IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft propose aux employés d'OpenAI de le rejoindre tout en continuant à bénéficier de la même rémunération,
Mais une sortie de crise se précise chez OpenAI avec le retour de Sam Altman

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

3  0 
Microsoft n'a pas caché son désir ardent de repêcher tous les employés d'OpenAI qui ont menacé de démissionner pour protester contre l'éviction de Sam Altman du poste de PDG. Mardi, le directeur technique de Microsoft, Kevin Scott, a proposé aux employés d'OpenAI qui menaçaient de partir de joindre le géant du logiciel de Redmond et a ajouté qu'ils seront intégrés dans un rôle qui correspond à leur rémunération. Mais cette proposition ne devrait pas aller plus loin, car l'on entrevoit un retour à la normale chez OpenAI. La startup a annoncé le retour de Sam Altman et le remaniement du conseil d'administration, ce qui devrait calmer la colère des employés et les dissuader de partir.

OpenAI a pris tout le monde de court en annonçant vendredi l'éviction de Sam Altman du poste de PDG et son renvoi de l'entreprise. Mais si le conseil d'administration d'OpenAI pensait pouvoir tourner facilement la page Altman, il s'est malheureusement trompé, car la situation a pris rapidement une tournure chaotique. La majorité des employés et les investisseurs ont pris le parti d'Altman, exigeant son retour ainsi que celui du cofondateur Greg Brockman. Vendredi, Brockman a jugé bon de démissionner, après avoir été démis de ses fonctions du président du conseil d'administration. Les deux hommes ont été embauchés par Microsoft dans la foulée.

Par la suite, lorsque plus de 95 % des employés d'OpenAI ont menacé de démissionner, la firme de Redmond s'est également positionnée et leur a fait des propositions alléchantes. Microsoft a déclaré lundi qu'il était disposé à tous les embaucher et son directeur technique, Kevin Scott, a est allé plus loin mardi dans un message sur X : « à mes partenaires d'OpenAI, nous avons vu votre pétition et nous apprécions votre désir de rejoindre Sam Altman dans le nouveau laboratoire de recherche sur l'IA de Microsoft. Sachez qu'en cas de besoin, vous avez un rôle chez Microsoft qui correspond à votre rémunération et qui fait avancer notre mission collective ».


Scott n'a pas répondu à la demande de commentaire sur sa déclaration. Mais ses propos apportent néanmoins une certaine clarté sur ce que Microsoft est prêt à payer aux employés et le nombre qu'il en embaucherait. Lundi, lors de sa première interview après l'éviction d'Altman, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a déclaré : « à ce stade, je pense qu'il est très clair que quelque chose doit changer au niveau de la gouvernance d'OpenAI ». Cependant, au cours de l'interview, Nadella n'a pas affirmé avec certitude que Altman et Brockman rejoignaient Microsoft, ce qui montre que la situation a évolué par rapport aux déclarations faites plus tôt dans la journée.

À ce propos, la situation semble avoir évolué dans le bon sens, du moins pour les employés et les investisseurs qui exigeaient le retour d'Altman de Brockman. L'on a appris ce matin qu'OpenAI a trouvé un accord de principe avec Altman pour son retour à la tête de l'entreprise. Le communiqué d'OpenAI sur X dit ce qui suit : « nous avons conclu un accord de principe pour que Sam Altman revienne chez OpenAI en tant que PDG avec un nouveau conseil d'administration initial composé de Bret Taylor (président), Larry Summers et Adam D'Angelo. Nous collaborons pour comprendre les détails. Merci beaucoup pour votre patience à travers cela ».

Comme le communiqué le suggère, tout n'est pas encore résolu, mais un retour à la normale semble avoir été entamé après quatre jours de turbulences au sein de l'entreprise. L'on ignore encore ce qu'il est advenu de Brockman et ce que contient réellement l'accord principe conclu entre Altman et OpenAI. De plus, OpenAI n'a rien dit sur l'avenir de l'ancien PDG de Twitter, Emmett Shear, qui a été désigné dimanche en tant que PDG intérimaire d'OpenAI par le conseil d'administration sortant. Le passage de Shear à la tête d'OpenAI aura été aussi court que celui de Mira Murati, directrice de la technologie d'OpenAI, qui a été la première remplaçante d'Altman.

Il est important de noter que Microsoft n'a pas été le seul à tenter d'absorber les talents d'OpenAI au milieu de la crise. Le PDG de Salesforce, Mar Benioff, a aussi tenté sa chance aujourd'hui sur X : « Salesforce offrira à tout chercheur d'OpenAI ayant présenté sa démission un OTE complet en espèces et en actions pour rejoindre sans délai notre équipe de recherche Salesforce Einstein Trusted AI sous la direction de Silvio Savarese. Envoyez-moi directement votre CV à "ceo@salesforce.com" ». Cela dit, Microsoft est critiqué en raison de l'emprise qu'il exerce sur OpenAI. Les critiques prennent pour preuve les déclarations de Nadella lors de son interview lundi.


En effet, le PDG de Microsoft a déclaré : « j'ai été très clair sur le fait que nous soutiendrions Sam, Greg et toute l'équipe, car nous ne voulions pas que l'équipe se divise et que la mission soit compromise, ni que nos partenaires et clients, qu'ils utilisent OpenAI ou Microsoft, s'en mêlent. Mais le fait est que nous étions très confiants dans nos propres capacités. Nous avons tous les droits et toutes les capacités. Je veux dire, écoutez, si demain, si OpenAI disparaissait, je ne veux pas qu'un de nos clients s'en inquiète, très honnêtement, parce que nous avons tous les droits pour continuer l'innovation, pas seulement pour servir les produits ».

D'autres critiques affirment que Microsoft a détourné OpenAI de sa vision initiale. Avec un milliard investi dans OpenAI en 2019 et plusieurs autres milliards au début de cette année, Microsoft détiendrait 49 % du laboratoire d'IA de San Francisco. Cette participation confère à Microsoft un accès exclusif à toutes les technologies et à tous les produits d'IA développés par OpenAI. Selon les analystes, ce partenariat permet à Microsoft de déléguer le développement de la technologie et de se concentrer sur la mise à l'échelle son infrastructure de cloud computing. Microsoft peut être ainsi à la fois un acteur majeur du cloud computing et de la course à l'IA.

Commettant les troubles survenus ces derniers jours chez OpenAI, Dave Lee, chroniqueur technologique américain de Bloomberg Opinion, a suggéré que la promesse visant à créer une IA responsable et centrée sur les valeurs humaines pourrait n'être rien d'autre que de la poudre aux yeux. Il explique que, contrairement aux apparences, les événements qui ont suivi l'éviction d'Altman de son poste de PDG d'OpenAI ont révélé qu'il était beaucoup plus au service des actionnaires que préoccupé par le développement d'une IA qui profitera à l'humanité. Il affirme qu'Altman n'est plus qu'un dirigeant d'une grande entreprise technologique parmi tant d'autres.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la proposition faite par Microsoft aux employés d'OpenAI ?
Selon vous, pourquoi tout le monde tente de repêcher les talents d'OpenAI ?
Microsoft exerce-t-il trop d'emprises sur OpenAI ? Que pensez-vous de ces allégations ?
Le partenariat de Microsoft avec OpenAI pourrait-il faire de lui le grand gagnant de la course à l'IA ?
Que pensez-vous du retour d'Altman à la tête d'OpenAI ? Quelle est votre prédiction sur l'avenir de l'entreprise ?

Voir aussi

OpenAI : « Nous avons conclu un accord de principe pour que Sam Altman revienne chez OpenAI en tant que PDG », un retour qui s'accompagne d'un changement dans le conseil d'administration

« Sam Altman aura du mal à convaincre le monde qu'il travaille pour le bien de l'humanité et non pour celui des actionnaires. Il n'est qu'un dirigeant de Big Tech parmi d'autres », selon un critique

OpenAI : « Nous avons tous les droits et toutes les capacités », a déclaré le PDG de Microsoft, Satya Nadella, s'exprimant sur les événements malheureux qui se déroulent à l'OpenAI

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de fodger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 15:16
On devrait lui dire : "oh calme toi ! Non tu n'as pas tous les droits.".
0  0 
Avatar de Matthieu_26
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 19:35
Ça te barbera - épisode 69

Scène 1 : Dans le salon
Satya est en sanglot dans toute la scène...

Satya : (soupir fort) - Franchement, sur ce coup là, tu m'as déçu, Sam... T'était-il vraiment impossible d'agir autrement que tel que tu aurais pu le faire autrement ?

Sam : Ecoutes… Satya

Satya : Réponds moi, Sam...

Sam: Satya, j'ai pas peur de te le dire en face : Si j'ai agi ainsi, c'est parce que je ne pouvais pas agir autrement que tel que je l'ai fait. Tu me comprends ?

Satya : Bien sûr que je te comprends ! Mais, où veux-tu en venir ?

Sam : Je veux en venir que si j'ai agit de la sorte, c'est que…

Satya : C'est que quoi ?

Sam : C'est que je ne pouvais pas agir autrement que tel que je l'ai fait. Tu me comprends ?

Satya : C'était donc ça ?

Sam : Ouais !

Satya : Sam , comprends moi, mets toi donc à ma place !

Sam : Que je me mette à ta place ?

Satya : Ouais !

Sam : Ok ! (étouffé)
La suite dans le prochain épisode...
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 13:40
Ancienne économie:

La valorisation d'une entreprise était en rapport avec le succès commerciale de cette dernière: Plus elle faisait des bénéfices, plus elle valait chère!

Nouvelle économie:

"OpenAI en pourparlers pour lever de nouveaux fonds pour une valorisation à de 100 milliards de dollars"... Ce qui veut dire? La valeur de l'entreprise repose sur rien! Pas sur son succès, mais simplement sur le nombre de gogos qui sont d'accord de risquer leur fric dans l'affaire...

Quelle économie a le plus de chance de finir dans le mur?
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 7:40
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
L'un des plus gros problèmes de l'absence de raisonnement est que cela rend les grands modèles de langage vulnérables aux hallucinations, aux biais systématiques et d'autres pièges. Cette lacune signifie que l'on ne peut pas faire complètement confiance à l'IA, car elle peut présenter des informations erronées comme étant vraies.
On ne peut faire complètement confiance à une seule source, qu'elle soit informatique, humaine ou journalistique, c'est pour ça qu'il faut recroiser les sources.
Espérer pouvoir se fier à 100% à une IA est illusoire, même si une tonne d'entreprises essayent de vous le vendre.
0  0