IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

ChatGPT est confronté pour la première fois à une baisse de trafic après une croissance explosive depuis son lancement,
Ce qui suggère que la frénésie suscitée par le chatbot commence à s'estomper

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

6  0 
De nouvelles statistiques révèlent que le trafic sur le site Web hébergeant ChatGPT et le nombre de visiteurs uniques ont baissé en juin. Les données montrent en effet que le trafic mondial (sur ordinateur de bureau et sur mobile) vers le site de ChatGPT a baissé de 9,7 % en juin par rapport à mai, tandis que le nombre de visiteurs uniques sur le site Web de ChatGPT a baissé de 5,7 %. C'est la première fois que cela arrive depuis le lancement de ChatGPT en novembre dernier. Les données révèlent aussi que le temps passé par les visiteurs sur le site a baissé de 8,5 %, ce qui laisse penser que la bulle qui s'est formée autour de ChatGPT depuis novembre commence à se résorber.

Le chatbot d'IA ChatGPT d'OpenAI a fait sensation lorsqu'il a fait irruption sur la scène à la fin de l'année dernière. Il a recueilli plus de 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels en quelques mois seulement, ce qui en fait l'application à la croissance la plus rapide de l'histoire. L'engouement pour l'IA générative a poussé les géants de la technologie à l'adopter rapidement, a encouragé les PDG à réévaluer leurs besoins en main-d'œuvre humains et a déclenché une ruée vers les actions des sociétés d'IA, dont la valeur se chiffre en centaines de milliards de dollars. Mais les gens semblent avoir commencé à se lasser de ChatGPT et des chatbots d'IA en général.

Des statistiques publiées cette semaine par la société d'analyse Similarweb suggèrent que la frénésie a peut-être commencé à s'estomper. Le trafic mondial vers le site de ChatGPT a chuté de 9,7 % et les visiteurs uniques de 5,7 % en juin. Certaines sources avaient rapporté le mois dernier que la croissance fulgurante du trafic de ChatGPT commençait à se stabiliser, mais c'est le premier mois où elle a réellement diminué. ChatGPT ne semble plus pouvoir continuer à croître jusqu'à devenir le site Web le plus fréquenté au monde. En d'autres termes, Google ne risque pas d'être éclipsé par le chatbot d'OpenAI qui s'est rapidement transformé en phénomène culturel.


« Je pense qu'il y a des problèmes de croissance lorsque vous passez de zéro à 100 millions d'utilisateurs aussi rapidement. L'infrastructure extraordinairement lourde se traduirait par une précision moindre. Il faut à la fois changer ce sur quoi le modèle est formé et gérer les implications potentielles de la réglementation », a déclaré Sarah Hindlian-Bowler, responsable de la recherche technologique pour les Amériques chez Macquarie. OpenAI a également lancé l'application mobile ChatGPT sur iOS en mai, ce qui pourrait avoir contribué à la baisse du trafic vers le site. Le chatbot a été téléchargé plus de 17 millions de fois sur iOS dans le monde entier au 4 juillet.

Similarweb indique que les téléchargements ont atteint un pic le 31 mai et sont restés populaires aux États-Unis, avec une moyenne de 530 000 téléchargements par semaine au cours des six premières semaines complètes de disponibilité. Certains établissent également un lien entre la baisse du trafic vers le site du chatbot et les vacances d'été des écoles, puisque les étudiants sont moins nombreux à chercher de l'aide pour leurs devoirs. Ces derniers font en fait partie des utilisateurs précoces de ChatGPT, causant des problèmes aux écoles. De nombreux établissements ont dû prendre des mesures pour limiter l'utilisation de ChatGPT par les étudiants.

La baisse du trafic est encore plus importante aux États-Unis, avec un recul de 10,3 % d'un mois sur l'autre. Malgré cette baisse, ChatGPT reste de loin le site le plus visité proposant un chatbot d'IA. ChatGPT reçoit plus de trafic mondial que le moteur de recherche Bing de Microsoft, qui a récemment lancé son propre chatbot d'IA. Selon les données de Similarweb, le chatbot Bard de Google ne figure même pas dans le trio de tête de Similarweb. Il se place juste derrière Character.ai, une startup qui permet aux utilisateurs de créer leurs propres chatbots. (Les chatbots les plus populaires parmi eux sont ceux basés sur Elon Musk et Mario de Nintendo.)


Selon Similarweb, les visites mondiales sur Character.ai ont chuté de 32 % d'un mois sur l'autre, bien que le trafic soit toujours en très forte hausse par rapport à juin 2022, lorsque l'entreprise fondée par d'anciens ingénieurs de Google n'en était qu'à ses débuts. Mais Character.ai a contesté les conclusions de Similarweb. Dans un courriel à Fortune, le PDG et cofondateur de la société, Noam Shazeer, note : « notre utilisation est en hausse ». Bien que la réponse reste assez vague, Shazeer ajoute que les utilisateurs ont migré vers les nouvelles applications lancées par la startup en mai. (Le rapport de Similarweb indique qu'il suit "le trafic Web de bureau et mobile".)

Character.ai a levé 150 millions de dollars fin mars lors d'un tour de table mené par Andreessen Horowitz, qui a évalué la startup à 1 milliard de dollars. Par ailleurs, le rapport de Similarweb indique que l'engagement des visiteurs envers ChatGPT est également en baisse si l'on considère le nombre de minutes par visite. Similarweb a déclaré qu'elle ne dispose pas encore de cette mesure pour le mois de juin, mais affirme que le temps passé sur le site de ChatGPT était déjà en baisse de 8,5 % en mai. Alors, qu'est-ce que cela signifie pour OpenAI ? Selon Similarweb, il n'est pas certain que la startup d'IA se réjouit de la baisse du trafic vers le site de ChatGPT.

Cependant, David Carr, responsable de l'analyse des données chez Similarweb, rappelle que le site de ChatGPT sert principalement de produit d'appel pour générer des pistes de vente pour OpenAI, qui met sa technologie à la disposition d'autres entreprises pour qu'elles l'intègrent dans leurs applications. Cela suggère que l'entreprise ne se préoccupe peut-être pas trop de la baisse du trafic vers le site de ChatGPT, car il a été lancé à l'origine comme une démonstration technologique. Plus de huit mois après, OpenAI a probablement eu le temps de développer des offres lucratives autour de ChatGPT, notamment avec l'application iOS et les API pour les développeurs.


OpenAI espère convaincre les entreprises clientes d'utiliser ses services d'IA. Microsoft, qui a investi plusieurs milliards de dollars dans le startup d'IA, vend les services d'OpenAI et a intégré sa technologie GPT-4 dans des produits tels qu'Office et Bing Chat. Entre-temps, le PDG d'OpenAI, Sam Altman, a qualifié d'"exorbitant" le coût d'exploitation de ce service essentiellement gratuit. Selon des estimations externes, le coût d'exploitation du site de ChatGPT s'élèverait à environ 700 000 dollars par jour. Selon Similarweb, contrairement à Bing, OpenAI n'est pas nécessairement conçu pour gérer un site Web grand public financé par la publicité.

Le principal revenu direct de ChatGPT provient des abonnements vendus à ceux qui souhaitent avoir accès à la version la plus récente et la plus performante. Ainsi, les abonnés reçoivent GPT-4, tandis que les utilisateurs gratuits ont accès à une version plus ancienne. Carr pense que la viabilité de ce modèle commercial est discutable, étant donné que les utilisateurs peuvent obtenir GPT-4 gratuitement dans le cadre de Bing. En outre, OpenAI fournit un accès API à des versions plus personnalisables de son logiciel à d'autres entreprises. Selon le rapport, le trafic vers le site Web du développeur "platform.openai.com" a augmenté de 3,1 % entre mai et juin.

En somme, la baisse du trafic vers le site de ChatGPT et celui de l'un de ses principaux concurrents montre que la nouveauté n'est plus de mise pour les chatbots d'IA. Ils devront désormais prouver leur valeur, plutôt que de la considérer comme acquise. Pour certains critiques, cela risque d'être une tâche compliquée, car les chatbots souffrent d'un grand nombre de problèmes, principalement ceux concernant leurs données d'entraînement. Cela nécessite d'énormes quantités de données, glanées un peu partout sur le Web et souvent protégées par le droit d'auteur. OpenAI et ses concurrents font face à de nombreuses plaintes pour violation de droit d'auteur.

Enfin, si certains dirigeants d'entreprise sont enthousiasmés par l'IA, d'autres s'inquiètent de la confidentialité des données et mettent en garde leurs employés contre le partage de données confidentielles ou sensibles avec ChatGPT. Altman a déclaré en mai qu'OpenAI ne forme plus ses modèles à partir de données provenant de clients payants. Mais les préoccupations ne s'estompent pas pour autant. Des études suggèrent d'ailleurs qu'il est possible d'extraire les données partagées avec ChatGPT.

Source : Similarweb

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, qu'est-ce qui explique la baisse du trafic vers le site Web de ChatGPT ?
Pensez-vous que c'est la fin d'une mode ? La bulle de l'IA commence-t-elle à se résorber ?
Les gens se sont-ils aperçus que l'IA n'est pas la solution à tout, comme l'ont vanté certains acteurs du secteur de l'IA ?

Voir aussi

ChatGPT est peut-être l'application grand public à la croissance la plus rapide de l'histoire d'Internet, atteignant 100 millions d'utilisateurs en un peu plus de 2 mois, selon un rapport d'UBS

ChatGPT met en pause son intégration avec Bing de Microsoft pour empêcher aux utilisateurs de contourner des paywalls, la décision est à controverse, car elle pénalise les chercheurs en cybersécurité

Microsoft confirme que le nouveau Bing fonctionne avec le modèle de langage GPT-4 et indique que le moteur de recherche bénéficiera de toutes les améliorations apportées par OpenAI sur son modèle

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 31/01/2024 à 8:42
Une fois que l'on a compris que ChatGPT n'est qu'un agent conversationnel on peut le trouver super.
Dans le détail ça ne vaut pas plus qu'une discussion de lundi matin à la machine à café basée sur le fait qu'il faut absolument dire un truc et où le plus bavard, ici chatGPT, va absolument avoir un anecdote et répondre un truc quel que soit le sujet.
J'ai testé, longuement, et reçu des réponses régulièrement débiles.
Aujourd'hui je ne l'utilise que sur des sujets que je connais très bien pour voir ce qu'il me répond, notamment dans le cadre d'enseignements que je donne pour voir ce que mes étudiants vont avoir comme informations en passant par lui. Ce qu'il raconte est au mieux très vague, au pire profondément faux, souvent parce que révélant des mauvaises pratiques.
Cette médiocrité de l'information est à mon sens le plus négatif, sans doute basée sur le volume de données qu'il va chercher copieusement "enrichies" par des forums, blogs ou autres écrits par des non spécialistes.
Le fait qu'il fouine partout et utilise des données personnelles ou viole les droits des auteurs est un autre problème majeur mais personnellement je le le mettrait en 2, après celui de donner des informations fausses ou médiocres qui tirent vers le bas celui qui pose la question.
8  0 
Avatar de xavier-Pierre
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/07/2023 à 8:10
Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de Stanford, les étudiants en médecine de première et de deuxième année peuvent obtenir de meilleurs résultats que les étudiants en médecine
encore un article généré par l'IA
7  0 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 13:01
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça ne sert à rien que trop d'étudiants apprennent à se servir de l'IA, puisqu'avec l'IA il faudra moins d'humains pour réaliser autant de travail.
Au bout d'un moment ceux qui bossent dans l'IA ne trouveront plus de boulot.

Si ça se trouve le bon plan c'est de partir totalement à l'opposé.
L'avenir c'est peut-être l'artisanat sans machine, entièrement fait à la main.
On ne sait pas, il y aura peut-être des riches près à mettre beaucoup d'argent dans des produits humains.

C'est clair que beaucoup de gens vont perdre leur boulot à cause de l'IA.
Et ils vont galérer à se reconvertir.

Ce n'est pas dans la conception des IA ou dans la maintenance des robots qu'il y aura beaucoup de boulot.
Parce qu'il y a besoin de peu d'humains pour faire beaucoup.
Je me pose quand même la question, toute cette augmentation de productivité, qui va pouvoir en acheter les fruits, si on se retrouve avec des gens sans travail, qui va acheter ce que produit l'IA ?
6  0 
Avatar de smobydick
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/02/2024 à 7:57
Il y a tellement d'experts qui disent tout et son contraire qu'il y en aura bien un qui finira par avoir raison.
6  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/02/2024 à 17:43
Une explication la plus probable, c'est que un modèle ca coute de la tune a faire tourner, open ai a surement crée un modèle dégradé mais qui consomme beaucoup moins pour arriver à tenir financièrement.

si demain google search utilisait un système comme openai, google serait surement en faillite, les couts sont multiplié par 10 je crois par rapport au algos de recherche classique au dernnier articles que j'avais lu (ca date de plus d'1ans cela dit, les couts ont surrement baissé)
mais même un facteur x2 c'est trop cher, ca signifierais que google devrait mettre 2 fois plus de pub ou augmenter le prix du référencement par 2.
6  0 
Avatar de GLDavid
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/09/2023 à 11:09
Bonjour
Je vois de mon côté les limites du
Publish or Perish
.
La recherche veut publier tout et n'importe quoi. Tant qu'on a un papier soumis, ça fait rentrer de l'argent pour le labo.
Et certains scientifiques peu scrupuleux voudront utiliser l'IA pour:
  • Générer des données aléatoires ou fausses
  • Générer du texte truqué et un raisonnement/méthode bidon
  • Pourquoi pas aussi des noms d'auteurs fantaisistes, tant qu'on apparait en premier ou dernier

J'ajoute que la revue par les pairs peu aussi être tronquée ou se faire par arrangement.
Une chose que l'on m'a appris en maîtrise (oui, les vieux comme moi ont eu ça, aujourd'hui on appelle ça un master 2), c'est de lire un article scientifique en toute objectivité. Décortiquer un article et y déceler des failles, c'est tout un art.
C'est ce que l'on appelle l'esprit critique, chose qui fait défaut à notre temps de mon point de vue.

@++
4  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/10/2023 à 15:44
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Partagez-vous le point de vue de Millidge selon lequel le terme de confabulation est plus approprié que celui d’hallucination pour décrire le phénomène de fausses informations, mais plausibles par les LLM ?
Non. Ces daubes sortent des résultats qui n'existent pas, un point c'est tout.

Il bosse dans le domaine alors il essaye de juste de nous vendre sa tambouille en adoucissant le fait que ces IA sont juste imparfaites.
5  1 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 12:11
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est ce qu'il va se passer.

Il est probable que dans le futur 1 humain + 1 IA, réalisent plus de travail que 5 humains.
Il y aura besoin de moins d'humains pour réaliser la même quantité de travail.
L'IA fera gagner beaucoup de temps.
Oui mais dans quel but ? Produire plus ? Consommer plus ? Avec quelles ressources ? Comment des humains qui vont perdre leur emploi vont pouvoir acheter ce qui est vendu ? Dans un monde de plus en plus toxique pour les humains, quel progrès y a-t-il à chercher.

Je vais créer un équivalent au label bio pour l'IA, certifié humains de bout en bout.

Comme d'habitude, on va gagner en productivité, mais on en verra pas la couleur, ça va juste augmenter la charge de travail, et diminuer l'expertise, donc les salaires, et augmenter la réplicabilité des gens. Que du bonus pour les employeurs.
4  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/01/2024 à 10:28
Je pense que tout cela est très grave, et que la société responsable de la mise à disposition d'un outil tel que ChatGPT doit être considérée comme responsable des dires de son outil.

SI ChatGPT met en cause une personne physique à tort, c'est que l'outil n'est pas bon, et doit être corrigé. Les torts causés doivent être attribués à son propriétaire.

Ça calmerait peut-être un peu les gourous fous d'IA, à nous sortir des soi-disant Intelligences Artificielles comme LA solution d'avenir !
5  1 
Avatar de seedbarrett
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/04/2024 à 17:27
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

« L'IA pourrait remplacer toutes les formes de travail », selon Larry Summers, membre du conseil d'administration d'OpenAI
Et dire qu'il y a des gens qui vont le croire... Pour rappel, on nous avait vendu des voitures volantes et des robots pour faire les corvées à la maison pour l'an 2000, on a eu le 11 septembre. Vivement la fin de cette bulle ridicule et un retour des GPU accessible, parce qu'on sait tous qu'on va devoir travailler encore plus, pour un salaire toujours plus bas. Sauf ceux qui sont biens nés, eux ils vont apprécier
4  0