IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Clearview AI transmet 30 milliards de photos Facebook à des policiers, place ainsi les internautes en « file d'attente policière perpétuelle »
Et relance la controverse sur la reconnaissance faciale

Le , par Patrick Ruiz

7PARTAGES

8  0 
La firme de reconnaissance faciale Clearview AI a déjà effectué près d’un million de recherches pour la police américaine. Dans le cadre d’une récente interview, le CEO de ladite entreprise reconnaît même qu’elle a transmis 30 milliards de photos extraites de Facebook (sans permission des internautes) à la police. C’est là une liste non exhaustive d’usages qui vient raviver la controverse autour de la reconnaissance faciale. Le tableau remet sur la table la nécessité de revenir sur les principales questions que pose cette technologie : son degré de sécurité, les raisons de son utilisation, son fonctionnement, sa légalité et la question de savoir si ses avantages l'emportent sur les menaces qu'elle représente.



Le Bureau du commissaire à l'information du Royaume-Uni définit la reconnaissance faciale comme le processus par lequel une personne peut être identifiée ou reconnue d'une autre manière à partir d'une image numérique.

La reconnaissance faciale est utilisée à deux fins : l'identification et la catégorisation. L'identification consiste à faire correspondre des séquences numériques en direct ou enregistrées à des images préexistantes dans une base de données. Lorsque ces informations sont catégorisées, les effets de la reconnaissance faciale sont plus étendus. La technologie peut automatiquement filtrer les personnes dans des catégories en fonction de caractéristiques identifiables telles que l'âge, le sexe, le poids ou même l'orientation sexuelle présumée, sans l'aide d’un opérateur humain.

L'algorithme classe les personnes en catégories en comparant les images à la représentation statistique de la moyenne de cette catégorie. Si elle est disponible à grande échelle, la technologie de la reconnaissance faciale soulève donc la possibilité d'une surveillance biométrique de masse. En effet, les caméras de vidéosurveillance et autres, omniprésentes dans les espaces publics et privés, peuvent être dotées de capacités de reconnaissance faciale. La technologie de reconnaissance faciale est déjà déployée par les forces de l'ordre et les acteurs privés dans un large éventail de lieux, y compris les écoles et les gares.

La technologie de reconnaissance faciale s’invite en silence le courant politique européen. Après avoir testé la reconnaissance faciale à la gare de Berlin-Südkreuz depuis 2018, l'Allemagne prévoit e déployer des systèmes de surveillance biométrique dans 134 gares et 14 aéroports supplémentaires, malgré les critiques.

La police italienne a également commencé à déployer le système de reconnaissance automatique d'images (SARI) en 2017. Elle ne cible pas seulement quelques individus mais traite les données biométriques de toutes les personnes présentes dans les espaces surveillés dans le but d'identifier certaines personnes. Récemment, Belgrade (Serbie) a installé des centaines de caméras de reconnaissance faciale, créant ainsi un système de surveillance permanent. À l'insu d'une grande partie du public, la reconnaissance faciale devient de plus en plus courante dans toute l'Europe.


Quels sont les avantages ?

La reconnaissance faciale est présentée comme un moyen de rendre notre vie plus pratique. Elle peut permettre d’éviter d’avoir à entrer un mot de passe dans notre téléphone ou de devoir montrer notre carte d'identité dans un aéroport. À Osaka, dans quatre gares, des systèmes de reconnaissance faciale ont été mis en place pour permettre aux gens de passer en scannant simplement leur visage, sans utiliser de billet ou de carte d'identité. Un responsable des transports a indiqué qu'ils "souligneraient comme un avantage le fait que les passagers avec de gros bagages pourront passer les portes en montrant simplement leur visage au lieu de chercher des billets".

Un autre argument est que la reconnaissance faciale peut contribuer à garantir la sécurité. La biométrie est censée fournir des niveaux accrus d'assurance que la personne qui tente d'accéder à un service ou d'effectuer une transaction est bien réelle. Les partisans de la biométrie soulignent que les mots de passe, les codes PIN et autres informations d'identification personnelle peuvent être compromis par des violations de données, ce qui permet aux fraudeurs d'accéder aux comptes qui utilisent des méthodes d'authentification traditionnelles. En revanche, il est plus difficile pour quelqu'un d'autre que vous de fournir votre empreinte digitale sur place. En ce qui concerne l'application de la loi, les partisans de la reconnaissance faciale font valoir qu'elle permet à la police de retrouver plus facilement les suspects.

Quid des inconvénients ?

Primo, la technologie acquiert de manière intrusive certaines des données les plus intimes des internautes. Étant donné que nos données nous appartiennent (conformément au règlement général sur la protection des données, par exemple), nous avons le droit de savoir quand des informations personnelles sont obtenues à notre sujet et dans quel but.


Deuxio, les données biométriques comportent leur propre risque en matière de sécurité. Contrairement à un mot de passe, les données biométriques ne peuvent pas être modifiées. Si des empreintes digitales sont divulguées, l’on ne peut pas les réinitialiser comme un mot de passe. En sus, un visage peut être scanné à tout moment et en tout lieu, sans le consentement de l’individu concerné. Cela signifie que les données biométriques peuvent en fait être stockées dans une série de bases de données, dont les mesures de sécurité peuvent être inadéquates.

La technologie de reconnaissance faciale est également connue pour fonctionner relativement bien sur les visages blancs et masculins, alors qu'elle présente un taux élevé d'inexactitude sur les personnes de couleur, en particulier si elles sont de sexe féminin. Cela signifie que les personnes issues de minorités ethniques, qui ont déjà tendance à avoir moins facilement accès aux services et aux équipements, se heurteront à un obstacle supplémentaire lorsque les autorités utiliseront la reconnaissance faciale dans ces contextes.

Non seulement la reconnaissance faciale est discriminatoire à l'égard des personnes de couleur, mais elle vise également de manière disproportionnée les personnes marginalisées. Dans le cadre de l'application de la loi, la reconnaissance faciale est principalement utilisée dans les communautés déjà sous haute surveillance policière. En Italie, par exemple, la base de données du logiciel de reconnaissance faciale de la police contenait 2 millions d'images d'Italiens, contre 7 millions de réfugiés et de migrants. L'utilisation de cette technologie risque donc de perpétuer la façon dont les personnes appartenant à certains groupes sont déjà ciblées de manière disproportionnée.

Sources : BBC, Clearview AI

Et vous ?

Utilisation de la reconnaissance faciale ou pas : de quel bord êtes-vous ? Pour quelles raisons ?
Les avantages de la reocnnaissance faciale l'emportent-ils sur les inconvénients afin de justifier l'utilisation d'outils comme Clearview AI ?

Voir aussi :

La police belge s'est servi illégalement de Clearview AI et n'a pas obtenu de résultats pertinents, selon un rapport de l'Organe de contrôle fédéral

Clearview AI voudrait mettre presque tous les humains dans sa base de données de reconnaissance faciale, 100 milliards de photos rendraient presque tout le monde « identifiable » selon l'entreprise

L'Ukraine a commencé à utiliser la reconnaissance faciale de Clearview AI, au cœur de la crise militaire dans le pays

« J'ai obtenu mon profil auprès de Clearview AI et ça m'a fait peur », a déclaré Thomas Smith, dont le profil contient des articles, des images, des URL, des pages de réseaux sociaux et autres

La France somme Clearview AI, l'entreprise américaine spécialisée dans la reconnaissance faciale, de supprimer ses données, elle dispose d'un délai de deux mois pour respecter les injonctions

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 21:11
Scandaleux.
2  0 
Avatar de nicopulse
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/04/2023 à 23:56
Les peines pour crimes sont cumulable aux usa. Du coup, les dirigeants de cette boite et ceux des services de police utilisant cette base encourent plusieurs millions d'années de prison, non ?
1  0 
Avatar de Prox_13
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/04/2023 à 12:26
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Un responsable des transports a indiqué qu'ils "souligneraient comme un avantage le fait que les passagers avec de gros bagages pourront passer les portes en montrant simplement leur visage au lieu de chercher des billets".
Est-ce que ça valait réellement de rapporter un argument aussi nul, sérieusement? "Faites-vous ficher et vous n'aurez plus a sortir votre ticket." ?
Non mais les gars, si vous êtes si désespérés de trouver un bon argument, c'est peut-être parce que la techno est pourrie de base, non ?

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Les partisans de la biométrie soulignent que les mots de passe, les codes PIN et autres informations d'identification personnelle peuvent être compromis par des violations de données, ce qui permet aux fraudeurs d'accéder aux comptes qui utilisent des méthodes d'authentification traditionnelles. En revanche, il est plus difficile pour quelqu'un d'autre que vous de fournir votre empreinte digitale sur place.
"La technologie a déjà été prouvée comme faillible et dangereuse, et avec les nouvelles violations de données introduites avec les nouvelles techs, vos comptes traditionnels sont plus vulnérables encore. Faites nous confiance, cette fois ça va bien se passer."

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
La technologie de reconnaissance faciale est également connue pour fonctionner relativement bien sur les visages blancs et masculins, alors qu'elle présente un taux élevé d'inexactitude sur les personnes de couleur, en particulier si elles sont de sexe féminin. Cela signifie que les personnes issues de minorités ethniques, qui ont déjà tendance à avoir moins facilement accès aux services et aux équipements, se heurteront à un obstacle supplémentaire lorsque les autorités utiliseront la reconnaissance faciale dans ces contextes.
Ah yes, le fameux White Privilege de pouvoir se faire ficher efficacement...
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 04/04/2023 à 20:19
Ce n'est pas la technologie le problème, c'est son usage. Encore une fois ça n’empêchera pas les fraudes, mais ça emmerdera les gens honnêtes, qui passeront de présumés innocents à présumés coupables.
0  0