IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG de OpenAI se dit "optimiste" quant à la coordination mondiale de l'IA en matière d'intelligence artificielle

Le , par Nancy Rey

0PARTAGES

5  0 
Le PDG du fabricant de ChatGPT, OpenAI, a déclaré qu'une tournée des capitales l'avait rendu « assez optimiste » quant aux perspectives de coordination mondiale en matière d'intelligence artificielle (IA).

Sam Altman – Cofondateur et PDG d'OpenAI


Le visage public de la startup, soutenue par Microsoft Corp, a effectué une tournée éclair afin de capitaliser sur l'intérêt pour l'IA générative et d'exercer une influence sur la réglementation de cette technologie en plein essor. « J'étais sceptique quant à la possibilité d'obtenir à court terme une coopération mondiale pour réduire les risques existentiels, mais je termine ce voyage en étant optimiste quant à la possibilité d'y parvenir », a déclaré Sam Altman à des étudiants à Tokyo.


Les régulateurs s'efforcent d'adapter les règles existantes et de créer de nouvelles lignes directrices pour régir l'utilisation de l'IA générative, qui peut créer du texte et des images et qui suscite à la fois de l'enthousiasme et de la crainte quant à son potentiel à remodeler un large éventail d'industries.

L'Union européenne va de l'avant avec son projet de loi sur l'IA, qui devrait être adopté cette année, tandis que les États-Unis préfèrent adapter les lois existantes à l'IA plutôt que d'en créer de nouvelles.


Altman s'est rendu au Japon en avril, où il a rencontré le premier ministre Fumio Kishida et a déclaré qu'il envisageait d'ouvrir un bureau dans le pays. « Toutes les conversations ont bien progressé », a déclaré Altman, sans fournir de détails.

Le Japon est considéré comme un retardataire dans les types de services d'IA qui suscitent actuellement l'enthousiasme des consommateurs, même si ses poids lourds de l'industrie manufacturière investissent dans la technologie de l'automatisation. « Il y a une longue histoire d'humains et de machines qui travaillent ensemble ici », a déclaré Altman.

Altman doit se rendre à Singapour, en Indonésie et en Australie avant de retourner aux États-Unis.

Source : Le PDG de ChatGPT, Sam Altman

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des propos du PDG d'OpenAI Sam Altman ?

Voir aussi :

Le PDG d'OpenAI affirme que sa technologie est susceptible de "détruire le capitalisme", mais la startup d'IA est critiquée pour son partenariat avec le géant des logiciels Microsoft

Le PDG d'OpenAI, Sam Altman, s'apprête à lever 100 millions de dollars pour son projet de cryptomonnaie Worldcoin, qui vise à créer une base de données mondiale des scans rétiniens des utilisateurs

Le PDG d'OpenAI craint que les autres développeurs d'IA qui travaillent sur des outils de type ChatGPT ne mettent pas de limites de sécurité, il estime que cela pourrait créer une IA plus diabolique

Le PDG d'OpenAI, Sam Altman, se dit effrayé par sa propre invention, l'IA pourrait être utilisée pour diffuser largement de fausses informations, ou encore lancer une nouvelle course à l'armement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 13/06/2023 à 15:38
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Le PDG de OpenAI se dit "optimiste" quant à la coordination mondiale de l'IA
en matière d'intelligence artificielle

Le PDG du fabricant de ChatGPT, OpenAI, a déclaré qu'une tournée des capitales l'avait rendu « assez optimiste » quant aux perspectives de coordination mondiale en matière d'intelligence artificielle (IA).
Allez les copains, plutôt que de lire l'avis des pédégés voyons ce qu'en pensent les universitaires...

La mauvaise nouvelle, donc, c’est qu’il s’avère compliqué de connaître et de critiquer ce nouveau monde des IA, encore en devenir, et inséparable du tout numérique. La bonne nouvelle, c’est que, depuis le numéro 72 de Multitudes, où nous nous amusions du crétinisme de ce « Bourgeois numérique » qui se pâme devant les miracles des IA, la servitude volontaire de notre Monsieur Jourdain a été révélée au grand jour.

.../...

Pour ne pas tomber dans le piège de la béatitude, il faut donc distinguer la pensée de la computation, se défaire de la métaphore du cerveau/machine et faire preuve de lucidité, en particulier sur ce que coûtent réellement ces outils en termes environnementaux. Luc Julia, pourtant co-créateur du Siri d’Apple et vice-président innovation de Samsung, écrit par exemple, à propos de l’IA de DeepMind, filiale de Google : elle « consomme plus de 440 000 watts par heure juste pour jouer au go, alors que notre cerveau fonctionne avec seulement 20 watts par heure et peut effectuer bien d’autres tâches… La réalité est que les méthodes et algorithmes utilisés en IA sont très différents des raisonnements effectués par les humains, qui utilisent une quantité infime d’énergie et de données. À l’avenir, au lieu de continuer dans la voie du big data, il faudrait se tourner vers le small data, qui consommerait beaucoup moins d’énergie.

Même type de gueule de bois à propos de la croyance qui octroie à l’IA la faculté de créer autant d’emplois qu’elle en détruira, selon le dogme de la « destruction créatrice » de l’économiste Joseph Schumpeter. D’un côté, il y a les chiffres de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), qui n’en finissent pas de grimper malgré l’indécrottable prudence de l’institution : dans son rapport sur L’avenir du travail publié le 25 avril 2019, elle affirme que la robotisation devrait faire disparaître 14 % des emplois d’ici à vingt ans, la France étant « plus exposée que la moyenne, avec 16,4 % de postes menacés et 32,8 % transformés par l’automatisation. 

« La robotisation devrait faire disparaître 14 % des emplois… » Et de l’autre côté, l’enquête sur « le travail du clic » du sociologue Antonio A. Casilli, socle de son livre En Attendant les robots, démontre qu’à supposer qu’il n’y ait pas demain de « chômage technologique », ce serait au prix d’une immense précarisation du travail, partout dans le monde via les plateformes comme Amazon Mechanical Turk : « Toutes et tous, les centaines de millions de travailleurs à la demande et de tâcherons du clic, les milliards d’usagers des plateformes de médias sociaux, nous avons ainsi devant nous une longue carrière de dresseurs d’IA.
Plus sérieusement...

Sevrés de l’exigence de réflexion personnelle, assistés par une cohorte de bots destinés à leur épargner le moindre effort, accompagnés jusqu’à l’âge adulte par l’incertitude de trouver une place dans la société, où les jeunes rencontreront-ils désormais les conditions de leur épanouissement civique, professionnel et personnel ?
2  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/06/2023 à 11:48
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

Quel est votre avis sur le sujet ?
Oui, en gros, il veut juste avoir le droit d'entrer sur le marché Chinois, quoi.

Ah, et il ne milite pas. Au mieux, il fait du buzz pour les investisseurs/actionnaires, et au pire, il essaye de freiner ses concurrents, maintenant que sa boîte a de l'avance sur les autres.
1  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 18:00
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message

Mais il est tout simplement coincé, ce monde fonctionne avec le capitalisme et même le communisme est du capitalisme qui ne dit pas son nom.
C'est là que je me dis que y'a des gens qui comprenne rien en économie !
Non le communisme n'est pas un capitalisme déguisé.
Si tu fais référence au communisme de l'URSS , oui c'était un capitalisme d'état , mais c'était à peine caché.
Quand les gens ont imaginé comment passer du capitalisme au communisme , ils ont imaginé une phase transitoire qui est que dans un premier temps l'état récupère tout les systeme de production pour ensuite les redistribués.
Bon en URSS et consort, ça s'est arrêté à la première phase parce que Staline et Mao trouvait ça très bien d'avoir autant de pouvoir...
1  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/06/2023 à 16:34
Il est bien naïf s'ils pensent que les chinois vont avoir un jour un éthique à propos de l'IA ...
La seule éthique qu'ils vont avoir, c'est de trouver un moyen de mieux contrôler la population.

Je ne suis pas contre la chine, c'est un très beau pays, mais niveau gestion humaine, c'est une véritable catastrophe, ils résolvent les problèmes en rajoutant des règles aux règles, c'est qu'il y a de pire à faire.
0  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/07/2023 à 1:01
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Ce type rivalise avec Musk pour le titre de plus grand troll au monde?
0  0 
Avatar de TotoParis
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/09/2023 à 21:26
Sam Altman (le pote à Alt+Ctrl+Supr) devrait alors arrêter OpenAI...
0  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/06/2024 à 14:40
A la lecture de l'article et à la suite des différentes communications des entreprises dans cette course effrénée à l'IA générale, le résultat d'un appât du gain et de surfinancement à coup de machines dépassant les 9 chiffres sur le chèque sont la preuve que je préfère largement discuter avec ma machine sans IA qu'un être humain en général : elle est plus facile à comprendre et à maîtriser. Et surtout plus saine en valeur morale pour mon libre-arbitre. La faim dans le monde c'est 6 milliards de budget par an. Google Deepmind a investi 100 milliards dans une machine pour faire un chatbot qui hallucine 20% du temps au lieu de répondre je ne sais pas. Investissement complètement vain dans le but d'atteindre l'IA générale si l'on se contente de LLM pré entrainé. Quel gâchis de temps, d'argent, de cerveaux et surtout d'énergie. Du grand n'importe quoi : le retour à la réalité va coûter combien de centrale nucléaire d'ici là ? L'humanité consomme la production de 2 planètes par an en moyenne. Il faudrait peut-être leur expliquer qu'ils ont perdu tout sens des valeurs et revenir sur Terre vite fait.
0  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/06/2024 à 9:39
Je sais pas si on est à 70% de chance de destruction mais on est sur du 100 % South Park oui

0  0