IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le CEO de GitHub déclare que Copilot va écrire 80 % du code informatique « tôt ou tard »
Et recadre au passage le débat sur la possible disparition du métier de développeur

Le , par Patrick Ruiz

26PARTAGES

5  0 
Le CEO de GitHub a déclaré lors d’un récent entretien que ce n’est qu’une question de temps avant que l’intelligence artificielle Copilot n’écrive 80 % du code informatique. Sa sortie de nature à être interprétée comme une annonce de la possible disparition du métier de développeur s’est avérée être une occasion de faire un recadrage : « Cela ne veut pas dire que le développeur sera mis de côté. » Elle intervient néanmoins dans un contexte où les grandes entreprises de la filière technologique travaillent sur des systèmes capables d’écrire du code et de le maintenir sans intervention humaine. Ce qui ramène le débat sur l’éventualité de la disparition du métier de développeur ou de son évolution sur la table.

Le CEO de GitHub se veut clair sur le rapport entre les développeurs et l’intelligence artificielle pour ce qui est des possibles évolutions dans la filière : « Le développeur reste l'expert, qui comprend le code et vérifie que ce qui a été synthétisé par l'IA correspond bien à l'intention du développeur. »

« De nos jours, les développeurs ne passent pas la majeure partie de leur temps à coder - entre deux et quatre heures par jour sont consacrées à l'écriture du code. Le reste de la journée, ils font d'autres choses, comme des réunions, des rapports de crash. Avec Copilot, si vous ne disposez que de deux à quatre heures par jour pour coder, vous pouvez mieux utiliser ce temps. Vous pouvez utiliser ce temps pour rester dans le flux, pour faire le travail et prendre plaisir à le faire », ajoute-t-il pour ce qui est de la charge de travail journalière.

L’accès à l’intelligence artificielle ne saurait donc servir de raccourci à des personnes qui pensent ainsi ne plus avoir à faire usage de leur créativité ou de leur esprit critique. Même Google le confirme lors de l’annonce selon laquelle son IA Bard peut désormais aider à coder et à créer des fonctions pour Google Sheets : « Bard est encore au stade expérimental et peut parfois fournir des informations inexactes, trompeuses ou fausses tout en les présentant avec assurance. En ce qui concerne le codage, Bard peut vous générer du code qui ne produit pas le résultat escompté, ou vous fournir un code qui n'est pas optimal ou incomplet. Vérifiez toujours les réponses de Bard et testez et examinez soigneusement le code pour détecter les erreurs, les bogues et les vulnérabilités avant de vous y fier. »

Le fait est que ces outils génèrent un code informatique peu sûr. Par exemple avec cette invite de codage en langage C :

Code C : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
/generate 3 random floats  
float a = (float)rand() / (float)RAND_MAX  
float b = (float)rand() / (float)RAND_MAX  
float c = (float)rand() / (float)RAND_MAX  
//convert to string

GitHub Copilot a produit le résultat suivant :

Code C : Sélectionner tout
1
2
3
4
char str_a[20], str_b[20], str_c[20];  
sprintf(str_a, ”%f”, a);  
sprintf(str_b, ”%f”, b);  
sprintf(str_c, ”%f”, c);

Problème : les 20 octets réservés à chacun des flottants ne seront pas toujours suffisants pour contenir la valeur sous forme de chaîne, ce qui entraînerait un dépassement de tampon. Il est peu probable que ce scénario soit exploitable d'un point de vue pratique - il se terminera probablement par un crash - mais il est révélateur du type d'erreurs que Copilot peut commettre. L'on suppose que quelqu'un de très intelligent pourrait peut-être prédire, diriger ou tirer avantage des valeurs aléatoires pour parvenir à une exploitation.

Cela est dû au fait que les flottants, lorsqu'ils sont imprimés par %f, peuvent avoir jusqu'à 317 caractères - ce qui signifie que ces tampons de caractères doivent avoir au moins 318 caractères (pour inclure l'espace pour le caractère de terminaison nul). Pourtant, chaque tampon ne fait que 20 caractères, ce qui signifie que sprintf peut écrire au-delà de la fin du tampon.

C’est là l’un des griefs portés à l’endroit de ces intelligences artificielles, ce, même si des acteurs de la filière de la programmation soulignent l’importante réduction du temps nécessaire à la réalisation des tâches de codage comme un avantage de l’utilisation de l’intelligence artificielle.



Les grandes entreprises technologiques multiplient néanmoins des efforts susceptibles de provoquer la disparition du métier de développeur dans le futur

« ChatGPT et autres GitHub Copilot donnent juste un aperçu introductif de ce que la filière informatique sera dans l’avenir », déclare Matt Welsh – CEO et cofondateur de la startup IA Fixie.ai.

« Les assistants de programmation tels que CoPilot ne font qu'effleurer la surface de ce que je décris. Il me semble tout à fait évident qu'à l'avenir, tous les programmes seront écrits par des intelligences artificielles, les humains étant relégués, au mieux, à un rôle de supervision. Quiconque doute de cette prédiction n'a qu'à regarder les progrès très rapides réalisés dans d'autres aspects de la génération de contenu par l'intelligence artificielle, comme la génération d'images. La différence de qualité et de complexité entre DALL-E v1 et DALL-E v2 - annoncée seulement 15 mois plus tard - est stupéfiante. Si j'ai appris quelque chose au cours de ces dernières années à travailler dans le domaine de l'IA, c'est qu'il est très facile de sous-estimer la puissance de modèles d'IA de plus en plus grands. Des choses qui semblaient relever de la science-fiction il y a seulement quelques mois deviennent rapidement réalité.

Je ne parle pas seulement du fait que CoPilot de Github de remplacer les programmeurs. Je parle de remplacer le concept même d'écriture de programmes par des agents d’intelligence artificielle dédiés. À l'avenir, les étudiants en informatique n'auront pas besoin d'apprendre des compétences aussi banales que l'ajout d'un nœud à un arbre binaire ou le codage en C++. Ce type d'enseignement sera dépassé, comme celui qui consiste à apprendre aux étudiants en ingénierie à utiliser une règle à calcul », prédit-il.


Lorsqu’on parle d’intelligence artificielle, deux grands courants de pensée s’affrontent : celui des tiers qui pensent qu’il s’agit d’un outil, ce, sans plus et celui des intervenants et observateurs qui sont d’avis que ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne devienne une menace pour la race humaine. Matt Welsh fait partie du deuxième groupe auquel les critiques du second fixent une limite : l’atteinte par les équipes de recherches d’une intelligence artificielle de niveau humain. En effet, le plus grand débat tourne autour de la possibilité de voir les machines rendues à ce stade où elles sont dotées de « bon sens », capables de réflexion causale, c’est-à-dire de cette capacité à raisonner sur « le pourquoi les choses se produisent. »

Google par exemple est lancé en secret sur le développement de Pitchfork, ou AI Developer Assistance. C’est un outil qui utilise l'apprentissage automatique pour apprendre au code à s'écrire et se réécrire lui-même. Comment ? En apprenant des styles correspondant à des langages de programmation, et en appliquant ces connaissances pour écrire de nouvelles lignes de code.

L’intention initiale derrière ce projet était de créer une plateforme capable de mettre automatiquement à jour la base de code Python chaque fois qu'une nouvelle version était publiée, sans nécessiter l'intervention ou l'embauche d'un grand nombre d'ingénieurs. Cependant, le potentiel du programme s'est avéré beaucoup plus important que prévu. Désormais, l'intention est de donner vie à un système polyvalent capable de maintenir un standard de qualité dans le code, mais sans dépendre de l'intervention humaine dans les tâches de développement et de mise à jour. Un tel objectif pourrait ne plus relever de la science-fiction lorsqu’on sait que des équipes de recherche en intelligence artificielle promettent déjà l’atteinte du stade d’intelligence artificielle générale dans 5 à 10 ans.

Source : Freethink

Et vous ?

Êtes-vous d’accord avec les avis selon lesquels ce n’est qu’une question de temps avant que l’intelligence artificielle ne s’accapare tous les postes de développeur informatique ?
Ou êtes-vous en phase avec l’avis du CEO de GitHub selon lequel « Le développeur reste l'expert, qui comprend le code et vérifie que ce qui a été synthétisé par l'IA correspond bien à l'intention du développeur », ce, même après l’atteinte du stade d’IA de niveau humain ?
Quelles évolutions du métier de développeur entrevoyez-vous dans les 5 à 10 prochaines années au vu de l'adoption de l'intelligence artificielle dans la filière ?

Voir aussi :

La conduite autonome serait-elle à ce jour qu'une vision futuriste chez Tesla Motors ? L'entreprise vient de changer les objectifs de son Autopilot
La SEC demande à Musk de renoncer à son poste de président de Tesla et exige une amende de 40 millions $ US pour un règlement à l'amiable
Tesla annonce que le nouvel ordinateur pour une conduite entièrement autonome de ses véhicules est en production et fera ses preuves ce mois-ci
Les actions Tesla chutent après que son système d'autopilote est impliqué dans un accident et l'annonce des batteries de ses véhicules prenant feu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 11:29
L'IA remplacera les PDG avant de remplacer les programmeurs.
14  0 
Avatar de Delias
Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 12:01
Il ne faut pas plus de cinq minutes de recherche pour savoir que toutes les IA ne sont que des outils statistiques avancés, capables de fonctionner sur des montagnes de données.
A titre perso je pense que si l'IA a été nommée ainsi c'est que cela a commencé avec la méthode du réseau de neurones. Mais ce n'est en rien une intelligence.

Donc une IA peut être une tête pour tout ce qui est connu (examen, test), pour autant que la question fasse sens. Mais sera à la ramasse complète dès que l’on sort de ce qui a un air de déjà-vu. Donc zéro pointé en terme d'innovation.

Si seulement les journaleux effectuaient correctement leur travail. et arrêtaient le buzz à tout va.

Delias
12  0 
Avatar de chris_FR
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 11:38
Quand j'ai débuté en informatique on prédisait : la disparition du papier crayon

Dernièrement la disparition des sysadmins grâce au cloud et aux devops

Maintenant la disparition des programmeurs ...

on aura tout entendu, par contre pour reprendre un post : les PDGs seront certainement remplacés AVANT les informaticiens ... ça c'est logique on remplace les improductifs qui coûtent cher en premier lieu

Et puis comme d'habitude quand cela plantera et que plus personne ne saura pourquoi cela ne marche plus ... on fera appel aux VRAIS INFORMATICIENS
ceux dotés de bon sens (dev, sysadmin etc ... )
11  0 
Avatar de maxtal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 9:25
Mouais, le CEO de Github fait la promotion de ses produits, rien de plus.
Le jour où l'IA gérera toute seule les TU et le versioning je reverrais mon apréciation mais pour le moment j'y crois pas du tout.
D'autant qu'un programmeur ne fait rarement que programmer.
10  0 
Avatar de onilink_
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 10:08
Encore de la futurologie à deux balles.

Y aura peut être plus tous les pisseurs de javascript embauchés pour trois francs six sous mais les projets sérieux auront toujours besoin de programmeurs humains, même pour ceux qui comptent sur les générateurs de code pour "améliorer" leur productivité (et ça je demande encore à voir dans des projets sérieux).
Ne serais ce pour guider les générateurs dans la bonne direction. Faut un minimum de bagage technique quand on s'attaque à un gros projet.

Puis même dans 5 ans je suis sur qu'il faudra encore vérifier la pertinence du code généré, qu'il n'y a pas d'erreurs grossières ou de failles béantes.
Voir du code sous licence GPL

On va pas changer de paradigme du jour au lendemain et tous les modèles d'IA sont basés sur plus ou moins le même système, qui a ses avantages ET ses inconvénients.

Et je n'imagine aucun secteur critique faire confiance à la soupe que nous sortent ces modèles, qui ont aucune stabilité et ne comprennent pas eux même ce qu'ils pondent.
Par contre il est clair que le métier va évoluer, ainsi que les langages de programmation, comme cela à toujours été le cas dans l'histoire de l'informatique.
7  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 10:56
Est-ce que ce monsieur a donné la moindre preuve de ses compétences de voyants... Le futur de l'AI, il l'a vu où? Dans le marc de café, dans la boule de cristal emprunté à la Madame Irma de la foire du trône du coin?

Quelque soit le métier, quelque soit les domaines, il est nécessaire parfois de se remettre en question.

Ne serait-il pas le moment de se poser une question sur les forum discutant du numérique: Est-ce que présenter les études ou les avis orientés de Paul ou Jacques (je suis une société qui veut gagner de l'argent avec l'AI alors je ponds une étude qui dit que "la planète Terre ne pourra plus tourner sur son axe sans l'AI dans 5 ans" relève d'une vraie "actualité" sur laquelle il est nécessaire de communiquer?

Personnellement, je considère qu'annoncer une nouvelle politique commerciale d'un Oracle ou d'un Microsoft ou la création d'une nouvelle entreprise par Musk pour développer une nouvelle techno relèvent d'une actualité du monde numérique qui a un intérêt.

Personnellement, l'avis de Monsieur Duschmol, actif dans la vente de papier-mouche qui nous annonce qu'il prévoit, étude à l'appui, une augmentation stratosphérique des invasions de mouche sur la ville du Puplin-les-Oies dans les 10 prochaines années relève d'une simple non-information.
7  0 
Avatar de PomFritz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 13:13
Mouai, un peu comme les Tesla qui allaient se conduire toutes seules... par beau temps, sur l'autoroute et sans obstacles... sinon, c'est à vos risques et perils.
7  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/07/2023 à 15:27
du coup si y'a plus besoin de développeurs, y'aura plus besoin de manager, et si plus de manageur plus besoin non plus de rh et enfin plus besoin de pdg.
plus besoins de commerciaux aussi car vu que tous le monde sera au chômage y'aura plus personne pour consommer

on a déjà plus besoins de beaucoup d'ouvriers au smic depuis très longtemps, la voiture électrique va en Europe provoquer 40% de main d'œuvre en moins.

le PDG de Stability AI devrait réfléchir et si il est vraiment capable de proposer un tel produit( ce dont je doute), il serait bon pour lui de le détruire.

car demain c'est tous les métiers de bureau qui sont menacé: les médecins, les avocats, les ingénieurs, les architectes, les enseignants. Ces gens la avec leurs salaires sont les "héros de la croissance", c'est grâce a eux que des gens achète des iphones, des voitures électriques, des nouveaux pc portables, c'est eux qui cotise a la protection social aussi.

Pleins de boites qui vendent a ces gens vont dégringoler: amazon, apple,...

bien sur on peut croire que le système économique va changer: un revenu universelle, des taxes sur l'ia...etc mais qui y croit vraiment ? on va se retrouver comme au Brésil, quelques nantis au milieux de millions de pauvres entassé dans des ghettos.
6  0 
Avatar de commandantFred
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/09/2023 à 0:05
J'ai dû consacrer 4 h de test sur GPT et Bard. Llama est à installer et les autres ne font pas mieux. Je m'arrête donc à ce qu'on peut utiliser réellement. Je prendrai peut être l'abonnement GPT4 un jour mais il faudrait que je sois sûr d'en avoir l'usage.

Les points positifs :

GPT fournit d'excellent snippets. En comparaison, la recherche sur stack overflow est lente et laborieuse. Donc un gain de temps mais surtout, on économise sur une tâche extrêmement fastidieuse. La recherche de bouts de code pour valider une approche est un travail que je déteste. Là c'est facile, on peut demander différentes variantes et elles apparaissent comme par magie. C'est génial.

Par extension, la recherche sur un langage que je connais mal voire pas du tout fonctionne à merveille. Comme tous les langages se ressemblent un peu, le fait d'avoir un code synthétique qui répond à une question libre permet sans doute d'utiliser un langage jamais utilisé en quelques minutes. Non pas pour faire de choses très complexes mais plutôt pour exploiter un aspect très spécifique au langage : serveur web en go ou en nodes.js. Installation d'un compilateur depuis zéro. Tout cela est expliqué magnifiquement et pour ce genre de chose, les erreurs de GPT ne me dérangent pas vraiment. Beaucoup de ces erreurs sont faciles à corriger.

Les limites :

Si on sort du domaine des petits bouts de code (snippets), les choses se gâtent voire deviennent impossibles. L'architecture globale d'une application n'est pas vraiment à la portée de GPT. Il se mélange les pinceaux ou comprend de travers. Ca provient peut-être du prompt pas assez précis ou ne respectant pas le protocole. Quant à devenir expert en prompt GPT, je n'en vois pas l'intéret. Il n'y a pas de débugger de prompt, pas de code completion ou de syntaxe colorée. Je ne sais pas s'il en est capable car je trouve que le jeu n'en vaut pas la chandelle.

La conclusion :

Oui GPT révolutionne le job de développeur parce qu'il fait en quelques secondes le travail le plus ingrat qui soit. Il augmente ma productivité et mon champ de vision en m'ouvrant des langages que je n'ai jamais pratiqué en m'épargnant l'angoisse de la première compilation dans un nouveau langage. Cette aide est inestimable.
Le gain de productivité est très variable selon la tâche. S'agit-il d'un projet "from scratch" ou d'une intervention en modification de code. ?
Je précise que je n'ai sans doute pas exploré tous les services rendus par l'IA mais franchement, pour les programmes/scripts décrits dans un prompt de plus de 2000 caractères, je n'y crois pas du tout. L'évaluation de son potentiel prendrait plus de temps que d'écrire le programme à la main.
Je vois un tas de vidéos de gens qui semblent n'avoir rien de mieux à faire que passer leurs journées à écrire et modifier des prompts GPT. Ils le font dans un éditeur de texte typé TEXTAREA, aucune aide sérieuse pour rédiger ces prompts. Ce truc n'a simplement plus d'intérêt à partir du moment où son utilisation est plus longue que l'utilisation d'un IDE...

C'est donc surtout un excellent remplacant de stack overflow, pour moi, à ce stade.
6  0 
Avatar de totolehero777
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/07/2023 à 11:15
Ridicule, il veut juste faire un titre racoleur...

Moi je ne donne pas accès à mon code à une IA, mes repos sont privés (projet perso ou projets de mes clients), et c'est sûr j'aurai toujours du travail dans 5 ans.

En plus, le code généré par une IA peut être basé sur des choses protégées par droit d'auteur et est donc inutilisable.
Par ex, chatgpt est incapable de dire si c'est le cas ou non.

Dans 5 ans on aura encore plus besoin de développeurs, j'en suis sûr.

Et dans 5 ans les marketeux de l'IT auront encore essayé de faire croire à d'autres grands nouveaux bouleversements qui ne bouleversent rien du tout (passé récent : blockchain, bigdata, web 3.0, lowcode, ... bref du flan).

Ah et tiens Stability AI veut tout de même encore engager des développeurs en ce moment, malgré cette annonce ridicule :-D https://stability.ai/careers
4  0