IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook fabrique un bracelet qui permet de contrôler les ordinateurs avec le cerveau
Ce dispositif permettrait d'interagir avec ses prochaines lunettes de réalité augmentée par la seule pensée

Le , par Nancy Rey

68PARTAGES

6  0 
Facebook a offert un aperçu de ses plans pour une nouvelle interface de réalité augmentée, basée sur la technologie de CTRL-Labs, la startup qu'elle a acquise en 2019. Dans une vidéo, l’entreprise montre des bracelets qui utilisent l'électromyographie pour traduire des signaux neuronaux subtils en actions (comme taper, glisser ou jouer à des jeux comme un simulateur de tir à l'arc). Facebook Reality Labs a publié un billet de blog détaillant son travail sur un prototype de ces bracelets. Dans leur forme la plus simple, les bracelets suivraient les gestes de base que Facebook appelle "clics", qui sont censés être fiables et faciles à exécuter. L'entreprise insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas de lire dans les pensées. Au contraire, elle affirme qu'il s'agit de décoder les signaux envoyés par le cerveau qui indiquent à votre poignet et à vos doigts d'effectuer certaines actions.

Facebook a présenté un prototype de la nouvelle technologie de réalité augmentée sur laquelle elle travaille, informant les lecteurs qu'elle se penche sur un bracelet capable d'exploiter la technologie de l'électromyographie afin de comprendre certains des signaux que le cerveau envoie aux bras et aux jambes pour déterminer ce que l’on veut faire en termes d'actions. L'électromyographie (EMG) est une technique médicale qui permet d'étudier la fonction des nerfs et des muscles (le système nerveux périphérique, les muscles et la jonction neuromusculaire) et donc de compléter certains diagnostics neurologiques.

Ce dispositif, qui n'a pas encore de nom, est capable de lire les signaux neurologiques envoyés du cerveau de l'utilisateur à ses mains. Il pourrait théoriquement lire ces signaux pour avoir une idée de ce que l'utilisateur veut faire et reproduire l'action dans un environnement de réalité virtuelle ou augmentée. « En fait, une plus grande partie de votre cerveau est consacrée au contrôle de votre poignet que n'importe quelle autre partie de votre corps. Il y a probablement deux fois plus de neurones qui contrôlent votre poignet et le mouvement de vos mains que ceux qui sont consacrés à votre bouche pour vous nourrir et parler », a déclaré TR Reardon, directeur de la recherche scientifique aux Reality Labs de Facebook.


Facebook indique qu'à l'heure actuelle, son prototype peut suivre les gestes de base que votre cerveau demande à vos mains d'effectuer, qu'il appelle des "clics", mais affirme que le potentiel est bien plus grand. En permettant aux utilisateurs de contrôler une machine (comme un casque de réalité augmentée pour le moment) directement par le biais d'une interface neuronale (comme le bracelet), la société exploite le système nerveux périphérique, ou les parties qui "animent" les muscles de la main et des doigts, selon Thomas Reardon, directeur des interfaces neuromotrices au sein des Facebook Reality Labs.

Le développement de ces technologies par Facebook intervient alors que l'entreprise se prépare à lancer ses premières lunettes intelligentes plus tard dans l'année. Contrairement aux smartphones qui s'appuient sur des écrans tactiles, ou aux casques de réalité virtuelle Oculus qui s'appuient sur des contrôleurs portables, il n'existe actuellement aucun mécanisme d'entrée évident pour les lunettes intelligentes. C'est pourquoi Facebook travaille sur ces projets.

À la question de savoir dans combien de temps ces technologies pourraient faire leur chemin vers le public, Mike Schroepfer, directeur technique de Facebook, a répondu qu'elles n'en étaient qu'aux premiers stades de développement. « Il est difficile de prévoir leur calendrier. Comment ces choses se succèdent sur le marché, quand elles apparaissent. Ce sont des choses auxquelles je n'ai pas de réponse précise. Ce sur quoi nous nous concentrons, c'est le renforcement de ces technologies », a déclaré Schroepfer.

Si vous avez l'impression que Facebook essaie de lire dans vos pensées, l'entreprise tient à vous dire que ce n'est pas ce qu'elle tente de faire avec ce prototype. « Cela ne s'apparente pas à la lecture des pensées », a-t-elle écrit dans le billet de blog, ajoutant que « le cerveau transmet des instructions (ou signaux) à vos mains et à vos doigts pour que vous puissiez effectuer des actions telles que taper ou déplacer des objets… Il s'agit de décoder ces signaux au niveau du poignet – les actions que vous avez déjà décidé d'effectuer et de les traduire en commandes numériques pour votre appareil ».


CTRL-Labs a toujours qualifié cette technologie d'interface cerveau-ordinateur, mais elle contraste fortement avec des technologies comme Neuralink d'Elon Musk : qui lit l'activité neuronale directement dans le cerveau par le biais d'un implant. Les implants ont des usages uniques, notamment pour les personnes paralysées ou amputées d'un membre, dont le corps ne peut tout simplement pas envoyer de signaux nerveux à un bracelet. Mais Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a récemment critiqué les implants en tant que technologie grand public à court terme, déclarant que « nous ne pensons pas que les gens voudront se faire percer la tête pour utiliser la réalité virtuelle ou augmentée ». Les bracelets n'ont pas non plus le même facteur de crainte pour la vie privée qu’une puce qui lit vos pensées à la source.

Cela dit, il est presque certain que les bracelets collecteront beaucoup de données. Il pourrait s'agir de variations incroyablement fines des habitudes de frappe, des niveaux généraux de tension corporelle et de toute information biométrique capturée par des capteurs de suivi de la condition physique, des lunettes de réalité augmentée et d'autres technologies qui pourraient être intégrées aux bracelets. Facebook Reality Labs indique qu'il dispose d'un "programme de neuroéthique" qui examine les implications en matière de confidentialité, de sécurité et de sûreté des technologies de réalité augmentée et d'interface neuronale.

Source : Facebook

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet
Quelles sont selon vous les limites de cette technologie ?

Voir aussi :

Des Australiens dévoilent un implant cérébral de la taille d'un trombone qui permet de contrôler les ordinateurs par la pensée, battant ainsi Neuralink d'Elon Musk lors des premiers essais sur l'Homme

Neuralink : Elon Musk fait une démo de la puce connectée à portée médicale sur des truies, les essais cliniques sur un petit nombre de personnes atteintes de paraplégie auront bientôt lieu

Facebook travaille sur une interface cerveau-machine pour lire les pensées et utiliser des applications de messagerie et de réalité augmentée

IA : il est désormais possible de transformer l'activité cérébrale en paroles, en établissant un schéma neuronal spécifique à chaque personne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de puffola
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 8:57
Les résultas en 2018
1  0 
Avatar de Kelfo
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 11:57
J'aimerais qu'on me prouve le contraire l' mais j'ai l'impression qu'ils ne sont pas près de sortir quelque chose comme ça.
S'il n'y a pas de prix et pas de date, ça veut juste dire que c'est un prototype foireux qu'on fait passer en publicité pour la boîte, en mode 'Rêve du futur'.
Faut vraiment vous expliquer le principe de la R&D ici sur un forum IT ? Heureusement qu'il existent des gens qui cherchent sans arrêt sinon on serait arrivé à rien sur toute notre civilisation.
Là on parle d'une nouvelle technologie incroyable, mais vous tout ce que vous savez dire c'est "mAis sA SeRt a rieN".
Quand Google a mis au point ses Google Glass, est-ce que tout le monde a voulu se les procurer, bah non parce que c'est pas un produit marketing.

...Il existe peut-être des moyens plus simples pour accomplir ceci,c'est à dire de détecter les petits gestes de la main. Il peut s'agir de caméras, de puces radar, d'un accéléromètre nsur le bracelet qui surveille la main, de la détection des vibrations ou d'un combinaison de tous ces éléments...
Enfaite ça on sait déjà faire
0  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 20:58
Citation Envoyé par Kelfo Voir le message

Quand Google a mis au point ses Google Glass, est-ce que tout le monde a voulu se les procurer, bah non parce que c'est pas un produit marketing.
bah euh... oui, le probleme c'était le prix du bouzin (1500€ il me semble)
les google glass ont un intérêt certain dans notre vie de tous les jours, dommage que google est pas davantage démocratisé la technologie. (GPS dans la voiture + assistant/aide a la conduite, analyse de notre environnement en temps réel pour connaitre les plantes, champignons que nous regardons, le nom des montagnes en face de nous, des assistants interactif pour cuisiner, réparer la voiture, le lave vaisselle, comme assistant pour le sport...

pour l'entreprise je n'en parle meme pas de l'aide que cela apporte/peu apporter aux techniciens par exemple
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/04/2021 à 10:45
Facebook provoque une atrophie du cerveau
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 6:48
...Il existe peut-être des moyens plus simples pour accomplir ceci,c'est à dire de détecter les petits gestes de la main. Il peut s'agir de caméras, de puces radar, d'un accéléromètre nsur le bracelet qui surveille la main, de la détection des vibrations ou d'un combinaison de tous ces éléments...
0  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 6:44
J'aimerais qu'on me prouve le contraire l' mais j'ai l'impression qu'ils ne sont pas près de sortir quelque chose comme ça. Détecter des impulsions nerveuses de manière fiable à partir de la peau semble vraiment difficile. Je ne dis pas que c'est Impossible, juste difficile.
0  2 
Avatar de JackIsJack
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 7:03
S'il n'y a pas de prix et pas de date, ça veut juste dire que c'est un prototype foireux qu'on fait passer en publicité pour la boîte, en mode 'Rêve du futur'.
0  2