IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de Nvidia, Jensen Huang, affirme qu'une percée de l'IA appelée AGI aura lieu d'ici cinq ans,
Avec des machines "assez compétitives" par rapport à l'homme dans tous les domaines

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

7  0 
Jensen Huang, PDG de Nvidia, affirme que l'industrie atteindra une forme d'intelligence artificielle générale (AGI) d'ici cinq ans. Il a déclaré que d'ici là, l'IA deviendra "assez compétitive" par rapport à l'homme et que le monde assistera à l'émergence de "systèmes d'IA prêts à l'emploi" que les entreprises adopteront et adapteront à leurs besoins, de la conception de puces à la création de logiciels, en passant par la découverte de médicaments et la radiologie. Mais cette prédiction est controversée, des critiques affirmant qu'elle sert seulement à entretenir l'ambigüité et la bulle de l'IA afin de permettre à Nvidia de continuer à gonfler son chiffre d'affaires en vendant des puces d'IA.

Le PDG de Nvidia a fait une apparition mercredi sur la scène de la conférence DealBook du New York Times et a répondu aux diverses questions du journaliste Andrew Ross Sorkin sur l'IA, et en particulier l'AGI. À la question de savoir s'il pense que l'AGI sera un jour une réalité, Huang a répondu par l'affirmative. Toutefois, il est parti de la définition de l'AGI et a laissé entendre que l'avènement de la technologie dépendra de la définition que le monde lui donne. « En fonction de la définition que vous en donnez, je pense que la réponse est oui », a répondu Huang. Il faut noter qu'il n'existe pas à l'heure actuelle un véritable consensus sur la définition de l'AGI.

L'absence de consensus sur la question donne lieu à tout un tas de déclarations et de prédiction. Sam Altman, PDG d'OpenAI, n'a pas hésité à déclarer que son chatbot d'IA ChatGPT aurait pu être considéré comme une AGI il y a 10 ans. Il a laissé entendre que le chatbot est victime de l'effet IA. Google DeepMind a décidé récemment de classer ChatGPT d'OpenAI et Bard de Google comme étant des formes d'AGI émergentes. La société a publié un cadre définissant 5 niveaux d'AGI. Les réflexions du PDG de Nvidia sur l'AGI interviennent alors que certains chefs d'entreprise tirent la sonnette d'alarme sur ce qu'ils considèrent personnellement comme de l'AGI.


Lors de la conférence, Huang a donné sa définition de l'AGI qui se lit comme suit : « un logiciel ou un ordinateur capable de passer des tests reflétant une intelligence de base assez compétitive par rapport à celle d'un être humain normal ». Selon Huang, si l'industrie adopte cette définition, alors l'avènement de l'AGI est imminent. « Je dirais que dans les cinq prochaines années, vous verrez, de toute évidence, des IA capables de réussir ces tests », a-t-il déclaré. Mais Huang ajoute que même si l'IA se développe plus rapidement qu'il ne l'avait prévu, elle n'a pas encore montré de signes qu'elle peut démontrer ou surpasser l'intelligence humaine complexe.

Huang précise : « il ne fait aucun doute que le taux de progression est élevé. Mais il y a tout un tas de choses que nous ne pouvons pas encore faire. Le raisonnement en plusieurs étapes que les humains maîtrisent très bien, l'IA ne peut pas le faire ». Toutefois, certains critiques ont jugé son point de vue ambigu. D'autres affirment qu'il s'agit d'un nouvel argument marketing de la part du PDG d'une des entreprises les plus en vue du secteur de l'IA. Dans le même temps, certains pensent que son point de vue est plus "modéré", affirmant que Huang tente de trouver un équilibre entre la réalité et un argument marketing pouvant lui permettre de vendre davantage.

« Je pense que Jensen Huang sait très bien que les modèles d'IA actuels ne sont rien d'autre que des algorithmes avancés d'apprentissage automatique et n'ont rien à voir avec l'intelligence humaine. Dans le même temps, il ne peut pas être plus clair sur la question, car il risque d'anéantir les espoirs de beaucoup de monde et de se tirer une balle dans le pied. Donc, il dit : "nous n'avons pas encore l'AGI. Mais elle sera là d'ici 5 ans. Alors, achetez autant de GPU que possible et formez votre propre truc, pour ne pas être laissé pour compte". Il dira n'importe quoi pour vendre plus de GPU et augmenter le prix des actions de sa société », a déclaré un critique.

En effet, Nvidia est l'une des entreprises qui profitent le plus de la course effrénée à l'IA. Les puces d'IA de Nvidia sont si populaires que le chiffre d'affaires a triplé au cours du troisième trimestre fiscal de la société. Les activités de Nvidia sont en plein essor en raison de l'augmentation de la demande de ses GPU très puissantes, qui sont nécessaires pour entraîner les grands modèles de langage (LLM) et exécuter de lourdes charges de travail dans des secteurs tels que l'automobile, l'architecture, l'électronique, l'ingénierie et la recherche scientifique. Meta, Microsoft, OpenAI, et d'autres géants de la Tech s'affrontent pour avoir accès à aux GPU de Nvidia.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre fiscal de Nvidia a triplé, tandis que le bénéfice net a grimpé à 9,24 milliards de dollars, contre 680 millions de dollars un an plus tôt. Dans l'interview, le PDG de Nvidia a rappelé avoir livré "le premier superordinateur d'IA au monde à OpenAI", après qu'Elon Musk a entendu Huang parler de l'appareil lors d'une conférence. Musk a cofondé OpenAI avec Sam Altman et d'autres investisseurs en 2015 avant de l'entreprise en 2018 sous fond de tensions sur la gestion. « Elon l'a vu, et il s'est dit "j'en veux un". Il m'a parlé d'OpenAI. J'ai livré le premier supercalculateur d'IA au monde à OpenAI ce jour-là », précise Huang.

En ce qui concerne le récent chaos qu'a traversé OpenAI, la structure de son conseil d'administration et l'éviction puis la réintégration du PDG Sam Altman, Huang a déclaré qu'il espérait que les choses se calment. « Je suis heureux que les choses soient réglées, et j'espère qu'elles le seront. C'est une équipe vraiment formidable. Huang. Cela nous rappelle également l'importance de la gouvernance d'entreprise. Nvidia est là 30 ans après sa création, nous avons traversé beaucoup d'adversité. Si nous n'avions pas créé notre entreprise correctement, qui sait ce qu'il serait advenu ? », a-t-il déclaré. Huang a refusé par la suite de classer les succès des entreprises d'IA.

« Je ne vais pas classer mes amis. Je l'admets, j'en ai envie, mais je ne le ferai pas », a déclaré Huang. Par ailleurs, il a déclaré que malgré les lacunes de l'IA, elle est de plus en plus indispensable dans de nombreux domaines, voire tous les domaines. « Les logiciels ne peuvent pas être écrits sans IA, les puces ne peuvent pas être conçues sans IA, rien n'est possible », a-t-il conclu à propos du potentiel de l'IA. Huang a également déclaré que les puces H-100 que Nvidia livre aujourd'hui ont été conçues avec l'aide d'un certain nombre d'IA. Mais sans définition claire, il est difficile de répondre à cette question savoir le moment où l'AGI sera une réalité.

Enfin, notons que de nombreuses personnes critiquent vivement ce qu'ils considèrent comme un battage médiatique autour de l'AGI. Cela induirait les consommateurs en erreur. D'après le journaliste technologique Dana Blankenhorn, l'AGI est le mensonge de l'année. Il affirme que la communication intense autour de l'AGI est liée aux visées politiques de certains acteurs importants du secteur de l'IA et à leurs tentatives visant à contrôler entièrement le développement de la technologie. Le journaliste allègue en outre que le but de ces acteurs est d'élever considérablement les barrières à l'entrée de nouveaux acteurs sur le marché.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des prédictions du PDG de Nvidia Jensen Huang ?
Que pensez-vous de la définition qu'il donne à l'intelligence artificielle générale ?
Comme lui, avez-vous l'impression que l'IA est devenu indispensable dans tous les domaines ?
Quelle est votre prédiction sur l'AGI ? Cette technologie est-elle hors de portée ?

Voir aussi

Google DeepMind vient de publier une liste de niveaux d'AGI et définir des niveaux de performance, elle suggère des principes tels que se focaliser sur les capacités plutôt que sur les mécanismes

« L'AGI est le mensonge de l'année. L'intelligence artificielle générale n'existe pas », selon un critique qui affirme que ce mensonge est raconté pour des raisons financières et politiques

Sam Altman, PDG d'OpenAI, affirme que ChatGPT aurait pu être considéré comme une intelligence générale artificielle il y a 10 ans, il a laissé entendre que le chatbot est victime de l'effet IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Seb_de_lille
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 9:27
Tout a fait d'accord.

Le battage médiatique autour de l'IA commence vraiment à faire ch... . Ca ressemble à ce qu'on a déjà eu précédemment sur le metavers, les NFT, les blockchains, etc.
Et Developpez.com participe à ce battage puisqu'on ne peut pas passer une journée sans avoir un article au sujet de l'IA. Un peu de recul me semble nécessaire, voir indispensable.
8  0 
Avatar de mach1974
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/01/2024 à 9:31
Le deep Learning n'a pas de représentation du Monde. Donc il ne peut pas simuler, pas mettre en place de stratégie pour simuler une experience, en tirer des règles, avoir un moteur de règles internes . Donc c'est de l'hype pour des chercheurs qui ont besoin de Publish or perish .
Il manque le sens commun pour apprécier des situations.
4  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2024 à 10:44
découvrez toutes les prédictions de 2,778 chercheurs
Ce sont des "chercheurs" ou des madames Irma qui lisent votre avenir dans les lignes des mains et dans le marc de café...

Je pense qu'il est nécessaire ici de rappeler une citation du Général De Gaulle: "Des chercheurs qui cherchent, on en trouve... Des chercheurs qui trouvent, on en cherche!"
4  0 
Avatar de _toma_
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2024 à 16:14
Le seul frein temporaire à une transformation rapide de la société à cause des intelligences artificielles sera le conservatisme.
Heu... ou bien quelques soucis d'énergie/matières premières.
4  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2023 à 13:27
Le frein s'appelle "L'interrupteur" : Sans électricité plus d'IA !!!
2  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 19:29
La grosse faille à leur truc me semble parler à la fois de création et de génératif + apprentissage.
Tous les systèmes que l'on fera qui apprennent de l'existant et mixent des réponses en se basant sur cet apprentissage ne font qu'uniformiser/croiser des vérités qui n'en sont pas et niveler par le bas puisque tout se base sur ces choses apprises limitées.
Je paris qu'un jour on donnera un nom au niveau de médiocrité/unformité vers lequel ces IA vont tendre à partir du capital d'info à apprendre.

Sans oublier le Why ? pourquoi vouloir de telles intelligences alors que sommes toujours plus nombreux sur la Terre a avoir cette intelligence avec autant de sens à donner à la vie.
2  0 
Avatar de LyvDev
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 15/12/2023 à 8:45
Bonjour,

Malheureusement l'histoire nous le démontre, tout ce que nous fessons sert aussi à nuire.
Il en sera de même pour l'IA.

Je dirais que "Les chiens ne font pas des chats"
Or ici l'IA fait les choses bien mieux que nous. Et nous sommes, nous humains, je trouve, particulièrement doués pour nuire.

Vous voyez donc (probablement pas d'ailleurs et moi non plus) ce à quoi s'attendre.

Par ex l'énergie atomique est très bien pour notre usage courant.
Mais c'est aussi en une seule bombe jusqu'à 100 km de destruction totale.(https://fr.wikipedia.org/wiki/Tsar_Bomba)

Et comme c'est aussi en développement dans des pays ne partagant pas nos valeurs.
Cela risque d'être bien bien amusant.
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/01/2024 à 8:51
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
découvrez toutes les prédictions de 2,778 chercheurs
S'ils sont autant c'est sût qu'ils ont raison
Par contre ils auraient pu faire un effort pour trouver deux guignols pour tomber sur un chiffre rond, à moins que les deux en question se soient retiré au dernier moment pour ne pas signer ce truc.
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Une nouvelle enquête
Ok d'habitude on parle d'article, d'étude, de pré-étude mais là on est passé au stade le plus bas : une enquête.
Ce terme existe-t-il même dans le domaine de la recherche?

Bref niveau de fiabilité de l'info nul.

Mais ce qui est incroyable est que l'on compare les prédictions de cette année à celles de la précédente, pour des projections qui n'atteignent 50% de probabilité qu'après la mort de tous les lecteurs actuels du forum.
Bref je donne autant de crédit à cette enquête qu'à James Cameron qui nous avait pourtant prévenu du risque avec son grand reportage d'anticipation qu'est Terminator...
Citation Envoyé par irrmichael Voir le message
Bref, la seule utilité d'un être humain pour la société sera purement intellectuelle dans le futur, la force physique n'étant plus nécessaire. Les gens pourront et devront faire des années d'études[...]pour être utile
Donc notre seule utilité dans notre société est intellectuelle ou physique?
Donc notre seule utilité à la société est productive?
Nous vivons vraiment pour être frais et dispo pour travailler de façon efficace de 9h à 19h? En sommes nous arrivé à ce point où le monde en dehors du capitalisme est inenvisageable?
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
A quel moment, est-ce que l'humain a fait dans "l'amour et le partage"? JAMAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je vais être un peu plus cynique en disant que je suis relativement persuadé qu'il a existé des sociétés où un élite prônait l'amour et le partage mais qui garantissait le maintien de ses privilèges et de sa logique en définissant tous les autres comme des animaux (qui ne sont donc pas concernés par l'amour et avec qui il n'est pas nécessaire de partager)
2  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/01/2024 à 10:10
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Grosso modo, l'être humain est présent sur Terre depuis 150 000 ans dont 4 000 sous forme de civilisations ayant laissé des traces historiques (des écrits qui décrivent l'histoire et l'organisation de leur société).
je corrige les dates:

on a des traces historiques plus anciennes, la ville Jéricho par exemple qui date de -9000

et homosapiens a plutôt 300000ans que 150000.
mais vu que tu dis etre humain, ca peut remonter à plus loin, jusqu'a , Homo habilis si on va a l'extreme (1.5 millions d'années)
2  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/02/2024 à 9:02
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
possible mais entretemps, c'est du code peu sécure et assez moyen

j'ai attendu ce discourt il y a plus de 18 ans de certaine entreprise qi propose des outils de no-code... on connait la suite

quand on regarde le taux de succès des projets informatiques selon le standish group via le chaos report c'est seulement autour de 30%...
a ma connaissance l’échec n'est jamais du au code.
il est du a la mauvaise expression du besoin par le client, de la mauvaise compréhension des taches ou encore du management qui a fait n'importe quoi (turn over, aucun budget...)

la mauvaise expression du besoin par le client avec la méthode agile, c'est normalement facilement rattrapable, avec une démo toute les 2-3 semaines on évite de trop s'égarer.

pour le management par contre c'est de pire en pire. les boites veulent payer le moins possible donc on se retrouve avec des équipes de juniors inexpérimenté et des jeunes sortie juste d'un boot camp. et ils sont censé faire un gros projet complexe.
pour ceux qui ont de l'ancienneté, les non augmentations des salariés, produisent des démissions et du turn over.
et enfin les boites qui veulent le moins possible embaucher font appelle a des ssii avec des résultats encore plus médiocre.

car dans les ssii c'est la même chose: salariés mal payé, donc profil les plus mauvais possible, les bons se casse à la 1ere occasion pour gagner plus. Donc si ton consultant est bon il va pas rester longtemps.

Enfin les stack technique sont devenus tellement vaste et énorme ! je fais du devops et je dois maitriser: linux, elasticsearch, kibana, grafana, prometheus, mongodb, helm, docker, kubernetes, ansible, terraform, jenkins, gitlab ci, l'environnement aws, azure, ServiceNow, Jira, confluence, python, molecule, fluentd, logstash, vault, ArgoCD... je dois surement en oublier.
c'est difficile de s'y retrouver et de bien maitriser toute une architecture. d'ou des instabilités et des pannes complexes a résoudre.
2  0