IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les cofondateurs de Google DeepMind et de LinkedIn lancent un chatbot d'IA appelé Pi pour concurrencer ChatGPT,
Il se veut moins toxique que ChatGPT, mais couvre moins de cas d'utilisation

Le , par Bill Fassinou

0PARTAGES

6  0 
Pi (personal intelligence) est un nouvel agent conversationnel qui a fait ses débuts sur le marché hautement concurrentiel des chatbots d'IA mardi. C'est l'œuvre de la société Inflection AI fondée par Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn, et Mustafa Suleyman, cofondateur de DeepMind. Semblable à ChatGPT d'OpenAI, Pi est censé jouer le rôle d'auditeur actif, en aidant les utilisateurs à poser des questions ou à résoudre des problèmes dans le cadre d'un dialogue en va-et-vient dont il se souvient ensuite. Le but est d'apprendre à connaître les utilisateurs. Il est disponible pour les utilisateurs du monde entier, mais uniquement en anglais pour l'instant.

De plus en plus d'entreprises s'engagent sur le marché de l'IA générative. Après l'enthousiasme sans précédent suscité par ChatGPT à l'automne dernier, il fait désormais face à une forte concurrence de la part d'acteurs avérés du secteur comme Google et Meta, mais aussi de la part d'acteurs plus jeunes tels qu'Anthropic AI et Inflection AI. Le premier produit d'Inflection AI a été lancé mardi. Baptisé Pi, il est décrit comme un chatbot d'IA beaucoup plus personnel que ChatGPT, Bing Chat ou Bard, sans que la compagnie virtuelle dévie vers des relations parasociales malsaines signalées au début de l'année par certains utilisateurs des chatbots Replika.

Mustafa Suleyman, PDG d'Inflection AI, a décrit le chatbot comme étant une caisse de résonance sympathique, plutôt qu'une source d'informations. Il a déclaré que le chatbot d'IA de l'entreprise a des cas d'utilisation beaucoup plus restreints, ce qui le rend plus sûr et plus facile à contrôler. « Il y a beaucoup de choses que Pi ne peut pas faire. Il ne fait pas de listes, il ne fait pas de codage, il ne fait pas de plans de voyage, il n'écrira pas votre stratégie de marketing ou votre dissertation pour l'école. Pi est spécifiquement conçu pour une conversation détendue, positive et informative », a déclaré Suleyman dans une interview accordée au Financial Times.


Exemple de conversation avec le chatbot d'IA Pi

Il a déclaré que la startup a développé la technologie en interne et que son chatbot Pi a été conçu pour donner la priorité à des conversations de type humain avec un niveau élevé d'intelligence émotionnelle, y compris la gentillesse et le soutien. « Pi est très équilibré et impartial sur les questions politiques ou les sujets sensibles, mais il peut aussi parfois être drôle, stupide et créatif. Il est adapté aux tâches quotidiennes personnelles », a déclaré Suleyman. Il a indiqué que l'entreprise a mis en place des limites afin de s'assurer que l'IA n'enfreignait pas ses politiques de comportement, notamment en s'engageant dans des conversations romantiques.

« L'objectif est de faire en sorte que l'IA sache toujours qu'elle est une IA et qu'elle n'essaie jamais d'imiter un humain. Il rappelle donc fréquemment à l'utilisateur humain qu'il s'agit d'une IA », a-t-il déclaré. Selon lui, les utilisateurs peuvent interagir avec Pi sur différentes plateformes, notamment son site Web, son application et des plateformes de médias sociaux comme Instagram. Le service est gratuit, et la startup pourrait lancer des abonnements premium à l'avenir. L'entreprise indique qu'elle utilise les données des utilisateurs, y compris le contenu conversationnel, pour former ses systèmes d'IA. Pi n'est actuellement pas connecté à Internet.

Lors d'une démonstration en direct de Pi, il s'est distingué d'autres chatbots tels que ChatGPT ou Bard par le fait qu'il terminait souvent ses réponses par une question à l'intention de l'utilisateur, encourageant ainsi le dialogue. « C'est ce que Pi fait vraiment bien, il aide à faciliter votre propre ligne d'enquête », a déclaré Suleyman. Cependant, il ne fournit pas de citations ou de références, bien que Suleyman affirme que cela va changer. En outre, Pi invente aussi parfois des faits. Autrement dit, il hallucine comme c'est le cas avec tous les grands modèles de langage (LLM), la technologie qui sous-tend la nouvelle génération de chatbots basés sur l'IA.

Les chatbots utilisant la technologie de l'IA générative sont devenus un domaine très fréquenté depuis que ChatGPT d'OpenAI a fait irruption sur la scène en novembre dernier. En utilisant de grands modèles de langage, qui exploitent de grandes quantités de texte pour résumer des informations et générer du contenu, les chatbots tels que Bard et Character.AI permettent aux gens d'avoir des conversations approfondies pour des besoins professionnels et personnels. Fondée en 2022, Inflection a été incubée par la société américaine de capital-risque Greylock, qui a réalisé un investissement de 225 millions de dollars dans la startup.

Inflection AI - fondée par Suleyman, Karén Simonyan et Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn - fait partie d'un groupe de startup d'IA grand public qui s'efforcent de créer des programmes informatiques sophistiqués capables d'écrire des scripts et de créer des œuvres d'art en quelques secondes. Anthropic, basée en Californie, a récemment levé 300 millions de dollars auprès de Google et a lancé son propre chatbot, Claude. Selon deux personnes au fait des plans de Character.ai, l'entreprise, fondée par d'anciens employés de Google et qui crée des chatbots d'IA dans différents caractères, cherche à lever des centaines de millions de dollars.

Pour ne pas se laisser distancer par ses rivaux bien financés, Inflection AI a embauché des experts en IA de plusieurs concurrents, dont OpenAI, DeepMind et Google, qui ont déjà contribué à l'élaboration de certains des LLM les plus puissants au monde. Reid Hoffman, partenaire de Greylock et membre du conseil d'administration de Microsoft, a démissionné du conseil d'administration d'OpenAI en mars, invoquant des conflits potentiels liés à son travail avec des entreprises d'IA.

Sources : site Web de Pi, Inflection AI

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du chatbot d'IA Pi ?

Voir aussi

Anthropic voudrait lever jusqu'à 5 milliards de dollars en deux ans pour affronter ChatGPT d'OpenAI, prévoyant de développer un outil 10 fois plus puissant que les modèles d'IA actuels

Google investit 300 M$ dans la start-up d'IA Anthropic, fondée par d'anciens chercheurs d'OpenAI, la société a construit son propre chatbot généraliste, un rival de ChatGPT nommé Claude

Les utilisateurs de Replika sont tombés amoureux d'un chatbot d'IA, puis ont perdu leur compagnon après une mise à jour, ils supplient l'auteur de revenir à la version originale du logiciel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/11/2023 à 17:04
Affirmer, c'est bien. Démontrer c'est mieux.
1  0