IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une majorité écrasante des répondants sont favorables à ce que les humains aient le dernier mot dans la prise de décisions par l'IA,
Selon une enquête menée auprès de 1000 personnes en Allemagne

Le , par Stan Adkens

25PARTAGES

9  0 
L'intelligence artificielle (IA) est une technologie clé qui est appelée à devenir l'un des principaux moteurs de l’économie et de la prospérité dans l’ensemble des pays du monde entier. Mais comment la société perçoit-elle l'utilisation de cette technologie ? Un rapport d’enquête intitulé "Bosch AI Future Compass 2020" a tenté de répondre à cette question en ce qui concerne l’Allemagne. L'enquête révèle clairement un fort soutien en faveur de cette technologie, en particulier dans les applications industrielles. Toutefois, les répondants indiquent qu’il est tout aussi évident que les humains doivent avoir le dernier mot.

Le rapport d’enquête "Bosch AI Future Compass 2020" présente les résultats d'une enquête en ligne menée en août 2020 par la société d'études de marché Gesellschaft für Innovative Marktforschung (GIM) pour le compte de Robert Bosch GmbH (Bosch) auprès de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus. Lors du sondage, les personnes ont été interrogées sur leur opinion sur l'intelligence artificielle.


Selon Michael Bolle, le responsable numérique et responsable de la technologie chez Bosch, le but du rapport est d’inciter une réflexion sur l’impact de l’intelligence artificielle sur la société en Allemagne et en Europe en général.

« Avec notre "Bosch AI Future Compass", nous voulons déclencher un débat sur les effets de l'IA sur la société. Le moment est venu de décider quel type d'avenir technologique nous voulons - en Allemagne et en Europe. Pour cela, nous devons nous mettre d'accord sur la direction que nous voulons prendre », a déclaré Dr Bolle. Il a aussi fait une distinction entre comment l’IA est envisagée par les entreprises, d’une part aux États-Unis et en Chine et d’autre part en Europe :

« Contrairement à ce qui se passe chez les grands fournisseurs informatiques établis aux États-Unis ou en Chine, par exemple, les opportunités en Allemagne et en Europe ne résident pas dans l'imitation du comportement humain à l'aide de l'IA, mais plutôt dans l'utilisation de l'IA pour optimiser l'interaction entre les machines et le monde des objets. L'IA permet aux machines de comprendre leur environnement spatial et fonctionnel différemment qu'auparavant - et donc de mieux réagir. Les possibilités comprennent l'utilisation de l'IA pour fabriquer des produits physiques et pour optimiser leur fonctionnement ».

Les répondants font confiance à l'intelligence artificielle dans la production industrielle

L'IA industrielle permet aux machines d'interagir plus facilement avec le monde physique. Elle est principalement utilisée dans la fabrication et l'exploitation de produits physiques. On peut citer comme exemple l'amélioration du contrôle de la qualité dans la production industrielle de solutions telles que les systèmes d'auto-apprentissage d'aide à la conduite pour améliorer la sécurité routière, les fours intelligents ou la gestion efficace de l'énergie dans les bâtiments, d’après le rapport.

Selon Bosch AI Future Compass 2020, l'utilisation de l'intelligence artificielle dans l'industrie, que ce soit pour la fabrication de produits physiques ou comme caractéristique des produits eux-mêmes, bénéficie d'un large soutien parmi l’échantillon représentatif : jusqu’à 60 % des personnes interrogées souhaiteraient voir une utilisation accrue de l'IA industrielle. En particulier, les personnes interrogées préconisent une utilisation accrue pour le diagnostic des erreurs dans les machines, dans la production industrielle de biens et de machines, et dans l'aérospatiale.

L’enquête a également montré qu’au total, 53 % des Allemands ont une opinion positive de l'utilisation de l'intelligence artificielle, tandis que 36 % ont une opinion plus négative. Selon le rapport, plus les gens sont informés et familiers avec la technologie, plus ils ont une opinion plus positive de l'utilisation de l'intelligence artificielle.

Sur l'ensemble des personnes interrogées qui se décrivent comme des experts en technologie et des personnes bien informées, 81 % ont généralement une opinion positive de l'intelligence artificielle. En revanche, ce chiffre décroît à 27 % chez ceux qui se considèrent moins intéressés par la technologie et moins informés, selon le rapport d’enquête.


Quand il s’agissait pour l’enquête de savoir les espoirs spécifiques des répondants concernant l'utilisation de l'intelligence artificielle, plus de quatre personnes interrogées sur cinq ayant une opinion positive de l'intelligence artificielle associent l'IA au progrès et à l'innovation. Dans les détails, plus des trois quarts des personnes espèrent qu'il en résultera une plus grande efficacité (86 %) et de meilleurs résultats (77 %). En outre, 74 % des personnes interrogées s'attendent à ce que l'IA augmente la sécurité.

Par ailleurs, plus de la moitié des Allemands (53 %) pense que l'utilisation de l'intelligence artificielle est nécessaire aux entreprises pour rester compétitives sur la scène mondiale. Alors qu’une pandémie a surpris le monde entier au début de cette année, 63 % des personnes interrogées affirment que la technologie devrait être utilisée pour prévoir et combattre les pandémies.

Plus de 4 répondants sur cinq pensent que les humains doivent avoir le dernier mot dans la prise de décisions par l'IA

Selon le rapport, deux tiers des Allemands affirment que l'intelligence artificielle ne doit être utilisée que pour le bien de tous. Si l'enquête révèle un fort soutien en faveur de cette technologie clé, une majorité écrasante d'Allemands (85 %) pense que les humains devraient toujours avoir la possibilité de corriger les décisions prises par l'intelligence artificielle.


Parmi les personnes interrogées ayant une opinion négative de l'intelligence artificielle, le scepticisme à son égard s'explique en grande partie par des préoccupations concernant une éventuelle surveillance, un manque d'émotion, une mauvaise protection des données et une perte de contrôle (plus de 80 % dans chaque cas), selon le rapport.

Pour ces raisons, deux tiers des personnes interrogées souhaitent que les décisions concernant les normes juridiques et éthiques relatives à l'utilisation de l'intelligence artificielle soient prises au niveau international (38 % au niveau mondial, 27 % au niveau européen). Seuls 35 % souhaitent une stratégie nationale, d’après l’étude de Bosch.

Selon le rapport, cela confirme la voie choisie par Bosch « en matière d'intelligence artificielle : en adoptant un code d'éthique pour l'intelligence artificielle au début de l'année 2020, la société s'est engagée à respecter des directives éthiques pour le développement et l'application de l'intelligence artificielle. ...L'intelligence artificielle doit être au service des gens, et non l'inverse », lit-on.

Les lignes directrices du code de déontologie de l'IA publié en février par Bosch comprennent, entre autres : les décisions en matière d'IA qui affectent les gens ne doivent pas être prises sans un arbitre humain. Au contraire, l'IA doit être un outil pour les humains ; développer des produits d'IA sûrs, robustes et explicables ; et le respect des exigences légales et l’orientation vers des principes éthiques, lors du développement des produits d'IA.

« Si l'IA est une boîte noire, alors les gens ne lui feront pas confiance. Dans un monde connecté, cependant, la confiance sera essentielle », a déclaré Dr Michael Bolle en février.

Source : Rapport d'enquête

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ? Pertinente ou pas ?
le scepticisme de 80 % des personnes qui ont une opinion négative de l’IA s'explique en grande partie par des préoccupations concernant une éventuelle surveillance, un manque d'émotion, une mauvaise protection des données et une perte de contrôle. Qu’en pensez-vous ?
Pour quelles raisons avez-vous ou pas une bonne réputation de l’IA ?

Voir aussi :

Une IA rédige un essai sur les raisons pour lesquelles l'Homme ne devrait pas craindre l'intelligence artificielle, dans un contexte où certains prédisent la domination de la machine sur l'humain
Une caméra IA confond la tête chauve d'un arbitre avec le ballon et le suit pendant un match de football. Les téléspectateurs suggèrent que le juge de touche porte un chapeau la prochaine fois
Pour Elon Musk l'IA est bien plus dangereuse que l'arme nucléaire, alors que Bill Gates estime que l'IA est à la fois porteuse d'espoir et dangereuse
Voici comment la startup Diffblue utilise l'IA pour automatiser les tests unitaires pour les applications Java, à travers son outil dénommé "Diffblue Cover"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/11/2020 à 18:09
Bonsoir,

85 % des répondants sont favorables à ce que les humains aient le dernier mot dans les décisions de l'IA

Que pensez-vous de cette étude ? Pertinente ou pas ?
Comme son nom l'indique, une IA est artificielle donc non naturelle. Elle n'as pas de conscience ou d'état d’âme ni d'émotion. Une machine , tout comme un algo reste une aide à la décision et non un décideur .

Pour des taches automatisables pourquoi, dans des cas précis.

L'intervention et le dernier mot humain seront toujours de prime à bord. La machine ne décidera jamais pour l'homme. Le résultat est donc plutôt cohérent.

le scepticisme de 80 % des personnes qui ont une opinion négative de l’IA s'explique en grande partie par des préoccupations concernant une éventuelle surveillance, un manque d'émotion, une mauvaise protection des données et une perte de contrôle. Qu’en pensez-vous ?
Pour prendre une decision, un ordinateur / une machine / un algo a besoin d'infos pour comparer et faire une suggestion en sortie. Forcement cela peut nécessité des infos personnelles, dans le cas ou l'on touche à la personne même ou un élément de son environnement de vie/travail. (age, profession, donnée de santé, donnée matrimoniale ... )

Pour quelles raisons avez-vous ou pas une bonne réputation de l’IA ?
Pour moi l'IA = un système d'aide à la décision = décisionnel . Ayant fait des études dans cette branche du décisionnel, je sais qu'une IA se limitera toujours à "suggérer" . Le choix final revenant toujours à l'utilisateur.
0  0