IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google indique qu'il va utiliser tout ce que vous allez publier en ligne comme données d'entraînement de son IA
Dans une mise à jour de sa politique de confidentialité

Le , par Stéphane le calme

10PARTAGES

10  0 
Google a mis à jour sa politique de confidentialité au cours du week-end, indiquant explicitement que l'entreprise se réserve le droit de récupérer à peu près tout ce que vous publiez en ligne pour créer ses outils d'IA. Si Google peut lire vos mots, supposez qu'ils appartiennent maintenant à l'entreprise et attendez-vous à ce qu'ils se nichent quelque part dans les entrailles d'un chatbot.

« Recherche et développement : Google utilise les informations pour améliorer ses services et développer de nouveaux produits, ainsi que de nouvelles fonctionnalités et technologies utiles à ses utilisateurs et au public. Par exemple, Google utilise des informations disponibles publiquement pour contribuer à l'entraînement de ses modèles d'IA, et concevoir des produits et des fonctionnalités comme Google Traduction, Bard et les capacités d'IA de Cloud », indique la nouvelle politique de Google.

Le message est disponible à la section Conformité et coopération avec des organismes de réglementation dans la partie Finalités commerciales pour lesquelles des informations peuvent être utilisées ou divulguées.


Pour ceux qui le souhaitent, Google conserve un historique des modifications apportées à ses conditions d'utilisation. Le nouveau langage modifie une politique existante, énonçant de nouvelles façons dont vos réflexions en ligne pourraient être utilisées pour le travail des outils d'IA de la grande enseigne de la technologie.

Auparavant, Google avait déclaré que les données seraient utilisées « pour les modèles de langage » plutôt que pour les « modèles d'IA », et là où l'ancienne politique vient de mentionner Google Translate, Bard et Cloud AI font maintenant leur apparition.

Il s'agit d'une clause inhabituelle pour une politique de confidentialité. En règle générale, ces politiques décrivent la manière dont une entreprise utilise les informations que vous publiez sur les propres services de l'entreprise. Ici, il semble que Google se réserve le droit de récolter et d'exploiter les données publiées sur n'importe quelle partie du Web public, comme si l'ensemble d'Internet était le propre terrain de jeu de l'IA de l'entreprise.

Un nouveau langage qui n'est pas disponible dans le monde entier

Si ce passage de la modification est disponible en Amérique, cela n'est pas nécessairement (encore) le cas dans le reste du monde. Cela peut s'expliquer par le fait que les lois locales peuvent compliquer la tâche aux équipes juridiques de Google.

C'est la raison pour laquelle, bien que l'entreprise avait prévu de lancer Bard en UE en mi-juin, elle s'est heurtée au veto de la Commission irlandaise de protection des données (DCP), qui est le principal régulateur en matière de protection des données du bloc des 27. Ce revers a retardé une fois de plus la disponibilité à grande échelle de Bard dans l'UE, qui représente un marché de plus 450 millions de consommateurs. En attendant, le chatbot d'IA ChatGPT d'OpenAI est disponible sans restriction dans l'UE et sur tous les autres marchés dans le monde depuis son lancement en novembre dernier. L'absence de grands rivaux comme Bard permet à ChatGPT de s'imposer davantage.

Pour justifier son opposition au lancement de Bard dans l'UE, la DCP a expliqué que Google n'avait pas indiqué comment elle comptait se conformer aux règles de l'UE en matière de protection des données.

Néanmoins, il est probable que ce ne soit qu'une question de temps avant que cette politique ne s'applique partout dans le monde.

Quand votre contenu peut être utilisé pour former une IA

Cette pratique soulève de nouvelles et intéressantes questions de confidentialité. Les gens comprennent généralement que les messages publics sont publics. Aujourd'hui, il ne s'agit plus de savoir qui peut voir l'information, mais comment elle pourrait être utilisée. Il y a de fortes chances que Bard et ChatGPT aient ingéré vos articles de blog oubliés depuis longtemps ou vos critiques de restaurants vieilles de 15 ans. Pendant que vous lisez ceci, les chatbots pourraient régurgiter une version modifiée de l'assemblage vos mots d'une manière impossible à prévoir et difficile à comprendre.

L'une des complications les moins évidentes du monde post-ChatGPT est la question de savoir où les chatbots avides de données ont puisé leurs informations. Des entreprises telles que Google et OpenAI ont fait du scrapping sur de vastes portions d'Internet pour alimenter leurs robots. Il n'est pas du tout clair que ce soit légal, et les prochaines années verront les tribunaux se débattre avec des questions de droit d'auteur qui auraient semblé être de la science-fiction il y a quelques années. En attendant, le phénomène affecte déjà les consommateurs de manière inattendue.

Elon Musk réagit

Elon Musk, le propriétaire controversé de Twitter, a annoncé de nouvelles limites sur le nombre de tweets que les utilisateurs peuvent lire par jour, qu’ils soient connectés ou non. Il a attribué cette décision aux startups d’intelligence artificielle qui font du scrapping « d’énormes quantités de données » sur Twitter pour entraîner leurs modèles de langage.

Selon Musk, ces pratiques affectent l’expérience des utilisateurs réels et la stabilité du site. Il a donc décidé de mettre en place des paywalls pour permettre d'accéder aux tweets, en fonction du statut de vérification des comptes. Il assure que ce sont des limites « temporaires » sur le nombre de messages que les internautes peuvent lire.

Cependant, la plupart des experts informatiques ont convenu que la limitation du débit de lecture était plus probablement une réponse de crise à des problèmes techniques nés d'une mauvaise gestion, d'une incompétence ou des deux.

La réaction des internautes

Certains estiment qu'il n'y a vraiment rien de nouveau. Celui-ci par exemple explique :

Dans une certaine mesure, cela s'était déjà produit dans le passé.

Il existe partout du scrapping Web qui capture des informations Web accessibles au public, qu'il s'agisse de fragments d'informations spécifiques ou de pages Web entières, le tout devant être stocké sur divers ensembles de données, et il est probable que certains de vos messages sur les réseaux sociaux aient déjà été récupérés par l'un de ces outils.

Certains de ces outils de scrapping pourraient recueillir ces points de données à des fins d'analyse, peut-être que les entreprises qui négocient des actions, par exemple, pourraient utiliser les données afin d'évaluer la perception publique de diverses entreprises, qu'elles peuvent utiliser pour déterminer s'il faut ou non acheter, vendre ou conserver diverses actifs. D'autres outils peuvent également être utilisés pour stocker des parties d'Internet accessibles à tous, comme la Wayback Machine de l'Organisation des archives Internet.

Peut-être que la principale chose qui est importante serait le fait qu'une seule entreprise aurait accès à autant d'informations si facilement, que ce soit via des services en ligne qu'elle possède comme YouTube ou via ses propres outils de scrapping Web internes qu'elle peut utiliser pour accéder à de nombreux sites Web. Pour toute autre entreprise, elles pourraient avoir besoin d'utiliser des scripts personnalisés exécutés sur divers serveurs proxy afin de contourner les blocages des sites Web, et pourraient avoir besoin d'utiliser d'autres outils sophistiqués afin d'obtenir juste une fraction de ce que Google pourrait avoir entre les mains.

Bien sûr, prenez les informations ci-dessus comme bon vous semble. Ce qui sera en effet certain, du moins pour moi, c'est que le débat sur la vie privée et le droit d'auteur va devenir beaucoup plus intéressant.
D'autres ont joué la carte de l'humour. Parlant des éventuelles plaintes contre Google qui puise dans les publications des internautes, il dit « imaginez si nous commençons à être payés pour du shitposting », un autre de lui répondre « nous serions riches » et lui de rétorquer « et considéré comme un peu intelligent! ». Et un autre de s'amuser en disant « … soyons payés en utilisant l'IA pour publier pour nous ». Pour mémoire, le shitposting est une forme moderne de provocation sur Internet. Ce messages sont intentionnellement conçus pour faire dérailler les discussions.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous de la politique de confidentialité de Google concernant l’utilisation des données publiques pour l’IA ?
Comment pouvez-vous expliquer que le texte dans son ensemble ne soit pas encore une mesure mondiale ?
Est-il présomptueux de penser que ce n'est qu'une question de temps avant de voir le texte dans son état être diffusé partout ?
Que proposeriez-vous à quelqu'un qui souhaite protéger son contenu d'une utilisation comme données d'entraînement de l'IA de Google ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/02/2024 à 17:13
Avant Gemini cette connerie wokiste est déjà dans les films américains depuis des années et sur les films historiques ça choque.

Aussi bien je trouve ça très bien d'avoir des séries avec un casting international comme par exemple on a vu sur Heroes, Lost, etc, d'autant que c'est vu dans le monde entier alors c'est cool pour tous le monde, aussi bien avoir dans les films historiques par exemple des nazis noirs ou je ne sais quelle autre imbécilité Woke c'est pénible, bientôt Hollywood va nous sortir un nouveau Biopic avec Napoléon et le personnage sera joué par un Chinois transsexuel
10  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/02/2024 à 23:42
Marrant comme les entreprises qui s'inquiète des "risques" des images de nus générés par IA sont aussi celles qui pompent allégrement les données privées pour former leurs modèles.
A l'opposé, l'IA l'open-source ne s'inquiète pas des risques mais respecte plus la vie privée
4  0 
Avatar de Diablo150
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/02/2024 à 18:49
Ils jouent d'autant plus les wokes car ils ont arrêtés ou au moins diminués les effectifs "diversitaires" parce qu'embaucher des tonnes de gens suivant leur type et non leurs compétences ça va un moment.

Heureusement pour le moment Stable diffusion est à peu près épargné par ces conneries.
4  0 
Avatar de irrmichael
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/01/2024 à 15:10
Mistral 8B fait presque aussi bien que les modèles propriétaires à 80B et +, le jour où Mistral sortira un 80B, il faudra un gpt 6 pour l'égaler
Quant à Bard, il excelle surtout dans les tours de passe passe , un échec dès le départ et qui ne fait pas mieux un an après
3  0 
Avatar de fatbob
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/01/2024 à 15:58
Plus google avance et plus je suis content de ne l'utiliser que comme un moteur de recherche secondaire en cas de réponse insuffisamment pertinente de mon premier choix (actuellement Lilo qui se base sur bing mais sans collecter les données perso tout en reversant une partie de leurs revenus publicitaires à des projets de notre choix).
A vrai dire, je trouve d'ailleurs que les réponses de google, de plus en plus polluées par les pubs et les sites purement commerciaux, sont de moins en moins intéressantes (comprendre : il est de plus en plus rare que google m'apporte une réponse pertinente quand Lilo ne n'a pas fait).

Je trouve démentiel qu'une entreprise puisse s'octroyer le droit d'utiliser des données d'un passé lointain alors que les utilisateurs n'ont jamais donné leur accord.

Le pire, c'est que même si un jour la justice déclare cela illégal, ce sera trop tard. Personne n'ordonnera à google de détruire BARD parce qu'il sera construit sur une base totalement immorale (d'ailleurs, on voit bien que chatGPT peut piller internet sans problème, au contraire des vilains pirates qui veulent simplement mater un film sans se taper en plus de la pub).

Et pour citer le grand George (Abitbol) :
"Monde de merde."
4  1 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/02/2024 à 2:55
J'en penses qu'on a pas besoin d'une ia pour faire du code propre, c'est plus un outil pour les script kiddies
3  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/02/2024 à 11:01
Où est l'Union Européenne et son RGPD?

Où est la CNIL, son bras armé en France?

Ben ils regardent ailleurs... Occupés à emmerder la PME qui aurait l'idée d'enregistrer les activités de ses employés qui posent problèmes (vol, etc...), occupés à emmerder l'éditeur de logiciel qui veut mettre en place des rapports statistiques dans ses progiciels...
2  0 
Avatar de irrmichael
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/02/2024 à 20:19
Bard Gemini cumule les échecs depuis un an.
ça répond à coté, sinon les présentations publiques sont fake, puis là le générateur de photo fait n'importe quoi.
Croire qu'il n'y a personne chez Google pour tester ces outils avant leur publication ?
Pour moi, Google a perdu la course à l'IA. C'est fini.
2  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/02/2024 à 22:47
Citation Envoyé par commandantFred Voir le message
...
N'importe qui peut mettre un casque de martien à un humain d'ethnie anti-martienne sous GIMP et ça n'a jamais fait jaser personne...

Le problème c'est que dans le cas présent, il n'a jamais été demandé à l'IA de faire preuve de fantaisie ou "d'imagination". Les requêtes étaient du genre : Montres-moi un authentique Viking de l'Histoire Norvégienne.
Se retrouver avec un Booba à casque ou un Gengis Khan sur un drakkar, ce n'est clairement pas ce qui était demandé.
2  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/07/2023 à 17:15
En échange je pourrais avoir Youtube gratuit sans être embêté parce que j'ai un bloqueur de publicité ?
1  0