IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« L'IA générative n'est qu'une phase. La prochaine phase sera l'IA interactive dans laquelle des machines interactives effectueront des tâches à votre place »,
Affirme un cofondateur de DeepMind

Le , par Mathis Lucas

40PARTAGES

4  0 
L'essor de l'IA générative est relativement récent et les entreprises ont encore besoin de temps pour appréhender la technologie, mais les figures de proue du domaine pensent déjà à l'avenir. Récemment, Mustafa Suleyman, cofondateur de DeepMind et d'Inflection AI, a déclaré que la prochaine phase après l'IA générative est l'IA interactive, une ère dans laquelle les machines exécutent elles-mêmes des tâches complexes en interagissant avec d'autres IA et même avec des personnes. Suleyman a déclaré que cela permettrait aux gens non seulement d'obtenir des informations, mais aussi de commander des tâches et des services qui seront exécutés en leur nom.

L'IA générative est un type de technologie d'IA qui peut produire divers types de contenu, notamment du texte, des images, du son et des données synthétiques. Bien que la technologie ne soit pas totalement nouvelle, elle a suscité un grand engouement ces derniers mois en raison de la simplicité des nouvelles interfaces utilisateur qui permettent de créer des textes, des graphiques et des vidéos de haute qualité en quelques secondes. Tout cela nécessite très peu d'efforts et permet à l'utilisateur de réduire les coûts dans certains cas. Ces capacités ont ouvert des perspectives, parfois radicalement nouvelles, pour plusieurs domaines de l'activité humaine.

Cependant, pour Mustafa Suleyman, cofondateur et PDG d'Inflection AI, ce n'est que le début. (Auparavant, il a cofondé et dirigé DeepMind, une entreprise d'IA qui a été rachetée par Google pour 500 millions de dollars en 2014.) Dans une récente interview avec le MIT Technology Review, Suleyman a déclaré que la prochaine génération d'outils d'IA constituera un changement d'étape dans l'histoire de notre espèce. Selon Suleyman, cette nouvelle ère sera celle de ce qu'il appelle "IA interactive", dans laquelle les possibilités offertes par la technologie seront décuplées, les outils d'IA pourront facilement communiquer entre eux et réaliser des tâches ensemble.


« La première vague d'IA concernait la classification. L'apprentissage profond a montré que nous pouvions entraîner un programme à classer différents types de données d'entrée : images, vidéo, audio, langage. Nous sommes maintenant dans la vague des systèmes d'IA générative. Cette phase consiste à prendre ces données d'entrée et à en produire de nouvelles. La troisième vague sera la phase interactive. C'est pourquoi je parie depuis longtemps que la conversation est la future interface. Vous savez, au lieu de cliquer sur des boutons et de taper, vous allez parler à votre IA », a déclaré Suleyman. Selon lui, l'utilisation de l'IA deviendra encore plus facile.

Suleyman affirme qu'avec l'IA interactive, les utilisateurs pourront demander aux outils d'IA d'effectuer des tâches pour eux et ils les réaliseront en interagissant avec d'autres personnes ou avec d'autres IA. « Il s'agit d'un changement énorme dans ce que la technologie peut faire. C'est un moment très, très profond dans l'histoire de la technologie que beaucoup de gens sous-estiment. Aujourd'hui, la technologie est statique. Elle fait, grosso modo, ce que vous lui dites de faire. Mais maintenant, la technologie va être animée. À l'avenir, la technologie aura la liberté potentielle, si vous la lui donnez, de prendre des mesures », a déclaré Suleyman.

En gros, selon Suleyman, plutôt que de cliquer sur des boutons ou de taper, les utilisateurs parleront à leurs outils d'IA et leur demanderont d'agir. « Vous lui donnerez simplement un objectif général de haut niveau et elle utilisera tous les outils dont elle dispose pour agir en conséquence. Elle parlera à d'autres personnes, à d'autres IA. C'est un véritable changement dans l'histoire de notre espèce que de créer des outils dotés de cette sorte d'agence », a-t-il expliqué. Interrogé sur les risques liés à une IA autonome, Suleyman a déclaré qu'il était important de fixer des limites à la technologie et de veiller à ce qu'elle soit alignée sur les intérêts humains.

De nombreux critiques estiment que l'IA générative est un peu mal nommée, car ces programmes pilotés par de grands modèles de langage (LLM) ne font pas preuve d'intelligence de la même manière que les humains ou les animaux. Mais Suleyman suggère que l'IA interactive sera plus proche de l'intelligence artificielle que ce que l'on voit souvent dans les médias de science-fiction. Les déclarations de Suleyman font toutefois l'objet de critiques, car certains estiment que la prochaine vague dont il parle, c'est-à-dire celle de l'IA interactive, est déjà une réalité. En effet, le modèle d'IA GPT-4 d'OpenAI peut déjà exécuter des tâches en faisant appel à d'autres logiciels.

GPT-4 offre des avantages par rapport aux solutions de chatbot traditionnelles. Il a été doté de la capacité d'accéder à Internet. Cette mise à jour permet au modèle d'utiliser plus de 70 plug-ins de navigateur tiers, offrant ainsi aux utilisateurs un plus large éventail de fonctionnalités. Selon OpenAI, l'accès à Internet permet à GPT-4 de produire des réponses plus précises et plus actuelles, même en ce qui concerne les sujets qui se rapportent à des événements récents. En tirant parti de la richesse des informations disponibles en ligne, le modèle peut fournir des réponses bien informées et perspicaces qui intègrent les faits et les statistiques les plus récents.

L'intégration de plug-ins de navigateur tiers, y compris des plateformes largement utilisées comme Slack, devrait améliorer la productivité grâce à une assistance basée sur l'IA. Les capacités de GPT-4 ne sont pas si différentes de celles que décrit Suleyman. Pourtant, GPT-4 est présenté par OpenAI comme étant une IA générative. Sur la toile, d'autres accusent Suleyman d'être simplement à la recherche de visibilité. « Mustafa Suleyman est plus un activiste, plus un spécialiste du marketing (je n'ai jamais vu un vrai praticien aussi avide d'attention, de tournées de livres et de blitz médiatiques) et de la réglementation », lit-on dans les commentaires.

« Ce type encore ? Je sais que Mustafa Suleyman vient de sortir un nouveau livre, mais ses relations publiques doivent faire des heures supplémentaires avec toutes ces déclarations qui ne disent rien dans divers articles. Il a quitté Google pour créer sa propre startup et maintenant, il essaie d'inciter le gouvernement à restreindre la recherche indépendante sur l'IA. Il n'y a rien d'altruiste là-dedans », a écrit un autre critique. Suleyman a déjà prédit que tout le monde disposerait d'assistants d'IA dans les cinq prochaines années. Sa startup Inflection AI a lancé en mai son propre chatbot d'IA Pi qui se concentre sur les conseils personnels et la conversation.

Selon les analystes, l'on assiste actuellement à l'essor d'outils d'IA générative qui vont au-delà de l'interface de chat popularisée par ChatGPT en novembre dernier. Ils estiment que la prochaine vague de startups d'IA permettrait aux développeurs de construire des applications à l'aide de modèles d'IA et de les intégrer à des sources de données externes. OpenAI a également lancé une fonction d'interprétation de code pour son chatbot en juillet, ce qui a amené Ethan Mollick, professeur à Wharton, à dire qu'il s'agissait de "l'argumentaire le plus solide à ce jour pour un avenir où l'IA est un compagnon précieux pour un travail de connaissance sophistiqué".

Les commentaires de Suleyman interviennent alors que l'on craint que l'essor de l'IA générative ne soit surestimé. En effet, si l'IA générative reste un secteur d'activité de plusieurs milliards de dollars qui transforme les entreprises, le battage médiatique autour de la technologie s'est beaucoup calmé ces derniers temps. Le trafic sur le site de ChatGPT est en baisse pour le troisième mois consécutif, tandis que certains rivaux de ChatGPT, dont Jasper et Synthesia, ont enregistré une croissance nulle ou en baisse du nombre d'utilisateurs.

Source : Mustafa Suleyman, cofondateur et PDG d'Inflection AI

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations de Mustafa Suleyman ?
Que pensez-vous de l'IA interactive dont parle Mustafa Suleyman?
L'IA interactive représente-t-elle réellement la prochaine étape ou existe-t-elle déjà ?
Quelle comparaison faites-vous entre GPT-4 et l'IA interactive évoquée par Mustafa Suleyman ?

Voir aussi

L'atteinte d'une forme d'IA de niveau humain est-elle plus rapide que prévu ? Il y aurait une chance sur deux pour qu'une « AGI » soit conçue, testée et annoncée publiquement d'ici 2040

GPT-4 est passé de 98 % à 2 % de réponses exactes à un problème mathématique simple en l'espace de quelques mois, selon une étude qui révèle que les performances de ChatGPT et GPT-4 sont en déclin

Un juge britannique estime que ChatGPT est « très utile » après l'avoir utilisé pour rédiger une décision et a déclaré que la technologie a un « réel potentiel »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/09/2023 à 12:03
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des déclarations de Mustafa Suleyman ?
C'est l'andouille qui raconte tout et n'importe quoi sur les IA pour vendre les services de sa propre boîte, comme par exemple que "L'IA privera les élites de leur pouvoir".

Ses propos n'ont aucun intérêt. Ils sont adressés à ses actionnaires, même si je ne doute pas du fait que l'on va encore nous gaver de propos sur "L'IA".
6  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/02/2024 à 8:05
Citation Envoyé par petitours Voir le message
oui apprécier ne rien faire est un beau fantasme sauf que au delà de ça il y a le sens même de la vie qui est sur la balance.
J'observe une transformation intéressante chez mes parents, plus si jeunes retraités.
Les deux étaient très fiers de leur travail et de ce qu'ils "apportaient au monde" (plus ou moins grand suivant le cas).
Ils ne travaillent plus et ils sont encore plus fiers de leur vie, leurs loisirs apportent encore plus au monde d'après eux.
Ils ne travaillent plus mais leur vie a encore plus de sens pour eux (parce qu'ils choisissent ce qu'ils apportent).

Si demain je n'ai plus besoin d'être salarié pour vivre je ne m'arrêterais pas pour autant de travailler, mais je choisirais mes travaux (parce que je me disperserais surement plus qu'aujourd'hui).
Et je pense que ma vie aurait encore plus de sens pour moi.

Et je peux te présenter un paquets de caissiers, de femmes de ménage, d'opérateurs, de transporteurs dont le sens de la vie aujourd'hui est de se buter au travail pour espérer donner une vie digne à leurs enfants.
Je met ma main à couper que ces personnes auraient le sentiment que leur vie a 1000 fois plus de sens s'ils avaient les moyens de choisir leur travail. Et certains feraient le même travail, pas de la même façon, pas pour les mêmes personnes.
4  0 
Avatar de RenarddeFeu
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 13:41
L'IA est surtout une bonne excuse pour licencier sans avouer que l'entreprise connait des difficultés, très vrai actuellement dans la tech américaine.
3  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/02/2024 à 22:45
Perso, j'ai hâte de me faire remplacer. Ca voudrait dire qu'une majorité de gens se serait fait remplacé, et la mise en place d'un revenu de base ne serait alors plus une option mais un besoin sociétal pour éviter la guerre civile.
3  1 
Avatar de unanonyme
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/02/2024 à 9:22
du coup, vous n'êtes pas d'accord pour servir de chair à canon au théâtre d'ombre biden/putin/xi
mais vous dites tout même que c'est le "mieux qui puisse nous arriver"
que les autres aillent se faire trucider pour "resetter" le système.

Intéressant.

Du coup, vous êtes quand même du camp des stanislas ?
Je crois qu'il y a un mot pour nommer ce genre de personnes chez les stanislas.
Je vous laisse y réfléchir.
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 27/11/2023 à 20:01
il y aura toujours des inégalités, des injustices, des guerres, etc... mais il y aura peut-être moins de famines, plus de pouvoir d'achat (réduction des coûts de production) et plus de libertés dans le monde.
J'espère mais je ne pense pas que ça sera le cas, les richesses n'étant pas redistribuées.
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2024 à 22:04
Je suis impatient de lire les interventions des "spécialistes" de ce forum qui n'ont de cesse d'affirmer qu'il n'y aucun risque de perte d'emploi... Des emplois vont disparaître mais plein de nouveaux métiers vont apparaître pour compenser ces pertes qui finalement n'en seront pas
2  1 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/02/2024 à 23:01
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Perso, j'ai hâte de me faire remplacer. Ca voudrait dire qu'une majorité de gens se serait fait remplacé, et la mise en place d'un revenu de base ne serait alors plus une option mais un besoin sociétal pour éviter la guerre civile.
oui apprécier ne rien faire est un beau fantasme sauf que au delà de ça il y a le sens même de la vie qui est sur la balance.

Perso je n'ai absolument pas envie d'un revenu universel ou plus personne ne fait et sert à rien, le tout dans une immonde société toute lisse.
3  2 
Avatar de unanonyme
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/02/2024 à 13:09
@calvaire, votre suggestion, c'est la théorie schumpeterrienne appliquée à la folie.
1  0 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/02/2024 à 12:37
Citation Envoyé par petitours Voir le message
oui apprécier ne rien faire est un beau fantasme sauf que au delà de ça il y a le sens même de la vie qui est sur la balance.

Perso je n'ai absolument pas envie d'un revenu universel ou plus personne ne fait et sert à rien, le tout dans une immonde société toute lisse.
C'est bien triste de penser qu'on à besoin d'un travail pour faire quelque-chose.

Au contraire, c'est les jobs vide de sens qui épuisent les gens qui ensuite ne font rien en rentrant.
1  0