IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« GPT-5 sera plus intelligent, plus rapide, plus polyvalent et meilleur dans toutes les tâches que GPT-4 », affirme Sam Altman
Qui appelle une nouvelle fois à une réglementation mondiale sur l'IA

Le , par Mathis Lucas

18PARTAGES

3  0 
Sam Altman, PDG d'OpenAI, a déclaré mardi que GPT-5 sera plus intelligent, plus rapide, plus polyvalent et meilleur dans toutes les tâches que GPT-4. L'entrepreneur a fait une apparition par visioconférence lors du Sommet mondial des gouvernements (WGS) à Dubaï au cours duquel il a vanté les capacités de son prochain grand modèle de langage qui est en développement. Il n'a pas précisé une date de sortie, mais a déclaré que GPT-5 sera un modèle d'IA multimodal beaucoup plus avancé qui sera doté d'une capacité de raisonnement qui lui permettra de réaliser des tâches plus complexes. Enfin, il a une nouvelle fois appelé à une réglementation mondiale sur l'IA.

Altman affirme que GPT-5 sera plus intelligent et meilleur que tout ce qui existe déjà

Ce n'est pas la première fois qu'Altman évoque GPT-5, la prochaine génération du grand modèle de langage GPT (Generative Pre-trained Transformer) d'OpenAI. Précédemment, Altman a décrit GPT-5 comme une étape cruciale sur la voie de l'intelligence artificielle générale (AGI), qui permet aux machines d'imiter les processus de pensée humains. Il a annoncé qu'OpenAI a commencé à travailler sur GPT-5 et que ce dernier serait beaucoup plus intelligent et pratique que son prédécesseur. Mais ses précédentes déclarations ont juste servi à vanter les capacités du modèle sans vraiment apporter des détails techniques.


Mardi, Altman a de nouveau évoqué GPT-5, mais est encore resté avare sur les détails techniques. Il a déclaré que le passage du GPT-4 au GPT-5 ne sera pas simplement progressif, mais il sera aussi transformateur. Selon Altman, GPT-5 sera plus intelligent, plus rapide et plus polyvalent. « Ce bond en avant de l'intelligence ne se résume pas à quelques fonctionnalités supplémentaires, il s'agit d'améliorer les capacités de l'IA dans tous les domaines. L'essence de l'avancée de GPT-5 réside dans son intelligence générale, qui promet des améliorations dans pratiquement toutes les tâches qu'elle entreprend », a-t-il noté.

« Il ne s'agit pas d'une simple mise à niveau, mais d'une nouvelle frontière dans la capacité de l'IA à comprendre, à interagir et à aider », a-t-il ajouté. Pour illustrer ses propos, Altman rappelle l'époque où les téléphones portables étaient aussi gros que des briques et ne servaient qu'à téléphoner. Il a établi un parallèle entre ces premiers appareils mobiles - qu'il qualifie de primitifs - et l'état actuel de l'IA. « Nous avons dépassé le stade de la nouveauté que représentait le fait de passer des appels. Aujourd'hui, nous nous tournons vers l'iPhone 16 des technologies de l'IA », a déclaré le PDG d'OpenAI à l'assemblée.

Il a déclaré que la route menant vers cela implique un mélange de patience, d'innovation et de mise à l'échelle sans relâche. Le récit d'Altman ne se contente pas de célébrer le chemin parcouru ; c'est aussi un appel à la poursuite du voyage vers des systèmes d'IA plus intelligents et plus performants. Il a ajouté qu'il imagine un avenir où chacun aurait son tuteur personnel, des conseils médicaux personnalisés, et où les scientifiques auraient la capacité de guérir les maladies et de résoudre les problèmes environnementaux. D'après lui, à l'avenir, l'IA pourra faciliter la vie de tout monde et relèvera le niveau de vie.

« Je pense que nous pouvons élever considérablement le niveau de vie si tout le monde a accès à des quantités abondantes d'intelligence de très "haute qualité". Et ils peuvent utiliser ces outils pour créer tout ce qu'ils veulent », a-t-il déclaré. Altman ne s'est pas prononcé sur une éventuelle date de sortie. Il a déjà déclaré précédemment qu'il était techniquement difficile de prévoir les capacités du GPT-5. Selon certaines rumeurs, GPT-5 pourrait être un modèle d'IA multimodale appelé "Gobi", dont la sortie serait prévue pour le printemps 2024. Il serait actuellement entraîné sur un ensemble massif de données.

Altman appelle à une réglementation mondiale pour encadrer le déploiement de l'AGI

En ce qui concerne l'AGI, Altman partage une vision aussi passionnante qu'intimidante. En effet, le déploiement de l'AGI n'est pas seulement une question de percée technologique, mais il s'agit aussi de naviguer dans le réseau complexe des défis éthiques, sociétaux et réglementaires. Il a souligné la nécessité d'un cadre réglementaire pour favoriser l'innovation tout en garantissant un développement responsable. Selon lui, l'avenir de l'AGI ne se résume pas à ce que la technologie peut faire ; il s'agit de savoir comment guider son intégration dans le tissu social. Il a invité les Émirats arabes unis à prendre des initiatives.

« Il est très difficile de trouver toutes les bonnes idées de réglementation dans le vide. Et s'il existait un moyen maîtrisé de donner aux gens l'avenir et de les laisser l'expérimenter, puis de voir ce qui a du sens, ce qui n'a pas fonctionné, ce qui a fonctionné, cela me semble être une expérience intéressante », a déclaré Altman au ministre d'État des Émirats arabes unis chargé de l'IA, de l'économie numérique et des applications de travail à distance. Il a déclaré que le pays pourrait servir de bac à sable réglementaire pour tester les technologies d'IA et devenir le fer de lance de règles mondiales limitant leur utilisation.

Il a déclaré : « le monde aura besoin d'une politique unifiée pour contenir les progrès futurs de l'IA. Pour toute une série de raisons, je pense que les Émirats arabes unis seraient en mesure de jouer un rôle de premier plan dans les discussions à ce sujet. J'utilise souvent l'exemple de l'Agence internationale de l'énergie atomique comme modèle pour gérer l'impact des systèmes d'IA les plus puissants. Il est essentiel de mettre en place des mesures d'audit et de sécurité avant de déployer la superintelligence ou l'AGI ». De nombreux autres dirigeants de l'industrie appellent aussi à la réglementation de l'IA.

Ces commentaires interviennent alors que Altman fait la cour aux investisseurs du Moyen-Orient dans le cadre d'une initiative sur les semiconducteurs visant à faire progresser l'IA. Les Émirats arabes unis ont investi massivement dans l'IA et en ont fait un élément clé de leur politique, mais leurs liens avec la Chine ont suscité des inquiétudes aux États-Unis. Altman chercherait à lever des milliers de milliards de dollars (7 000 milliards de dollars selon certaines sources) pour financer la construction d'usines de fabrication de puces d'IA. OpenAI envisage en effet de réduire sa dépendance à Nvidia et de le concurrencer.

Actuellement, Nvidia domine très largement le marché mondial des puces d'IA. La demande inédite pour les accélérateurs d'IA de Nvidia a considérablement stimulé la croissance de l'entreprise ces dernières années, propulsant le fabricant de puces devant Google et Amazon en matière de capitalisation boursière. La valeur boursière de Nvidia a grimpé à 1 830 milliards lundi, alors que la société ne valait que 275 milliards de dollars il y a à peine quatorze mois. En matière de capitalisation boursière, seuls Microsoft (3 100 milliards), Apple (2 900 milliards) et le géant pétrolier Aramco (2 030 milliards) font mieux aujourd'hui.

Altman annonce qu'OpenAI prévoit de publier en open source quelques modèles d'IA

Mardi, Altman s'est également exprimé sur le développement des modèles d'IA dans la communauté open source. Tout en reconnaissant qu'il est difficile de naviguer dans le paysage complexe de la réglementation de l'IA et de la propriété intellectuelle, il plaide pour un avenir où les modèles open source jouent un rôle crucial dans la démocratisation de la technologie de l'IA. Le point de vue d'Altman a surpris plus d'un, car OpenAI et les autres grandes entreprises d'IA refusent de publier leurs modèles en open source pour des raisons commerciales et de concurrence, mais également à cause des abus potentiels.

Ces entreprises d'IA affirment que le développement de modèles d'IA open source comporte des risques, car ils sont accessibles à tous et peuvent donc être utilisés par tous, y compris par des acteurs malveillants. Mais Altman semble plus prudent sur le sujet. « Le point de vue d'Altman sur le développement de l'IA en open source est à la fois pragmatique et visionnaire », lit-on dans les commentaires. OpenAI a commencé par publier ses modèles en open source, mais a arrêté après GPT-2. Aujourd'hui, le débat sur l'ouverture des modèles GPT ne vise pas seulement à rendre la technologie d'OpenAI accessible.

Selon les experts, il s'agit également de favoriser une communauté mondiale de développeurs, de chercheurs et d'innovateurs qui peuvent contribuer à l'évolution de l'IA et en tirer profit. Dans ses remarques de mardi, Altman a déclaré qu'OpenAI prévoyait également de mettre en open source d'autres grands modèles de langage développés par son entreprise, bien que cette dernière n'ait pas encore décidé lesquels. En outre, Altman aussi indiqué que l'entreprise développerait des outils pour les pays les plus pauvres qui ne peuvent pas supporter les coûts considérables du développement de leurs propres systèmes d'IA.

« Nous voulons proposer une offre qui ait du sens pour les pays qui veulent offrir des services d'IA », a déclaré Altman. Cependant, l'impact des bouleversements survenus l'année dernière au sein d'OpenAI reste incertain. Pour rappel, le 17 novembre, Altman a été démis de ses fonctions par l'ancien conseil d'administration de l'entreprise. Après cinq jours d'ambivalence, marqués par des perspectives contradictoires sur l'avenir d'OpenAI et de l'IA, Altman est revenu à la tête de l'entreprise, accompagné d'un nouveau conseil d'administration. Il est donc possible que cela ait retardé la formation initiale du modèle GPT-5.

À l'heure actuelle, GPT-4 n'est disponible que via un abonnement de 20 $ par mois à ChatGPT Plus ou à Copilot Pro. Mais selon les analystes, le lancement de GPT-5 pourrait rendre GPT-4 plus accessible et plus abordable. Cette initiative pourrait permettre à OpenAI d'atteindre davantage d'utilisateurs, notamment ceux qui ont été dissuadés par le coût élevé de l'abonnement à la version payante de ChatGPT.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations du PDG d'OpenAI, Sam Altman ?
GPT-5 sera-t-il à la hauteur des attentes ? Quelles sont vos attentes à l'égard de ce modèle d'IA ?
Que pensez-vous de la position de Sam Altman à l'égard des modèles d'IA open source ?

Voir aussi

Sam Altman cherche des milliers de milliards de dollars pour financer des puces d'IA, et discute de projets "extrêmement ambitieux" avec des investisseurs, dont les Émirats arabes unis

Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, se moque de ses rivaux sur le marché de l'IA : « malgré tout le battage médiatique, GPT-4 reste le meilleur », a-t-il affirmé lors d'un événement en Inde

La folie spéculative n'en finit plus d'enfler la bulle de l'IA, mais jusqu'à quand ? La capitalisation boursière de Nvidia est désormais supérieure à celle de Google et d'Amazon

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de R136a1
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/03/2024 à 18:34
Ça ne fait que confirmer la main mise de crosoft sur OAI.
0  0