données personnelles ou viole les droits des auteurs est un autre problème majeur mais personnellement je le le mettrait en 2, après celui de donner des informations fausses ou médiocres qui tirent vers le bas celui qui pose la question.
8  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 09/06/2023 à 13:53
Pas d'emploi => Pas de revenu
Pas de revenu => Pas d'impôt
Pas d'impôt => Pas de service public

Je modifierais par :

Pas d'emploi => Pas de revenu
Pas de revenu => Pas de quoi acheter les produits des entreprises => pas de revenus pour les entreprises

pas de revenus ni d'entreprises, ni de particuliers=> pas d"impôts => pas de services publics

en gros effondrement de notre modèle.

Postulons que le revenu universel pourrait être la solution : comment le financer ? Le seul financement viable que je vois c'est par les entreprises, et éventuellement par les personnes qui continueront à travailler en plus du revenu universel. Mais si ce qu'ils gagnent est taxé à 80% pour financer le système, quel est l’intérêt de travailler ? Les entreprises manqueront alors de personnel, et devront donc payer leur salariés chers, et payer des taxes encore plus lourdes, charges qui seront répercutées sur le prix des produits, rendant du coup le revenu universel insuffisant pour pouvoir les acheter.
Parade au problème : le blocage des prix. Les entreprises iront alors vendre ceux-ci ailleurs provoquant des pénuries, c'est ce qui se passe actuellement avec les médicaments.

Avoir un vrai revenu universel implique une non d'obligation de travailler, donc travailler doit réellement apporter quelque chose : argent , épanouissement, occupation, lien social, activités, en dehors de l'aspect financier, pouvant être réalisé dans le cadre associatif par exemple, pouvant apporter à la société et étant plus pertinent qu'un travail pour plein de gens. Comment viabiliser le truc ? Il faudrait déjà calculer le besoin de financement de ce revenu universel et ensuite voir comment le financer. Perso je passe mon tour, de toute façon je ne serais pas écouté.

Si de toute façon les gens n'ont plus de travail, une économie parallèle se généralisera je pense.
7  0 
Avatar de xavier-Pierre
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/07/2023 à 8:10
Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de Stanford, les étudiants en médecine de première et de deuxième année peuvent obtenir de meilleurs résultats que les étudiants en médecine
encore un article généré par l'IA
7  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2023 à 9:40
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Il y a quelques années il était évident pour certains que le travail à domicile était la solution à terme, les grands groupes informatiques en reviennent au fur et à mesure.
non, le full remote n'a jamais été l'avenir.
c'est le travail hybride qui était l'avenir et clairement ca prends, je trouve aucune boite en it qui impose du 100% en présentiel (et heureusement sinon ils trouverait personne), c'est 2-3j de télétravail/semaines.
capgemini (la plus grosse esn) c'est 4 jours de télétravail/semaines par exemple.



Citation Envoyé par totozor Voir le message

Remplacer les profs, les médecins par les IA serait créer la société décadente que beaucoup regrettent déjà. Je n'ai aucune considérations pour les profs pourtant certains m'ont quasiment sauvé la vie et je suis incapable d'apprendre avec un IA (avec leur état de maturité actuelle), et quand je vais voir mon médecin je ne vais pas juste récupérer une prescription, je vais aussi trouver l'avis d'un professionnel, pouvoir lui expliquer en quoi pratiquer un sport de contact alors que j'ai des problèmes de dos est une préoccupation et qu'il me fasse un retour sur les choses à favoriser/éviter. Ces consultations sont d'ailleurs assez caucasses parce qu'on envisage des vraies situaitons de jeu.
tu raisonnes en mode "l'état me le finance gratos ou hj'ai les moyens de me le payer"

dans les pays anglo-saxons, les populations s'appauvrisses avec l'inflation, ils a des grande coupe budgétaire à faire. éduquer ces enfants par chatgpt et se faire soigner par chatgpt c'est leurs seul solution pour survivre hélas.

dans les pays disons plus "socialiste" comme la France, les gens sont pauvres aussi mais peuvent encore avoir accès a ces services gratos. Mais la dette explose et quand faudra la rembourser, l'état va devoir bien tailler dans les dépenses, donc les flics ce seront des drones de combats autonomes, les profs remplacer par des bots et les docteurs (y'a déjà une pénurie) remplacer par chatgpt.
Faut bien payer la dette.

les pays comme la Roumanie, la France leurs volent leurs médecins, eux n'ont donc plus le choix c'est chatgpt ou crève.

La 5G ou les voitures électriques sont des fiascos industriels car les gens n'ont pas les moyens de se payer ces technos. Je me demande qui va acheter les batteries qu'ils vont produire dans le nord. La moyenne d'âge pour l'achat une voiture neuve en france c'est...57ans
donc la relance par l'industrie c'est juste une grosse blague.

et en 2027 ce sera la taxe carbone ne qui va venir (450€/ans)

donc les gens n'ont plus les moyens d'aller voir un médecin, de se payer un avocat ou d'aller a l'école, aujourd'hui beaucoup de francais peuvent juste acheter des pates le soir (le midi ils sautent le repas) pour se nourrir et acheter une tablette wiko pour lancer chatgpt pour s'instruire et se soigner.

C'est extrême ce que je dis mais lentement et surement on y va. Actuellement l'état est tellement dans la merde niveau finance qu'il en est a réfléchir a devenir copropriétaire de tous les bien immobilier de France pour déduire la dette. Donc de t'expropriée à terme.
Les entreprises doivent absolument alimenter la croissance pour les actionnaires, a n'importe quel prix, donc licenciements massifs obligatoire, même si la qualité est mauvaise.
8  2 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/06/2023 à 15:41
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Consulter la documentation ou demander à ChatGPT c'est un peu la même chose au final.
Faux. ChatGPT, comme toutes les IA génératives est capable de te raconter un tissu de mensonges. Tu as même un article aujourd'hui sur l'exploitation de ces IA pour inciter les devs à intégrer des packages malveillants dans leurs projets...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ils ne sont pas tous si doué que ça.
C'est fréquent qu'un patient soit mal diagnostiqué.
Au moins une IA aurait plus de données.
Les données, il faut les classer correctement. L'argument des données, c'est celui utilisé par Tesla pour dire que leurs voitures autonomes sont au top, et plus sûres qu'une voiture conventionnelle. Et pourtant, il suffit de chercher sur ce forum (avec le leak Tesla récent) pour voir que ce n'est pas vrai et qu'ils cachent les problèmes sous le tapis...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Bon là d'un côté c'est inquiétant.
Parce que si les gros vendeurs d'opiacé arrivent à corrompre les IA comme ils ont corrompus les médecins, peut-être que les IA vont se mettre à prescrire des médicaments beaucoup trop dangereux, comme avec l'oxycodone et le fentanyl.
Pas besoin. Une IA générative = une grosse société derrière. Ils feront simplement des partenariats financiers et leur IA dira ce qu'il faudra. Pour le prochain scandale du Mediator, ce sera plus simple de corrompre quelqu'un de chez OpenAI (ou autre), que tout un tas de médecins.
8  2