IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les studios hollywoodiens envisagent de recycler les images de synthèse d'acteurs décédés sans l'autorisation de leur famille
Et ravivent le débat sur l'impact de l'IA dans le domaine du cinéma

Le , par Patrick Ruiz

8PARTAGES

5  0 
La grève des scénaristes et des acteurs d’Hollywood, qui dure depuis plusieurs mois, met en lumière un enjeu majeur pour l’industrie du divertissement : l’impact de l’intelligence artificielle générative sur la création de contenu. Les studios hollywoodiens envisagent de recycler les images de synthèse d’acteurs décédés sans l’autorisation de leur famille et sans rémunération. C’est un sujet qui oppose le syndicat des acteurs SAG-AFTRA aux studios et qui prend un coup de neuf avec les avancées en matière d’intelligence artificielle et l’intérêt grandissant que leur portent les grosses enseignes du cinéma.


Depuis le début de la grève, l'AMPTP tente d'amener SAG-AFTRA à accepter l'idée que les studios paient les acteurs pour s’approprier leurs « copies numériques. » Des rapports font état de ce que l'AMPTP (Alliance of Motion Picture and Television Producers) a proposé de sécuriser les scans pour les membres du syndicat gagnant plus de 32 000 dollars par épisode télévisé ou 60 000 dollars par film. L'accord proposé par les studios les obligerait à payer une seule fois pour s'approprier des scans de leurs images ce qui impliquerait de ne pas payer pour leur utilisation ou leur réutilisation. En d'autres termes, les studios entendent obtenir des droits éternels sur leurs images après avoir payé une fois à l'avance.

Toutefois, comme cette dernière proposition permettrait aux studios d'utiliser ces scans numériques d'acteurs décédés sans le consentement de leur succession ou d’un de leurs représentants légaux, la SAG-AFTRA a refusé et a exprimé son désir de changements qui obligeraient les studios à payer les acteurs chaque fois que leur visage est utilisé et à obtenir le consentement de ces acteurs avant de le faire. D’où l’un des récents messages de SAG-AFTRA sur la plateforme X :


Les pourparlers se poursuivent et le consensus entre les parties devrait aboutir à ce que les producteurs obtiennent au préalable le consentement du représentant autorisé d'un artiste décédé avant qu'un scan ne soit réutilisé. En outre, chaque fois qu'un studio voudra réutiliser un scan d'un artiste en général, il devra obtenir le consentement de cette personne et négocier une compensation.

La pratique de scanner les corps des figurants semble devenir de plus en plus courante. Les avancées en matière d’intelligence artificielle et l’intérêt que les studios hollywoodiens leur portent y aident. Dans les chiffres, 96 % des entreprises de la filière du divertissement entendent augmenter leurs dépenses en intelligence artificielle générative. L’intelligence artificielle menace tous les pans de la filière : les rédacteurs de scénarios, les acteurs, etc.



Intelligence artificielle générative : Que des inconvénients pour les figurants et autres rédacteurs de scénarios ?

L’intelligence artificielle générative peut aussi être une opportunité pour les artistes et les créateurs de se renouveler et de s’adapter aux nouvelles demandes du public. Le cas CarynAI en est une illustration. Cette copie virtuelle de l’influenceuse dénommée Caryn Marjorie compte déjà plus de 1000 abonnés qui déboursent chacun 1 dollar par minute pour bénéficier de l’attention de leur petite amie virtuelle.

Caryn Marjorie, une influenceuse de 23 ans, compte 1,8 million de followers sur Snapchat. Elle a en sus plus de 1 000 "petits amis", avec lesquels elle passe de 10 minutes à plusieurs heures par jour pour des conversations individuelles, des projets d'avenir, des sentiments intimes et même des discussions à connotation sexuelle. Ces petits amis sortent avec une version virtuelle de Marjorie, animée par une intelligence artificielle qui s’appuie sur des milliers d'heures d'enregistrements de la vraie Marjorie. Le résultat, CarynAI, est un chatbot vocal qui se présente comme une petite amie virtuelle, avec une voix et une personnalité suffisamment proches de celles de la Marjorie humaine.

CarynAI, qui a été lancé au début du mois de mai sous la forme d'un test bêta privé sur l'application Telegram, est l’un des récents exemple des progrès de l'intelligence artificielle qui ont émerveillé et inquiété le monde entier au cours des derniers mois. « Que vous ayez besoin de réconfort ou d'amour, ou que vous vouliez simplement vous plaindre de ce qui s'est passé à l'école ou au travail, CarynAI sera toujours là pour vous », a déclaré la vraie Marjorie à Fortune lors d'un entretien téléphonique.

« Avec CarynAI, vous pouvez avoir un nombre illimité de réactions possibles, donc tout est vraiment possible avec la conversation. J'ai toujours été très proche de mon public, mais lorsque vous avez des centaines de millions de vues chaque mois, il n'est pas humainement possible de parler à chaque spectateur. C'est là que je me suis dit : "vous savez quoi ? CarynAI va venir combler cette lacune" », a ajouté Marjorie. Et elle pense que l'entreprise a le potentiel de « guérir la solitude. » La bêta a duré seulement une semaine et a rapporté 71 610 dollars de revenus.


Après le lancement officiel, Marjorie espère que ses copies virtuelles lui rapportent au moins 5 millions de dollars par mois, avec environ 20 000 abonnés payants. CarynAI a été développé par l'entreprise américaine Forever Voices, qui a créé des copies virtuelles de Steve Jobs, Taylor Swift et Donald Trump (entre autres) qui sont également disponibles pour des conversations payantes sur Telegram, et qui ont servi de gadgets dans des talk-shows.

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur l’utilisation de l’IA générative dans le domaine du divertissement ?
Pensez-vous que les syndicats d’Hollywood ont raison de faire grève pour défendre leurs droits face à l’IA générative ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de l’IA générative pour les artistes et les créateurs de contenu ?
Quels sont les exemples d’œuvres de divertissement que vous avez appréciées ou détestées qui ont été produites ou influencées par l’IA générative ?
Comment pensez-vous que l’IA générative va évoluer dans le futur et quel impact aura-t-elle sur la culture et la société ?

Voir aussi :

Un expert en IA affirme que les bébés virtuels seront monnaie courante pour les couples à l'avenir, ajoutant que le métavers devrait permettre de réduire les dépenses liées à un vrai bébé

Elon Musk approche des chercheurs en IA pour créer son propre chatbot rival pour le monde entier, il semble que tous les géants de la technologie s'aventurent à lancer leurs chatbots respectifs

Fortnite est peut-être un jeu virtuel, mais ses effets sont si réels et dangereux que les enfants consultent des médecins pour briser son emprise

Xiaoice, le chatbot de Microsoft doté d'intelligence émotionnelle, séduit des millions d'hommes célibataires en Chine, il enregistre également leurs désirs et leurs émotions les plus intimes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !