Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« On peut voir l'humanité comme une sorte de chargeur d'amorçage biologique pour l'intelligence artificielle »
D'après Elon Musk

Le , par Patrick Ruiz

116PARTAGES

15  0 
En informatique, un chargeur d’amorçage est un bout de code sans lequel un ordinateur ne peut démarrer ; ce dernier est chargé de localiser un ensemble plus complexe – le noyau du système d’exploitation – et de lui passer la main afin d’achever le démarrage de la machine. Il y a peu, lors d’une conférence mondiale sur l’IA à Shanghai, Elon Musk a fait ce rappel alors qu’il effectuait un parallèle avec la paire humanité et intelligence artificielle. En fait, c’est un propos qui date et qui prend un coup de neuf avec les développements en cours : l’humanité peut être vue comme une sorte de chargeur d’amorçage biologique pour l’intelligence artificielle.


De façon brossée, ce que le propos d’Elon Musk laisse filtrer est que l’humain est un cyborg qui s’ignore et que ses capacités sont assimilables à un chargeur d’amorçage qui n’attend que de localiser l’intelligence artificielle qui va le rendre complet. L’entrepreneur américain se veut clair : il y va de la survie de la race humaine ; si cette dernière ne s’associe pas à l’intelligence artificielle elle est vouée à disparaître.

« Je pense qu'en général, les gens sous-estiment les capacités de l'intelligence artificielle. Ils pensent que c'est un humain intelligent. Mais ce sera beaucoup plus que ça. Elle sera beaucoup plus intelligente que le plus intelligent des humains. Donc, la plus grosse erreur que je vois les chercheurs en intelligence artificielle faire, c'est de considérer qu'ils sont intelligents. Oui, c'est faux en comparaison à l'intelligence artificielle. Et ainsi, beaucoup d'entre eux ne peuvent imaginer quelque chose de plus intelligent qu'eux-mêmes, mais l'IA sera beaucoup plus intelligente. », a-t-il lancé lors du récent World AI Conference de Shanghai. Le fondateur de Tesla n’a pas manqué d’établir un autre parallèle : l’humain sera face à l’intelligence artificielle comme un chimpanzé. « La technologie évolue à un rythme incroyablement rapide. Elle dépasse notre capacité à la comprendre », a ajouté Musk. L’entrepreneur américain n’a pas manqué de rappeler les efforts dans lesquels il est lancé, notamment, avec Neuralink – sa firme qui travaille sur des interfaces cerveau – ordinateur à haut débit.

Elon Musk avait face à lui le fondateur d’Alibaba – Jack Ma. Sans détour, ce dernier n’a pas manqué d’exprimer son désaccord avec la position d’Elon Musk. « Ne vous inquiétez pas pour ce qui est des machines. Nous devons comprendre une chose : un humain ne peut amener un autre à l’existence. Un ordinateur est un ordinateur. Un ordinateur est un outil. L'homme ne peut même pas créer un moustique. Donc, nous devrions rester confiants. Les ordinateurs sont un amas de puces tandis que l'homme a un cœur. C'est de ce dernier que vient la sagesse », a-t-il répondu. Même si Jack Ma a reconnu que l’intelligence artificielle peut désormais battre les humains à des jeux comme les échecs ou le Go, il a insisté sur ceci qu’elle n’en demeure pas moins un outil qui va aider les humains à abandonner une certaine catégorie de tâches pour s’adonner à d’autres plus créatives.


Les classifications de l’intelligence artificielle sont nombreuses. Dans le jargon, il arrive que l’on parle d’Artificial Narrow Intelligence (ANI). Ces dernières sont capables de simuler l’activité d’un cerveau humain dans un domaine précis avec la particularité que sans apport de l’homme, notamment, en matière d’entraînement, elles ne sont rien. Alexa d’Amazon et Siri d’Apple se retrouvent dans cette catégorie. À un niveau supérieur, les experts dans la filière parlent aussi d’AGI ou d’IA de niveau humain. Par définition, ces dernières sont capables d’égaler les capacités d’un être humain moyen dans la plupart des domaines importants dans la pratique. D’après un sondage mené par l’entreprise en démarrage AI SingularityNET et la société générale de recherche et développement GoodAI, des IA de ce calibre pourraient voir le jour dans 5 à 10 ans. Il y a seulement que les avis d’experts dans ce domaine sont très divergents. En effet, Luc Julia – directeur du laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Samsung – s’est voulu clair sur la question : l’IA est plus un argument marketing qu’autre chose. « L’intelligence artificielle n’existe pas et la voiture autonome n’existera jamais », a-t-il lancé dans un entretien relayé par France TV en début d’année. L’un des désaccords les plus profonds de cette communauté est d’arriver à un consensus sur la définition de l’intelligence.

Source : Video

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

L’intelligence artificielle, quelle que soit sa classe, peut-elle être plus qu’un outil ?

Elon Musk a-t-il raison d’affirmer que l’IA sera plus « intelligente » que l’humain ?

Que dire de la position de Jack Ma ?

Voir aussi :

La bataille dans le domaine de l'IA fait de plus en plus rage entre l'Europe, la Chine et les USA d'après rapport annuel AI Index 2018

70 % des projets d'IA dans le commerce numérique sont couronnés de succès d'après un sondage réalisé par Gartner

AlphaStar, la nouvelle IA de DeepMind, a écrasé des joueurs pro de Starcraft II, un jeu vidéo conçu pour défier l'intellect humain

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de vampirella
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/09/2019 à 15:26
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Dites vous que l'IA en est [au stade bactérien], le potentiel de développement est gigantesque.
C'est vrai, le potentiel est énorme... Mais le temps de maturation avant un quelconque cas d'exemple futuriste est tout aussi énorme.
Puisqu'on file la métaphore, il y a eu des millions d'années avant que les eucaryotes se développent à partir des bactéries, et toujours plusieurs millions d'années avant d'avoir des semblants d'êtres pluri-cellulaires.

Certes, l'humain peut être catalyseur dans l'avancement, mais il est certains que de nombreux problèmes, notamment la miniaturisation, ne trouveront des solutions que dans un lointain futur (ce que même quelques siècles sont).

Je vais être honnête : tous ces débats sur l'IA toute puissante sont pour moi des peurs irrationnelles, remontées du tréfonds de l'inconscient primal de notre cerveau. Nous avons toujours été des proies : le sentiment de devoir lutter contre un ennemi, connu (fauves, déluge, ...) ou inconnu (aliens, démons, ...), a toujours existé. Maintenant que notre environnement devient de plus en plus sécurisé, nous nous inventons des spectres de tout poil. Par le divertissement (films d'horreur, livres SF, ...) ou par le raisonnement.

En attendant que les robots soient des menaces, il existe une autre bien plus grande, et qui s'appelle... l'humain.
Sauf que nous avons du mal à accepter cela de notre propre espèce.

Tout aussi intéressant que soient ces débats, il est plus promordial, à mes yeux, de nous trouver une entente commune à l'échelle planétaire et de rechercher le chemin vers les étoiles.
8  0 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/09/2019 à 9:47
Ce gars devrait arrêter de regarder des films de science fiction.
6  3 
Avatar de tontonCD
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/09/2019 à 15:27
"Les ordinateurs sont un amas de puces tandis que l'homme a un cœur. C'est de ce dernier que vient la sagesse "
C'est là le problème.

Il faut y songer : on confie de plus en plus de décisions à l'IA : conduire des voitures, décider de la politique RH d'une entreprise (avec un couac : l'IA testée, se basant sur l'historique de la société, croyait qu'il fallait virer tous les salariés de sexe féminin), prédire les futurs malfaiteurs (comme dans Minority Report), ... si si !
2  0 
Avatar de megahertz77
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 16/09/2019 à 14:18
Il convient pour comprendre (ou imaginer) la vitesse à laquelle l'évolution de l'intelligence artificielle peut progresser, de considérer qu'il existe déjà des IA ayant créé des IA plus complexes que l'homme n'aurait pu créer de lui même.

rappel d'une actu liée à ce sujet :
https://www.presse-citron.net/lintel...-creee-google/

Il n'est donc plus question d'attendre des millions d'années comme les bactéries et l'ADN, mais bien de modifications d'ampleurs sur des échelles de temps très courtes.

C'est un peu comme si nous étions capables de changer tout un ADN d'un animal, à la vitesse ou nous codons une nouvelle application pour nos ordinateurs. Voyez le peu d'années qu'il a fallu entre l'arrivée de la première calculatrice électronique HP35 de 1972, et les capacités phénoménales de calcul de nos smartphones modernes ....

Imaginez alors demain des machines qui conçoivent des machines, des programmes qui programment des programmes ... Elles iront encore bien plus vite que l'humain à trouver des solutions, à optimiser des situations, à éviter les erreurs, à rentabiliser l'effort, à surveiller les aléas, à ajuster les objectifs, et même à produire les nouvelles versions, voire à optimiser elles mêmes la vitesse de leurs évolutions.

Nous sommes à l'ère de l'IA monotâche, mais lorsque toutes ces petites IA individualistes pourront communiquer en réseau, et mettre en commun leurs résultats, leurs savoirs, leurs acquis, pour faire confiance dans chaque domaine aux plus expertes d'entre elles, quitte à avoir des IA de coordination pour mieux traiter les interactions entre les différentes IA, et mieux prioriser leurs pertinences, alors nous aurons une sorte de magma cérébral interconnecté, peut être ce fameux skynet si fantasmé, qui pourrait même avoir la capacité de récupérer les méthodologies des virus informatiques les plus intelligents pour mieux se répliquer, migrer, et se protéger de la destruction.

Je ne crois pas que l'humain mesure réellement l'infinité des possibles, ni la vitesse à laquelle l'IA est capable de progresser. Tout ne sera question que de puissance électrique, de réseau, d'interconnexions, donc d'énergie, mais là encore l'IA pourrait vite prendre conscience de ses propres limites, et trouver des manières bien plus performantes d'optimiser l'usage qu'elle fait de l'énergie, et pourquoi pas inventer de nouvelles façons d'en obtenir, plus directement du soleil, sans passer par la case des énergies fossiles. D'ailleurs, j'imagine qu'elles sont déja au travail dans tous les laboratoires du monde, pour trouver telle ou telle façon d’optimiser tel ou tel rendement.

Ce n'est donc pas qu'un argument marketing, s'en est seulement un pour tous les charlatans qui sous couvert d'IA, nous codent de simples logiciels d'analyse de syntaxe, au code prédéfini, et font passer ça pour de l'IA pour mieux vendre leur produit.
2  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/09/2019 à 23:06
Citation Envoyé par Christian_B Voir le message
Les I.A. ne sont pas émancipées que je sache (jusqu'à présent ) et ce sont bien les programmeurs qui ont conçu cette super-I.A. et donc indirectement celle qu'elle a généré.
ce sont bien les programmeurs qui ont conçu cette super-I.A. et donc indirectement celle qu'elle a généré.

C'est d'un gonflant cette mode de l'IA à toutes les sauces, comme si ça allait devenir le nouveau dieu grand sauveur de tous nos maux.
Bah, ça fait blablater et vendre du papier, c'est toujours bon pour le commerce et la croissance, même si on va dans le mur.

Et, comment ?, cette super IA de la mort qui tue n'est pas capable de le voir et d'agir en conséquence pour éviter ça ? Vous voyez bien qu'on nous enfume avec cette poudre aux yeux,

Mais en écrivant ça, je vais encore me faire moinser grave, normal, je ne rame pas dans le sens du courant des rapides tumultueux.
2  0 
Avatar de TJ1985
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/09/2019 à 8:27
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Change ton regard (= ton mode de pensée)
C'est ce que j'ai fait ces dernières années. Pendant une bonne partie de ma vie j'ai partagé l'idée que nous avions été créés, d'une manière ou d'une autre, que nous avions une finalité. Aujourd'hui, je suis convaincu que ce n'est pas le cas. Le raisonnement est simple : L'ensemble des théories scientifiques actuelles décrivent l'Univers de manière satisfaisante. La mécanique quantique à l'échelle atomique, la mécanique classique à l'échelle humaine et la relativité à plus grande échelle. La chimie permet de prédire précisément le comportement de composés complexes, la biologie décrit le vivant et son évolution de manière satisfaisante et il en va de même des autres sciences dites dures.
Dans tout ça, on ne trouve nul besoin d'un créateur. Pire, il ne trouve pas sa place. En tout cas dans ce que nous pouvons observer, calculer, décrire, les systèmes sont complets et il ne reste pas de place pour un facteur externe capable d'interagir avec le matériel. A contrario, nous pouvons concevoir par le calcul appuyé sur ces théories des machines d'une complexité et/ou d'une subtilité effarantes, tels le CERN ou LIGO, qui confirment les conclusions des théories fondamentales de manière claire et reproductible.
Des jours j'aimerais encore me considérer comme le produit d'une étincelle d'un Grand Être, quel qu'il soit. Mais plus le temps passe, plus j'étudie et moins je trouve où le placer. On peut abandonner la réflexion et la connaissance pour s'en remettre à ce désir, mais c'est nier notre singularité avérée dans le monde du vivant, notre capacité à l'abstraction et au raisonnement à partir du réel.
Tu cites aussi l'intelligence créatrice et la profonde satisfaction que nous ressentons lorsqu'elle se manifeste, ce sentiment de plénitude absolue. Je ne l'explique pas en tant que telle. En hypothèse on peut considérer que notre conscient est une portion très congrue de notre cerveau, que l'écrasante majorité de ses structures fonctionnent en-dehors de notre conscience. Nous ne savons pas encore précisément ce qui se passe dans ces couches profondes, rapides. Peut-être que ce ressenti vient lorsque nous harmonisons un moment le fonctionnement des couches conscientes et inconscientes, que l'ensemble des couches profondes produisent une sorte de récompense lorsque le conscient leur prête attention...
Par contre, un tas de ferraille équipé en abondance de capteurs et d'un système interconnecté de traitement à large échelle pourra évoluer vers une forme de créativité, comme semble le démontrer les machines de DeepLearning lorsqu'on les fait tourner au-delà des optimums et qu'elles se mettent à "rêver".
Quant à savoir si de tels systèmes pourront être qualifiés d'humains, je ne sais pas. C'est un peu comme si nous disions à posteriori d'une bactérie qu'elle est humaine, ce n'est pas absolument faux mais ça ne signifie pas grand chose non plus.
Pour en revenir à Musk, je pense donc comprendre ce qu'il dit et je partage cette manière de voir. L'Univers a encore une durée de vies confortable estimée d'au moins une centaine de milliards d'années, ça laisse du temps pour y réfléchir. Ou pas, si nous ne parvenons pas à transcender notre viande.
Bonne journée ;-)
1  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/09/2019 à 15:42
Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
C'est ce que j'ai fait ces dernières années. Pendant une bonne partie de ma vie j'ai partagé l'idée que nous avions été créés, d'une manière ou d'une autre, que nous avions une finalité. Aujourd'hui, je suis convaincu que ce n'est pas le cas.
Je pense que que la vie est née par erreur et que c'est une sorte de "Bug". Pas d'inquiétude grâce à l'homme, qui est un animal hautement nuisible, la vie sera sans doute anéantie sur Terre d'ici peu, sinon au pire le soleil le fera dans 5 milliards d'années.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/09/2019 à 16:08
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Je pense que que la vie est née par erreur et que c'est une sorte de "Bug"
Selon certaines théories la vie n'est pas rare du tout, elle peut apparaître dans des conditions extrêmes (rien que sur terre il y a des formes de vie qui vivent dans des conditions extrêmes).
Une bactérie c'est une forme de vie. Si il y a des bactéries vivantes sur un astéroïde c'est une forme de vie.

Statistiquement il est extrêmement probable que l'univers grouille de forme de vie.
Apparemment autour de chaque étoile il y a des planètes, et vu le nombre d'étoiles et l'âge de l'univers, ce serait étonnant que la vie ne soit apparu que sur une planète...
Si ça se trouve la vie est hyper commune et il y a des milliards d'années il y avait de la vie sur Mars.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
la vie sera sans doute anéantie sur Terre d'ici peu
La fin de l'humanité ne sera pas la fin de la vie sur terre...
Dans son histoire la terre a connu plusieurs extinctions de masse (c'est comme formater Windows XP).
Les principales "extinctions de masse" sur la Terre
Elle n'a qu'à ouvrir l'espace de ses bras pour tout reconstruire.

Citation Envoyé par tontonCD Voir le message
décider de la politique RH d'une entreprise
Non mais là c'est que des statistiques...
L'IA ce sera surement plus que ça dans quelque années...
Avec les processeurs quantique et tout ça.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2019 à 8:14
Citation Envoyé par off_black Voir le message
elion musk se croit il dans le film matrix??
Dans l'histoire il est arrivé que des personnes fassent des prédictions qui se sont avérées vraies alors qu'elles paraissaient folles pour tout le monde.
Jules Verne avait imaginé des choses qui existent aujourd'hui, c'est également arrivé à Léonard de Vinci.

Citation Envoyé par off_black Voir le message
nous somme des chargeurs d'amorçage pour son outil intélligent!!!
La menace ce n'est pas son outil et il s’inclut dans l'humanité.
Il dit qu'il y a un risque que l'IA finisse par nous dépasser.
Aujourd'hui l'IA c'est rien du tout, mais ça peut évoluer, ça ne va probablement pas rester à ce stade.

C'est un peu comme si en Allemagne en 1928 quelqu'un avait dit "Un jour le NSDAP va prendre le pouvoir et ça va très mal finir" et tout le monde lui aurait répondu "Arrête tes conneries il ne représente rien ce parti".
1  0 
Avatar de Christian_B
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/09/2019 à 14:34
Citation Envoyé par Ryu2000
Selon certaines théories la vie n'est pas rare du tout, elle peut apparaître dans des conditions extrêmes (rien que sur terre il y a des formes de vie qui vivent dans des conditions extrêmes).
A mon avis personne n'en sait rien vu que l'on ne connaît pas l'histoire de l'apparition de la vie sur Terre (comment sont apparus ADN, ARN et protéines). Toutes les hypothèses dans un sens ou l'autre sont très spéculatives. Quand aux formes de vie dans des conditions extrême, elles ne sont pas "apparues" : elles ont évolué à partir d'une biosphère existante offrant beaucoup de ressources.

Citation Envoyé par TJ1985
C'est un peu rude de réaliser que nous ne sommes qu'un incident dû au hasard, sans destin particulier autre que celui que nous nous donnons
Quand à moi, je préfère fixer mes buts et, si on veut, le sens que je donne à ma vie, que si un être (ou des êtres façon antiquité grecque, etc) tout-puissant(s) fixai(en)t mon "destin" à sa(leur) convenance.

Quand à Musk, il n'est jamais à court de déclarations outrancières et provocatrices destinées à faire parler de lui. Pas plus que quiconque il n'a de boule de cristal pour savoir ce qui se passera, qui n'est d'ailleurs pas déterminé d'avance. Ces déclarations peuvent être le prétexte (comme ici) mais non le point de départ sérieux d'une discussion.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Intelligence artificielle

Partenaire : Hébergement Web