Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Jack Dorsey, PDG de Twitter, à Andrew Yang : « L'IA vient pour les emplois de programmation informatique »,
Car elle va bientôt créer ses propres logiciels

Le , par Stan Adkens

230PARTAGES

7  1 
L’intelligence artificielle (IA) se développe rapidement et suscite de nombreuses inquiétudes dans le monde du travail de sorte que les études concernant ce sujet se multiplient. Pour certains, l’IA ne pourra jamais vraiment remplacer l'homme et restera juste un assistant, et que les craintes concernant son impact négatif sur l’emploi sont exagérées. D’autres craignent justement des pertes d’emplois ou les échecs de réorientation de carrière. Le milliardaire Jack Dorsey, PDG de Twitter et de Square, se rangeant du côté de ces derniers, pense que l'essor de l'intelligence artificielle pourrait rendre même les ingénieurs en logiciels moins sollicités.

Bill Gates, le milliardaire américain, cofondateur de Microsoft, a estimé, en janvier 2018 lors d’une interview accordée à Fox Business, que l'IA prendra en charge certaines tâches et rendra l'homme plus efficace dans son travail avec plus de temps libre. Mais le technologue Jack Dorsey dit que les ingénieurs en logiciels pourraient se trouver sans travail parce que l'intelligence artificielle va bientôt écrire ses propres logiciels. Dorsey pense que cela va mettre certains ingénieurs en logiciel débutants dans une situation difficile.


Selon Dorsey, « Nous parlons beaucoup des camions qui se conduisent eux-mêmes » lorsque nous discutons de la façon dont l'automatisation va remplacer les emplois occupés par des humains, a-t-il déclaré Dorsey à l'ancien candidat démocrate à la présidence américaine Andrew Yang dans un épisode du podcast "Yang Speaks" publié jeudi dernier. Mais en plus de ces changements engendrés par le développement de l’IA, qui va affecter les emplois comme les conducteurs, les chauffeurs de poids lourd, la technologie vient aussi « pour les emplois de programmation », a dit Dorsey.

Alors que les ingénieurs en logiciel ont tendance à avoir des emplois bien payés et à être très recherchés, le PDG de Twitter a déclaré à Yang : « Une grande partie des objectifs du machine learning et du deep learning est d'écrire le logiciel lui-même au fil du temps, de sorte que beaucoup d'emplois de programmation de premier niveau ne seront tout simplement plus aussi pertinents ».

Actuellement, l'ingénieur en logiciel est le septième meilleur emploi aux États-Unis pour 2020, selon un classement par le site Web d'emploi Glassdoor, avec un salaire de base médian de 105 563 dollars (le classement est basé sur une combinaison de facteurs comprenant le salaire, la satisfaction au travail, le nombre d'ouvertures de postes et plus), a rapporté CNBC.

En s’adressant lors du podcast à Yang, qui est un défenseur du revenu de base universel, ou UBI, Dorsey a même évoqué ces paiements gratuits en espèces pour cette catégorie de travailleurs. Dorsey a dit que le revenu de base universel pourrait constituer un "plancher" sur lequel les gens pourraient se tenir s'ils perdent leurs revenus en raison de l'automatisation. Une allocation mensuelle pourrait apporter aux travailleurs évincés « la tranquillité d'esprit » qui leur permettra « de manger et de nourrir leurs enfants pendant qu'ils apprennent à faire la transition vers ce nouveau monde » en acquérant de nouvelles compétences, a-t-il déclaré.

Toutefois, il a aussi ajouté que l'UBI n'est pas une excuse pour ne pas travailler, mais plutôt une bouée de sauvetage. Cependant, certaines personnes ne sont pas d'accord avec lui. Les critiques affirment que l'UBI est avant tout coûteux, mais aussi qu'il dissuade les gens à occuper un emploi, ce qui leur enlève le sentiment d'avoir un but dans la société, a rapporté CNBC.

Alors que de nombreux travailleurs sont affectés par l’arrêt de certaines entreprises à cause de la pandémie du covid-19, nous avons appris la semaine dernière que le PDG de Twitter a fait un don d’un montant de 5 millions de dollars à Humanity Forward, un groupe lancé par Andrew Yang, pour le soutenir dans son projet visant à mettre sur pied un revenu de base universel aux États-Unis. Cet argent sera versé à tous les citoyens sans tenir compte de leurs revenus, de leurs patrimoines ou de leurs situations professionnelles. Ce don provient de Start Small LLC, une fondation d'un milliard de dollars lancée par Dorsey le mois dernier pour soutenir les efforts mondiaux de secours contre le covid-19.


L’automatisation n’affectera pas que les travailleurs moins diplômes

La position de Dorsey selon laquelle le développement de l’intelligence artificielle et les robots privera aussi les ingénieurs en logiciels de leurs emplois, et pas seulement les caissiers des fast-foods et les conducteurs et chauffeurs de camion, est partagée par d’autres personnes. En novembre dernier, le Brookings Institute a publié un rapport montrant que l'intelligence artificielle mettra de plus en plus en danger les emplois "col blanc" bien rémunérés et qui nécessitent des travailleurs très éduqués.

Selon l’étude, les travailleurs qui détiennent un baccalauréat, par exemple, seraient exposés à l'IA plus de cinq fois plus que ceux qui n'ont qu'un diplôme d'études secondaires. En effet, l'intelligence artificielle est particulièrement douée pour accomplir des tâches qui exigent de la planification, de l'apprentissage, du raisonnement, de la résolution de problèmes et de la prédiction, des compétences qui sont pour la plupart du temps requises pour les emplois col blanc.

« Notre analyse montre que les travailleurs titulaires d'un diplôme universitaire ou professionnel seront presque quatre fois plus exposés à l'intelligence artificielle que les travailleurs n'ayant qu'un diplôme d'études secondaires. Les titulaires d'une licence seront les plus exposés par niveau d'éducation, plus de cinq fois plus exposés à l'IA que les travailleurs ayant seulement un diplôme d'études secondaires », lit-on dans le document du Brookings Institute.

Le rapport du Brookings Institute classe les professions selon leur exposition relative à l'intelligence artificielle, et les programmeurs informatiques sont les troisièmes professions les plus exposées, derrière les analystes d'études de marché et les directeurs commerciaux.

Cependant, pendant que certaines études mettent en garde contre une suppression rapide des emplois humains par l’IA, d’autres croient que la technologie va créer plus d’emplois qu’elle ne va en supprimer. Dans un rapport publié en 2018, le World Economic Forum (WEF), une fondation suisse à but non lucratif, a établi une estimation selon laquelle la robotique et l’intelligence artificielle généreraient 58 millions d’emplois de plus qu’elles n’en coûteront, jusqu’en 2022. Toutefois, le rapport a précisé que la qualité, l’emplacement et le format de ces nouveaux emplois pourraient subir de grosses modifications, suggérant ainsi que l’offre d’emploi permanent à temps plein pourrait éventuellement diminuer. Certaines entreprises pourraient opter pour les travailleurs temporaires, les travailleurs indépendants ou encore les entrepreneurs spécialisés, tandis que d’autres pourraient opter pour l’automatisation tous azimuts des tâches, lit-on.

Lors d’une interview avec ABC News en 2017, Satya Nadella, PDG de Microsoft, a donné son avis sur le futur de l’IA et son potentiel impact sur les emplois. Il pense que les craintes autour de l’IA impactant le marché du travail sont peut-être un peu exagérées. Selon lui, l’IA va plutôt apporter de nouvelles opportunités et particulièrement lorsqu’il s’agit de l’emploi. « Personnellement, je pense que la seule chose qu’on devrait éviter, c’est d'avoir l’idée fausse que le nombre total d’emplois dans une économie est fixe et doit être partagé le plus équitablement. En d’autres termes, il y aura de nouveaux jobs », a dit Nadella.

Selon un commentateur, l’IA ne devrait pas laisser les ingénieurs sans travail, mais elle pourrait déplacer leurs emplois : « Beaucoup d'efforts sont faits pour que les programmes fassent des choses complexes que nous pouvons faire simplement maintenant avec DL, mais je pense que ces personnes vont être déplacées et non remplacées. Quoi qu'il en soit, les compétences en matière de programmation sont très transférables, donc je ne pense pas que ce soit un gros problème », a-t-il dit. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source : YouTube

Et vous ?

« L’IA vient pour les emplois de programmation », selon Jack Dorsey. Quel commentaire en faites-vous ?
Selon vous, l’IA impactera-t-elle les ingénieurs logiciels à court, moyen ou long terme ? Dans quelle mesure ?

Lire aussi

PDG de Microsoft : l'IA pourrait créer plus de jobs au lieu de les éliminer, et les craintes pour l'emploi pourraient être exagérées
Gartner : l'intelligence artificielle va créer plus d'emplois qu'elle ne va en éliminer, d'ici 2020
Mark Zuckerberg pense que les prédictions d'Elon Musk sur l'IA sont irresponsables, le PDG de Tesla serait-il un peu trop pessimiste ?
Les travailleurs col blanc bien rémunérés et bien éduqués seront lourdement touchés par l'IA, l'IA étant douée dans les tâches qui exigent de la planification, du raisonnement, selon un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 17:59
Ce ne sont que des opinions qui ne s'appuient sur absolument rien de concret. Y'a des gars comme ça qui aiment se faire passer pour un gourou avec juste de l'air chaud.

On est pas prêt de voir une IA programmer mais le métier va continuer à évoluer comme il l'a toujours fait. D'une manière ou d'une autre il y aura de toute façon besoin de personnes pour exprimer un besoin à une machine ... à moins de croire aux délires sur l'IA forte.
7  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 18:04
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Alors que les ingénieurs en logiciel ont tendance à avoir des emplois bien payés et à être très recherchés, le PDG de Twitter a déclaré à Yang : « Une grande partie des objectifs du machine learning et du deep learning est d'écrire le logiciel lui-même au fil du temps, de sorte que beaucoup d'emplois de programmation de premier niveau ne seront tout simplement plus aussi pertinents ».
Les objectifs du ML sont davantage de l'ordre de la configuration que de l'écriture de code. Mais j'invite ce monsieur a remplacer ses ingénieurs par de l'IA. Je pense qu'il fera vite demi-tour.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Selon l’étude, les travailleurs qui détiennent un baccalauréat, par exemple, seraient exposés à l'IA plus de cinq fois plus que ceux qui n'ont qu'un diplôme d'études secondaires. En effet, l'intelligence artificielle est particulièrement douée pour accomplir des tâches qui exigent de la planification, de l'apprentissage, du raisonnement, de la résolution de problèmes et de la prédiction, des compétences qui sont pour la plupart du temps requises pour les emplois col blanc.
Sauf que l'IA manque un point critique à toutes ces tâches : comprendre le besoin. C'est cela qui permet d'identifier le type de problème à étudier pour sélectionner le bon type de solution. Or cette compréhension du besoin, toute personne un peu expérimentée sait que ce n'est pas le client qui vient avec le travail fait, tout simplement car le client n'a généralement pas l'expertise requise pour savoir comment prendre le problème. C'est l'échange entre client et pro qui permet de comprendre le problème, et donc d'identifier la solution.

L'IA se contente de prendre ce qu'on lui donne, sans remettre en cause ce que donne son utilisateur. Pouvoir utiliser l'IA correctement impose donc de s'assurer que l'utilisateur dispose de l'expérience nécessaire pour savoir comment donner son problème à manger à l'IA... et donc que l'utilisateur soit un pro. Bref, en dehors des cas triviaux, l'IA ne remplace pas le professionnel. Et comme un boulot trivial a toujours amené à l'automatisation, ce n'est pas l'IA qui change quoi que ce soit ici. Rien de nouveau sous le soleil, donc.
7  1 
Avatar de PomFritz
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 15:13
On dirait les mêmes qui nous promettaient des voitures 100% autonomes. Et pour le moment, c'est toujours les mains sur le volant, le pied sur le frein, les yeux ouverts et seulement sur certaines autoroutes... y a de la marge...
6  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 15:15
Citation Envoyé par PomFritz Voir le message
On dirait les mêmes qui nous promettaient des voitures 100% autonomes. Et pour le moment, c'est toujours les mains sur le volant, le pied sur le frein, les yeux ouverts et seulement sur certaines autoroutes... y a de la marge...
Tu est méchant : ça passe aussi aux Carrefours. Enfin, les carrefours avec feu rouge et sans piétons, et par beau temps.
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/05/2020 à 10:20
Citation Envoyé par PomFritz Voir le message
Le piéton dans notre cas, s'appelle "l'utilisateur"
J'imagine ce dernier remplir son rapport de bug: "ça marche pas" et notre super IA va s'auto-patcher bien comme il faut, là où il faut (WYTIWYG, What You Think Is What You Get).
ça, ça suppose que leurs IA soient de vrais IA avec des réseaux neuronaux. Ce que j'en ai lu, en particulier sur cet accident ou une IA a écrase un piéton qui traversait là ou il n'aurait pas du, l' "IA" était programmée pour ne pas prendre en compte les obstacles non identifiés. Je ne sais pas ce que c'est (parce-que rien n'est censé traverser là) ==> J'ignore. Pas d'apprentissage, ça avait été programmé comme ça, façon système expert. Autant dire que je ne suis pas impressionné. Et j'attends toujours la voiture qui monte à la station de ski en pleine tempête de neige. Même avec des chaines.
5  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/05/2020 à 11:39
Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
Mais qu'irais-tu faire là-haut par un temps pareil ? Aurais-tu un cadavre dans le coffre à te débarrasser ?
Ben, euh, arriver à l'hotel avant l'heure de fermeture? (ça, c'est si j'ai une location)

Aller chercher ma fille à la fin de son cours de ski? (ça, c'est si je squatte chez ma sœur à Grenoble, et que je dépose ma fille aux Sept Laux, et que le temps se gâte pendant la journée)

Rentrer chez moi une fois les vacances finies (bon, d'accord, ça, c'est en descente, mais c'est tout aussi difficile)

Et puis bon, il y a des gens qui habitent en Suède ou en Sibérie, dans des coins ou conduire sous une tempête de neige, c'est la routine.

Et puis le dernier truc : quand mon fils est né, il y avait 20 cm de neige à Montpellier (ça n'arrive jamais. Sauf ce jour là. Et ils sont un paquet à avoir attendu cette journée là, les sages-femmes étaient surbookées). J'ai mis une heure à faire 5 km - sans chaines, sans pneus neige. La clinique était désolée de ne plus avoir de véhicule d'intervention disponible. Les trams étaient à l'arrêt depuis le matin. Il fallait passer. Il s'est passé moins d'une demi-heure entre l'admission médicale et la naissance. Le jour ou une voiture sans conducteur est capable de faire mieux que moi ce jour là (y compris sur la partie parking, il y avait des voitures en perdition partout qui m’empêchaient d'accéder aux parkings), je prends. Pas avant.
2  0 
Avatar de TJ1985
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/05/2020 à 8:02
Si j'en juge à l'état actuel et ce qu'on peut en tirer comme prédiction, les IA résolvent en gros 80% des problèmes qui leur sont soumis, quel que soit le secteur (j'arrondis a une loi bien connue).
Le jour où elles produiront des applications, des développeurs seront requis pour parachever les 20% qui planteront. Hors, comme à ce moment-là développeur ne sera plus un métier d'avenir, on en trouvera de moins en moins de compétents (déjà que maintenant...). Et chacun sait que reprendre du code en maintenance n'est pas ce qu'il y a de plus simple.
Il faudra que tous ces gourous réfléchissent un peu plus loin que leur micro sinon ils vont vite se retrouver en boucle au fond de leur caverne avec un super-Siri leur répondant "je ne comprends pas le terme application, précisez"...
2  0 
Avatar de dissert
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/06/2020 à 11:45
L'article fait du sensationnalisme à peu de frais ou alors passe largement à côté de considérations évidentes.

Les "cols blancs" (bien que ce soit une dénomination de moins en moins pertinente également, et qu'il s'agisse d'un anglicisme qui n'est en général pas utilisé en France) sont par définition des personnes qui changent plus facilement de cadre de travail, donc sont les moins impactés par une réorganisation de la manière de travailler. Il suffit de voir que la quasi-totalité des "cols blancs" font aujourd'hui un métier qui n'existait pas lors de leurs études.

Les AI programmatiques ne seront, si vraiment elles ont une utilité, qu'un nouvel outil dans la bannette des développeurs.

On a fait les mêmes prédictions :

  • lors de l'apparition de compilateurs gratuits
  • lors de l'apparition des outils RAD
  • lors de la mode de l'off-shoring
  • avec le développement de librairies
  • avec la mode des outils des générations de code (c'est en ce moment, avec Power App par exemple)


et on n'a jamais eu autant besoin de développeurs de haut niveau.
2  0 
Avatar de PomFritz
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 20:55
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Citation Envoyé par PomFritz Voir le message
On dirait les mêmes qui nous promettaient des voitures 100% autonomes. Et pour le moment, c'est toujours les mains sur le volant, le pied sur le frein, les yeux ouverts et seulement sur certaines autoroutes... y a de la marge...
Tu est méchant : ça passe aussi aux Carrefours. Enfin, les carrefours avec feu rouge et sans piétons, et par beau temps.
Le piéton dans notre cas, s'appelle "l'utilisateur"
J'imagine ce dernier remplir son rapport de bug: "ça marche pas" et notre super IA va s'auto-patcher bien comme il faut, là où il faut (WYTIWYG, What You Think Is What You Get).
Perso, pour ce qui est l'évolution du dév, j'adore travailler dans des outils come Max/MSP, j'aimerais bien que ça débarque vraiment dans le dév générique.
2  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/05/2020 à 12:22
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
j'attends toujours la voiture qui monte à la station de ski en pleine tempête de neige. Même avec des chaines.
Mais qu'irais-tu faire là-haut par un temps pareil ? Aurais-tu un cadavre dans le coffre à te débarrasser ?
1  0