IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Palantir fait la démonstration d'une IA capable de faire la guerre en élaborant des stratégies de défense et d'attaque,
La démo suscite indignation et tollé sur la toile

Le , par Bill Fassinou

8PARTAGES

12  0 
Palantir, la société d'analyse de données appartenant au milliardaire Peter Thiel, vient de lancer une IA capable de faire la guerre malgré les mises en garde des experts du secteur et de certains gouvernements sur la question. L'entreprise a présenté mardi Palantir Artificial Intelligence Platform (AIP), un système dont la fonction première est d'intégrer de grands modèles de langage (LLM) tels que GPT-4 d'OpenAI ou ses alternatives dans des réseaux privés. Pour prouver son efficacité, Palantir a fait la démonstration de l'AIP dans le contexte des conditions modernes du champ de bataille. Dans la démo, l'IA s'est montrée capable de planifier des stratégies de défense et de guerre.

Palantir est un éditeur de logiciels spécialisé dans l'analyse, l'intégration et la présentation de grandes quantités de données pour divers secteurs tels que la finance, la santé et le gouvernement. L'entreprise vend déjà ses services de surveillance intérieure aux services de l'immigration et des douanes des États-Unis. Il n'est donc pas surprenant qu'elle s'efforce de faire des incursions au Pentagone. Mardi, elle a publié une vidéo de démonstration de sa dernière offre, la Palantir Artificial Intelligence Platform (AIP). C'est une plateforme conçue pour intégrer de grands modèles de langage comme GPT-4 d'OpenAI ou BERT de Google dans des réseaux privés.

Cependant, l'aspect le plus intrigant et le plus surprenant de la présentation est la démonstration des capacités de la plateforme. La toute première chose qu'ils ont faite a été de l'appliquer à un théâtre d'opérations moderne. Dans la vidéo de démonstration ci-dessous, un opérateur militaire chargé de la surveillance du théâtre d'Europe de l'Est découvre que des forces ennemies se massent près de la frontière et réagit en demandant à un assistant numérique de type ChatGPT de l'aider à déployer des drones de reconnaissance, à élaborer des réponses tactiques à l'agression perçue et même à organiser le brouillage des communications de l'ennemi.


L'AIP aide à estimer la composition et les capacités de l'ennemi en lançant un drone Reaper en mission de reconnaissance en réponse à la demande de l'opérateur qui souhaite obtenir de meilleures images, et en suggérant des réponses appropriées à la découverte d'un élément blindé. « Il demande quelles sont les unités ennemies présentes dans la région et s'appuie sur l'IA pour élaborer une formation d'unités probable. Il demande à l'IA de prendre des photos. Elle lance un drone Reaper MQ-9 pour prendre les photos et l'opérateur découvre la présence d'un char T-80, un véhicule russe de l'ère soviétique, à proximité des forces amies », explique la vidéo.

L'opérateur demande alors aux robots ce qu'ils doivent faire. « L'opérateur utilise l'AIP pour générer trois plans d'action possibles afin de cibler l'équipement ennemi. Il utilise ensuite l'AIP pour envoyer automatiquement ces options à la chaîne de commandement. Les options comprennent l'attaque du char avec un F-16, de l'artillerie à longue portée ou des missiles Javelin », explique la vidéo. Selon les commentaires de la vidéo, l'IA indiquera même à chacun si les troupes à proximité disposent de suffisamment de Javelins pour mener à bien la mission et automatisera les systèmes de brouillage. De nombreux critiques affirment que l'idée est dangereuse.

« Les LLM et les algorithmes doivent être contrôlés dans ce contexte hautement réglementé et sensible afin de garantir qu'ils sont utilisés de manière légale et éthique », commence la vidéo. Pour ce faire, le fonctionnement de l'AIP repose sur trois "piliers clés", le premier étant que l'AIP se déploiera dans un système classifié, capable d'analyser en temps réel des données classifiées et non classifiées, de manière éthique et légale. Toutefois, l'entreprise n'a pas précisé comment cela fonctionnerait. Le deuxième pilier évoqué par la vidéo est que les utilisateurs seront en mesure de modifier la portée et les actions de chaque LLM et de chaque actif du réseau.

La vidéo de la démo indique que l'AIP lui-même générera un enregistrement numérique sécurisé de l'ensemble de l'opération. Selon l'entreprise, "cela est crucial pour atténuer les risques juridiques, réglementaires et éthiques importants dans les environnements sensibles et classifiés". Le troisième pilier est constitué par les "garde-fous" de l'AIP, à la pointe de l'industrie, qui empêchent le système de prendre des mesures non autorisées. Il y a "un humain dans la boucle" pour empêcher de telles actions dans le scénario de Palantir. En outre, la démo ne précise pas les mesures prises pour empêcher les LLM sur lesquels le système s'appuie d'halluciner.


Selon des critiques, l'argumentaire de Palantir est incroyablement dangereux et bizarre. Bien qu'il y ait un humain dans la boucle dans la démonstration de l'AIP pour empêcher que le système ne prenne des mesures non autorisées, il semble qu'il ne fasse guère plus que demander au chatbot ce qu'il doit faire et approuver ensuite ses actions. La guerre des drones a déjà abstrait la guerre, permettant aux gens de tuer plus facilement sur de vastes distances en appuyant sur un bouton. Les conséquences de ces systèmes sont bien documentées. Dans la vision de Palantir de l'avenir de l'armée, d'autres systèmes seraient automatisés et abstraits.

Une bizarrerie amusante de la vidéo est qu'elle appelle ses utilisateurs "opérateurs", un terme qui, dans un contexte militaire, désigne les forces spéciales barbues de groupes tels que Seal TEAM Six. Dans le monde de Palantir, les forces d'élite américaines partagent le même surnom que les cow-boys du clavier qui demandent à un robot ce qu'il faut faire au sujet d'un char russe à la frontière. L'offre de Palantir ne consiste pas non plus à vendre une IA spécifique à l'armée, mais propose d'intégrer des systèmes (IA ou LLM) existants dans un environnement contrôlé. La démonstration de l'AIP montre que le logiciel prend en charge différents LLM libres.

Même les systèmes d'IA perfectionnés disponibles sur le marché présentent de nombreux problèmes connus qui pourraient faire du fait de leur demander ce qu'il faut faire dans une zone de guerre un véritable cauchemar. Par exemple, ils ont tendance à halluciner, c'est-à-dire inventer des faits et tenter de les faire passer pour des faits réels aux yeux de l'utilisateur. GPT-NeoX-20B en particulier est une alternative open source à GPT-3 créée par une startup appelée EleutherAI. L'un des modèles libres d'EleutherAI, affiné par une autre entreprise appelée Chai, a récemment convaincu un Belge qui lui avait parlé pendant six semaines de se suicider.

« Ce que Palantir offre, c'est l'illusion de la sécurité et du contrôle pour le Pentagone qui commence à adopter l'IA », a écrit un critique. Outre l'absence d'approches de solution pour gérer le problème d'hallucination des LLM, Palantir n'explique pas comment il envisage de traiter les autres problèmes pernicieux des LLM et quelles pourraient en être les conséquences dans un contexte militaire. L'AIP ne semble pas proposer de solutions à ces problèmes au-delà des "cadres" et des "garde-fous" dont elle promet qu'ils rendront l'utilisation "éthique" et "légale" de l'IA militaire. Cependant, ces mots n'offrent aucune garantie de sécurité à l'humanité.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du système AIP de Palantir ?
Selon vous, l'offre de Palantir résout-elle un problème concret ?
Sinon, quels sont les problèmes que pose la plateforme AIP de Palantir ?
Quelles sont les préoccupations éthiques que pose ce système ?
Que pensez-vous de l'utilisation "éthique" et "légale" de l'IA militaire dont parle Palantir ?

Voir aussi

Israël déploie des armes assistées par l'IA pour traquer des cibles en Cisjordanie, et suscite de nouvelles préoccupations sur la prolifération des armes létales autonomes

Un projet de loi bipartisan américain vise à empêcher l'IA de lancer des armes nucléaires sans véritable contrôle humain, il affirme que l'IA ne devrait pas trancher les questions de vie ou de mort

« Les appels à suspendre le développement des systèmes d'IA ne résoudront pas les défis liés à leur mise sur pied », d'après Bill Gates, qui entrevoit l'échec d'un consensus à l'échelle mondiale

Les USA, la Chine et une soixantaine d'autres pays appellent à une utilisation « responsable » de l'IA militaire. Les critiques notent que cette déclaration n'est pas juridiquement contraignante

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anordem
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/05/2023 à 7:41
Musk qui demande une pause alors qu'il est lui-même en train de développer une IA.

Le problème dans cette technologie c'est qu'elle contient le terme "intelligence". Si on l'enlève, ce n'est qu'un programme informatique. Jusqu'où peut-on donner un pouvoir décisionnel autonome à un programme informatique ?
3  0 
Avatar de _toma_
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/04/2023 à 1:14
Haaa, Palantir, cette entreprise qui nous veut du bien et dont on entend peu parler j'ai l'impression. Ils sont beaucoup plus discret que leur ancien associé A.K.A. Mr Twittos.
Une vidéo très intéressante de Fabrice Epelboin sur les origines de Palantir puis la présentation de ses produits en 2014 :

Libre à vous de regarder le reste de la playlist ;-).

À 7:48 de leur (terrifiante) vidéo de présentation fournie dans l'article :
The platform brings together foundational technology and operational impact to empore the U.S.and our allies to deter and defend responsibly, effectively and at speed.
Vous êtes prévenus !
2  0 
Avatar de Prox_13
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/05/2023 à 12:34
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
L'IA est un outil qui est plus facilement applicable au domaine civil que ne l'est la bombe atomique. Je pense que les impacts seront peut-être même plus important que ceux de la bombe nucléaire à notre échelle. Difficile à dire sans avoir d'exemple concret d'une application suffisamment révolutionnaire pour être remarquée.
La seule chose que je peux affirmer sans me tromper est que cela semble bien plus prometteur que le métaverse ne l'a jamais été.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Que pensez-vous des propos de Warren Buffett ?
Je pense qu'on devrait cesser de s’intéresser à l'avis de ce pauvre monsieur sur beaucoup de sujets qui ne le concernent pas. Il n'est évidemment pas plus renseigné sur l'IA que n'importe qui peut l’être, donc difficile de donner du crédit autrement que par sa réputation. De plus, ses avis ne peuvent être que biaisés par sa position; En temps qu'investisseur, il a tout intérêt à défendre ses propres intérêts, ce qui rend difficile à mettre sa franchise/neutralité en évidence.
Ceci est valable pour Musk, Trump et la plupart des autres mégalomanes un peu trop bavards pour être honnêtes.

Les propos de ces gens-là sont leur sont beaucoup trop utiles pour qu'ils ratent une occasion de les utiliser.
2  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/05/2023 à 15:07
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Je pense que les impacts seront peut-être même plus important que ceux de la bombe nucléaire à notre échelle. Difficile à dire sans avoir d'exemple concret d'une application suffisamment révolutionnaire pour être remarquée.
Tu as besoin d'exemples?

1. Microsoft a annoncé le gel de nouvelles embauches. Raison? Grâce à l'usage de l'IA, Microsoft pense pouvoir se passer de... 7 800 salariés!!!

2. Le groupe de médias allemand "Axel Springer" a annoncé en mars 2023 le licenciement de journalistes dans ses journaux "Bild" et "Die Welt" pour les remplacer par de l'IA. Objectif annoncé? Le groupe qui emploie 18 000 personnes dont 3 400 journalistes veut «améliorer ses bénéfices d'environ 100 millions d'euros au cours des trois prochaines années».

3. Ce même mois de mars 2023, CNET USA a annoncé avoir licencié 10% de ses journalistes (soit 12 personnes) pour les remplacer par de l'IA. L'ex-rédactrice en chef de longue date Connie Guglielmo a changé de poste et travaille désormais en tant que “vice-présidente senior de la stratégie de contenu IA”. Les 90% restants devraient peut-être commencer à se chercher un job...

4. Août 2022, à Austin, aux États-Unis, la société Accenture a licencié 60 salariés. Pour quel motif? Aucun en particulier. Lorsqu’ils ont demandé à en savoir plus sur les raisons de leur renvoi, les ex-collaborateurs ont appris de la bouche de leurs responsables qu’ils avaient été sélectionnés «au hasard» par un algorithme d'IA

5. En août 2021, une entreprise russe, Xsolla, avait remercié 150 collaborateurs, soit un tiers de ses effectifs, après que son algorithme IA ait analysé leurs mails, leurs activités et leur taux de présence sur le lieu de travail et jugé qu’ils n’étaient «pas assez engagés et improductifs».

6. Amazon est lui aussi coutumier du phénomène: une IA est chargée d’envoyer une notification de licenciement aux livreurs qu’elle juge les moins performants, d’après les informations de Bloomberg (https://www.bloomberg.com/news/featu...are-losing-out).

Est-ce que d'autres exemples sont nécessaires pour voir dans quel sens l'intelligence artificielle va améliorer le vie de monsieur et de madame ToutLeMonde???
2  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/05/2023 à 16:24
7. IBM a annoncé lors de ses résultats du premier trimestre 2023 licencier 7800 employés remplaçables par l'IA
1  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/04/2023 à 17:10
Ce type de système existe depuis déjà 40 ans, avec à l'époque des ordinateurs fabriqués sur mesure, et des langages moins riches, mais dans le même but.
Y compris en URSS / ex-URSS / Chine.
Ils savent tous qu'en cas de guerre nucléaire, c'est bien la fin du monde...
Sauf peut-être ce fou de Poutine ?
0  0 
Avatar de totozor
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/05/2023 à 7:32
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
...
4. il a dit en 2014 (il y a 9 ans) dans les 100 prochaines années. On est à 9% de sa deadline.
Si c'est le messie elle n'arrivera pas maintenant.
5. C'est pas à nous qu'il faut le dire mais à Altman, Musk et autres CEO de grandes entreprises qui se font une course à l'IA tout en disant que c'est dangereux....
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2023 à 9:33
Citation Envoyé par Anordem Voir le message
Musk qui demande une pause alors qu'il est lui-même en train de développer une IA.

Le problème dans cette technologie c'est qu'elle contient le terme "intelligence". Si on l'enlève, ce n'est qu'un programme informatique. Jusqu'où peut-on donner un pouvoir décisionnel autonome à un programme informatique ?
Ce n'est pas le terme "intelligence" qui est le problème (Là ce n'est qu'un débat de philosophe déconnecté du monde réel), le vrai problème de l'IA est ce qui va en être fait dans un monde capitaliste où seul le profit immédiat compte et où le bien de l'être humain ne compte pas!!!
1  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/05/2023 à 19:26
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
Donc, oui licenciés, mais ils retrouveront "quelque chose" (sans trop rentrer dans les comparaisons de modèles de société).

Ensuite, si on parle de l'IA générative, pour le contenu textuel c'est juste du baratin, et pour les images, c'est juste des illustrations (vs du photo reportage). (ok, pour les illustrateurs c'est mauvais)
Si on croit un minimum au marché, à un moment, il faut payer. On ne peut avoir de la presse gratuite et du contenu de qualité. Et si c'est de la presse payante, les gens n'ont qu'à résilier pour de la presse qui paye des journalistes.
Il va falloir revoir ta vision de l'IA!!!

L'IA va être une concurrence à tous les métiers du tertiaire qui représentent 87,8 % des jobs occupés par les femmes et 65,1 % des jobs occupés par les hommes (chiffres officiels de l'insee). L'IA peut déjà remplacer les avocats ou les médecins dans leur diagnostics, les journalistes, les secrétaires, les réceptionnistes, les conseillers à la clientèle, les agents de support, etc, etc, etc... Les seuls qui ne seront jamais remplacé par l'IA sont les manuels qui font le sale boulot style égoutiers, videurs de poubelle et autres...

Mais bien sûr, les universitaires vont se faire un plaisir d'occuper des jobs payés 5 dollars/heure!!!

Je suis d'ailleurs sûr que tu es personnellement prêt à quitter ton siège bien au chaud derrière ton écran d'ordinateur pour le job envié de videur de poubelles debout derrière un camion des services de voirie de ta ville... Mais attention, il faudra te bouger les fesses pour obtenir le job parce qu'il va y avoir de la concurrence pour ce genre de job inaccessible aux IA!!!
0  0 
Avatar de Fagus
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 11/05/2023 à 0:09
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Il va falloir revoir ta vision de l'IA!!!

L'IA va être une concurrence à tous les métiers du tertiaire qui représentent 87,8 % des jobs occupés par les femmes et 65,1 % des jobs occupés par les hommes (chiffres officiels de l'insee). L'IA peut déjà remplacer les avocats ou les médecins dans leur diagnostics, les journalistes, les secrétaires, les réceptionnistes, les conseillers à la clientèle, les agents de support, etc, etc, etc... Les seuls qui ne seront jamais remplacé par l'IA sont les manuels qui font le sale boulot style égoutiers, videurs de poubelle et autres...

Mais bien sûr, les universitaires vont se faire un plaisir d'occuper des jobs payés 5 dollars/heure!!!

Je suis d'ailleurs sûr que tu es personnellement prêt à quitter ton siège bien au chaud derrière ton écran d'ordinateur pour le job envié de videur de poubelles debout derrière un camion des services de voirie de ta ville... Mais attention, il faudra te bouger les fesses pour obtenir le job parce qu'il va y avoir de la concurrence pour ce genre de job inaccessible aux IA!!!
Déjà, de quoi parle-t-on ? De l'IA d'aujourd'hui ou de celle d'un futur indéterminé ?

Je pense aussi qu' "un jour" on aura une IA généraliste aux performances supra-humaines, mais aujourd'hui, ce n'est pas le cas.

Alors, m'expliquer qu'aujourd'hui, l'IA menace tout métier sauf les égoutiers et que le plus haut salaire sera 5$/h c'est aller trop vite.

- déjà, le jour où on pourra en effet remplacer toute tâche humaine par une machine à service identique, ce sera la Révolution (dans le sens nouveau cycle). Je ne vois pas pourquoi tout le monde sera ramené à la pauvreté, alors justement que la productivité aura explosé (avec des machines qui bossent 24h/24h à une vitesse inhumaine). Au contraire, on aura un excès de richesses à partager. Si on ramenait le salaire max de tout le monde à 5$ avec des prix égaux toutes choses égales par ailleurs, je ne vois pas d'ailleurs qui pourrait payer les biens onéreux. Ou bien, si tout l'argent était concentré dans une caste infime de manière totalement inégalitaire, ce serait une cause de révoltes générales.

- deuxio, j'aime pas trop l’argument d'autorité mais je vais m'en servir. à propos de aujourd'hui " L'IA peut déjà remplacer les avocats ou les médecins dans leur diagnostics" : il se trouve que je suis justement dans le domaine de la santé, que je ne suis programmeur que du dimanche, et que mon vrai métier c'est de faire des diagnostics... Vers 2015, les pontes de l'IA de mon métier avaient déjà enterré la filière sous 5 ans avec la techno actuelle et je ne les ai pas cru, à raison.
Contrairement à ce qu'on peut croire, pour faire des bons diagnostics, il y a une importante culture à posséder, il faut raisonner de manière hypothético-déductive, et il faut connaître les données acquises et à jour de la science et il faut avoir une vision globale du patient et de tout son dossier, et pour les cas prises en charge compliquées les cas des patients sont discutés en réunion avec 6 ou 7 spécialités médicales autour de la table.

Je connais relativement le niveau de l'IA dans mon domaine précis et les performances sont éventuellement bonnes pour une question très restreinte, comme un seul diagnostic précis parmi les milliers. Ex, une IA peut dire si un os est cassé, en ratant les cas peu fréquents d'os cassés (car pas assez entraînée) et en faisant plein de faux positifs, et ignorant les autres problèmes éventuellement présents. Pour les maladies rares, il a des milliers de cas pour lesquels il n'existe par définition aucune donnée abondante pour former les modèles.

L'exemple le plus emblématique c'est la covid. Il y a eu des tonnes de projets d'IA pour le diagnostic avec des révolutions annoncées un peu vite. J'ai assisté aux conférences de synthèse sur la réalité après quelques années de recul. Ce fut un gros flop. Malgré des données gigantesques et l'argent abondant, AUCUN de ces projets n'a eu les performances diagnostiques utilisables en pratique en temps donné. Il y a eu au contraire beaucoup de problèmes de sur-apprentissage : typiquement ça marchait dans la publication, mais en pratique ça marchait seulement sur les données de la base d’entraînement. Par ex, l'IA arrivait à prédire la gravité en reconnaissant la signature d'un centre qui prenait en charge seulement les patients graves (c'est à dire que le réseau de neurone apprenait "nom de l'hôpital - service de soins intensifs" pour prédire que ça se passerait mal : pas très utile).

Au contraire, les humains dont je fais partie, on su communiquer via les sociétés savantes, analyser les publications de l'autre bout du monde, réfléchir sur quelques dizaines de cas en tout et pour tout pour apprendre la nouvelle maladie et être prêts. Nous, sur le terrain, alors que toute la bureaucratie avait déserté, on a repris le pouvoir, crée ex-nihilo une nouvelle organisation locale de crise, une nouvelle filière pour prendre en charge les patients au top avec des moyens système D, alors que le gouvernement était complètement perdu et envoyait tous les 3 jours des ordres contradictoires qui ont été ignorés. Au bout d'une longue crise de gouvernance, les autorités officielles de santé ont enfin sorti un plan d'action cohérent, qu'on a lu, et on a juste rigolé, car on le faisait déjà depuis 4-5 semaines sans eux.
Aucune IA n'a pu remplacer l'humain compétent.

Quand bien même l'IA dans le futur moyen arriverait à me remplacer sur une part significative de mon métier, ce n'est pas très grave. Il y a autre chose à part éboueur, il y a les gestes techniques spécialisés, dont faute de ressources humaines, même dans un pays développé, les patients ne bénéficient que trop peu et que j'aurais plus le temps de faire.

C'est la vie. L'IA sera avant tout un outil dans la main des experts pour leur libérer du temps et améliorer la qualité (ce qu'elle commence à faire : par ex, une des meilleures applications de l'IA c'est le traitement du signal avec notamment la réduction du bruit). Ensuite, dans un jour très lointain, l'IA remplacera une partie des humains comme les métiers à tisser ont remplacé les fileuses et tisserands, mais sera pour le plus grand bien à mon humble avis de futurologie, et on aura toujours besoin d'experts tant qu'on aura pas des IA généralistes supra-humaines.

Quand aux secrétaires, dans le public on n'en a déjà quasi plus (juste le reste de l'ancienne génération qui a 50 ans pour les jeunes), non pas à cause de l'IA mais parce que le gouvernement a dépensé ailleurs l'argent. à la place on a des "agents d'accueil" (c'est à dire des gens qui sont formés à plus faible niveau parce que ça coûte moins cher qu'une formation de secrétaire) avec le résultat débile que ce sont les médecins qui utilisent du temps médical pour faire du secrétariat, en s'aidant de logiciels aussi low cost avec un résultat low cost...
La direction a d'ailleurs proposé de remplacer ces agents par des logiciels, mais la direction ne se rend pas compte que la population locale a un niveau social très modeste (niveau zone d'éducation très prioritaire) et donc a besoin justement d'un contact humain très attentionné pour être aidée...

D'ailleurs, on parle souvent ici de remplacer les médecins ou les juristes par des machines, mais c'est à mon humble avis aussi facile que de remplacer les informaticiens par des machines : c'est pas pour tout de suite.
0  0