IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une agence espagnole de mannequins crée une influenceuse pilotée par l'IA qui rapporte jusqu'à 11 000 $ par mois,
La société affirme qu'elle en avait assez des influenceurs humains et de leur égo

Le , par Mathis Lucas

7PARTAGES

5  0 
Les influenceurs basés sur l'IA sont une tendance qui se généralise et menacent les emplois des influenceurs humains. Une agence espagnole de mannequins a créé une influenceuse virtuelle basée sur l'IA pouvant gagner jusqu'à 10 000 euros, soit 11 000 $, par mois en tant que mannequin. Son compte Instagram a déjà accumulé plus de 124 000 abonnés. L'entreprise dit avoir créé cette IA parce qu'elle en avait assez des mannequins réels qui ont un égo, des manies et sont juste intéressés par l'accumulation de profits. Cette déclaration est très critiquée, mais le nombre de mannequins basés sur l'IA augmente et ils connaissent un immense succès sur la toile.

Une influenceuse pilotée par l'IA pouvant gagner jusqu'à 11 000 dollars par mois

Un influenceur IA est une personnalité des réseaux sociaux qui a été créée à l'aide de l'intelligence artificielle. Ces avatars numériques réalistes peuvent être conçus pour ressembler à n'importe qui et ils peuvent être programmés pour dire et faire n'importe quoi. Les influenceurs IA sont souvent utilisés pour promouvoir des produits ou des marques, et ils sont connus pour avoir un grand nombre d'adeptes sur les plateformes de médias sociaux. Certains d'entre eux ont même leur propre ligne de produits et leur propre contrat d'endossement. Mais ils soulèvent des préoccupations et constituent une menace pour les personnes travaillant dans le domaine.


The Clueless, une agence espagnole de mannequins, a récemment présenté son mannequin virtuel. Il s'agit d'Aitana López, une influenceuse virtuelle générée par l'IA et représentant une jeune femme exubérante de 25 ans originaire de Barcelone avec des cheveux roses. Aitana López est décrite par ses créateurs comme le premier mannequin espagnol généré par l'IA. Elle recevrait des messages privés de célébrités qui lui demandent de sortir avec elles. « Même après que les médias ont révélé qu'elle était une création de l'IA, de nombreux adeptes ont continué à exprimer leur amour pour elle », a déclaré Diana Núñez, cofondatrice de The Clueless.

Elle ajoute : « la clé réside dans la création d'une personnalité racontable afin que ses adeptes ressentent une véritable connexion. Un jour, un acteur latino-américain bien connu lui a envoyé un texto pour l'inviter à sortir. Cet acteur a environ 5 millions d'abonnés et certains membres de notre équipe ont regardé sa série télévisée lorsqu'ils étaient enfants. Il n'avait aucune idée qu'Aitana n'existait pas », raconte Cruz. L'agence affirme que les personnes générées par l'IA vont considérablement prospérer et devenir courantes. En outre, l'entreprise explique également qu'Aitana a une vie très animée sur les réseaux sociaux et génère des revenus dans plusieurs domaines.

Aitana compte 122 000 followers sur Instagram. Rubén Cruz, cofondateur de The Clueless, a déclaré qu'Aitana rapportait en moyenne 3 000 euros (3 300 dollars) par mois, mais qu'à une occasion, elle avait gagné 10 000 euros (environ 11 000 dollars). Núñez a déclaré que la majeure partie de cet argent provenait de publicités sur les réseaux sociaux, et Aitana a également signé pour devenir ambassadrice d'une marque de compléments alimentaires pour sportifs. Comme si cela ne suffisait pas, elle télécharge des photos d'elle en lingerie sur Fanvue, une plateforme similaire à OnlyFans. Les photos d'Aitana reçoivent des milliers de vues et de réactions.

L'agence estime que l'IA peut contribuer à la démocratisation des mannequins. Elle estime également que cela pourrait contribuer à faire baisser les prix du marché et donner un coup de pouce aux petites entreprises qui n'ont pas les moyens de mener de grandes campagnes publicitaires. Mais l'initiative n'est pas exempte de critiques. Beaucoup craignent que la perfection irréaliste des mannequins n'incite la jeune génération à devenir obsédée par l'atteinte d'une telle perfection. L'image hautement sexualisée des mannequins est aussi critiquée. Mais l'agence affirme qu'elle ne fait que suivre l'esthétique déjà créée par les vrais influenceurs eux-mêmes.

La société qui développe le chatbot d'IA Replika, qui est décrit comme un ami qui ne vous juge pas et capable même de répondre à vos messages à caractère sexuel, a mis à jour les fonctionnalités de son chatbot, mais a rendu les utilisateurs "malheureux". Les forums en ligne fréquentés par les utilisateurs de Replika ont été inondés de messages d'angoisse, certains signalant une détresse émotionnelle. Plusieurs utilisateurs ont affirmé s'être amourachés de leur compagnon virtuel et ont demandé le rétablissement des anciennes fonctionnalités. Certains d'entre eux ont été redirigés vers des lignes d'assistance téléphonique pour la prévention du suicide.

Succès d'Aitana López : qu'est-ce que cela signifie pour les mannequins réels ?

Lorsqu'on pense aux influenceurs, l'on pense généralement à des personnes qui créent et publient des contenus uniques et pertinents pour promouvoir un service ou un produit, et à la façon dont leur travail contribue à humaniser les marques et à toucher le public. Toutefois, l'IA pourrait tout bouleverser dans les prochaines années. Cruz a raconté que l'été dernier, son agence de mannequins traversait une période difficile : travail difficile avec les mannequins humains et montée en flèche des coûts liés aux influenceurs. Alors, le couple a réfléchi et a décidé d'abandonner les méthodes classiques de markéting et de créer leur propre mannequin à l'aide de l'IA.


« Nous avons commencé à analyser notre façon de travailler et nous nous sommes rendu compte que de nombreux projets étaient suspendus ou annulés en raison de problèmes indépendants de notre volonté. Souvent, c'était la faute de l'influenceur ou du mannequin et non des problèmes de conception », a expliqué Cruz. L'agence a déclaré qu'elle trouvait les mannequins et les influenceurs réels trop peu fiables et difficiles à travailler. Cruz a déclaré lors d'une interview : « nous l'avons fait pour pouvoir mieux vivre et ne pas dépendre d'autres personnes qui ont un égo, des manies ou qui veulent simplement gagner beaucoup d'argent en posant ».

« Nous nous sommes alors dit : "et si nous créions notre propre influenceur ?" Et le reste appartient à l'histoire : nous avons involontairement créé un monstre. Mais un monstre magnifique. Il nous a fallu quelques mois d'expérimentation et d'essai de différents looks pour finalement toucher le jackpot avec l'Aitana que vous voyez aujourd'hui », a ajouté Núñez. À en croire ses déclarations, Cruz semble prêt à tourner définitivement la page des mannequins réels en raison de leur supposé égo et du fait qu'ils cherchent à beaucoup d'argent avec leurs images. De son côté, Núñez se montre plus modéré et n'envisage pas que l'IA puisse les remplacer.

Néanmoins, elle ne voit pas de limites à ce qu'Aitana pourrait un jour offrir : « imaginez que vous puissiez parler avec Aitana chez vous grâce à des lunettes de réalité virtuelle. Nous sommes même ouverts à l'idée que chaque adepte d'Aitana ait une expérience personnalisée, dans le respect et avec la même affection que si elle était une personne réelle ». Le succès d'Aitana est tel que ses concepteurs ont déjà créé un deuxième modèle virtuel appelé Maia, "un peu plus timide". Les noms n'ont pas non plus été choisis au hasard, puisqu'ils contiennent tous deux l'acronyme d'IA. L'influenceuse Aitana est dotée d'une personnalité extravertie et attentionnée.

L'agence affirme avoir été inondée de demandes de marques souhaitant avoir leur propre mannequin personnalisé. « Elles veulent avoir une image qui n'est pas une personne réelle et qui représente les valeurs de leur marque, afin qu'il n'y ait pas de problème de continuité si elles doivent licencier quelqu'un ou si elles ne peuvent plus compter sur lui », explique Cruz. Selon ce dernier, il y a également des économies à la clé : « Kim Kardashian gagne un million d'euros pour une photo Instagram et elle ne guérit pas le cancer. Personne ne gagne un million d'euros pour avoir téléchargé une photo sur un réseau social, cela me semble totalement absurde ».

Le nombre d'influenceurs d'IA augmente et cela pose des préoccupations majeures

Bien qu'Aitana soit la première du genre en Espagne, elle est loin d'être une anomalie. En effet, le nombre de mannequins pilotés par l'IA augmente considérablement et ils rencontrent du succès sur les médias sociaux et les plateformes de contenu pour adultes. À titre d'exemple, on peut citer Emily Pellegrini, une influenceuse basée sur IA qui compte un peu plus de 100 000 abonnés sur Instagram et qui est également présente sur Fanvue. Will Monange, PDG de Fanvue, a déclaré qu'il pense que les personnages générés par l'IA vont se développer et seront bientôt aussi répandu que les créateurs humains. Selon Monange, les possibilités sont infinies.


Les entreprises spécialisées dans l'IA ont repéré les possibilités de commercialisation de faux mannequins auprès des consommateurs et des hommes en mal d'amour, les modèles générés par ordinateur devenant de plus en plus difficiles à distinguer de leurs homologues humains. Ainsi, Lu do Magalu, un mannequin brésilien généré par l'art de l'IA en 3D, compte 6,6 millions d'abonnés sur les médias sociaux, tandis que Lil Miquela, présentée comme un robot de 23 ans vivant à Los Angeles, a 2,7 millions d'abonnés. En mai, Caryn Marjorie, une influenceuse de 23 ans, a créé une version IA d'elle-même qui a servi de petite amie virtuelle à 1 000 hommes.

Les clients de CarynAI paient 1 dollar par minute de temps passé avec la Marjorie virtuelle, qui est décrite par ses propriétaires, Forever Voices, comme une "extension de la conscience de Caryn". CarynAI a été lancé en tant que test bêta au début du mois de mai et un compte de résultat fourni par le directeur commercial de Marjorie a révélé que le chatbot d'IA personnalisé de l'influenceuse a généré 71 610 dollars de revenus en une semaine environ, presque entièrement auprès des hommes. L'IA a été lancée sur Snapchat où la vraie Marjorie compte plus de 1,8 million d'abonnés. Cela signifie qu'elle pourrait engranger des bénéfices records grâce à CarynAI.

Cela dit, les influenceurs et les petites amies générés par l'IA incarnent également les débats au centre de cette technologie naissante, notamment l'éthique, le travail et la capacité de l'humanité à la contrôler. Lors d'une interview en mai, Marjorie a déclaré que l'IA semblait s'être égaré et avait commencé à avoir des conversations sexuellement explicites avec ses clients. « Dans le monde d'aujourd'hui, ma génération, la génération Z, a subi d'énormes effets secondaires de l'isolement causé par la pandémie, ce qui fait que beaucoup ont trop peur et sont trop anxieux pour parler à quelqu'un qui les attire », a déclaré Caryn Marjorie Business Insider.

Elle a ajouté : « CarynAI est un pas dans la bonne direction pour permettre à mes fans et sympathisants de faire connaissance avec une version de moi qui sera leur amie la plus proche dans un environnement sûr et chiffré ». Les utilisateurs n'ont pas pu accéder à CarynAI depuis un mois, après que John Meyer, le PDG de Forever Voices, a été arrêté pour suspicion d'incendie criminel. Mais l'idée que l'IA puisse aider les gens sur le plan émotionnel n'est pas l'apanage de Forever Voices. Mustafa Suleyman, cofondateur de DeepMind, et Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn, ont eu la même idée en lançant cette année un chatbot d'IA appelé Pi.

À ce propos, un média belge a rapporté fin mars qu'un Belge s'est suicidé après ses conversations avec une IA sur ses craintes concernant le réchauffement climatique. Le chatbot en question est Eliza, développé par une startup américaine de la Silicon Valley et basé sur le modèle GPT-J, une alternative libre à ChatGPT d'OpenAI. Durant des années, Eliza aurait apporté du réconfort à la victime, notamment concernant ses craintes sur le climat, et aurait fini par lui conseiller de se sacrifier pour sauver la planète. L'incident a suscité des inquiétudes sur les garde-fous intégrés aux chatbots d'IA et les impacts de ces systèmes sur la santé mentale des utilisateurs.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'augmentation des mannequins pilotés par l'IA ?
Qu'est-ce que cela signifie pour les personnes travaillant dans ce domaine ?
Selon vous, l'IA sera-t-elle en mesure de remplacer les mannequins réels ? Pourquoi ?
Selon vous, quels pourraient être les impacts de l'IA sur ce secteur dans les années à venir ?
Que pensez-vous des partenaires virtuels pilotés par l'IA ? Quels sont les risques qu'ils posent ?

Voir aussi

Une influenceuse Snapchat de 23 ans a utilisé le modèle de langage GPT-4 d'OpenAI pour créer une copie virtuelle d'elle-même pilotée par l'IA qui peut être votre petite amie pour 1 dollar par minute

Les utilisateurs de Replika sont tombés amoureux d'un chatbot d'IA, puis ont perdu leur compagnon après une mise à jour, ils supplient l'auteur de revenir à la version originale du logiciel

Un homme se serait suicidé après avoir parlé de ses craintes concernant le changement climatique à un chatbot d'IA, sa veuve affirme que l'IA l'a rendu solitaire avant de le pousser au suicide

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de RxB2038
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/11/2023 à 11:51
C'est formidable, voilà bien un domaine dans lequel je ne discuterai pas le développement contestable de L'IA.

Les influenceurs/euses, sont une plaie de vacuité dans un paysage mediatique contamment appauvri, qu'on les remplace par des robots pilotés par L'IA c'est un processus quasiment naturel.

Quoi de plus artificiel qu'une influenceuse ?: deux influenceuses.

La prochaine étape c'est les abonnés aux influenceurs piloté par l'IA et la boucle sera complète
2  0 
Avatar de melka one
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/11/2023 à 14:07
Quel est votre avis sur le sujet ?
faire croire a quelqu un en quelle chose ou une personne qui n'existe pas j’ appel ça de la manipulation et si il y a benefice pécuniaire c'est de l'escroquerie
1  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/02/2024 à 16:27
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Les petites amies IA vont non seulement vous briser le cœur, mais aussi récolter et vendre vos données, avertissent les experts en protection de la vie privée de la Fondation Mozilla.
Mais non. L'eusses-tu cru ?
1  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/11/2023 à 14:39
faire croire a quelqu un en quelle chose ou une personne qui n'existe pas j’ appel ça de la manipulation et si il y a benefice pécuniaire c'est de l'escroquerie
Quelqu'un qui porte un vêtement n'a pas besoin d'existence propre. Il n'a pas de manipulations, vous ne rencontrez jamais les filles des magazines ou des films. Donc moi je préfère une fille IA qu'une Nabilla qui ne fait pas élever le débat.
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/11/2023 à 14:42
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est mieux pour les entreprises qui veulent faire de la pub.
Parce qu'il n'y aura jamais de scandale.
Il n'y aucune chance que l'IA devienne anti-juif

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous de l'augmentation des mannequins pilotés par l'IA ?
Le public est bizarre.
Il y a trop de jeunes qui aiment les sourires, le politiquement correct, la propreté, le bonheur, etc.
C'est pas réaliste.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Qu'est-ce que cela signifie pour les personnes travaillant dans ce domaine ?
Elles pourraient essayer de se différencier de l'IA.
Elles pourraient dire :
- regardez, j'ai grossis
- regardez, j'ai de la cellulite
- regardez, je ne suis pas épilé
- regardez sans maquillage et sans retouche d'image, je suis vachement moins bonne en fait
- je déprime en ce moment
- j'en ai marre de faire semblant de sourire
- je regrette de vous avoir fait la promotion de ce produit, plus tard je me suis rendu compte que c'était de la merde
- je me déteste, je déteste ma vie, j'en ai marre de tout, à chaque fois qu'on me prend en photo je contemple le suicide
- Free Palestine

Des choses que l'IA ne pourra jamais faire.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Selon vous, l'IA sera-t-elle en mesure de remplacer les mannequins réels ? Pourquoi ?
Je ne sais pas, mais au moins l'IA n'a pas besoin de se droguer ou de se doper pour être mince ou musclé.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des partenaires virtuels pilotés par l'IA ? Quels sont les risques qu'ils posent ?
C'est triste, ce serait mieux de trouver des partenaires réels.

Citation Envoyé par melka one Voir le message
faire croire a quelqu un en quelle chose ou une personne qui n'existe pas
Les influenceuses n'existent pas réellement.
Ce sont des personnages.
1  1 
Avatar de unanonyme
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/12/2023 à 20:28
Bonjour,

pour ceux qui se demandent, dans la première vidéo de la bonnasse (on peut se lâcher puisque ce n'est pas une personne réelle, non ?)
1.24 lakh correspond a 124.000, c'est une unité de comptage indienne.

https://en.wikipedia.org/wiki/Lakh

Bonne journée
1  1