IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine dépasse les États-Unis dans la recherche sur l'IA
La lutte pour la suprématie s'intensifie alors que les deux parties sont aux prises avec des problèmes de sécurité

Le , par Nancy Rey

51PARTAGES

15  0 
En 2020, la Chine a dépassé les États-Unis pour la première fois en termes de nombre de fois qu'un article universitaire sur l'IA est cité par d'autres, une mesure de la qualité d'une étude. Jusqu'à récemment, les États-Unis étaient loin devant les autres pays en matière de recherche sur l'IA. La Chine est en train de dépasser les États-Unis dans la recherche sur l'intelligence artificielle, ce qui déclenche des sonnettes d'alarme de l'autre côté du Pacifique, alors que les deux plus grandes économies du monde se disputent la suprématie de l'IA. La Commission de sécurité nationale américaine sur l'intelligence artificielle, dirigée par l'ancien PDG de Google Eric Schmidt, a averti dans un rapport publié en mars que les États-Unis pourraient perdre le leadership en matière d'IA au profit de la Chine. Alors que les États-Unis répondent à ce défi, la concurrence bilatérale dans le domaine de l'IA s'est intensifiée, avec des implications mondiales.

L'une des raisons pour lesquelles la Chine arrive en force dans le domaine de l'IA est l'abondance des données qu'elle génère. D'ici à 2030, on estime que 8 milliards d'appareils en Chine seront connectés à l'internet des objets, un vaste réseau d'objets physiques reliés par l'internet. Ces dispositifs, montés sur des voitures, des infrastructures, des robots et d'autres instruments, génèrent une énorme quantité de données. La Chine considère l'IA comme un moyen de pallier la pénurie de main-d'œuvre en prévision de la diminution de la population, a déclaré Weilin Zhao, chercheur principal à l'Itochu Research Institute. L'IA est utilisée dans toute une série d'industries et affecte grandement la compétitivité et la sécurité d'une nation.


En juin, une étudiante nommée Hua Zhibing s'est inscrite à l'université Tsinghua de Pékin. Hua est amoureuse de la littérature et de l'art depuis sa naissance, dit-elle. Mais Hua n'est pas une étudiante ordinaire. « Elle est une étudiante virtuelle dotée d'une intelligence artificielle dont l'image a fait le tour du monde sur Weibo (la réponse chinoise à Twitter) et d'autres médias sociaux. Dotée de la capacité d'apprendre, Hua absorbe des données telles que des textes, des images et des vidéos, indique l'université. Hua a les capacités cognitives d'un enfant de 6 ans. D'ici un an, le système sera capable de penser comme un enfant de 12 ans, prévoit l'agence de presse étatique chinoise Xinhua. Hua peut écrire des poèmes et dessiner. Il devrait être capable de créer des sites Web à l'avenir.

Hua est basé sur Wudao 2.0, un modèle d'IA développé sous la direction de l'Académie d'intelligence artificielle de Pékin. L'objectif est de mettre au point une forme standardisée d'IA capable d'effectuer une variété de tâches intellectuelles autrefois réservées aux humains. Hua dispose de capacités linguistiques et de traitement d'images avancées, grâce au travail de plus de 100 chercheurs. L'outil possède 10 fois plus de paramètres - une mesure du degré d'intelligence d'un modèle d'IA - que le GPT-3 qui a fait ses débuts aux États-Unis en 2020 et a attiré l'attention pour avoir rédigé un essai sans faille.


L'année dernière, la Chine a dépassé pour la première fois les États-Unis en termes de citations académiques liées à l'IA, représentant 20,7 % du total, contre 19,8 % pour les États-Unis, selon un rapport de l'Université de Stanford. Depuis 2012, la Chine a publié 240 000 articles universitaires sur l'IA, dépassant de loin les États-Unis qui en ont publié 150 000, selon le spécialiste britannique de la recherche Clarivate. Les études chinoises ont donné d'excellents résultats en matière de reconnaissance et de génération d'images, entre autres. Le développement d'une IA dotée de capacités linguistiques et autres avancées nécessite de vastes ressources humaines et financières. Seule "une poignée d'acteurs" peut y parvenir, affirme Mamoru Komachi, professeur associé à l'Université métropolitaine de Tokyo, spécialisé dans la linguistique informatique.

La Chine dispose d'un ensemble d'institutions universitaires et d'entreprises disposant de la puissance de feu nécessaire pour rester à la pointe de l'IA, notamment l'université Tsinghua, l'université de Pékin, l'Académie chinoise des sciences, Baidu et Xiaomi. Ces universités et entreprises ont toutes participé à l'Académie d'intelligence artificielle de Pékin, qui a créé Wudao 2.0. Si les entreprises et les universités américaines restent fortes dans le domaine de l'IA, la domination croissante de la Chine est évidente. Lors de la Conférence sur les systèmes de traitement de l'information neuronale, une conférence internationale de premier plan sur l'IA, les chercheurs chinois ont représenté 29 % des présentations en 2019, la part la plus élevée. Les États-Unis sont à la traîne avec 20 %.

Si les chercheurs chinois en IA ont souvent obtenu de bons résultats aux États-Unis, la Chine a travaillé dur ces dernières années pour développer des talents chez elle. L'Université Tsinghua et l'Université Jiao Tong de Shanghai, qui sont toutes deux connues pour leurs études avancées en IA, ainsi que d'autres universités chinoises, dont l'Université Zhejiang, l'Institut de technologie de Harbin et l'Université polytechnique du Nord-Ouest, compteraient chacune environ 2 000 chercheurs en IA ayant publié des travaux. En 2017, la Chine a adopté le "Plan de développement de l'intelligence artificielle de nouvelle génération" dans le but de devenir le centre de l'innovation mondiale. Les entreprises chinoises deviennent également très sophistiquées sur le plan technologique. L'une d'entre elles, iFlytek, a remporté un concours international de synthèse vocale pendant 14 années consécutives.

L'Occident doit agir de toute urgence

Le fait que les États-Unis excluent les entreprises chinoises du pays lorsqu'il s'agit de l'utilisation des données personnelles qui déterminent les performances de l'IA en est la preuve qu’ils s'inquiètent de l'essor rapide de l'IA en Chine. Si les États-Unis et la Chine continuent de développer leur propre IA, un affrontement mondial entre des normes concurrentes pourrait être inévitable. Et c’est avec un discours inhabituellement brutal, que Jeremy Fleming, directeur de l'agence d'espionnage GCHQ (Government Communications Head Quarters), a déclaré que l'Occident était confronté à une bataille pour le contrôle de technologies telles que l'intelligence artificielle, la biologie synthétique et la génétique. « L'Occident doit agir de toute urgence pour éviter que la Chine ne domine la technologie mondiale et ne prend le contrôle du "système d'exploitation" mondial », a déclaré en avril dernier, le chef des services de renseignement britanniques.

Le chef des services de renseignement britanniques prévient que l'Occident doit être prêt à faire face à un monde où la technologie est développée et contrôlée par des États aux "valeurs illibérales" et à mettre en place des cyberdéfenses en conséquence. L'Occident doit continuer à investir dans les cyberdéfenses et à les développer, sous peine de prendre du retard dans un monde où les innovations en matière d'utilisation des technologies ne sont pas nécessairement le fait des alliés.

Il souligne l’importance d’un « effort collectif de la part d'alliés partageant les mêmes idées pour utiliser la technologie afin d'obtenir un avantage stratégique. Ce n'est qu'en travaillant avec les autres que nous pourrons surpasser nos adversaires », a-t-il déclaré. Si l'Occident doit être prêt à faire face à un monde où la technologie est développée et contrôlée par des États aux "valeurs illibérales", il ne peut pas se permettre un échec comme ce fut le cas dans les forums internationaux associés au développement de la 5G et à la cybercriminalité internationale. La domination par des États aux "valeurs illibérales" coûtera à l’Occident.

Sources : Xinhua, Stanford University

Et vous ?

Êtes-vous pour ou contre une domination de la technologie mondiale par la Chine*? Pourquoi ?

Que pensez-vous que l'engagement des pays de L'UE en matière de technologie soit suffisant ou pas ?

Voir aussi :

La Chine aurait un plan dystopique pour la «*propriété intellectuelle*» sur Internet, selon un rapport de Just Security

La Chine a lancé le premier satellite 6G au monde, alors que nous ne savons même pas encore ce qu'est la technologie 6G

L'organisation européenne des consommateurs estime que la proposition de loi de l'Europe sur l'IA est faible, en matière de protection des consommateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de phil995511
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 11:49
A propos de la Chine et de son extension économique, sociale, scientifique et militaire je vous invite à voir le reportage intitulé “Le monde de Xi Jinping” qui est passé sur ARTE le 14.07.2021

Vu le comportement du gouvernement chinois à réprimer et à persécuter son propre peuple (Système de crédit social), vu le comportement anti-démocratique qu’adopte la Chine à Hong-Kong, vu la décision du gouvernement chinois de construire une centaine de silos de lancement de missiles balistiques nucléaires, vu la persécution du peuple tibétain (bouddhiste) qui est soumis par la force (tortures, viols, stérilisations forcées, etc) ce tout comme les peuples musulmans originaires de la région de Xinjiang, vu les tentatives de conquêtes illégales d’îles appartenant à des pays tiers dans l’océan pacifique, vu les velléité d’extension de la Chine en territoire Taiwanais, personnellement j’ai décidé de boycotter tous les produits chinois quels qu’ils soient… En effet ce pays est entrain de devenir un état voyou ;-(
1  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/08/2021 à 4:26
Citation Envoyé par Arya Nawel Voir le message
Que signifie réellement le terme "dépasser" dans ce contexte ? Une meilleure puissance de calcul, davantage de solutions d'IA ? La question la plus importante est de savoir si le Chinois moyen jouit d'une meilleure qualité de vie que les Américains, grâce aux prouesses de l'IA !
En "papiers publiés", c'est juste un indicateur. C'est plus la recherche fondamentale que les applications commerciales.
Après pour les utilisateurs de technologique AI on parles plus souvent des prestataires de services d'IA cloud ou d'API IA et la on parles encore plus souvent de prestataires US comme Google , Microsoft ou IBM mais la je n'ai pas lu d'indicateur précis.

A vue de nez pour l'instant le plus gros du buzz sur l'IA qui est par exemple publié sur https://intelligence-artificielle.developpez.com ce sont surtout des technologies occidentales, comme par exemple Open AI.
1  0 
Avatar de Andy Oka
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/09/2021 à 15:30
et c'est pour cela que la Chine va gagner, l'Occident est toujours trop stupide pour voir la réalité.

Nous avons ici l'une des nombreuses personnes assez incultes pour croire que la Chine a diffusé un virus intentionnellement.

Plutôt que d'essayer de rivaliser avec la Chine, l'Occident prétend que les cartes sont truquées et se plaint.
1  0 
Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/08/2021 à 2:32
La solution du chef des services de renseignement britanniques d'investir dans les cyberdéfenses est une erreur à l'aube de l'informatique quantique. La meilleure défense c'est l'attaque dit-on.

Pour ce qui est de la technologie, je suis pour ce qui se fait de mieux au coût le plus bas. Entre un smartphone chinois moins cher qui me répond correctement et un américain dans l'erreur, le choix est vite fait. Entre une voiture autonome chinoise sécurisée et une française mortelle, y a pas photo !
0  0 
Avatar de Andy Oka
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/09/2021 à 15:10
Laissez-moi deviner, la Chine va "ne pas" libérer accidentellement l'IA qui tue toute l'humanité, tout comme elle n'a pas libéré accidentellement le covid-19.
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 12:24
Que signifie réellement le terme "dépasser" dans ce contexte ? Une meilleure puissance de calcul, davantage de solutions d'IA ? La question la plus importante est de savoir si le Chinois moyen jouit d'une meilleure qualité de vie que les Américains, grâce aux prouesses de l'IA !
0  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/09/2021 à 15:17
Pourquoi ? Les USA ont fait ça à l'Europe pendant plus de 100 ans, ils ont volé tout ce qu'ils pouvaient.
Seuls les plus stupides réinventent la roue.
0  1