Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bill Gates : la recherche ouverte est plus efficace que l'érection des frontières en IA,
« celui qui a un système ouvert aura une longueur d'avance considérable »

Le , par Stan Adkens

9PARTAGES

11  0 
L’IA a occupé une place importante dans une conversation que le milliardaire Bill Gates a eue avec John Micklethwait, rédacteur en chef de Bloomberg News, lors du New Economy Forum qui s'est tenu jeudi à Pékin. S’exprimant sur le sujet du protectionnisme dans la recherche technologique dans le domaine de l'intelligence artificielle, le cofondateur de Microsoft Corp. a affirmé que les systèmes ouverts l'emporteront inévitablement sur les systèmes fermés, a rapporté Bloomberg News. M. Gates s’est aussi exprimé sur d’autres sujets comme les énergies renouvelables.

Selon Bloomberg News, lors de cet échange, Bill Gates était sceptique quant à l'idée que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pourraient un jour conduire à un système bifurqué de deux Internets et deux volets de recherche et développement technologique qui s'excluent mutuellement. « Ce n'est tout simplement pas comme ça que ça marche », a déclaré le pionnier du logiciel.


Selon M. Gates, « L'IA est très difficile à remettre dans la bouteille », et « celui qui a un système ouvert aura une longueur d'avance considérable » grâce à la possibilité d'intégrer davantage d'informations provenant d'autres sources. Lors de la conversation, faisant référence à la recherche de Microsoft sur l'IA à Beijing, il s'est penché sur la question rhétorique de savoir s'il produisait de l'IA chinoise ou de l'IA américaine. Dans le cas du campus de recherche de Microsoft à Cambridge, au Royaume-Uni, et des résultats produits par l’entreprise, il a dit que « presque tous ces documents vont porter des noms chinois, des noms européens et des noms américains ».

Bill Gates exprime très souvent son intérêt pour l’industrie de la technologie et en particulier pour la technologie de l’IA. En juin dernier, lors d'un événement du Economic Club of Washington, il a déclaré au cofondateur du groupe Carlyle, société de capital-investissement, que « si je fondais une entreprise aujourd'hui, elle utiliserait l'IA pour apprendre à lire à des ordinateurs ».

« Compte tenu de mes antécédents, je créerais une société d'intelligence artificielle dont le but serait d'apprendre aux ordinateurs à lire, afin qu'ils puissent assimiler et comprendre toutes les connaissances écrites du monde. C'est un domaine dans lequel l’intelligence artificielle n'a pas encore progressé, et ce sera assez profond quand nous atteindrons cet objectif », a-t-il dit.

La Chine et les États-Unis sont les deux grandes puissances de l'IA qui ont dominé la recherche, mais le refroidissement des relations politiques entre eux a ralenti la collaboration internationale qui soutient l'innovation. Huawei Technologies Co, le champion chinois de la technologie, a fait l'objet de diverses sanctions de la part de Washington, en partie parce que le développement rapide de l'IA en Chine est perçu comme une menace croissante, selon Bloomberg.

M. Gates s'est dit plus préoccupé aujourd'hui qu'il y a cinq ans par la montée des tendances politiques nationalistes et protectionnistes dans le monde, et il se demande maintenant si cette tendance sera cyclique ou plus permanente.

Le soleil et le vent sont de nouvelles sources d’énergie nécessaires pour lutter contre le changement climatique

Bill Gates a également abordé le sujet du changement climatique. Selon lui, il n'y a « aucun doute » que le soleil et le vent sont des éléments clés d'un nouveau mix énergétique nécessaire pour lutter contre le changement climatique. Toutefois, pour lui, « Il faudra peut-être un peu d'énergie nucléaire » pour remplacer les combustibles fossiles pendant la transition vers le zéro carbone.


Cependant, il doute qu'une taxe sur le carbone soit réaliste aux États-Unis. Les républicains ayant largement renoncé à cette idée et, dans l'ensemble, a-t-il dit, les démocrates n'en font pas non plus une priorité essentielle, a rapporté Bloomberg.

Pas plus tard que cette semaine, une startup d'énergie propre soutenue par le milliardaire a déclaré mardi qu'elle a découvert un moyen d'utiliser l'intelligence artificielle et un champ de miroirs pour réfléchir tellement de lumière solaire qu'elle génère une chaleur extrême au-dessus de 1000 degrés Celsius, qui pourrait alimenter les industries « responsables de plus d'un cinquième de toutes les émissions ».

Sources : Bloomberg News

Et vous ?

Que pensez-vous des déclarations de Bill Gates ?
Pensez-vous que les R&D en IA sont menacées par les tensions commerciales en Washington et Pékin ?

Lire aussi

Une startup soutenue par Bill Gates concentre la lumière solaire en utilisant l'IA et un champ de miroirs, pour créer la chaleur nécessaire qui peut alimenter l'industrie lourde
Bill Gates : "si je fondais une entreprise aujourd'hui, elle utiliserait l'IA pour apprendre à lire à des ordinateurs", assure le milliardaire
Bill Gates estime que l'IA peut être « l'ami » de l'homme, vu les progrès enregistrés notamment dans le domaine de l'agriculture
Bill Gates exprime à son tour ses préoccupations au sujet des progrès de l'intelligence artificielle, après Stephen Hawking et Elon Musk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 7:03
Au contraire ce sont les systèmes fermés qui auront une longueur d'avance.

La Chine n'aura aucun scrupule à siphonner les données des systèmes ouverts pour les intégrer, sans se soucier de la licence utilisée (e.g. GPL).
En revanche l'inverse sera bien plus difficile.
7  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/11/2019 à 10:19
Citation Envoyé par Eric80 Voir le message
Si demain la Chine interdit à ses habitants d aller étudier en Chine, l'affaire deviendra plus compliquée...
Ah ouais, ça ne rigole vraiment pas en Chine dis donc ! Tu m'étonnes que ça revendique sévère là-bas...



2  0 
Avatar de Eric80
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 22:45
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message
J'ai commencé à détester microsoft et les méthodes de Bill depuis 1993 avec l'affaire Stacker
En gros, microsoft s'est forgé en volant la technologies de tout un tas d'entreprise et de projets libre, en les dépouillant et les coulant par la même occasion et à hurler contre le code ouvert. C'est qu'il aurait été gênant de voir le code de m$, de tout ce qu'il a volé et encore plus de faire profiter de ses crimes aux autres, le chiffre d'affaire aurait pu en pâtir.
Si microsoft veut de l'ouverture c'est toujours dans la même optique, s'approprier le travail des autres sans scrupule et à moindre cout.

Il est aussi beaucoup plus difficile aux états unis de s'accaparer les "têtes" chinoise, c'est un coup à la perdre pour ceux qui accepterait si les USA tapent trop fort sur la chine.
1993, cela fait 26 ans, Microsoft a eu largement le temps depuis de changer.

Et notamment, depuis Nadella, Microsoft a compris que plutôt que se "piquer le travail" des autres boites pour revendre des logiciels, il est bcp plus pertinent (pour les $$$) de s'ouvrir aux standards pour vendre des services. Ainsi, MS est passé d une entreprise vendeuse de logiciels à une entreprise vendeuse de services: la plus grosse part des bénéfices vient des services cloud (Azure et Office365)

Quant à "s'accaparer les "têtes" chinoises", tant que les US proposeront des possibilités d études pour les étudiants chinois avec des jobs ds les entreprises derrière avec des salaires qui restent > à ceux qu'ils auraient en Chine, ils ont pas trop de soucis à se faire.
Si demain la Chine interdit à ses habitants d aller étudier en Chine, l'affaire deviendra plus compliquée...

Une fois le Chinois lambda arrivé sur le territoire US, le gvt US peut lui fournir des green card longue durée voire la nationalité si il fait partie des meilleurs éléments, cela est généralement suffisamment convainquant pour rester aux USA plutot que de rentrer en Chine!
1  0 
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/11/2019 à 22:33
Ouep quand bill gates a quitte la direction de la boite je pensais effectivement que c'etait pour de bonnes causes, sa fondation etc. En fait il n'en est rien, depuis toutes ces années, c'est uniquement pour en tirer des benefice (je ne sais plus sur quel topic j'ai lu qu'il avait doublé sa fortune perso de 45 a 90 milliards en 8 ans).
C'est un businessman, rien de plus. Toutes les actions de charité ne sont donc qu'un pretexte pour se faire encore plus de fric.
Ils sont decidement irrecuperables ces gens la. Et pas certain que ca aille dans le sens d'un monde meilleur (puisque le but est de tout controler par les technos - y compris le vivant).

Avec M$ on croit que tout a change mais au fond rien n'a changé; a vomir.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 11:44
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
La Chine et les États-Unis sont les deux grandes puissances de l'IA qui ont dominé la recherche, mais le refroidissement des relations politiques entre eux a ralenti la collaboration internationale qui soutient l'innovation. Huawei Technologies Co, le champion chinois de la technologie, a fait l'objet de diverses sanctions de la part de Washington, en partie parce que le développement rapide de l'IA en Chine est perçu comme une menace croissante, selon Bloomberg.
Comme disait Poutine : Pour Vladimir Poutine, le pays leader en matière d'intelligence artificielle sera «maître du monde».
Donc là c'est la course entre les USA et la Chine, pour savoir qui dominera le monde.

Bill Gates n'est pas trop fan du protectionnisme, il dit qu'a Cambridge au Royaume-Uni il y a un campus de recherche de Microsoft et eux ils s'en foutent, ils prennent des chinois, des européens, des étasuniens. Alors que le NSA évite peut-être d'embaucher des scientifiques chinois pour bosser sur l'IA, la NSA a peur qu'on vole ses secrets.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Toutefois, pour lui, « Il faudra peut-être un peu d'énergie nucléaire » pour remplacer les combustibles fossiles pendant la transition vers le zéro carbone.
C'est clair que si vous voulez vous passer des énergies fossiles il va falloir du nucléaire, on est très loin de pouvoir produire 100% de l'énergie nécessaire avec des éoliennes...

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Pas plus tard que cette semaine, une startup d'énergie propre soutenue par le milliardaire a déclaré mardi qu'elle a découvert un moyen d'utiliser l'intelligence artificielle et un champ de miroirs pour réfléchir tellement de lumière solaire qu'elle génère une chaleur extrême au-dessus de 1000 degrés Celsius, qui pourrait alimenter les industries « responsables de plus d'un cinquième de toutes les émissions ».
Ça c'est absent de l'article de Bloomberg et ça n'a strictement rien d'une découverte... Ça fait longtemps qu'on sait qu'on peut faire de la chaleur en utilisant des miroirs.
0  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/11/2019 à 17:19
dire "celui qui a" et "systeme ouvert" dans la mème phrase n'est pas antinomique ?
0  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/11/2019 à 17:23
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Au contraire ce sont les systèmes fermés qui auront une longueur d'avance.

La Chine n'aura aucun scrupule à siphonner les données des systèmes ouverts pour les intégrer, sans se soucier de la licence utilisée (e.g. GPL).
En revanche l'inverse sera bien plus difficile.
Du coup avec ton système, ils seront au mieux au mème niveau mais pas loin devant sans la puissance de la communauté en matière de cas d'utilisation.
0  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/11/2019 à 18:54
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
Du coup avec ton système, ils seront au mieux au mème niveau mais pas loin devant sans la puissance de la communauté en matière de cas d'utilisation.
Pas sûr.

Avec 1,4 milliards d'habitants et le fait qu'ils se moquent de la vie privée, cela leur permet aussi d'avoir beaucoup de données à disposition, ce que d'autres pays ne peuvent (ou difficilement) avoir.

Par exemple, avec le "crédit social" et la surveillance généralisée de la population, la Chine a accès à beaucoup de données exploitables.
0  0 
Avatar de matthius
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 8:56
Je comprends ce que dit Bill. On apprenait l'IA par les chiffres à Rennes. J'ai proposé d'apprendre l'IA par les mots. Du coup il y en a un qui a dit coordonnées puis chat. Rien que coordonnées veut dire plus que plein de chiffres. Chat c'est rigolo et africain.
0  2 
Avatar de Stérilux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/11/2019 à 5:30
Que pensez-vous des déclarations de Bill Gates ?
J'ai commencé à détester microsoft et les méthodes de Bill depuis 1993 avec l'affaire Stacker, c'était un logiciel qui permettait de "compresser" les disques dur pour augmenter leur capacité de façon significative.
https://en.wikipedia.org/wiki/Stac_Electronics

Bill avait décidé d'intégrer cette technologie à MS-DOS sans se prendre la tête ni payer quoi que ce soit à Stack (mais la version microsoft était une catastrophe, perte complète de ses données assuré, j'en avais fait les frais comme beaucoup d'autre).
Ca a finit en procès que microsoft a perdu mais a ouvert les yeux de beaucoup de monde sur ce qu'était réellement microsoft et bill gates. Microsoft n'avait pas créé ms-dos, il tapait allègrement dans les logiciels d'autres société en toute impunité qui préférez négocier, c'était plus simple pour eux d'accepter que d'aller en procès sans avoir les moyens financier de se battre.
Ensuite microsoft à commencer à taper sur linux, de plus en plus fort et en décortiquant son code on a commencé à en retrouver en provenance de linux (l'OS des terrorristes)... comme la couche TCP/IP qui était complètement foireuse chez eux.
Il y a aussi eu des itimidations et menaces envers les entreprises utilisant linux, des agents se faisant passer pour des "quasi" officiel tentait d'examiner les systèmes utilisé en entreprise pour ensuite les menacer de procès s'il y avait autre chose que windows.

En gros, microsoft s'est forgé en volant la technologies de tout un tas d'entreprise et de projets libre, en les dépouillant et les coulant par la même occasion et à hurler contre le code ouvert. C'est qu'il aurait été gênant de voir le code de m$, de tout ce qu'il a volé et encore plus de faire profiter de ses crimes aux autres, le chiffre d'affaire aurait pu en pâtir.

Si microsoft veut de l'ouverture c'est toujours dans la même optique, s'approprier le travail des autres sans scrupule et à moindre cout.

Pensez-vous que les R&D en IA sont-elles menacées par les tensions commerciales en Washington et Pékin ?
Non, c'est surtout microsoft qui va en pâtir et la chine a potentiellement bien plus d'ingénieurs sous la main que microsoft et c'est ce que doit voir bill gate.
Avec l'ouverture, c'est l'entreprise la plus agressive et avec des reins solide qui a le plus de chance de remporter beaucoup de marchés.

Que comme avec android, si la chine se retrouve exclu du marché elle a la capacité de faire concurrence et de placer android au second plan avec tout ce qui en découle. En europe il n'y a pas de brevet logiciel comme aux USA et y'a pas mal d'argent à capter. C'est la descente assuré.
Il est aussi beaucoup plus difficile aux états unis de s'accaparer les "têtes" chinoise, c'est un coup à la perdre pour ceux qui accepterait si les USA tapent trop fort sur la chine.

Bill gate n'a jamais pensé qu'à lui même et son portefeuille, le reste n'a toujours été que foutaises.
3  7