IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Nvidia annonce des "agents" de soins de santé pilotés par l'IA qui seraient plus performants que les infirmières et coûtent moins cher avec 9 $ par heure,
Mais le projet est controversé

Le , par Mathis Lucas

5PARTAGES

4  0 
Nvidia veut utiliser l'IA générative pour changer l'avenir des soins aux patients. Le fabricant de puces s'est associé à Hippocratic AI en vue de créer des "agents d'IA de soins de santé" capables d'établir une connexion humaine avec les patients grâce à des réactions conversationnelles à très faible latence. Selon Nvidia, ils surpassent non seulement les infirmières dans certaines tâches, mais coûtent également beaucoup moins cher. Ces robots infirmiers coûteraient 9 $ par heure, un tarif qui dépasse à peine le salaire horaire minimum aux États-Unis et qui est bien inférieur au salaire horaire moyen des infirmières diplômées. L'IA pourrait être amené à les remplacer.

Nvidia veut infuser l'IA dans tous les domaines d'activité de l'homme, y compris les soins de santé. L'entreprise a annoncé la semaine dernière qu'elle entend introduire des "agents" d'IA pour prendre en charge les soins de santé de façon plus sécurisée que les infirmières humaines. Pour cette raison, elle a conclu un partenariat avec Hippocratic AI, une startup fondée en 2022 et qui s'est donnée pour mission de développer une intelligence artificielle générale (AGI) axée sur la sécurité pour les soins de santé. Cela dit, l'idée de laisser des "agents" pilotés par l'IA à prodiguer des soins aux patients suscite des préoccupations.

Hippocratic AI développe des agents d'IA spécifiques à une tâche dans les soins de santé. Ils sont pilotés par un grand modèle de langage (LLM) développé par Hippocratic AI. Nvidia ajoute que ces agents sont connectés aux microservices de Nvidia Avatar Cloud Engine (ACE) et ils utiliseront Nvidia NIM pour l'inférence à faible latence et la reconnaissance vocale. Dans un communiqué de presse, Hippocratic AI décrit ces agents étonnamment bon marché comme faisant partie d'un effort visant à atténuer les problèmes de dotation en personnel. La startup affirme aussi que les agents n'effectueront aucun travail de diagnostic.


Hippocratic AI affirme que les agents d'IA prendront plutôt en charge des tâches "à faible risque" qui peuvent être effectuées par appel vidéo. Nvidia a montré à quoi pourrait ressembler un tel appel dans une vidéo de démonstration dans laquelle une "infirmière d'IA" aux sentiments très inhumains vient voir un patient ayant subi une appendicectomie, lui donnant des conseils sur les soins à prodiguer et répondant à des questions sur l'innocuité de certains antibiotiques pour le patient, qui se dit allergique à la pénicilline et diabétique. L'échange se déroule bien, comme c'est le cas avec les démonstrations contrôlées et annoncées.

Hippocratic AI affirme également que, selon ses propres recherches, les agents d'IA sont généralement plus performants que leurs homologues humains dans la plupart des catégories. Dans un article publié sur son site, Nvidia affirme : « les agents d'IA s'adressent aux patients par téléphone pour prendre des rendez-vous, mener des actions de sensibilisation préopératoires, effectuer des suivis après la sortie de l'hôpital, etc. ». L'article cite également Munjal Shah, cofondateur et CEO d'Hippocratic AI. Shah a déclaré :

Citation Envoyé par Munjal Shah

Avec l'IA générative, nous avons la possibilité de répondre à certains des besoins les plus urgents du secteur de la santé. Nous pouvons aider à atténuer les pénuries de personnel et augmenter l'accès à des soins de qualité, tout en améliorant les résultats pour les patients. La pile technologique de Nvidia est essentielle pour atteindre la vitesse de conversation et la fluidité nécessaires pour que les patients établissent naturellement un lien émotionnel avec les agents de santé pilotés par l'IA générative d'Hippocratic.
Cependant, le fait de donner des directives médicales à un patient hospitalisé constitue-t-il vraiment un ordre "à faible risque" ? Selon des analystes, il est difficile de croire que l'intégration des tâches de soins infirmiers avant et après les soins dans ce qui semble être un chatbot de service à la clientèle glorifié est la réponse saine et éthique à la crise des soins infirmiers. Selon les données de plusieurs études, il y a une importante pénurie de main-d'œuvre dans les zones rurales et isolées de pays à revenu élevé comme les États-Unis et l'Australie. Mais les causes réelles ne semblent pas être ce que tout le monde pense.

Plusieurs experts en santé publique et les infirmières elles-mêmes affirment que la crise du personnel infirmier - qui a culminé avec des grèves d'une ampleur historique au cours des dernières années - n'est pas le résultat de salaires d'infirmières élevés qui ne demandent qu'à être rapidement automatisés, mais qu'elle a plutôt été causée par la réduction des coûts des hôpitaux, qui a entraîné des conditions de travail déplorables, des contrats injustes et des bas salaires. En outre, la publicité d'Hippocratic AI pour ses infirmières irréelles semble aussi fortement déformer la réalité sur le salaire moyen des infirmières.

Sur son site Web, la startup d'IA affirme que, sur la base des données d'enquête de 2017, le coût moyen "tout compris" d'une IA "permanente à temps plein" est d'environ 90 dollars par heure - un chiffre qui, avant impôts, signifierait qu'une infirmière diplômée engrangeait plus de 180 000 dollars par an. (Vous savez, parce que les infirmières diplômées gagnent souvent un salaire à six chiffres.) Toutefois, une étude récente publiée en 2022 par le Bureau américain des statistiques du travail contredit Hippocratic AI. L'étude établit le salaire moyen d'une infirmière à 38,74 dollars par heure, soit moins de 80 000 dollars par an.

La différence entre l'estimation d'Hippocratic AI et le salaire moyen rapporté par l'agence américaine est de 100 000 dollars. « Grâce à l'IA générative, le coût supplémentaire de l'accès aux soins et des interventions tend vers zéro », ajoute Hippocratic AI. Il affirme que "les modèles de langage sont le seul moyen évolutif" de combler le fossé entre la demande de personnel de santé et l'offre insuffisante de main-d'œuvre. Bien sûr. Les critiques accusent Nvidia et Hippocratic AI de vouloir trafiquer les réalités dans le secteur de la santé afin de vendre leurs produits estampillés "IA". L'on peut lire dans les commentaires :


J'aimerais partager mon expérience personnelle avec les machines d'IA de soin de santé. J'ai travaillé avec l'un de ces systèmes d'IA et je peux vous dire qu'ils ne valent rien. Ils ne peuvent pas décider si les avantages l'emportent sur les risques et vice versa. Ils ont tendance à exagérer les risques.

Le système avec lequel j'ai travaillé avait pour but d'identifier les patients présentant un risque de septicémie. Il déterminait en fait que presque tout le monde était à risque de septicémie, crise de panique, etc., et conduisait à de nombreux traitements et tests inutiles. Ce qui se traduisait par des coûts supplémentaires pour les patients et leurs familles.

Ils ne peuvent pas voir le patient qui est en face d'eux, ce qui peut en dire long sur son état de santé. J'ai vu des personnes dont les résultats de laboratoire et les signes vitaux étaient corrects, mais qui avaient l'air d'être dans un état lamentable et qui tournaient en rond. C'est quelque chose que les informaticiens et les PDG ne comprennent pas.
« Certes, les hôpitaux manquent de personnel et ces pénuries ont un impact sur les soins aux patients. Mais l'idée que les salaires à six chiffres des infirmières sont à blâmer - par opposition à un système de santé généralement défaillant - est profondément erronée. Et d'une manière générale, lorsqu'il s'agit de machines d'IA qui remplacent purement et simplement des emplois, nous ferions mieux de les appeler comme ils sont : un moyen bon marché d'automatiser le travail qu'une entreprise ou une institution ne voulait déjà pas payer », note un critique.

Certains critiques considèrent le projet de Nvidia comme "un danger" pour l'avenir du secteur de la santé. Mais d'autres y voient une chance de redynamiser le secteur des soins de santé. L'un d'eux note : « cette application a le potentiel d'être bénéfique pour un secteur considérablement surchargé de travail, comme la plupart des applications d'IA. Si vous pouvez libérer les infirmières des appels téléphoniques et des tâches administratives et leur permettre de se concentrer sur les soins aux patients. Cela se produira-t-il en fin de compte ? Je ne suis pas optimiste ».

Sources : Nvidia, communiqué de presse (PDF), Hippocratic AI, rapport d'étude

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des agents d'IA pour les soins de santé ?
Que pensez-vous du coût horaire de l'exploitation de ces agents d'IA ?
Ces agents d'IA sont-ils adaptés pour les cas d'utilisation évoqués par Hippocratic AI et Nvidia ?
Pensez-vous que les agents d'IA pourront remplacer la main-d’œuvre infirmière dans les années à venir ?
Que pensez-vous des critiques à l'égard de cette technologie ? Les préoccupations sont-elles fondées ?
Préfèreriez-vous parler avec un humain dans le cadre d'une téléconsultation ou avec une infirmière pilotée par l'IA ?

Voir aussi

70 % des médecins pensent que les robots compagnons peuvent soulager les problèmes de santé mentale causés par la solitude et si c'était une illusion ?

Les employeurs offrent un nouvel avantage aux travailleurs : des chatbots de bien-être qui s'appuient sur l'IA pour tenir des conversations de type thérapeute ou établir des diagnostics

AMIE, l'IA de Google, serait plus à l'aise au chevet des patients que les médecins humains et pose de meilleurs diagnostics, offrant une amélioration potentielle des soins médicaux

Une application de santé mentale critiquée pour avoir utilisé l'IA chatGPT pour prodiguer des conseils à 4000 utilisateurs, ces derniers ont donné une note élevée aux réponses de l'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !