IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Qu'y a-t-il de plus effrayant que l'IA incontrôlée ? Un "essaim" de 3 400 lobbyistes au service des intérêts spéciaux des entreprises d'IA pour influencer les gouvernements au détriment de l'intérêt général

Le , par Mathis Lucas

6PARTAGES

11  0 
Les entreprises d'IA ont déployé une vaste campagne de lobbying en Europe et aux États-Unis pour contrecarrer les tentatives visant à réglementer l'IA. Bien qu'elles appellent à l'adoption de réglementations sur l'IA, les entreprises cherchent à imposer leurs propres règles afin de concentrer le pouvoir et la richesse. Pour ce faire, elles ont embauché une importante armée de lobbyistes chargés d'influencer les décideurs politiques et les gouvernements à travers le monde afin qu'ils adoptent des règles "laxistes" au détriment de l'intérêt général. Ils ont déjà réussi à court-circuiter le vote de nombreuses lois sur l'IA ou à façonner certaines législations.

Le groupe américain de défense des intérêts des consommateurs Public Citizen a récemment publié un rapport qui met en lumière le lobbying intense des groupes d'intérêts des entreprises spécialisées dans l'IA. Public Citizen a rapporté que de puissants groupes commerciaux consacrent des ressources considérables à l'élaboration de la politique en matière d'IA aux États-Unis. Le rapport constate que ces groupes commerciaux ont plus que doublé le nombre de lobbyistes qu'ils ont envoyés au Capitole en 2023, par rapport à l'année précédente, afin d'influencer les décideurs politiques sur les questions relatives à l'IA.

Le rapport examine les dossiers de divulgation des activités de lobbying entre 2019 et 2023, et constate que les entreprises d'IA ont déployé une armée de plus de 3 400 lobbyistes de l'IA pour influencer les législateurs fédéraux l'année dernière, soit un bond de 120 % par rapport à 2022. Le nombre d'organisations ayant fait pression sur le gouvernement sur des questions liées à l'IA a été relativement stable entre 2019 et 2022, mais la nouvelle analyse montre que l'année dernière, les entreprises, les groupes commerciaux et les cabinets de lobbying semblaient considérer l'IA comme une question qui nécessitait plus d'attention.


D'après le rapport, au moins 566 clients ont fait du lobbying sur l'IA l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 108 % par rapport aux 272 organisations engagées sur la question en 2022. « La compilation des données a révélé une augmentation du nombre de clients, d'organisations de lobbying et de lobbyistes individuels s'engageant sur des questions liées à l'IA, ainsi que l'éventail disparate d'industries que ces questions touchent », affirme Public Citizen. Le rapport a notamment mis en évidence les points suivants :

  • les entreprises, les groupes commerciaux et d'autres organisations ont envoyé plus de 3 400 lobbyistes pour faire pression sur le gouvernement fédéral américain sur les questions liées à l'IA en 2023, ce qui représente un bond de 120 % par rapport à 2022 ;
  • l'IA n'est pas un sujet de préoccupation pour les entreprises d'IA et de logiciels uniquement. L'industrie technologique est à l'origine du plus grand nombre de lobbyistes liés à l'IA en 2023 (près de 700), mais elle ne représente que 20 % de l'ensemble des lobbyistes déployés dans le domaine de l'IA. Des lobbyistes issus d'un large éventail de secteurs autres que celui de la technologie se sont engagés sur des questions liées à l'IA, notamment les services financiers, les soins de santé, les télécommunications, les transports et la défense ;
  • les clients qui font du lobbying sur les questions liées à l'IA ont envoyé plus de 1 100 lobbyistes pour faire du lobbying auprès de la Maison Blanche en 2023, soit près de deux fois plus que le nombre de lobbyistes consacrés à une agence fédérale en particulier. Le nombre de lobbyistes engagés pour faire du lobbying auprès de la Maison Blanche sur les questions liées à l'IA est passé de 323 au premier trimestre à 931 au quatrième trimestre, soit une augmentation de 188 % en l'espace d'un an ;
  • 85 % des lobbyistes engagés en 2023 pour faire du lobbying sur les questions liées à l'IA l'ont été par des entreprises ou des groupes commerciaux alignés sur les entreprises. La Chambre de commerce des États-Unis est à l'origine du plus grand nombre de lobbyistes liés à l'IA (81), suivie d'Intuit (64), de Microsoft (60), de la Business Roundtable (42) et d'Amazon (35).


Un précédent rapport d'OpenSecrets a mis en évidence le pic de lobbying des nouveaux venus dans la course à l'IA, révélant que plus de 330 entités ont fait du lobbying sur des questions liées à l'IA en 2023. OpenSecrets a constaté que les groupes qui ont fait du lobbying sur l'IA en 2023 ont dépensé un total de 957 millions de dollars pour faire du lobbying auprès du gouvernement fédéral américain sur toutes les questions cette année-là. En outre, à l'aide des données prises en compte, Public Citizen a examiné quelles agences du gouvernement fédéral les clients et leurs lobbyistes ciblaient le plus sur les questions liées à l'IA.

Selon Public Citizen, un grand nombre de ceux qui dépensent le plus en lobbying se sont également engagés sur les questions relatives à IA. Sur les 20 entités qui dépensent le plus en lobbying, Public Citizen a constaté que 15 d'entre elles ont fait du lobbying intense sur l'IA, ce qui montre que les organisations qui ont le plus de ressources disposent d'un vaste pouvoir de lobbying pour façonner les réglementations entourant l'utilisation de l'IA. Les résultats de l'analyse révèlent que le lobbying sur l'IA prend de l'ampleur à mesure que les entreprises livrent de nouveaux outils d'IA et que les législateurs tentent de les réglementer.


« Les lobbyistes d'entreprise qui se déchaînent dans les couloirs du Congrès et du pouvoir ont pour objectif de définir notre avenir en matière d'IA. Soit nous laissons les lobbyistes d'entreprise rédiger des règles sur l'IA pour concentrer le pouvoir et la richesse des entreprises, soit nous exigeons que les représentants du gouvernement donnent la priorité à l'intérêt public », a déclaré Robert Weissman, président de Public Citizen. L'analyse montre que les clients et leurs lobbyistes intensifient leurs efforts de lobbying chaque fois que les législateurs américains présentent un nouveau projet de loi sur la réglementation de l'IA.

« Les entreprises d'IA, les sociétés de défense, les fabricants de véhicules autonomes et d'autres acteurs peuvent gagner des milliards si la politique en matière d'IA est élaborée davantage dans leur intérêt que dans celui du public. Ces entités semblent dominer les conversations sur l'IA au Capitole. Ce n'est jamais une bonne idée de confier au renard le soin de concevoir la sécurité du poulailler », a déclaré Mike Tanglis, directeur de recherche pour la division Congress Watch de Public Citizen. Public Citizen prévoit que le lobbying en faveur de l'IA se poursuivra en 2024 et au-delà, car de nouvelles propositions de loi sont en vue.

Selon Public Citizen, avec l'action du gouvernement fédéral pour ériger des garde-fous pour l'utilisation de l'IA, "les parties prenantes s'appuieront probablement encore plus sur leurs lobbyistes pour façonner la manière dont la politique de l'IA est élaborée". « Le gouvernement fédéral américain devrait se méfier de l'engagement des groupes de défense des intérêts des entreprises d'IA dans le processus. Les garde-fous de l'IA sont essentiels pour protéger le public et les voix des parties prenantes qui les représentent doivent également être entendues avec force dans les couloirs du gouvernement », a déclaré Public Citizen.

Un rapport publié l'été dernier a allégué qu'OpenAI a fait pression sur l'Union européenne pour qu'elle édulcore sa réglementation sur l'IA et aurait réussi à faire passer ses intérêts financiers au détriment de l'intérêt général. OpenAI aurait fait pression pour que des éléments importants de la loi européenne sur l'IA (EU AI Act) soient fortement édulcorés de manière à réduire le fardeau réglementaire qui pèse sur la société. Ces informations sont issues de documents sur l'engagement d'OpenAI avec des fonctionnaires de l'UE obtenus par TIME auprès de la Commission européenne par le biais de demandes de liberté d'information.


Le Parlement européen a adopté la législation "Eu AI Act" en juin 2023. Elle impose des règles aux utilisations de l'IA considérées comme les plus risquées. Elle limite l'utilisation des logiciels de reconnaissance faciale et exige des fabricants d'outils d'IA qu'ils divulguent davantage d'informations sur les données utilisées pour créer leurs programmes. Après avoir relativement réussi à imposer ses volontés à l'UE, Sam Altman, PDG d'OpenAI, fait une tournée mondiale pour plaider en faveur d'une norme mondiale sur l'IA. Mais son appel d'importantes préoccupations parmi les groupes de défenses des intérêts des consommateurs.

Au regard des révélations du rapport, il ne serait pas imprudent de suggérer qu'OpenAI compte également imposer sa politique au monde entier. Les efforts de lobbying d'OpenAI visent davantage à protéger ses intérêts financiers qu'à promouvoir l'intérêt public. Altman mène donc un jeu de dupe au sein de la communauté internationale de l'IA, un stratagème qui lui permettrait à terme d'asseoir sa domination sur le secteur de l'IA. Par ailleurs, les critiques accusent l'UE de s'être pliée une nouvelle fois aux désidératas des Américains, au mépris des intérêts de ses propres entreprises et de sa souveraineté numérique.

Source : Public Citizen

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du lobbying intense des entreprises d'IA pour contrecarrer les initiatives visant à réglementer l'IA ?

Voir aussi

Les législateurs européens adoptent la première loi importante pour réglementer l'IA dans le monde, mais elle pourrait potentiellement rendre le marché européen peu attrayant pour l'IA

OpenAI aurait fait pression sur l'Union européenne pour qu'elle édulcore sa réglementation sur l'IA, et aurait réussi à faire passer ses intérêts financiers au détriment de l'intérêt général

OpenAI s'empresse de modifier ses conditions générales de confidentialité afin de réduire les risques réglementaires dans toute l'UE, tandis que Bruxelles fait des progrès sur sa législation sur l'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 22:27
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous du lobbying intense des entreprises d'IA pour contrecarrer les initiatives visant à réglementer l'IA ?
On le voit déjà au niveau des news sur tous les sites et tous les canaux. On essaye de nous vendre de force un truc assez moyen, comme LA panacée.

En général, plus il y a de pub pour un produit, et plus il y a de chances qu'ils soit très mauvais.

Là, on a en plus des lobbyistes qui illustrent le capitalisme non-régulé dans toute sa splendeur, ou comment les plus riches sont capables de faire plier des gouvernements, par la corruption légale qu'est le lobbyisme. On le voit au niveau des entreprises et des communes ici: des avocats de l'IA (et juste avant c'était ceux du cloud des GAFAM) qui organisent des évènements avec les repas, parfois des cadeaux, des ateliers qui sont de la pub grossièrement déguisée, etc.

Bref, rien de neuf: le commercial qui fait sa danse du ventre, et le pigeon qui tombe dans le panneau.
6  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 15:55
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Pour s'en convaincre, il suffit de lire les news de ce site: La majorité des news traitent maintenant de l'IA... Apparemment les autres technologies numériques ne sont plus dignes d'intérêt
C'est archifaux. Oui il y a sur developpez un tas de news sur l'IA mais c'est parfaitement normal, ça nous concerne, aussi bien les développeurs que les autres informaticiens.

Il n'en reste pas moins que developpez est quasiment le seul et unique site francophone qui passe aussi un tas de news sur l'actualité de la programmation, les nouvelles versions des langages, les nouvelles sorties des EDI (Jetbrains, Microsoft, Embarcadero, ...) , etc. Et c'est surtout devenu le "Médiapart/Canard enchainé" de l'informatique avec toutes les news à scandales sur HP, Microsoft, Google, etc. Exemple l'énorme scandale sur les imprimantes HP avec des centaines de commentaires, et quel rapport avec l'IA ? aucun... D 'ailleurs toi même tu viens de répondre à un sujet à scandale n'ayant rien à voir avec l'IA, à savoir : Google peut garder votre téléphone si vous l’envoyez en réparation avec des pièces qui ne sont pas d’origine

Regarde les rubriques programmation et EDI au lieu de dire n'importe quoi, et il y a toujours une colonne droite avec des tutoriels programmation et IT Pro, des articles gratuits alors que c'est devenu payant ailleurs (Udemy, Elephorm, etc). Developpez est devenu le meilleur site sur francophonie sur l'IA, mais il reste toujours le meilleur site pour les développeurs et même l'IT Pro, c'est bien simple il n'y en a pas d'autre de valables....
6  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 11:19
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
La majorité des news traitent maintenant de l'IA...
C'est de la faute de l'industrie et non pas des rédacteurs d'actualités.
C'est comme avec Elon Musk, les médias écrivent un article par jour à son sujet donc ça atterrît ici aussi.
Les visiteurs ont le choix de lire les articles qu'ils veulent, il est possible d'ignorer toutes les actualités liées à l'IA si on le souhaite.

L'IA sera peut-être puissante dans 20 ans, j'espère que dans ces 20 ans l'IA ne restera pas le sujet principal dans le monde de la technologie.
Beaucoup de gens doivent être lassés par toutes ces actualités en rapport avec l'IA, les médias mainstream en parlent beaucoup.
Mais après ils ont peut-être raison d'en parler, l'IA pourrait devenir quelque chose d'extrêmement dangereux et avoir des conséquences dramatique sur le monde. Elle va peut-être vraiment prendre le travail de beaucoup de gens, qui vont se retrouver dans la pauvreté, parce qu'ils ne retrouveront plus de travail et n'auront plus de revenu.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Pour ce faire, elles ont embauché une importante armée de lobbyistes chargés d'influencer les décideurs politiques et les gouvernements à travers le monde afin qu'ils adoptent des règles "laxistes" au détriment de l'intérêt général. Ils ont déjà réussi à court-circuiter le vote de nombreuses lois sur l'IA ou à façonner certaines législations.
C'est dingue que ces lobbystes arrivent à corrompre autant de décideurs politiques et de gouvernements à travers le monde.

On pourrait presque se dire que les politiciens sont tous pourris.
3  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/06/2024 à 0:31
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
On le voit déjà au niveau des news sur tous les sites et tous les canaux. On essaye de nous vendre de force un truc assez moyen, comme LA panacée.

En général, plus il y a de pub pour un produit, et plus il y a de chances qu'ils soit très mauvais.

Là, on a en plus des lobbyistes qui illustrent le capitalisme non-régulé dans toute sa splendeur, ou comment les plus riches sont capables de faire plier des gouvernements, par la corruption légale qu'est le lobbyisme. On le voit au niveau des entreprises et des communes ici: des avocats de l'IA (et juste avant c'était ceux du cloud des GAFAM) qui organisent des évènements avec les repas, parfois des cadeaux, des ateliers qui sont de la pub grossièrement déguisée, etc.

Bref, rien de neuf: le commercial qui fait sa danse du ventre, et le pigeon qui tombe dans le panneau.
Il y a eu le métavers dernièrement, mais ça à foiré (comme tout le monde l'avais prévu ici).
2  0 
Avatar de Fluxgraveon
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/06/2024 à 10:56
Qu'y a-t-il de plus effrayant que l'IA incontrôlée ?
Les humains
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 10/06/2024 à 13:19
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
C'est archifaux. Oui il y a sur developpez un tas de news sur l'IA mais c'est parfaitement normal, ça nous concerne, aussi bien les développeurs que les autres informaticiens.

Il n'en reste pas moins que developpez est quasiment le seul et unique site francophone qui passe aussi un tas de news sur l'actualité de la programmation, les nouvelles versions des langages, les nouvelles sorties des EDI (Jetbrains, Microsoft, Embarcadero, ...) , etc. Et c'est surtout devenu le "Médiapart/Canard enchainé" de l'informatique avec toutes les news à scandales sur HP, Microsoft, Google, etc. Exemple l'énorme scandale sur les imprimantes HP avec des centaines de commentaires, et quel rapport avec l'IA ? aucun... D 'ailleurs toi même tu viens de répondre à un sujet à scandale n'ayant rien à voir avec l'IA, à savoir : Google peut garder votre téléphone si vous l’envoyez en réparation avec des pièces qui ne sont pas d’origine

Regarde les rubriques programmation et EDI au lieu de dire n'importe quoi, et il y a toujours une colonne droite avec des tutoriels programmation et IT Pro, des articles gratuits alors que c'est devenu payant ailleurs (Udemy, Elephorm, etc). Developpez est devenu le meilleur site sur francophonie sur l'IA, mais il reste toujours le meilleur site pour les développeurs et même l'IT Pro, c'est bien simple il n'y en a pas d'autre de valables....
Je suis totalement d'accord. Il y a de nombreuses informations que je ne trouve que sur developpez. Je pense que c'est sur le meilleurs média francophone traitant du numérique. Un bon exemple est le traitement de l'horrible projet de loi chatcontrol, où dans la presse francophone, seul developpez semble prendre la mesure de ce que ce projet de loi représente.
Je rêve de trouver des sources aussi qualitative sur d'autres sujets.
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 10:52
Une chose est sûre: "L'essaim" de lobbyistes pro-IA existe bel et bien...

Pour s'en convaincre, il suffit de lire les news de ce site: La majorité des news traitent maintenant de l'IA... Apparemment les autres technologies numériques ne sont plus dignes d'intérêt
1  5