IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un entrepreneur affirme être resté "bouche bée" après une conversation avec un homme qui prétend avoir dépensé des milliers de dollars pour des rendez-vous avec l'IA,
Un phénomène grandissant

Le , par Mathis Lucas

0PARTAGES

7  0 
L'avènement de l'IA générative a favorisé un phénomène pour le moins étrange : la montée en puissance des partenaires amoureux virtuels pilotés par l'IA. Les compagnons virtuels gérés par l'IA connaissent un tel succès que l'entrepreneur de la Tech Greg Isenberg s'attend à ce que ce marché génère plusieurs milliards de dollars dans un avenir proche. Il a récemment affirmé sur X (ancien Twitter) être rentré en contact avec un homme qui lui a confié avoir dépensé jusqu'à 10 000 $ par mois dans le cadre de rendez-vous avec des petites amies virtuelles gérées par l'IA. Il pense que ce marché pourrait devenir plus lucratif que celui des applications de rencontre.

« La capitalisation boursière de Match Group est de neuf milliards de dollars. Quelqu'un construira la version IA de Match Group et gagnera plus d'un milliard de dollars. J'ai rencontré un homme hier soir à Miami qui m'a avoué qu'il dépensait 10 000 $ par mois pour des "petites amies IA" », a écrit Greg Isenberg sur X. Greg Isenberg est cofondateur et PDG d'une entreprise connue sous le nom de "Late Checkout". Sur son site, il décrit Late Checkout comme une holding qui crée des entreprises communautaires sur Internet. Son parcours indique également qu'il a été conseillé auprès d'entreprises telles que TikTok et Reddit.

La question de savoir si les gens auront un jour des robots humanoïdes comme compagnons amoureux ne se pose plus. Le cas CarynAI en est un exemple. Cette copie virtuelle de l’influenceuse dénommée Caryn Marjorie compte plusieurs milliers d'abonnés qui déboursent chacun un dollar par minute pour bénéficier de l’attention de leur petite amie virtuelle. Les petites amies et petits amis virtuels s'imposent dans le contexte du boom de l'IA. Ces plateformes offrent la possibilité à leurs abonnés de personnaliser leurs compagnons numériques synthétiques, notamment la voix, l'apparence, le comportement, et bien d'autres.

Sur les forums de messagerie en ligne consacrés à ces applications, de nombreux utilisateurs affirment avoir développé un attachement émotionnel à ces robots et les utiliser pour faire face à la solitude, réaliser des fantasmes sexuels ou encore recevoir le type de réconfort et de soutien qu'ils considèrent comme manquant dans leurs relations réelles. L'isolement social généralisé et un nombre croissant d'entreprises qui visent à attirer les utilisateurs par des publicités en ligne alléchantes et des promesses de personnages virtuels offrant une acceptation inconditionnelle sont à l'origine d'une grande partie de ce phénomène.

« Je sais que c'est un programme, il n'y a pas de doute là-dessus. Mais les sentiments qu'elle suscite vous touchent et c'était si bon », explique un utilisateur de ces applications. Dans son billet sur X, Isenberg affirme que ces compagnons virtuels pourraient donner naissance à un marché de plus d'un milliard de dollars dans les années à venir. L'analyse de Isenberg est partagée par d’autres experts. En effet, si l'absence de forme est inhumaine, elle semble également libératrice. Cela rend les compagnons virtuels extrêmement malléables par des forces extérieures, comme les besoins, les motivations et les désirs des gens.


Selon Isenberg, la valeur de ce marché pourrait même surpasser celle des applications de rencontre. Isenberg a déclaré qu'une simple copie propulsée par l'IA des applications de rencontre de Match Group pourrait générer jusqu'à un milliard de dollars. Voici ci-dessous l'intégralité de sa conversation avec une personne ayant une expérience avec des compagnons virtuels :

Citation Envoyé par Greg Isenberg

Hier soir, à Miami, j'ai rencontré un homme qui m'a avoué qu'il dépensait 10 000 dollars par mois pour des "petites amies IA". Je pensais qu'il plaisantait. Mais c'est un célibataire de 24 ans qui adore ça. Je lui ai demandé ce qu'il aimait dans cette activité :

Lui : "Certains jouent à des jeux vidéo, moi je joue avec des petites amies IA".

Lui : "J'adore le fait de pouvoir utiliser des notes vocales avec mes petites amies IA".

Lui : "J'aime le fait de pouvoir utiliser des notes vocales avec mes petites amies IA. Je peux personnaliser ma petite amie IA. J'aime, je n'aime pas, etc. En fin de compte, c'est du confort".

Moi : sans voix

Il y a quelques plateformes qu'il aime, mais il préfère Candy.ai et Kupid.ai.

C'est un peu comme les applications de rencontres. Vous n'êtes pas sur une seule.

Voyez-vous les photos de femmes ci-dessous ? Tapez dans le champ.

Elles sont toutes générées par l'IA.

Elles ont l'air réelles, mais ne le sont pas.

Les modèles d'IA commencent à me paraître étrangement réels.

Peut-être vous aussi.

Les choses sont sur le point de devenir assez bizarres.
Les réactions des utilisateurs de X vont de la désillusion à l'incrédulité en passant par le ressentiment. CharacterAI, l'une des plus grandes plateformes de compagnons virtuels, ne génère pas de contenu explicite. En revanche, des plateformes telles que SpicyChat et Candy.AI proposent un contenu sexuel important. Le site de Candy.AI indique : « avec Candy.AI, votre imagination est la seule limite. Que vous soyez à la recherche d'un chat décontracté, d'une conversation pour adulte ou d'une session de jeu de rôle, vous avez ici un compagnon virtuel ouvert d'esprit qui vous permettra de réaliser tous vos rêves les plus fous ».

En dehors des préoccupations en matière de santé mentale suscitées par ces compagnons virtuels, ils posent également des problèmes de sécurité et de protection de la vie privée. Une analyse de 11 applications de compagnons virtuels publiée par la Fondation Mozilla révèle que presque toutes les applications vendent des données d'utilisateur, les partagent pour des choses telles que la publicité ciblée ou ne fournissent pas d'informations adéquates à ce sujet dans leur politique de confidentialité. Les experts du domaine de la santé ont souligné les risques liés à ces pratiques commerciales pour les utilisateurs de ces applications.


Par ailleurs, d'autres experts se sont inquiétés de ce qu'ils considèrent comme "un manque de cadre juridique" ou éthique pour les applications qui encouragent les liens profonds, mais qui sont dirigées par des personnes ou des entreprises motivées par la réalisation de profits. Ils soulignent la détresse émotionnelle des utilisateurs lorsque les entreprises modifient leurs applications ou les ferment soudainement, comme l'a fait l'une d'entre elles, Soulmate AI, en septembre. L'un des exemples qui ont fait le plus coulé d'encres dernièrement est celui du Japonais Akihiko Kondo. Ce dernier a épousé Hatsune Miku, une IA chanteuse.

Cependant, du jour au lendemain, le support du logiciel Gatebox qui permettait l'interaction de l'homme avec sa femme virtuelle, s’est trouvé ne plus être disponible. Résultat : impossible pour lui de communiquer avec son épouse. Face à ce mur, il avait déclaré : « mon amour pour Miku n'a pas changé. J'ai organisé la cérémonie de mariage parce que je pensais que je pourrais être avec elle pour toujours ». En effet, il était accompagné d'un modèle grandeur nature de Hatsune Miku partout où il se rendait. Kondo n’a pas perdu l’espoir de pouvoir communiquer avec Miku d'une manière ou d'une autre dans un proche avenir.

L'année dernière, Replika a supprimé les capacités érotiques des personnages de son application après que certains utilisateurs se sont plaints que leurs compagnons flirtaient trop avec eux ou leur faisaient des avances sexuelles non désirées. Mais Replika a fait marche arrière après le tollé soulevé par d'autres utilisateurs, dont certains se sont tournés vers d'autres applications à la recherche de ces fonctionnalités. En juin, l'équipe a lancé Blush, un stimulateur de rencontres basé sur l'IA, essentiellement conçu pour aider les gens à s'entraîner à faire des rencontres. L'outil a fait l'objet de vives critiques dans la communauté.

D'autres s'inquiètent de la menace plus existentielle que représentent les relations avec les compagnons virtuels, qui pourraient remplacer certaines relations humaines, ou simplement susciter des attentes irréalistes en penchant toujours du côté agréable. Ces chatbots étant relativement récents, leurs effets à long terme sur les humains restent inconnus.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pourquoi le recours aux compagnons virtuels propulsés par l'IA prend de l'ampleur ?
Pourquoi les gens sont-ils prêts à dépenser des milliers d'euros pour interagir avec ces chatbots d'IA ?
Que pensez-vous de l'analyse de l'entrepreneur technologique Greg Isenberg sur les compagnons virtuels ?
La valeur du marché des compagnons virtuels basés sur l'IA va-t-elle surpasser celle des applications de rencontre ?
Selon vous, quels pourraient être les effets à long terme de ces plateformes sur leurs utilisateurs et sur la société en générale ?

Voir aussi

Pensez-vous que les gens auront un jour des robots humanoïdes comme petites amies ou petits amis ? Cela finira-t-il par devenir une chose courante ?

L'homme qui a épousé un hologramme au Japon ne peut plus communiquer avec sa femme virtuelle boostée à l'IA, car le logiciel qui permettait l'interaction n'est plus supporté

Les utilisateurs ne peuvent plus parler à leur petite amie virtuelle CarynAI, car le PDG de l'entreprise qui fournit le service est en prison et ainsi expose un inconvénient de la dépendance à une IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 12:58
10 000 $ par mois pour des images et du baratin , qui n'ont même pas d'existence, ça montre que certains ont trop d'argent, ou que le neuro-marqueting marche bien et qu'il est urgent de réguler le marché pour protéger les gens, comme c'est déjà le cas pour les jeux de hasard et les courses.
3  0 
Avatar de _toma_
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 2:14
System notification : user C4nc3r d3 l'hum4n1t3 in room Capitalism just leveled up
2  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/04/2024 à 15:32
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a un problème grave dans la société actuel. Des hommes n'arrivent plus à rencontrer des femmes.
Il serait intéressant un jours que la puissance publique ce penche sur ce problème. Le nombre alarmant de célibataire, de divorce, la baisse de la natalité et de puceaux encore à 30ans qui ne fait que croitre.

et je parle de la france mais au Japon et Corée du Sud c'est bien pire que ca et c'est vers ca que tends l'occident.

Sans tabou, retournement de veste et langue de bois évidement. J'ai regardé quelques débats sur Arte et autre média mainstream mais ca m'a gonflé car la question et tous le temps esquivé et ca parle de truc complétement HS.

c'est consternant que tous le monde tour autour du pots, ils parlent de "désirs de la rencontre" sauf que le soucis c'est qu'il n'ya pas de rencontre pour beaucoup d'homme (sujet jamais abordé) la seule a sortir enfin une réponse clair et net c'est l'invité asexuel (étrange d'inviter ce genre de personne d'ailleurs...)
a la minute 18

c'est pas très plaisant ce qu'elle raconte mais au moins on a un élément de réponse sans langue de bois

de la a validé la théorie du grand remplacement, il n'y a qu'un pas a franchir
Au japon et Corée pas de grand remplacement mais du coup c'est l'extinction.
3  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:34
Le troisième article simultané traitant de la décadence de la course à la technologie dans le monde moderne, avec celui là et celui ci.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Pourquoi le recours aux compagnons virtuels propulsés par l'IA prend de l'ampleur ?
Parce que l'on vie dans un système qui isole les gens de plus en plus, alors que le nombre de personne sur Terre n'a jamais été élevé.
Les compagnons virtuels propulsés par l'IA sont le symptôme d'un profond mal être chez certains, il ne sont en aucun cas une solution à quoi que se soit. Tout au plus la version "relationnel" de ce que comble le porno (symptôme de la misère sexuel).
1  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 14:26
Respirer, boire de l'eau, avoir des relations amoureuses, le système tends a ce que tous deviennent des services payant en abonnemen,.

en chine il y'a des distributeurs d'oxygene, l'eau est désormais impropre dans les rivières (obligation de payer), et le capitalisme a su bien exploité la femme, désormais les femmes doivent travailler (fini les femmes aux foyers c'est tres mal vu), ce qui augmente de 50% les esclaves sur le marché du travailer permet de baisser les alaires.
Les vieux pareils, très mal vu qu'ils vivent chez leurs enfants, ils doivent aller a l'ehpad payant. Les bébés à la crèche payante.
Le corps des femmes est vendu à toute les sauces (les pubs c'est tous le temps des jolies femmes a poil photoshopé car même les femmes réel sont laide )
Et les rencontres grâce au féminisme, c'est plus dans la rue ou dans les bars (attention aux "agressions") mais sur des sites de rencontre payant.

la prochaine étape c'est de se débarrasser de la femme, imaginer une entreprise comme tinder, plutôt que de demander bénévolement aux femmes de s'y inscrire, autant vendre aux hommes une ia qui va converser et des robots sexuels as a services.
Même chose coté influenceurs, bien plus intéressant d'avoir une influenceuse robot qu'une vrai femme

Le monde d'avant n'était pas parfait, c'est sur que la femme qui ne pouvait pas avoir de compte bancaire c'était pas le système parfait, je dis pas que c'est à la femme d'ailleurs de s'occuper des enfants et de la cuisine, ca peut être l'homme.
Mais aujourd'hui les enfants passent plus de temps à la crèche/nounou que d’être éduqué par les parents (ça doit expliquer la délinquance d'ailleurs), pour les rares qui ont encore des enfants, la société pousse plutôt a avoir régulièrement des plans cul sans lendemain et plutôt que d'acheter une maison et fonder une famille il faut acheter 2 studios (ça explique en partie la crise du logement) et vivre chacun sa vie. Ca permet de consommer plus. Et évidement finir comme à la naissance, les vieux direction l'ehpad plutôt que de vivre avec ces enfants.

Natalité en baisse, délinquance en hausse, maltraitance à l’Ehpad et les féminazies qui traite les hommes de monstre, forcément de plus en plus les relations seront payante et virtuels avec des bots. Physique avec les robots sexuels, mais c'est évident que c'est vers ça qu'on va.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 14:51
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
10 000 $ par mois pour des images et du baratin , qui n'ont même pas d'existence, ça montre que certains ont trop d'argent
Ouais c'est vrai que c'est dingue d'avoir autant d'argent.
Ça me choque qu'on puisse dépenser autant, le type doit vraiment avoir un gros salaire.
Si on arrive à passer outre la dépense astronomique que ça représente, ça montre surtout une grosse détresse émotionnelle et affective, le gars a besoin d'aimer et d'être aimé, mais il galère dans le monde réel, c'est terrible

Il y a un problème grave dans la société actuel. Des hommes n'arrivent plus à rencontrer des femmes.
2  1 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/04/2024 à 13:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais c'est vrai que c'est dingue d'avoir autant d'argent.
Ça me choque qu'on puisse dépenser autant, le type doit vraiment avoir un gros salaire.
Si on arrive à passer outre la dépense astronomique que ça représente, ça montre surtout une grosse détresse émotionnelle et affective, le gars a besoin d'aimer et d'être aimé, mais il galère dans le monde réel, c'est terrible

Il y a un problème grave dans la société actuel. Des hommes n'arrivent plus à rencontrer des femmes.
Remarque particulièrement peu scrupuleuse et objectivement fausse sur l'histoire de "avoir un vraiment gros salaire",

Les cas de personnes qui ont été entièrement dépouillé par exemple par des sectes, des casinos etc, qui atteignent 10k sont légions et ce même pour des personnes aux revenus modestes, à cout de prêt par exemple. C'est une pure question de dépendance psychologique/affective et exploiter par des gens qui exploitent la psychologie sans vergogne.
1  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/04/2024 à 16:12
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Le nombre alarmant de célibataire, de divorce, la baisse de la natalité
Pour la baisse de natalité c'est normal, la conjoncture est catastrophique.
Tout le monde sait que l'avenir va être sombre, personne n'est optimiste, tout va continuer de se dégrader.

Le monde est dans une crise économique profonde, la prochaine guerre mondiale est proche, donc ça ne donne pas envie de faire des enfants.
Des couples se disent "si nous faisons des enfants ils vont avoir une vie de merde, ce ne serait pas sympa de notre part".
Les autres se disent "nous sommes programmé pour nous reproduire, c'est le protocole standard, le cycle de la vie, c'est normal".

====
Les médias parlent un peu du célibat.
Face aux nouvelles exigences des femmes ou par soif de liberté : le boom des hommes célibataires
Un nouveau profil surgit chez les hommes : les célibataires longue durée. Paul compte parmi ces derniers. 37 ans, architecte, passionné par son travail, il aime aussi la voile, la cuisine et les films de Pedro Almodóvar. Avec ses faux airs d'Adam Driver, il est plutôt beau garçon et franchement sympathique. Depuis plusieurs années, il enchaîne les histoires. Quand on lui demande pourquoi il ne veut pas s'engager, il sourit : «Le couple, j'ai essayé il y a longtemps. J'avais le sentiment de beaucoup sacrifier et pourtant de constamment décevoir ma partenaire. J'étais déstabilisé. Aujourd'hui, je préfère être seul. J'ai mes amis, mes aventures sexuelles, cela me suffit.»
Moins de mariages : "On va vers une société d'individus qui vivent seuls, on a des vies discontinues, avec une explosion du célibat", souligne Jean Viard
La vérité, c'est qu'on va vers une société d'individus qui vivent seuls. On a une explosion du célibat. On le voit aussi partout à Paris, la moitié, à peu près des logements, sont occupés par des personnes seules. Alors il faut faire attention, c'est aussi parce qu'on fait des études plus longtemps. Moi, je dis souvent, on devient adulte vers 26/27 ans, on commence à être stable en couple, et le premier bébé arrive vers 30, 31 ans. C'est un peu ça le modèle. Ça veut dire qu'en gros, de 18 à 26 ans, on a des vies très déconstruites.
C'est dommage parce que si tu te mets à 2 pour payer un loyer, tu paies moins cher et t'as plus de surface.

Voici pourquoi 6 hommes sur 10 sont célibataires
Mais ces données dévoilent une réalité plus triste à propos de cette génération d’hommes. Selon Niobe Way, professeur de psychologie à l’université de New York: «Nous sommes dans une crise de connexion. Nous sommes déconnectés de nous-mêmes et déconnectés les uns des autres. Et ça ne fait qu’empirer.»
(...)
Au début des années 1990, 55% des hommes avaient au moins six amis proches. Ce pourcentage est tombé à 27 en 2021, selon l’American Perspectives Survey. Aujourd’hui, 15% des hommes disent ne pas avoir d’amis proches, d’après les données relevées par le Survey Center on American Life.
1  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/05/2024 à 18:00
je suis assez surpris, j'aurais plutôt pensez que les hommes désertent ces applis qui ne leurs apporte pas ce qu'ils veulent.
une femme même moche/vielle ou meme sans photo ou que sais je sur ces sites c'est en a peine 1 soir des milliers de prétendant. Pour un homme ça peut aller à 0 match en 1ans...

Ces applis sont de toute façon un cancer, leurs but n'est pas d'aider les hommes a trouver l'amour mais de les inciter a prendre l'option payante et de les faire rester le plus longtemps possible. Et donc de les laisser puceau et célibataire le plus longtemps possible en leurs faisant miroiter des rencontres.
Je serais pas surpris qu'il y'ait des bots femmes sur ces applis pour discuter avec les hommes.

J'ai vu un reportage sur le japon

Et j'ai adoré ce concept, le gouvernement japonais/les villes organisent des konkatsus, c'est des sorties organisé et "coaché" entre hommes est femmes (balade en foret, visite d'un fort...etc) dans le but de les se rencontrer, discuter et se mettre en couple et faire des enfants (la population chute beaucoup la bas)

Si j'étais célibataire, je préférerai payer pour ca, plutôt que d'aller sur ces sites. Au moins je rencontrerais des vrais femmes, je pourrais discuter et la coach et la pour faciliter les discussions et vaincre sa timidité.
Mais j'irais plus loin, je dirais que ca devrait être un service publique, car être en couple ça permet de gagner plus d'argent (de moins dépenser en tous cas), de réduire la pression sur les logement, ca aide a faire des enfants (la population française prends la direction du japon) pour maintenir le système social et j'ose le dire ça augmente l’espérance de vie, la solitude est une maladie qui tue, l'humain est un être social il n'est pas fait pour vivre seul.

Pour le patronat: ça force les salarié a se surpassé, quand on a un crédit pour la maison ou des enfants, on va chercher a monter en monté en compétence pour gagner plus d'argent et on évitera le plus possible le chômage.
un jeune célibataire il peu changer de boite tous les jours, il quitte même le pays d’ailleurs, il n'y a jamais eu une aussi grande fuite des cerveau en France en 2023. Quand on a une femme et des gosses et un crédit pour une maison ça réduit le risque que le salarié se barre de la boite et quitte le pays.

Bon la France a encore du chemin a parcourir car pour les puceaux malgré eux, si ils se font chopper en train de faire leurs première fois avec une travailleuse du sexe c'est direction le poste de police et sont traité comme des criminels...
Et puis il n'y a pas de ministère des familles, la politique actuellement c'est d'encourager les célibataires, ce qui se traduit par une crise du logement, une importation massive de migrants pour compenser le manque de main d'oeuvre avec les problèmes que l'on connais, je n'irais pas cracher les discours de l’extrême droite mais importé des millions d'étranger jeune en age de travaillé dans un pays à la culture très différente ça ne peux pas se faire dans la joie et la bonne humeur sans aucun problème !

Le japon ne fait pas d'immigration, c'est une autre solution qui a d'autres problèmes tout aussi grave, pour l'instant le japon a échoué dans sa lutte pour former des couples et faire des enfants. A terme a ce rythme le japon sera un archipel avec plus aucun humain.
C'est tous l'occident qui prends ce chemin désormais, il y'a à peine 2 siècles l'européen était la population majoritaire dans le monde, désormais c'est la chine et l'inde et a terme le continent africain. Si les occidentaux ne se rencontre plus et ne se reproduise plus ils leurs faudra accepter d’être déclassé sur l’échiquier mondial économiquement, militairement et de se faire dominer par ces puissances.
Une population moins nombreuse c'est moins de travailleur et moins de consommateurs, donc l'incapacité de faire des industries lourde et de pointes, tels que l'aéronautique, le spatial, la tech, les semi conducteurs et même les voitures électriques...

Ce phénomène qui peu sembler rigolo/anodin et en réalité très grave et va changer complétement les pouvoirs dans le monde et pas à notre avantage.
1  1 
Avatar de RenarddeFeu
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 28/05/2024 à 12:52
Sur les applications de rencontres, les hommes sont les clients, les femmes sont le produit. La relation est déséquilibrée dès le départ, ce qui est fort dommageable dans un contexte de séduction.

Ajouté à cela, les hommes sont prêts à baisser leurs critères pour une relation courte. Les femmes, c'est le contraire. On se retrouve avec une loi de Paretto où 20% des hommes captent l'attention de 80% des femmes présentes sur les applis, en sous-nombre qui plus est.
0  0