Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des experts US proposent de placer l'arsenal nucléaire du pays sous le contrôle d'une IA
Pour pouvoir contrecarrer d'éventuelles attaques de la Russie ou de la Chine

Le , par Patrick Ruiz

222PARTAGES

9  0 
Des chercheurs américains de l’Air Force Institute of Technology suggèrent de placer l’armement nucléaire du pays sous le contrôle d’une intelligence artificielle capable de réagir de façon prompte en cas d’attaque. En effet, soulignent-ils, deux types d’armes nucléaires hypersoniques ont vu le jour et réduisent fortement le délai dont dispose le président pour prendre une décision en cas de détection d’une attaque militaire.

« Actuellement, nous ne disposons pas de moyens de défense efficaces contre les armes hypersoniques en raison de la façon dont elles volent. Elles se déplacent à une altitude à laquelle nos systèmes de défense actuels ne sont pas conçus pour fonctionner ; tout notre système défensif est basé sur l'hypothèse de l'interception d' un objet balistique », rapportent-ils des propos d’un autre expert du domaine. L’édition 2019 d’une revue du département de la Défense (DoD) cite la Russie et la Chine comme les principaux pays lancés dans le développement d’un tel arsenal.

« La Russie et la Chine mettent au point des missiles hypersoniques perfectionnés qui peuvent se déplacer à des vitesses exceptionnelles avec des trajectoires de vol imprévisibles qui mettent à l'épreuve nos systèmes de défense actuels », ajoute le DoD. La suggestion des chercheurs survient au moment où le Pentagone reconnaît à la Chine un avantage sur les USA en matière d’applications militaires de l’intelligence artificielle, ce, grâce à une grande collaboration entre l’armée et l’industrie technologique.


Ce qu’il faut dire est qu’au vu des enjeux actuels, la modernisation de l’infrastructure nucléaire des États-Unis est un sujet dont les autorités américaines discutent. Sur le terrain, elle devrait essentiellement tourner autour de l’arrimage à l’intelligence artificielle du macro-système NC3. En l’état, on compte à minima trois sous-ensembles qui rentrent dans sa constitution : chaîne de capteurs, infrastructure de communications de données et centre de contrôle/commande. Ainsi, au-delà des défis de mise à niveau de la chaîne de capteurs et de l’infrastructure de communications, on imagine que l’entrée en scène de l’intelligence artificielle devrait mettre de côté les intervenants du centre de contrôle commande que sont le président des États-Unis et l’Autorité de commandement nationale. Ce système basé sur l’IA devrait être en mesure de détecter un lancement de missiles n’importe où dans le monde et d’apporter la réponse appropriée dans les délais les plus brefs. Il s’agit en quelque sorte de confier les codes nucléaires des USA à une intelligence artificielle. L’approche n’est pas sans faire penser à un système automatisé de gestion d’arsenal nucléaire utilisé par l’Union soviétique lors de la guerre froide. Ce dernier était conçu pour activer automatiquement les armes nucléaires sous certaines conditions, dont celle du décès du leader de l’Union.


Au cas où le transfert du contrôle des armes nucléaires à l'intelligence artificielle semble risqué, les auteurs proposent également d'autres solutions au problème de la gestion du délai dont le président dispose : renforcer la capacité des États-Unis à répondre à une attaque nucléaire après coup, c'est-à-dire à assurer une capacité dite de deuxième frappe ; adopter une volonté d'attaquer de façon préventive d'autres pays sur la base d'avertissements selon lesquels ils se préparent à attaquer les États-Unis ; ou déstabiliser les adversaires du pays en déployant des armes nucléaires près de leurs frontières, l'idée ici étant que cela permettrait aux pays de participer aux négociations sur le contrôle des armes nucléaires. Le duo de chercheurs finit néanmoins par reconnaître à chacune de ces approches une limite et privilégie la solution basée sur l’intelligence artificielle.

« Les progrès récents de l'intelligence artificielle pourraient être mis à profit dans tous les aspects du nucléaire. L'apprentissage machine pourrait renforcer les capacités de détection des systèmes d'alerte précoce existants et améliorer la possibilité pour les analystes humains d'effectuer une analyse croisée des données de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR). L'apprentissage machine pourrait être utilisé pour renforcer la protection de l'architecture de commandement et de contrôle contre les cyberattaques et améliorer la façon dont les ressources, y compris les forces humaines, sont gérées. Les progrès de l'apprentissage machine pourraient renforcer les capacités des moyens de dissuasion non nucléaires, qu'ils soient conventionnels (systèmes de défense aérienne), électroniques (brouillage) ou cybernétiques », rapportent les chercheurs des propos d’un autre expert du domaine.

Seulement, l’un des problèmes que pose l’introduction de l’intelligence artificielle à l’équation est lié aux biais de données. En effet, il suffit, lors de son entraînement, de ne fournir à une intelligence artificielle que des images morbides pour en faire une psychopathe. Par ailleurs, il semble que les jeux de données nécessaires à l’entraînement desdits algorithmes sont inexistants lorsqu’il s’agit des armes nucléaires, ce qui signifie que l’on fera usage de données simulées. Dans des filières aussi sensibles, on veut néanmoins rester modeste et parler de dire un dernier mot : risques.

Sources : Warontherocks, Mitchell Insitute

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Bonne ou mauvaise idée ?

Seriez-vous à l’aise de savoir que l’arsenal nucléaire de votre pays est sous le contrôle d’une intelligence artificielle ?

Les USA ont-ils le choix au vu des enjeux actuels ?

Voir aussi :

USA : Oracle fait appel de la décision de la Cour fédérale qui l'écarte de la course concernant le contrat JEDI du Pentagone de plus de 10 milliards $
Aux États-Unis, le Pentagone teste des ballons de surveillance de masse pouvant constituer une plateforme de surveillance efficace et bon marché
Donald Trump dit être en train d'examiner un gros contrat cloud du Pentagone qui favoriserait Amazon, au détriment d'autres entreprises technologiques
Un juge rejette une poursuite d'Oracle concernant le contrat JEDI du Pentagone de plus de 10 milliards $, l'écartant définitivement du challenge

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 8:48
Quand on sait que les systèmes deep sont hyper-sensibles au bruit, et peuvent produire des résultats délirant lorsqu'exposé...

Sans compter les faux positifs banals, il suffit qu'un prototype de je-ne-sais-quoi, soit identifié comme un missile, et on atomise un pays...

Utiliser l'IA comme d'un outil, pas de problème. Lui donner le contrôle d'actionneurs aussi dangereux... stupide.
13  0 
Avatar de Phiphi41
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 7:00
Bonjour,

Il faut sauver Sarah Connor, c'est la seule qui peut éviter cela.

En étant plus sérieux je pense qu'à un moment il faut arrêter avec l'intelligence artificielle.
9  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 13:15
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Excellente idée. Pour ces mêmes experts, je placerai leur argent sous controle de l'IA aussi...
c'est deja le cas. les 1er application de l'ia l'ont été pour le secteur bancaire
4  0 
Avatar de phil995511
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 15:40
Des gens ayant de telles idées sont tout simplement des fous incompétents de vouloir réaliser une telle chose, soit mettre l'avenir du monde dans les mais d'un IA !!

Ils devraient êtres licenciés avec effet immédiat !!!

Les IA ne sont pas du tout au point et ne seront jamais capables de prendre de bonnes décisions stratégiques de ce type.

Rappelez vous ce soldat russe M. Stanislav Petrov qui était aux commandes d'un silo de lancement de missiles atomiques russes en 1983 et qui a vu soudainement apparaître sur ses écrans de contrôle une fausse soit disant attaque nucléaire américaine. Sa sensibilité et son intelligence lui ont fait prendre la bonne décision de ne pas lancer les armes atomiques qui étaient sous sa responsabilité !!! Si une IA avait été à sa place elle aurait très certainement tiré ces dits missiles et le monde que nous connaissons aujourd'hui ne serait très certainement plus !!!

https://www.ouest-france.fr/ledition...b/12486/page/5

Cessons de vouloir nous déresponsabiliser de la sorte en voulant remplacer des êtres humains sensibles par des machines sans coeur, pour prendre des décisions qui ne devraient même pas appartenir à des êtres humains... Et cessons de confier des responsabilités/tâches d'importance à des individus stupides et irresponsables tels que cela semble être le cas des gens que vous citez dans l'article !!!
4  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 8:46
Excellente idée. Pour ces mêmes experts, je placerai leur argent sous controle de l'IA aussi...
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 8:58
Dans le film War Game l'IA arrive à la conclusion que la seule façon de gagner c'est de ne pas jouer :

Tout le monde perd quand on utilise l'arsenal nucléaire.

Peut-être que l'IA va faire comme lui :
L'officier soviétique qui a (peut-être) permis d'éviter la guerre nucléaire est mort
En pleine guerre froide, cet homme avait refusé de croire son système informatique qui annonçait une attaque de missiles américains contre l'URSS.
L'IA va comprendre que des capteurs donnent de mauvaises informations.
2  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 11:07
Citation Envoyé par sylsau Voir le message
Ca sera pas pire que de le laisser entre les mains de Donald Trump ...
parce que tu crois que le tiens est mieux!
Les gens manifestent depuis plus de 40 semaines.
2  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 14:05
L'abus d'IA est dangereux pour la santé mentale.
2  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 06/09/2019 à 10:19
C'est vraiment cool d'être expert .
Moi, je dis : on ne devrait absolument pas placer les armes sous contrôle d'une IA (ni des humains... en fait, il faudrait pas d'armes du tout et on arrêterait de se faire mal avec ).
Hop, on peut faire une news :
Un mec random sur un forum à dit qu'il ne faut pas placer d'armes sous le contrôle d'une IA
@journalistes : j'attends que vous m'invitiez à vos plateaux télé

Le seul problème, c'est que, à moi (et à vous), personne ne m'a demandé mon avis, personne ne m'a payé pour avoir mon avis et personne n'écoute mon avis.
2  0 
Avatar de tabdenour
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 05/09/2019 à 8:58
Est ce que c'est le début de Skynet
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Intelligence artificielle

Partenaire : Hébergement Web