IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Japon va investir dans le jumelage des personnes basé sur l'IA pour lutter contre la chute du taux de natalité,
La technologie aidera à faire correspondre les cœurs solitaires

Le , par Stan Adkens

60PARTAGES

9  0 
Le Japon a sa population qui vieillit le plus rapidement et un nombre croissant de célibataires. La romance et le sexe sont en déclin, et un professeur de Chuo University, Masahiro Yamada, affirme que 25 % des Japonais pourraient rester célibataires toute leur vie. Ceci a pour conséquence un taux de natalité en baisse. Le gouvernement japonais prévoit donc d'intensifier ses efforts pour endiguer la chute du taux de natalité dans le pays en aidant à financer des systèmes de jumelage plus sophistiqués basés sur l’intelligence artificielle, ont rapporté les médias lundi.

En 2019, le nombre de naissances a diminué de 5,8 % pour atteindre environ 865 000, le chiffre annuel le plus bas jamais enregistré : la baisse du nombre de mariages et l'augmentation de l'âge du mariage y ont contribué, selon Reuters. Mais l'IA pourrait-elle être la solution ? C’est justement l’option sur laquelle les autorités japonaises comptent miser à partir de l’année prochaine.


Le gouvernement prévoit d'allouer 2 milliards de yens (19 millions de dollars US) au cours du prochain exercice financier pour soutenir les autorités locales qui mettent en place des programmes visant à aider leurs habitants à trouver l'amour.

Dans un pays qui a une longue tradition de jumelage humain, les gouvernements locaux ont déjà adopté des systèmes de jumelage par IA pour jumeler les personnes, mais beaucoup ne tiennent compte que de critères tels que le revenu et l'âge et ne produisent des résultats que s'il y a une correspondance exacte.

Le dernier financement envisagé par le gouvernement central permettra d'accéder à des systèmes de jumelage de personnes avec un partenaire potentiel, même si les revenus ou l'âge ne correspondent pas aux souhaits, a rapporté le journal Yomiuri. Un fonctionnaire du gouvernement japonais a déclaré au Japantimes que si l'IA n'est pas exactement une technologie associée au romantisme, les solutions basées sur ces algorithmes peuvent correspondre à « un éventail plus large et plus intelligent de prétendants potentiels ».

En d'autres termes, les formulaires types que vous remplissez pour certains services de rencontres, comme la liste de vos opinions politiques, de vos goûts, de vos objectifs et des personnes qui vous ont fait faux bond, pourraient être perfectionnés grâce à l'IA capable de vous mettre en relation avec les rencontres les plus compatibles disponibles.

Les services de rencontre actuellement soutenus par les autorités au Japon utilisent des formulaires similaires et standardisés, et les autorités gouvernementales espèrent que l'IA pourra utiliser ces données pour effectuer une analyse plus poussée des personnes en quête de relations. Les autorités locales désireuses d'explorer le potentiel des services de rencontres basés sur l’intelligence artificielle pourraient bénéficier de subventions et de financements du gouvernement du Premier ministre Yoshihide Suga.

« Nous prévoyons en particulier d'offrir des subventions aux gouvernements locaux qui mettent en place ou qui lancent des projets de jumelage utilisant l'IA », a déclaré le fonctionnaire. « Nous espérons que ce soutien contribuera à inverser la baisse du taux de natalité du pays », a-t-il ajouté

60 % du coût des nouveaux systèmes d'IA sera garanti par le gouvernement national

Un certain nombre de préfectures japonaises ont déjà mis en place de tels systèmes, qui tiennent compte des loisirs et des valeurs et produisent un plus large éventail de résultats, mais ils peuvent être coûteux. Selon Reuters, Saitama, une ville juste au nord de Tokyo, a dépensé 15 millions de yens (144 000 dollars US) au cours de l'année qui s'est achevée en mars 2019, mais n'a vu que 21 couples se marier. Les données gouvernementales montrent que le nombre de mariages a diminué de 200 000 au Japon entre 2000 et l'année dernière.

Le gouvernement national garantira environ 60 % du coût des systèmes d'IA plus élaborés, sur les 19 millions de dollars US que les autorités locales demandent pour lutter contre la baisse du taux de natalité dans le budget fiscal de l'année prochaine.

« Nous ne faisons que débourser de l'argent pour lutter contre la baisse du taux de natalité, c'est aux gouvernements locaux de décider comment le dépenser », a déclaré le responsable du Cabinet Office, une agence du gouvernement du Japon qui est responsable de la gestion des affaires courantes.

Le Japon a l'un des taux de fécondité les plus bas du monde, et le nombre d'enfants qu'une femme a au cours de sa vie - pris comme moyenne dans tout le pays - a chuté de 2,001 en 1960 à 1,42 en 2018. Il est possible que ce chiffre ait encore baissé en raison de la pandémie de covid-19 et des difficultés rencontrées pour socialiser et rencontrer de nouvelles personnes, ce qui pourrait empêcher encore davantage la jeune génération d'entrer en contact avec des partenaires potentiels.

En outre, la baisse du taux de natalité - bien en deçà de l'objectif de 1,8 d'ici 2025 fixé par l'administration actuelle - a entraîné un vieillissement de la population, dont les jeunes membres de la famille pourraient être contraints de s'occuper des personnes âgées, ce qui retarderait la recherche de leur propre nouvelle famille, selon le site socialprotection.org.

Le taux de fécondité du Japon - le nombre d'enfants qu'une femme est censée avoir au cours de sa vie - était de 1,36 l'année dernière, l'un des plus bas du monde et bien en dessous du taux nécessaire pour maintenir une population, selon le Japantimes. Le vieillissement rapide de la population, qui résulte également de l'allongement de l'espérance de vie, constitue un casse-tête majeur pour les décideurs politiques japonais qui tentent de faire en sorte qu'une main-d'œuvre de plus en plus réduite puisse payer le coût croissant du bien-être.

L'administration japonaise a qualifié la situation de "crise nationale" et a introduit de nouvelles mesures pour tenter d'encourager l'éducation des enfants, y compris certaines structures d'accueil préscolaires gratuites. Cependant, d'autres personnes qui connaissent le problème affirment que les perspectives d'emploi instables pour une grande partie de la population et les demandes disproportionnées de garde d'enfants pour les mères sont des facteurs qui doivent être abordés s'il y a un espoir de renversement de tendance.

Selon un commentateur, le Japon pourrait essayer aussi la solution « des logements abordables, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée et des infrastructures de garde d'enfants ». Mais un autre commentateur pense que le logement n’est pas un problème au Japon, et propose plutôt ceci : « Ce qui leur manque par rapport à d'autres économies avancées ayant un bon niveau de vie, c'est une bonne politique d'immigration. L'immigration est le seul moyen pour une économie avancée de maintenir sa population stable, ou de la faire croître », a-t-il écrit. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source : The Japantimes

Et vous ?

Pensez-vous que l’IA est le remède au problème de baisse de natalité au Japon ? Pourquoi ?
Que proposeriez-vous comme solution alternative ?

Voir aussi :

L'intelligence artificielle devient le nouvel atout des sites de rencontres amoureuses, et si demain une IA était capable de dénicher votre âme sœur ?
Les applications de rencontres ont besoin de femmes. Les annonceurs ont besoin de diversité. Les entreprises d'IA proposent une solution : des visages générés par ordinateur
NVidia publie en open source StyleGAN, la technologie qui a servi à générer des visages humains très réalistes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 11:08
On s'émeut de la chute de la démographie japonaise. On devrait au contraire s'en féliciter. Pour une fois qu'une aberration humaine se corrige toute seule, on ne va pas se plaindre.

En effet, le niveau de population actuel est parfaitement aberrant au vu des capacités agricoles de l'archipel. C'est bien beau de nourrir sa population en important massivement. Mais tout ça n'a qu'un temps.

D'une manière générale, le seul futur viable pour l'humanité passe par une réduction drastique de la population mondiale. Et ce sur absolument tous les continents, pas seulement dans quelques pays africains n'en déplaise aux racistes.
10  1 
Avatar de axel584
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 11:47
Je suis entièrement d'accord avec Jeff_67. J'ai l'impression qu'il y a un incroyable tabou sur la question de la démographie.
Sur la question du vieillissement de la population, il faut se demander en quoi c'est problématique. Est-ce que c'est un problème de manque de main d'oeuvre ?
On nous parle d'une automatisation et d'un grand remplacement par les robots... Du coup, dans quel mesure la baisse de la natalité au japon est un problème ?
On parle quand même d'une île qui comporte 120 millions d'habitants et une densité d'habitants 3 fois plus importante qu'en France...

Bref, on a de la marge ;-)
8  2 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 13:56
La baisse de la démographie est un problème au Japon, car elle est trop brutale, pas assez de jeune par rapport à la population vieillissante.

Il y a le poids politique et économique dépends aussi en partie du nombre d'habitants et avec un voisin comme la Chine, tu n'as pas vraiment envie de décliner.
6  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 14:20
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
* un changement de mentalité en restreignant l'accès à tous les postes honorables ou divers avantages sociaux au fait d'avoir deux enfants ou deux adoptés si stérilité.

Les changements de mentalité ça ne se fait pas comme ça ! Surtout au Japon. Ils respectent des tonnes de vieilles règles stupides (par exemple ça ne se fait pas de quitter le travail avant son chef, même si il n'y a rien à faire)
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 14:01
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
C'est bien beau de nourrir sa population en important massivement. Mais tout ça n'a qu'un temps.
Tant que tu exportes plus que tu importes ça va, mais effectivement ça ne dure pas éternellement.
Il parait que le Japon a atteint son apogée le 29 décembre 1989 et depuis c'est la chute.
LA CRISE SANS FIN DE L'ÉCONOMIE JAPONAISE
Après avoir rivalisé avec les Etats-Unis, voici 30 ans, le pays pourrait cette fois entrer en récession, après une nouvelle chute de son activité. Si la croissance japonaise reste faible, les récentes réformes lui ont néanmoins redonné un nouveau souffle.
Citation Envoyé par axel584 Voir le message
Sur la question du vieillissement de la population, il faut se demander en quoi c'est problématique.
Il faut des gens qui bossent pour que l'état récolte des impôts afin de financer les services publics.
Il faut des jeunes qui bossent pour financer les retraites.
En principe chaque femme doit faire au moins 2,1 enfants pour remplacer les générations

Comme c'est écrit là :
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Le taux de fécondité du Japon - le nombre d'enfants qu'une femme est censée avoir au cours de sa vie - était de 1,36 l'année dernière, l'un des plus bas du monde et bien en dessous du taux nécessaire pour maintenir une population, selon le Japantimes. Le vieillissement rapide de la population, qui résulte également de l'allongement de l'espérance de vie, constitue un casse-tête majeur pour les décideurs politiques japonais qui tentent de faire en sorte qu'une main-d'œuvre de plus en plus réduite puisse payer le coût croissant du bien-être.
Au bout d'un moment le niveau de vie va chuter.

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Que proposeriez-vous comme solution alternative ?
Je ne vois pas de solution, c'est la misère sexuelle au Japon, les femmes ne veulent pas tuer leur carrière en faisant un enfant, les jeunes n'ont pas espoir dans le futur donc ils n'ont pas envie de faire des enfants.
C'est triste

AU JAPON, PLUS DE 40% DES MOINS DE 35 ANS SONT VIERGES
Mais c'est au Japon que le problème reste le plus inquiétant, et où la misère sexuelle est la plus exploitée. Une industrie tout entière s’est développée autour du célibat et de la virginité, l’industrie du porno est en plein boom, des femmes déguisées en écolières offrent un peu d’affection aux hommes seuls dans les bars à câlins.
« Encore bien trop souvent au Japon, les femmes doivent choisir entre avoir des enfants ou avoir une carrière »
Le harcèlement lié à la maternité est le harcèlement que subissent les femmes durant leur grossesse, durant le congé de maternité ou lorsqu’elles réintègrent le travail après l’accouchement. Au Japon, les femmes sont discriminées pour le simple fait d’avoir un enfant. Encore bien trop souvent au Japon, les femmes doivent choisir entre avoir des enfants ou avoir une carrière. Nombre d’entre elles sont contraintes de donner leur démission ou sont, dans certains cas, réaffectées ou transférées à un poste ou à un département différent. Elles ne peuvent pas poursuivre leur carrière, et ce pour le simple fait de vouloir avoir un enfant.
Les jeunes japonais auraient peu d’ambition d’avenir et de volonté à contribuer à leur société
Si le Japon est une des grandes puissances mondiales, un pays en paix et où le niveau d'éducation est élevé, sa jeune génération semble pessimiste et n’avoir que peu de rêves ou de volonté de contribuer activement à aider leur propre société.
Le Japon a 20 ans d'avance sur nous, mais en France le problème sera moins fort, parce que l'immigration est très forte et il y a des gens qui viennent de pays où culturellement on fait plein d'enfants.
2  0 
Avatar de MRSizok
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 14:41
Plus de pognon? Plus de gens?
Plus de gens? Plus de besoin Alimentaire, sociaux, conso, psycho, etc..?
Plus de besoins? Plus de Pogon?
Plus de Pognon? Plus de gens?

etc... etc... etc...

Le soucis est toujours le système de bénéfices (l'argent), les 20% de progression annuel qu'il faut faire dans l'entreprise. On voit le monde de l'argent que dans une spirale montante, ça chute? C'est que notre marketing est nul, notre politique est nul, etc..

La nature a un équilibre. Plus on sera nombreux et c*n. Plus elle va être hardcore avec nous...Il suffit juste de regarder 10 ans en arrière.

Alors oui, il faut que la population diminue. Car, si c'est pas de notre chef. Je peux vous assurer que la COVID c'est juste un amuse geule. 0,003% de mortalité. woohouuu. On parle d'Ebola? On parle de la pénurie d'eau? On parle du réchauffement de l'eau? De la disparition des vers de Terre? Des abeilles? Punaise, je vous jure la liste est gravement longue...suffit de voir encore récement la grippe aviaire qui de plus sévit depuis la Covid...c'est juste qu'on était trop fixé sur nos nombriles. Point de départ? Devine...même joueur joue encore...

Après, tu as des pays qui chouine car leur PIB tombe, leur note de crédit n'est plus en AAA. L'or est éternel pas nous...
2  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 15:02
Une politique nataliste, ça ne se construit pas en 2-5 ans mais plutôt sur 30-50 ans, et encore...
Faut 2 vrais changement de génération pour que ça prenne (avoir de jeunes parents qui ont eux-mêmes grandit avec ce discours)
Bref, c'est un projet sociétal sur le long terme

En France, ça fait 40ans que les sujets d'égalité homme/femme sont sur la table et même s'il y a eu des avancées majeures, on est encore loin du compte (inégalité salariale pour poste / compétence équivalent, très peu de femme dans les conseils d'administration, etc.)

Au Japon, où les freins aux changements culturels sont sans commune mesure par rapport à la France (esprit séculaire), on est à très loin du compte.

Mettre de l'IA ou tout autre technique pour créer des couples ni changera rien si on reste dans une situation d'élitisme scolaire, de déséquilibre chronique entre vie pro et perso ainsi que du manque de structures périscolaires et de petite enfance...
3  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/12/2020 à 7:08
Citation Envoyé par fabien2000 Voir le message
Tant pis pour les gays et lesbiennes j'imagine
Là dans le contexte ils peuvent être rangé dans la catégorie "stérile".

Droits LGBT au Japon - Tableau récapitulatif
- Adoption conjointe dans les couples de personnes de même sexe : Non
- Gestation pour autrui pour les gays : Non
- Accès aux FIV pour les lesbiennes : Non
C'est pas clair, ça a peut-être changé depuis, mais le Partenariat civil et le Mariage civil sont peut-être encore interdit.

Citation Envoyé par fabien2000 Voir le message
Ou bien ceux qui n'ont trouvé personne avec qui vivre
C'est à ça que sert l'IA. (mais il ne trouvera pas de partenaire du même sexe)
1  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 14:27
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message

Pensez-vous que l’IA est le remède au problème de baisse de natalité au Japon ? Pourquoi ?
Que proposeriez-vous comme solution alternative ?
des boîtes de Viagra.
Bonne journée
0  0 
Avatar de fabien2000
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 20:10
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
* un changement de mentalité en restreignant l'accès à tous les postes honorables ou divers avantages sociaux au fait d'avoir deux enfants ou deux adoptés si stérilité. C'est radical mais je parie qu'en plus d'être assez économique ça marcherait.
Tant pis pour les gays et lesbiennes j'imagine
Ou bien ceux qui n'ont trouvé personne avec qui vivre (double peine, paf).
0  0