IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« L'AGI est le mensonge de l'année. L'intelligence artificielle générale n'existe pas », selon un critique
Qui affirme que ce mensonge est raconté pour des raisons financières et politiques

Le , par Mathis Lucas

12PARTAGES

25  0 
Dana Blankenhorn, journaliste technologique, s'en prend vertement à ce qu'il appelle le battage médiatique autour de l'intelligence artificielle générale (AGI). Il affirme que l'AGI est le plus gros mensonge de l'année et que cette technologie n'existe tout simplement pas. Son analyse suggère que la surmédiatisation de l'AGI est liée aux visées politiques de certains acteurs importants du secteur de l'IA et à leurs tentatives visant à contrôler entièrement le développement de la technologie. Le journaliste allègue en outre que le but de ces acteurs est d'élever considérablement les barrières à l'entrée de nouveaux acteurs sur le marché. Son point de vue fait toutefois l'objet de controverses.

Selon les prédictions, l'avènement de l'AGI est une promesse et un potentiel immenses pour l'avenir de l'humanité. Grâce à ses capacités avancées, l'AGI a le pouvoir de révolutionner les industries, de relever des défis mondiaux complexes et de remodeler notre façon de travailler et de vivre. L'on s'attend à ce que l'AGI fasse preuve de capacités cognitives égales ou supérieures à celle de l'homme, mais pour l'instant, elle reste un objectif insaisissable, avec de nombreux défis techniques à relever. Cependant, les plus enthousiastes affirment que chaque jour qui passe nous rapproche de la création d'entités artificielles rivalisant avec nos capacités cognitives.


Certains parmi eux pensent d'ailleurs que nous sommes déjà en présence d'une forme d'AGI. À titre d'exemple, le PDG d'OpenAI, Sam Altman, a déclaré il y a peu que son chatbot d'IA ChatGPT aurait pu être considéré comme une AGI il y a 10 ans. Il a laissé entendre que ChatGPT est victime de l'effet IA. (L'effet IA est dû au fait que la communauté de l'IA (experts, chercheurs, etc.) a tendance à ajuster ses attentes en matière d'IA à mesure que la technologie progresse et que certaines tâches deviennent courantes.) De plus, Google DeepMind a récemment décidé de classer ChatGPT d'OpenAI et Bard de Google comme étant des formes d'AGI émergentes.

Pour ces différents acteurs du secteur de l'IA, nous embarquons dans un voyage transformateur et il est crucial de donner la priorité aux considérations éthiques, d'établir des réglementations solides et de garantir la transparence et la responsabilité dans le développement de l'AGI. Après tout, nous ne voulons pas que l'AGI soit plus intelligente que nous et devienne notre maître. Toutefois, le journaliste technologique Dana Blankenhorn s'oppose catégoriquement à ces discours qu'il considère comme une duperie et un mensonge. Dans une analyse publiée récemment sur le sujet, Blankenhorn expose les points critiques de son point de vue comme suit :


Avant que tout le monde ne commence à publier des articles sur le "meilleur de 2023", voici le mensonge de l'année.

L'intelligence artificielle générale (AGI)

Ce mensonge a été élaboré lorsque l'OpenAI a commencé à pousser des programmes d'"intelligence artificielle générative" comme son ChatGPT, et il continue de se répandre. L'IA générative est issue de l'informatique de base de données basée sur le cloud que nous avons depuis une décennie. Elle est issue d'entreprises telles que Salesforce.com, qui vendaient des bases de données en tant que service dans le sillage de l'explosion de l'année 2000.

L'IA générative combine l'apprentissage automatique à partir d'une grande base de données avec une sortie flexible. Vous voulez une photo d'Elon Musk en rat ? Que diriez-vous d'une chanson sur les arbres dans le style de Steely Dan ? Voulez-vous une histoire sur l'actualité racontée par Mark Twain ? Que diriez-vous de rendre le pare-feu de votre entreprise proactif plutôt que réactif ? Il existe un programme d'IA générative qui vous aide à accomplir toutes ces tâches. C'est génial.

L'apprentissage automatique sur le Big Data

Mais l'IA générative n'est pas la même chose que l'intelligence générale.

Il s'agit d'un apprentissage automatique fondé sur un grand modèle de langage. Il s'agit d'un logiciel dont les résultats imitent ce que les gens ont fait avant lui. Cela signifie qu'elle a besoin d'informations sur ce qui a déjà été fait et d'algorithmes basés sur des données humaines pour faire quoi que ce soit.

L'IA générative ne peut pas penser. Elle ne peut que calculer.

Le mensonge sur l'intelligence artificielle générale est, comme la plupart des autres mensonges aujourd'hui, raconté pour des raisons politiques. Sam Altman veut que les grandes entreprises technologiques contrôlent le marché. Il veut que le gouvernement "réglemente" l'IA afin que seules quelques personnes et entreprises puissent l'utiliser, et il veut bien sûr faire partie des élus. Au minimum, son objectif est d'élever considérablement les barrières à l'entrée du nouveau marché.

En effet, l'IA générative peut rapporter beaucoup d'argent. Elle peut augmenter la productivité. Par exemple, elle peut planifier les ressources d'un hôpital, y compris son personnel, plus efficacement que la direction, parce qu'elle connaît toutes les ressources dont dispose l'hôpital, ainsi que les schémas d'utilisation.

C'est ce que nous montrent les travaux des entreprises de bases de données existantes. Elles s'appellent toutes vendeuses d'"IA" aujourd'hui. Palantir et ServiceNow connaissent une croissance de 20 à 30 % par an, de manière rentable.

L'utilisation des clouds pour traiter les données des programmes d'IA a également permis au fabricant de puces Nvidia de croître de 60 % par an. La capacité des clouds est absorbée par les clients, impatients de former de nouveaux modèles, aussi vite qu'elle est installée.

Mais il ne s'agit pas d'intelligence. Il s'agit de logiciels, d'algorithmes spécifiques conçus pour des ensembles de données spécifiques, avec des cas d'utilisation spécifiques, écrits, installés et gérés par des êtres humains. Ce n'est rien sans vous.
L'argumentaire de Blankenhorn a suscité de nombreuses réactions dans la communauté. Selon les critiques qui abondent dans son sens, il est important de contrer ce battage médiatique, car il exploite la naïveté des consommateurs afin de leur vendre tout produit estampillé "IA", qu'il soit efficace ou non. « ChatGPT, c'est comme la voyance. Le public est tellement désireux d'obtenir un miracle que même un tour de passe-passe bidon semble miraculeux. Lorsque tant de gens sont soit résignés à l'idée que l'AGI est une chose inévitable, il devient chaque jour plus facile pour une machine de passer le test de Turing sur le plan sociétal », indique un critique.

Un autre a écrit : « nous avons inventé de nouveaux modèles d'apprentissage automatique capables de produire des images et des passages de texte convenables, si bien que les entreprises technologiques pensent que nous sommes sur le point de donner naissance à des esprits numériques qui pensent. Pour le dire simplement, il s'agit de fantasmes stupides et naïfs fondés sur une vision du monde axée sur la fiction. L'IA a changé et continuera de changer le monde en fonction de la façon dont les gens l'utilisent, mais l'idée que des formes de vie numériques conscientes d'elles-mêmes sont sur le point de naître est une fanfaronnade d'entreprise ».

D'un autre côté, l'analyse de Blankenhorn est controversée. « Je suis d'accord pour dire que nous n'avons pas atteint l'AGI, mais son analyse est vraiment stupide. Il a oublié de fournir des preuves. L'ensemble de cet article peut être complètement rejeté. C'est en grande partie d'un argument d'homme de paille. L'argument principal était que les grands modèles de langage ne sont pas des AGI. Mais OpenAI et d'autres groupes travaillant sur les grands modèles de langages (et l'IA en général) ne prétendent pas attendre une AGI d'un grand modèle de langage », a écrit un critique. Selon lui, l'analyse de Blankenhorn n'apporte aucune information utile.

Un autre critique a écrit : « il s'agit donc de l'argument standard : "il n'y a pas d'intelligence, ce n'est que de l'autocomplétion". La réponse à cela est "qui s'en soucie ?". Si le système est capable d'augmenter la productivité, de nous aider à résoudre des problèmes qui étaient auparavant insolubles (le repliement des protéines) et de remplacer des emplois, alors on se moque de savoir s'il est réellement intelligent ». Mais ce critique est controversé à son tour, puisqu'il semble minimiser l'influence du battage médiatique autour de l'IA et de l'AGI sur les décisions des consommateurs. À la limite, son argument encourage la surmédiatisation de la technologie.

En somme, bien que Blankenhorn ne remette pas en cause le concept de l'AGI, il s'offusque contre le battage médiatique autour de cette technologie "hypothétique" et ses dangers potentiels pour l'humanité. Il affirme que tout ceci est fait afin de permettre à un petit groupe d'entreprises de contrôler le secteur de l'IA et d'entraver la concurrence en rendant difficile l'entrée de nouveaux acteurs sur le marché.

Source : billet de blogue

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'analyse de Dana Blankenhorn sur l'AGI ?
Que pensez-vous des accusations qu'il porte contre Sam Altman d'OpenAI ?
Pensez-vous qu'il y a un battage médiatique autour de l'IA et de l'hypothétique AGI ?
ChatGPT est-il à la hauteur de son succès ou cela est-il simplement dû à la surmédiatisation ?
Que pensez-vous de l'AGI ? Sera-t-elle un jour une réalité ou restera-t-elle insaisissable pour toujours ?

Voir aussi

Comment saurons-nous que nous avons atteint une forme d'intelligence générale artificielle ? Pour certains experts en IA, ce sera lorsque la machine aura une cognition de niveau humain

Comment vous préparez-vous à la probabilité d'un effondrement économique causé par l'AGI ? Certains suggèrent l'achat d'actions technologiques et d'autres pensent que cela n'arrivera pas

Sam Altman, PDG d'OpenAI, affirme que ChatGPT aurait pu être considéré comme une intelligence générale artificielle il y a 10 ans, il a laissé entendre que le chatbot est victime de l'effet IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 9:39
Déjà qu'à l'école on n'apprend plus à lire ni à écrire... Autant supprimer l'Education Nationale, ça fera des économies !
13  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/11/2023 à 19:41
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous de l'analyse de Dana Blankenhorn sur l'AGI ?
Enfin quelqu'un qui ne fat pas que répéter bêtement ce que les organismes de communication des grands groupes de tech leur servent.
Son analyse est pertinente, et il a raison: il s'agit juste d'un battage médiatique, et pour ma part, je commence à trouver ça vraiment lassant.
10  0 
Avatar de vmagnin
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/11/2023 à 21:07
Tout à fait d'accord. Plutôt que de relayer ces news, relayons Pascal (1623-1662) à propos de sa Pascaline :
La machine d'arithmétique fait des effets qui approchent plus de la pensée que tout ce que font les animaux ; mais elle ne fait rien qui puisse faire dire qu'elle a de la volonté, comme les animaux.
(Pensées diverses IV - 6/23)

A relayer ad libitum...
10  0 
Avatar de OuftiBoy
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/05/2024 à 3:59
C'est fou ce qui se passe en se moment. Il y a certainement quelque chose qui se trame dernière tous ça. Faire dépenser l'argent des autres, cela semble le jeu du moment. Mais qui sont les investisseurs derrière tout ceci ? Qui a les moyens d'investir de la sorte ?

Le monde s'éloigne de plus en plus de la réalité. Tous les pays sont endettés jusqu'au cou, mais qui "doit" combien et à "qui", je ne trouve pas l'info. L'économie mondial ressemble de plus en plus à un montage style système de Ponzi. Le capitalisme semble s'emballer dangereusement. Il n'est basé que sur la confiance. Si cette dernière s'écroule, c'est tout qui s'écroule. Et j'ai bien peur que cela finisse par arriver. Perso, je pense que le problème n'est pas de savoir "Si" ça va arriver, mais "Quand" cela va arriver.

Quand tout n'est plus basé que sur de la spéculation, et pas sur du concret, c'est inévitable.

Mais pour rester plus "terre à terre", quelles sont les compétences de ce Monsieur Altman ? Quel crédit donner à ses propos ? Connaît il seulement de quoi il parle ? De ce que j'ai compris, c'est juste un (très bon) vendeur. Mais même le meilleur des vendeurs ne peut pas vendre éternellement ce qui n'existe pas. Il faut avoir un sacré culot (et ego), pour se permettre de dire ce qu'il raconte. ChatGPT 4, c'est moins que rien dit-il, mais ChatGPT 5 ça sera de la balle, mais ce ne sera rien par rapport à ChatGPT 6. On peut aller loin comme ça. Je suis certains que ChatGPT 9672 se meilleur que ChatGPT 9671. Mais est-ce ça sera une AGI ? J'ai bien peur que non. Il faut être fou pour croire un seul instant que cela ne se terminera pas (très) mal.

De quoi parle-t-on ? Qui sait ne fusse que définir ce qu'est sensé être une AGI ? J'en suis incapable, mais si quelqu'un ici peut m'expliquer, je suis preneur. Mais bon, je me lance, avec mes faibles connaissance de petit humain que je suis. Si on veut accorder rien qu'un peu de crédibilité à la chose, il faut admettre qu'une AGI serait capable d'évoluer au moins au niveau d'un être humain. Quand on voit ce que l'humanité a fait, "l'AGI" ne pourra pas faire "mieux", ni "pire". Elle est juste bombardée d'informations existantes (vrai ou fausse), et tente de triturer ces "informations" pour donner réponde à une question. Je ne vois rien ressemblant à "l'intelligence humaine" (qu'on a déjà du mal a définir). L'AGI ne "pensera pas". Et Qu'est-ce que la pensée au fait ? Comment une "idée" vient-elle titiller notre "esprit" ? Pourquoi certains génies comme Einstein ont-ils "pensé" et "développé" leurs "idées/pensée" ?

Et puis, je pense que tout le monde sera d'accord pour dire que tous les "cerveaux" humains ne se valent pas. Le mien n'atteint pas la cheville, que dis-je, le bout de l'orteil, de celui des grands chercheurs des siècles passés. S'il n'y a pas deux cerveaux les même en ce bas monde, comment croire qu'une "AGI" serait "unique", "omnisciente", et capable d'avoir réponse à toute question ? Répondre correctement à des questions dont l'humanité a déjà la réponse, je ne vois pas où est le progrès ?

Le propre de l'homme, c'est son "esprit" de découverte, d'exploration, d'expérimentation, de conclusion. Et même dans ce cas, il faut admettre que l'homme ne progresse que par "tâtonnement", une "théorie" ne restant correcte et établie que jusqu'à preuve du contraire.

Si vous avez lu toute ma petite prose, il n'y a pas énormément de possibilités de conclure. Soit tous ces "devins" sont des Einsteins en culotte courte, ou des arnaqueurs "en col blanc".

Je me suis fais mon idée, chacun étant libre de choisir la sienne.

BàV et "Peace & Love"
10  0 
Avatar de Seb_de_lille
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:27
Tout a fait d'accord.

Le battage médiatique autour de l'IA commence vraiment à faire ch... . Ca ressemble à ce qu'on a déjà eu précédemment sur le metavers, les NFT, les blockchains, etc.
Et Developpez.com participe à ce battage puisqu'on ne peut pas passer une journée sans avoir un article au sujet de l'IA. Un peu de recul me semble nécessaire, voir indispensable.
9  0 
Avatar de Eye_Py_Ros
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 13:19
Allez, j'ose contredire le pdg NVIDIA par ce que ce genre d'actu comment a être soûlante
Sur l'état actuel de l'art, le PDG d'Nvidia se trompe à 94%.
Sur le sujet faire monter l'action nvidia par contre.....

Qu'est-ce qui fait un développeur ce qu'il est ? Il y a développeur et développeur.
Un mauvais développeur c'est un mec qui pisse des lignes de code, un bon développeur , c'est un mec qui pisse des lignes de code, mais lui il le fait bien, il comprend ce qu'il fait.

Si c'était si simple, tout le monde pourrait le faire. Hormis la grammaire et le vocabulaire, que faut-il de plus pour aligner deux lignes de code ?
Personne ne s'est jamais posé la question ? Hormis aligner 10 lignes pour faire une simple action. Qu'est-ce qui permet de faire de grand logiciel ?
La capacité de la maîtrise du contexte et la capacité d'articuler un ensemble pour le rendre fonctionnel, soit la créativité.

Les modèles de langage sont intrinsèquement incapables en eux même uniquement de faire preuve de créativité ou alors elle est aussi limitée que ce que peut faire un moineau. Au mieux elle n'est capable que d'imitation.
La créativité est l'étape au-dessus de la capacité de maîtrise du contexte. On est tranquille ce n'est pas quelque chose que les simples réseaux de neurones peuvent faire.
Lorsque l'on aura produit un système capable de maîtriser le contexte et l'environnement dans lequel il évolue, alors, un très grand nombre de métiers dans le secteur tertiaire pdg compris sera grandement inutile et remplaçable par ce type d'automates.
Mais intrinsèquement la manière dont ils seront construits feront que leur créativité seront limité et ne seras pas capable de prendre des décisions avancées permettant "une croissance d'activité" en dehors du strict chemin sur lequel ils sont déjà lancés, donc une incapacité économiquement parlant de ce diversifier/d'innover donc à terme de survivre .

Une machine capable de faire preuve de conscience de contexte et d'environnement ainsi que de créativité sera plus proche d'une conscience artificielle que d'une IAG. C'est là que le risque cette pose. Celui de la SF et d'un dérapage possible.
En attendant, si c'était si simple que de coder, tout le monde pourrait déjà le faire, passer en n'importe quel langage logiciel vers un langage naturel ne rendra pas la chose plus simple en dehors du Scripting. Et ça ne fonctionnera pas mieux qu'aujourd'hui avec des gens qui ne savent pas concevoir de logiciel et qui nous font un patchwork de code spaghetti qui ne fonctionne pas.

Les GPU de nvidia ne sont pas magique et ne créer pas d'intelligence, on est en pleine mode des réseaux de neurones qui sont très gourmands en calcule pour leur formation, mais ce n'est ni ce type de matériel ni se type d'architecture qui donnera quelque chose capable de remplacer l'homme.

On aurait pu écrire comme titre. <Apprendre a écrire est inutile, dans 5 ans tous le monde aura des tablettes dans les mains>
Pas besoin de faire un dessin en quoi scripter un bout de code a la main en 5minutes reste toujours pratique que de devoir se connecter a internet pour accéder à un servie d'IA après s'être authentifié avec la double authentification de sa banque sur son smartphone 5G pour pondre un script que l'on va passer 2H a débugger pour traiter un csv qu'une simple boucle for aurait pu en venir à bout si c'était juste pour supprimer les espaces inutiles dans les cases et conversion de caractère pour le recensement des pingouins du Groenland. Ben quoi cet exemple vous paraît-il hors sol ?

Moi j'y vois un effondrement intellectuel de la société si on ne peut plus rien faire sans qu'une machine nous assiste parce que l'on nous a vendu que nous n'avions plus besoin de rien faire, parce demain il suffit d'acquérir la machine T2000 pour tout faire a notre place, et après demain il faudra acheter la T3000 qui fait des choses en plus que la T2000 ne savait pas faire comme remplir la nouvelle case du formulaire des impôts des machines autonomes T2000 que nous avons chez nous.

A force de faire monter les enchères, ce n'est pas dit q'Nvidia arrive a tenir la montgolfière action aussi haute. ce sera plutot le tobogan dans 5-10ans lorsque l'on se rendra compte qu'il y a mieux et moins gourmand que les réseaux de neurones, les gens aurons une montagne de GPU que personne ne sait quoi en faire et que l'on pourra même pas recycler pour autre chose...

"""Les développements en cours dans la filière du génie logiciel donnent-ils lieu à des inquiétudes légitimes quant à l’avenir des informaticiens humains dans la filière ?""
Les googlers et scripts kiddies pourront ce poser la question de si il ne serait pas mieux de réaliser une reconversion. Si c'est ça qui compose la "filière informatique" à 50%, je comprends mieux pourquoi une machine bug quand je la touche.

Les vrais concepteurs de logiciel sont tranquilles jusqu'à la retraite (si ce mot existe encore). Comprendre un métier et ensemble de besoins pour le traduire en un ensemble de spécification qui fonctionne sans bug ( le cœur de métier) qui dépasse le logiciel type calculette Windaube ne sont pas près d'être remplacé.
Il faudra toujours un humain pour faire ce que la machine ne sait pas faire, à minima saisir les specs (en français et pas en cromagnion). Le jour où l'on dépassera ce stade, l'intégralité de notre économie/finance n'aura plus aucun sens.

""Comment voyez-vous l'intelligence artificielle dans 5 à 10 ans ? Comme un outil ou comme un danger pour votre poste de développeur ?""

Sur les 50 prochaines années à venir l'IA ne restera qu'un outil, des percé et avancé dans la robotique aurons fait leur apparaîtrons.
Dans 30-40ans nous verrons des automates majors d'homme/conseiller clientèle dans les rayons des magasins.

Dans 50ans nous verrons des automates a grande autonomie, qui seront sur les chaines de production pour combler le manque de main-d'œuvre suite à la Grande Guerre qui aura lieu après la crise énergétique mondiale. On aura le droit au débat pour ceux qui sont "pro machine" et militeront pour que la ville et la vie soient conçues pour que les machines puissent se déplacer librement. Si entre temps le dérèglement climatique ne nous a pas déjà dézingué tous ça. On aura une crise ou des pirates rendrons des machines folles poursuivant des gens avec les flic qui leur courrons derrière avec leur taser....

Mais ce qui est sûr c'est que le monde de l'emploi à part des diminutions de besoin de personnelle dans certain secteurs, tant qu'il y aura des gens assis dans les bureaux de banque ou d'assurance, le monde de l'emploi ne sera jamais radicalement différent.
Des métiers apparaissent d'autres disparaissent mais sur le siècle. Jamais il n'y aura un secteur d'activité entier composé uniquement de machine ou supprimé du jour au lendemain. Sinon ça veut dire que ce secteur est complètement inutile depuis le début et tourne a l'aide de subvention (vous en connaissez ?).

Ceux qui dise que l'IA va tout remplacer sur terre sont eux même en train d'exercer une activité non essentielle. Passer la journée à remplir des cases Excel pour avoir un salaire pour se payer un costard et une Rolex pour vendre à un autre type ton remplissage de case Excel, je n'appelle pas ça un métier utile à l'humanité. (les vendeurs de formation sur YouTube ont déjà tout compris )
Si une machine peut fabriquer la Rolex et le costard, elle pourra remplacer le gars qui saisit les cases. Dans ce cas qui est inutile ?
L'homme ou le travail qu'il faisait.

Je finirai par : Doit-on exterminé les humains par ce qu'ils sont la preuve (dans le cadre artificiel choisi et créer pour cette étude) qu'ils ne servent à rien ? Ou n'avions nous pas créé un système qui part en roue libre et dont sa fonction optimale de créer de la richesse pour les humains ce conclu en : "il faut supprimer les humains de l'équation pour créer encore plus de richesse ?".

Le grand biais de la création : on créer un système au service de quelque chose, à force de l'optimiser on fini par retirer de l'équation le pourquoi du comment pour qui le service a été créé....
9  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/05/2024 à 0:45
9  0 
Avatar de rsuinux
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/11/2023 à 20:02
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Enfin quelqu'un qui ne fat pas que répéter bêtement ce que les organismes de communication des grands groupes de tech leur servent.
Son analyse est pertinente, et il a raison: il s'agit juste d'un battage médiatique, et pour ma part, je commence à trouver ça vraiment lassant.
D'accord avec vous.
Ce qui me gène plus pour regarder a mon niveau, c'est que même mon directeur de DSI semble se faire avoir par ce discours. C'est lamentable. Et ce doit pas être le seul.
8  0 
Avatar de pboulanger
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 15:26
La bonne question : qui va valider que la réponse de l'IA n'est pas mauvaise? Les données qui ont servi à entraîner l'IA peuvent être mauvaises ou biaisées. L'IA a déjà démontré sa capacité dans des cas de droits à inventer des procès de toute pièce.

Quis custodiet ipsos custodes? [qui va surveiller les résultats de l'IA]
des développeurs compétents.

Comment devient-on un développeur compétent?
En travaillant sur des programmes et algorithmes (longtemps). Et, surtout, en apprenant de ses erreurs, etc...

Accessoirement un programme n'est pas juste du code: c'est un code qui répond à un besoin fonctionnel émis dans un domaine précis (bancaire, crash-test, calculateur de voiture, etc..). Il ne suffit pas de savoir écrire du code il faut aussi comprendre le contexte dans lequel il va être utilisé!
8  0 
Avatar de BugFactory
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 13:18
Je serai à la retraite avant Java. Et avant Cobol aussi.
7  0