IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les résumés de recherche fournis par l'IA consomment 10 fois plus d'énergie qu'une recherche normale sur Google, d'après des rapports :
Sauvons la planète en désactivant l'IA dans Google Search

Le , par Patrick Ruiz

2PARTAGES

6  0 
L’idée du « moteur de réponses » n’est pas nouvelle. Elle a fait surface dès les heures suivant le lancement de ChatGPT que plusieurs observateurs avaient qualifié de remplaçant du moteur de recherches de Google étant donné sa capacité à donner de façon directe des solutions à des problèmes et ce, de façon détaillée. Le créateur de Gmail s’était même appuyé sur cet état de choses pour déclarer que « ChatGPT a le potentiel pour détruire Google en une ou deux années maximum. » Les rapports se multiplient sur le fait que les résumés de recherche fournis par l’IA consomment d’importantes quantités d’énergie en comparaison aux recherches normales et ce, pour des résultats mitigés.

Chaque fois que vous effectuez une recherche comme « combien de cailloux dois-je manger » et que l'intelligence artificielle de Google vous répond « au moins un petit caillou par jour », vous consommez environ trois wattheures d'électricité, selon Alex de Vries, fondateur de Digiconomist. C'est dix fois la consommation d'énergie d'une recherche traditionnelle sur Google et à peu près l'équivalent de la quantité d'énergie utilisée pour parler pendant une heure sur un téléphone fixe.


La situation est telle que l’intelligence artificielle entraîne la surcharge des réseaux électriques et fait craindre une pénurie. L'intelligence artificielle est un énorme gouffre à électricité. Aux États-Unis, les analystes rapportent que les réseaux électriques atteignent peu à peu leur limite.

L'année dernière, les prévisions à cinq ans de Grid Strategies tablaient sur une croissance de 2,6 %. Depuis, ce chiffre a presque doublé pour atteindre 4,7 % et les planificateurs de Grid Strategies s'attendent à ce que la demande de pointe augmente de 38 gigawatts. Cela équivaut à la quantité nécessaire pour alimenter 12,7 millions de foyers, soit un peu plus que le nombre total d'unités d'habitation au Texas. Mais plus inquiétant encore, les analystes pensent que ce chiffre est probablement une sous-estimation des besoins réels.

Ils s'attendent à ce que les prochaines prévisions (en décembre de cette année) fassent état d'un taux de croissance encore plus élevé au niveau national. Grid Strategies émet un avertissement clair : « le réseau électrique américain n'est pas prêt à faire face à une croissance importante de la charge ». Certains experts de l'industrie craignent des pénuries d'électricité. AES, une société de services publics basée en Virginie, a expliqué à ses investisseurs que les centres de données pourraient représenter jusqu'à 7,5 % de la consommation totale d'électricité aux États-Unis d'ici 2030, en citant des données du Boston Consulting Group.


Les rapports font pourtant état de ce que ces moteurs de réponse à base d’intelligence artificielle inventent des informations à partir de rien et débitent des absurdités

Perplexity AI résume non pas des articles de presse réels, mais des reconstructions de leurs contenus basés sur des URL et des traces laissées dans les moteurs de recherche comme des extraits et des métadonnées, offrant des résumés censés être basés sur un accès direct au texte pertinent. Mais des rapports indiquent que Perplexity AI a tendance à fournir des réponses imprécises et inexactes à certaines questions relativement simples. Dans le cadre d'une expérience, un média a créé un site Web de test contenant comme seule information la phrase : je suis journaliste chez Wired".

Il a ensuite demandé à Perplexity AI de résumer la page. En surveillant les journaux du serveur du site Web, le média n'a trouvé aucune preuve que Perplexity AI a tenté de visiter la page. Au lieu de cela, l'outil a inventé l'histoire d'une jeune fille nommée Amelia qui suit une piste de champignons lumineux dans une forêt magique appelée Whisper Woods. Et lorsqu'on lui a demandé pourquoi il a inventé une histoire, il a fourni une réponse qui suscite de nombreuses interrogations. Ledit rapport expliquait que lorsque le chatbot est coincé, il fournit des réponses qui démontrent à quel point ces outils sont « stupides. »


Lors des premiers retours d’expérience Bing a affiché 2,5 milliards de personnes en réponse à la question de savoir quelle est la population sur la planète Mars. La situation avait soulevé la question de savoir si la montée en puissance de l’intelligence artificielle ne va pas plutôt amener les humains à travailler plus dur pour lutter contre la désinformation.


Tout le monde peut participer à l’initiative de sauvetage de la planète en désactivant l’IA dans Google Search avec le paramètre "udm=14"

Historiquement, Google Search a été synonyme de recherche sur le web, fournissant une liste de liens vers des pages web en réponse aux requêtes des utilisateurs. Cependant, avec l’intégration croissante de l’IA, la nature même de la recherche est en train de changer. La nouvelle fonctionnalité, baptisée “AI Overview”, remplace les liens web traditionnels par un résumé généré par l’IA pour les principales requêtes de recherche.

Dans une démarche qui fait écho aux premiers jours de la recherche sur internet, Google a lancé un nouveau filtre « Web » qui simplifie les résultats de recherche jusqu'à l'essentiel : les liens textuels. Cette nouvelle fonctionnalité répond aux commentaires des utilisateurs et s'adresse à ceux qui préfèrent une expérience de recherche sans encombrement ou qui ont des besoins spécifiques, comme la recherche d'articles longs ou l'utilisation d'appareils dont la bande passante est limitée. Il vous suffit d'aller dans les nombreux filtres du moteur de recherche, de chercher le filtre « Web » et c'est tout : vous verrez tous les résultats de recherche textuels qui sont pertinents pour votre recherche. Cette fonction est utile lorsque vous souhaitez trouver un lien vers un site web et que vous ne voulez pas voir d'autres informations en haut de la page. C'est aussi simple que possible.

Si vous en avez assez des résumés de l'IA de Google qui extrait ses informations d'internet puis conseille aux utilisateurs de mettre de la colle sur les pizzas pour empêcher le fromage de glisser, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité en quelque sorte. Google affirme que sa boîte d'IA en haut des résultats de recherche est l'avenir et qu'il est impossible de la désactiver, mais cela ne tient pas compte du fonctionnement de la recherche sur Google : de nombreuses options sont basées sur des paramètres d'URL. Cela signifie que vous pouvez désactiver la recherche AI grâce à cette simple astuce !

Cette méthode pour en finir avec les résumés IA consiste à utiliser par défaut le nouveau filtre de recherche « web », que Google a récemment lancé comme un moyen de rechercher sur le web sans l'aide de l'IA de qualité alpha de Google. Ce filtre est en fait plutôt agréable, puisqu'il n'affiche que les 10 liens bleus traditionnels, ce qui vous donne une page de résultats propre (à l'exception des publicités) et épurée, qui semble dater de 2011. Malheureusement, l'interface utilisateur de Google ne permet pas de faire de la recherche « web » la recherche par défaut, et pour y accéder, il faut fouiller dans le menu déroulant des options « plus » après avoir effectué une recherche, ce qui nécessite quelques clics à chaque fois.

Comment ça marche ?

  1. 1. Trouvez l’URL de recherche : Après avoir effectué une recherche sur Google, examinez l’URL dans la barre d’adresse de votre navigateur. Vous verrez une URL longue avec des informations de suivi et des paramètres de mode. Cherchez la ligne “&udm=14” dans cette URL.
  2. 2. Ajoutez “&udm=14” à la fin de l’URL : Si vous ajoutez “&udm=14” à la fin de l’URL de recherche, vous basculerez automatiquement vers l’interface de recherche “web”. Cela affichera uniquement les 10 liens bleus traditionnels, sans publicités ni autres éléments superflus.

De plus, vous pouvez configurer la barre d'adresse de Chrome pour qu'elle affiche par défaut la recherche sur le Web, ce qui vous évite d'avoir à la configurer manuellement à chaque fois. La procédure est d'une simplicité déconcertante :

  1. 1. Allez dans les paramètres de Chrome : cliquez sur les trois points dans le coin supérieur droit du navigateur et ce sera l'avant-dernière option.
  2. 2. Cliquez sur l'onglet Moteur de recherche à gauche de l'écran, puis sur Gérer les moteurs de recherche et Recherche de sites.
  3. 3. Faites défiler vers le bas jusqu'à Recherche de site et cliquez sur Ajouter pour créer une nouvelle entrée.

    • Nom : Google (Web)
    • Raccourci : www.google.com
    • URL : {google:baseURL}/search?udm=14&q=%s

  4. 4. Cliquez sur les trois points à droite de la nouvelle entrée Google (Web) et sélectionnez Faire par défaut.


Et c'est tout : en tapant une recherche dans la barre d'adresse de Chrome, vous accédez directement à la recherche sur le Web. Les options sont un peu plus limitées sur mobile, mais au moins sur PC, ce bastion du contrôle et de la personnalisation par l'utilisateur, vous pouvez cultiver un jardin zen où la recherche Google fonctionne davantage comme vous le souhaitez.

Firefox peut nécessiter un peu plus de travail, car vous devez d'abord activer les moteurs de recherche personnalisés. Tapez d'abord « about:config » dans la barre d'adresse et appuyez sur Entrée, puis recherchez « browser.urlbar.update2.engineAliasRefresh » et appuyez sur le bouton « plus ». Allez ensuite dans Paramètres -> Recherche, descendez jusqu'à la section des moteurs de recherche et cliquez sur « Ajouter ».

Dans les deux navigateurs, vous ne pourrez probablement pas modifier la liste Google existante. Vous devrez donc créer un nouveau raccourci de recherche, l'appeler Google Web et utiliser https://www.google.com/search?q=%s&udm=14 comme URL.

Source : Alex De Vries

Et vous ?

Moteur de recherche avec intelligence artificielle ou moteur de recherche sans intelligence artificielle : de quel bord êtes-vous ?
Partagez-vous les avis selon lesquels les moteurs de recherche avec intelligence artificielle ont le potentiel pour mettre la recherche en ligne classique au rebut ?
Pensez-vous que la recherche basée sur l’IA est bénéfique ou nuisible ? Certains soutiennent que l’IA améliore la pertinence des résultats, tandis que d’autres craignent que cela ne crée une bulle de filtres.
Quelle est votre expérience avec les résultats de recherche basés sur l’IA ? Avez-vous déjà été frustré par des résultats qui semblaient trop personnalisés ou biaisés ?
Préférez-vous une interface de recherche plus traditionnelle ou êtes-vous ouvert à de nouvelles approches ? Le paramètre “udm=14” offre une alternative, mais est-ce quelque chose que vous adopteriez ?
Comment pensez-vous que cela affecte la neutralité des résultats de recherche ? Certains affirment que l’IA peut introduire des biais, tandis que d’autres pensent que c’est inévitable dans toute technologie de recherche

Voir aussi :

La startup de recherche Perplexity AI a levé 73,6 millions de dollars auprès d'un groupe d'investisseurs comprenant Nvidia et le fondateur d'Amazon Jeff Bezos

La plateforme de recherche alimentée par l'IA Perplexity a levé 62,7 millions de dollars en capital-risque pour concurrencer ChatGPT d'OpenAI et double sa valorisation à 1 milliard de dollars

Apocalypse de l'IA ? ChatGPT, Claude et Perplexity reviennent en ligne après être tombés en panne en même temps, un avertissement pour les entreprises qui embrassent l'intelligence artificielle à tout va ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 02/07/2024 à 17:28
c'est complétement con de désactivé l'ia pour ca
Pas forcément, tout le monde n'en a pas besoin dans le contexte que tu décrits, et dans ce cas ils pourraient désactiver.

Je veux pas faire peur aux écolos, mais les prochaines versions des navigateurs web vont intégrer l'ia pour la traductions temps réel et la production de résumé des pages webs, ca va augmenté drastiquement la consommation électrique
Je suis pas spécialement écolo mais je pense que l'écologie est nécessaire (qu'en c'est traité intelligemment).

Mais quand on aura plus les moyens de payer son électricité car devenant une ressource à forte demande avec l'essentiel des ressources raflées par les multinationales et GAFA, le prob. se règlera de lui-même : plus de clients.
3  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/07/2024 à 11:42
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Un dirigeant de Google affirme que l'IA n'est pas responsable de l'augmentation des émissions des centres de données
notant que la charge de travail des LLM n'est pas aussi importante que vous le pensez
Par ailleurs, Google n'est pas la seule entreprise à avoir du mal à respecter ses engagements en matière de consommation nette zéro. Microsoft a admis dans son propre rapport sur la durabilité environnementale que ses émissions de CO2 ont augmenté de 29,1 % par rapport à la base de référence de 2020, ce qui s'explique par la construction et l'équipement de nouveaux centres de données pour répondre à la demande des clients en matière de services de cloud computing.

Amazon a annoncé ce mois-ci que l'entreprise fonctionne désormais à 100 % avec de l'énergie propre, mais les employés disent qu'il s'agit plutôt de 22 %. Mais un groupe d'employés contredit cette déclaration. Le groupe a déclaré dans un rapport que les calculs de l'entreprise sont trompeurs. Le rapport indique que seuls 22 % des centres de données du géant mondial du commerce électronique aux États-Unis fonctionnent en réalité avec une énergie propre.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
[/URL]
Mon avis c'est que plus on est un mastodonte plus on peut dissimuler et mentir sur la réalité.

Mais si je veux vendre mon appart je dois payer un mec qui va me racketter pour dire que mon appartement est pas assez éco friendly.

Enfait on parle à longueur de temps de pleins de sujet pour pas parler du sujet principal : au vu du nombre de truc dingue qu'on voit tout les jours, est-on sur d'être encore libre dans ce monde pourri ?

Dans deux semaines c'est les vacances. J'ai besoin de souffler un coup je crois.
1  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/07/2024 à 7:26
Moteur de recherche avec intelligence artificielle ou moteur de recherche sans intelligence artificielle : de quel bord êtes-vous ?
Je me contente des moteurs traditionnels.
Partagez-vous les avis selon lesquels les moteurs de recherche avec intelligence artificielle ont le potentiel pour mettre la recherche en ligne classique au rebut ?
S'ils proposent quelques réponses complètes et sourcées, oui.
Mais nous sommes encore dans un monde où les IA hallucinent régulièrement sans nous en avertir, dans ces conditions il me semble compliqué de se contenter d'une seule réponse non sourcée.
Pensez-vous que la recherche basée sur l’IA est bénéfique ou nuisible ? Certains soutiennent que l’IA améliore la pertinence des résultats, tandis que d’autres craignent que cela ne crée une bulle de filtres.
Se contenter d'une réponse est rarement bénéfique.
La diversité des réponses et des sources ne fait jamais de mal.
Préférez-vous une interface de recherche plus traditionnelle ou êtes-vous ouvert à de nouvelles approches ? Le paramètre “udm=14” offre une alternative, mais est-ce quelque chose que vous adopteriez ?
Je suis un "utilisateur lambda", je ne vais pas commencé à modifier mes urls à chaque recherche.
D'autant plus qu'il est illusoire de penser que c'est ça qui sauvera le monde du changement climatique.
PS : je suis de base une personne qui n'utilise pas tant que ça les moteurs de recherches.
Comment pensez-vous que cela affecte la neutralité des résultats de recherche ? Certains affirment que l’IA peut introduire des biais, tandis que d’autres pensent que c’est inévitable dans toute technologie de recherche
Je penses que nous devons être honnête avec nous même.
Les moteurs de recherches ont des biais et c'est ce que veulent 90% des utilisateurs, c'est à déplorer pour la diversité de l'information mais ça rend aussi la recherche "plus efficace".
0  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/07/2024 à 8:17
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Mais quand on aura plus les moyens de payer son électricité car devenant une ressource à forte demande avec l'essentiel des ressources raflées par les multinationales et GAFA, le prob. se règlera de lui-même : plus de clients.
tu sais que le prix de l’électricité et du a des conneries politiciennes en Europe et ne reflète absolument pas le prix réel de la production ?
les européens oui vont finir à un retour à l'age de pierre, mais tkt pas si en France le prix est à 0.25kw/h et va continué à augmenter, aux usa c'est 0.18, en chine c'est 0.08, en russie c'est 0.06, eux vont aliementer leurs IA.
Et aux usa les gafam achètent des centrales électriques pour controller eux mêmes leurs approvisionnements stratégique, il ne font pas confiances aux gouvernements pour maintenir un prix faible et stable (et ils ont raisons !)
1  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2024 à 16:49
c'est complétement con de désactivé l'ia pour ca...

Le passage du dos à l'ihm ca a fait explosé le besoin en énergie dans les pc
Les jeux 3d par rapport à la 2d ca a fait explosé la consommation d'énergie
Le passage au FHD ca a fait explosé le besoin en energie, par rapport au bon vieux 640*480

On peut faire des ordinateurs sous freedos qui consommeront que 1watt, supprimer internet et revenir aux encyclopédies stocké dans les bibliothèques de ville (ainsi ça fera que 1 exemplaire pour 1 ville).
Ceux qui vont désactivé l'ia vont juste perdre en compétitivité et d'autres salarié, entreprises et pays majeurs vont pas se gêner pour prendre le lead et vont "polluer" autant.

Au 18ieme siecles certaines personnes pensaient que les voyages à des vitesses supérieures à 30 km/h pourraient causer des problèmes de santé comme l'étouffement ou des hémorragies internes. Ces gens la ont se doute bien n'ont pas créer les 1ere empires ferroviaires.

le résumé que propose Google je m'en sers tous le temps, c'est un gain de temps énorme sur 1 années. Ont parle pas de feature inutile ou qui font perdre en productivité ici (par exemple les pubs affiché sur windows 11 pro optimisé par l'ia), mais de vrai truc utile.
Je veux pas faire peur aux écolos, mais les prochaines versions des navigateurs web vont intégrer l'ia pour la traductions temps réel et la production de résumé des pages webs, ca va augmenté drastiquement la consommation électrique
Plutot que de se farcir des pages de docs et des controle+f pour chercher ce qu'on veux, l'ia pourra chercher dans la page l'information voulue. Et le traduire en français avec le bon contexte.

Bon y'a des logiciels ia qui n'apporte rien comme le futur copilot+
0  3