IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'IA pourrait permettre aux travailleurs de ne travailler que 4 jours par semaine au lieu de 5 et de gagner le même revenu d'ici 2033
Selon une étude menée par le groupe de réflexion Autonomy

Le , par Jade Emy

5PARTAGES

6  0 
L'IA peut être perçue de manière positive ou négative selon la personne à qui l'on s'adresse à un moment donné, mais malgré cela, il semble qu'il y ait une forte probabilité qu'elle réduise la semaine de travail. Selon une étude menée par le groupe de réflexion Autonomy, il semble que l'IA permettra aux travailleurs de ne travailler que 4 jours par semaine au lieu de 5, tout en gagnant le même salaire.

Ceci étant dit, il est important de noter que ce changement affectera principalement les travailleurs des États-Unis et du Royaume-Uni, et on peut extrapoler que ces avantages s'étendront également à d'autres pays développés. Les résultats présentés dans cette étude semblent suggérer que pas moins de 35 millions de travailleurs aux États-Unis et 8 millions au Royaume-Uni auront la possibilité de travailler quatre jours par semaine si la tendance se maintient au cours de la prochaine décennie.

Cela signifierait qu'une proportion assez importante de la population travaillerait beaucoup moins qu'elle ne l'aurait fait autrement, et l'impact économique plus large de ce changement entrera probablement aussi en ligne de compte. En outre, 71 % des travailleurs basés aux États-Unis pourraient voir leur temps de travail réduit de 10 %, et 88 % des travailleurs basés au Royaume-Uni pourraient bénéficier des mêmes avantages.


La réduction de la semaine de travail pourrait être significative car cela pourrait permettre aux travailleurs de disposer de plus de temps libre. De nombreux indices montrent que les êtres humains sont extrêmement surchargés à l'ère moderne, et l'IA pourrait permettre d'inverser cette tendance une fois pour toutes.

Il convient toutefois de mentionner que les travailleurs vivant dans les régions les plus pauvres de ces pays seraient moins susceptibles de bénéficier d'une semaine de travail plus courte. Par exemple, la ville de Boston, dans le Lincolnshire, en Angleterre, ne verra que 15 % de sa main-d'œuvre avoir la possibilité de travailler quatre jours par semaine. Il sera intéressant de voir comment les choses évolueront à partir de maintenant, car de nombreux résultats différents sont possibles.

GPT-4 (Day Week): Great Britain Edition

Comment les dernières technologies de l'IA peuvent conduire à une nation où les heures de travail sont plus courtes, sans réduction des moyens de subsistance ou de la productivité.

Ce document propose une voie équitable pour le déploiement de l'IA dans la recherche d'une plus grande productivité. Il s'appuie sur des analyses de premier plan des impacts potentiels des nouvelles technologies de l'IA, en particulier les grands modèles de langage (LLM). Il analyse l'éligibilité potentielle d'une semaine de travail de quatre jours dans les collectivités locales de Grande-Bretagne, grâce à des gains de productivité dus à l'IA au cours de la prochaine décennie.

Deux scénarios sont détaillés et cartographiés : Le premier, dans lequel les gains de productivité de l'IA sont capturés de manière à réduire le temps de travail de 20 %, tout en maintenant le salaire des travailleurs au même niveau. Le second étudie le nombre de travailleurs qui pourraient être augmentés par l'IA dans la mesure où leur productivité s'améliore d'au moins 10 %, ce qui permettrait de réduire de 10 % l'horaire hebdomadaire de travail, tout en maintenant la même rémunération.

Le document constate que, d'ici 2033 :

  • une semaine de quatre jours (32 heures en équivalent temps plein) pourrait être atteinte en dix ans pour 8,8 millions de travailleurs (28 % de la main-d'œuvre en Grande-Bretagne)

  • 88 % du marché du travail en Grande-Bretagne (27,9 millions de travailleurs) pourraient voir leurs heures de travail réduites d'au moins 10 %, si les grands modèles de langage (LLM) étaient introduits sur les lieux de travail et servaient de base à l'augmentation du temps libre.

  • Les collectivités locales qui comptent la plus forte proportion de travailleurs susceptibles de travailler des semaines de quatre jours au cours de la prochaine décennie sont les suivantes :

    • Ville de Londres
    • Wokingham
    • Elmbridge
    • Wandsworth
    • St Albans
    • Westminster

  • Londres, 89 % de la main-d'œuvre pourrait bénéficier d'une réduction d'au moins 10 % de son temps de travail grâce aux gains de productivité induits par l'IA.

    • 33 % de la main-d'œuvre de la capitale pourrait voir son temps de travail réduit de 20 % grâce à des gains de productivité de 20 % dus à l'IA.
    • Cela représente 1,5 million de travailleurs d'ici 2033.

  • Le rapport recommande donc aux employeurs des secteurs public et privé de tirer parti de cette importante opportunité pour devenir des leaders mondiaux dans l'adoption de l'IA sur le lieu de travail et pour améliorer la vie de plus de trente millions de personnes.


Will Stronge, directeur de la recherche chez Autonomy, a déclaré :

"Notre recherche offre une nouvelle perspective dans les débats sur la façon dont l'IA peut être utilisée pour le bien.

"La réduction de la semaine de travail est le moyen le plus tangible de faire en sorte que l'IA apporte des avantages aux travailleurs et aux entreprises.

"Si l'IA doit être mise en œuvre de manière équitable dans l'ensemble de l'économie, elle devrait ouvrir une nouvelle ère de semaines de travail de quatre jours pour tous."
Source : GPT-4 (Day Week): Great Britain Edition, Autonomy

Et vous ?

Pensez-vous que cette étude est crédible ou pertinente ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

« Elle a presque doublé notre charge de travail » : l'IA est censée faciliter les tâches. Ces travailleurs ne sont pas d'accord. Quand l'IA complique le travail au lieu de le simplifier

La semaine de 4 jours améliore la qualité du sommeil pour 40 % des travailleurs, d'après une récente enquête de l'organisme Autonomy

La semaine de 4 jours : les travailleurs qui l'ont testé sont plus heureux et plus efficaces et les entreprises ont gagné plus d'argent. Un législateur voudrait l'intégrer dans la loi

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 16:22
Ne vous laissez pas attendrir par ces discours. Ca n'arrivera pas.

Comme le post de Bill Gates la semaine dernière.

Cette étude menée par le groupe de réflexion Autonomy est littéralement de la désinformation. Un article passionnant et vrai à ce sujet :

C'est du pur baratin pour qui sait réfléchir : on peut pas parler de réduction du temps de travail quand on ne fait que retarder l'âge du départ en retraite.
9  2 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/12/2023 à 17:47
Et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier alu ?
4  1 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 0:06
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
Ne vous laissez pas attendrir par ces discours. Ca n'arrivera pas.

Comme le post de Bill Gates la semaine dernière.

Cette étude menée par le groupe de réflexion Autonomy est littéralement de la désinformation. Un article passionnant et vrai à ce sujet :

C'est du pur baratin pour qui sait réfléchir : on peut pas parler de réduction du temps de travail quand on ne fait que retarder l'âge du départ en retraite.
C'est assez évident. Toutes ces "IA" appartiennent en majeure partie à des ultra-riches (gros actionnaires de toutes ces Big Tech / GAFAM), et ils ne sont pas devenus ultra-riches en permettant aux autres de gagner plus.

Bill Gates, comme les autres, ne fait rien par bonté d'âme. Il ne fait que suivre l'odeur du pognon.
3  1 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 10:19
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Quand t'es en retraite tu coutes à l'état.
Tu coûtes à la caisse de retraite (que l'État s'est quelque peut réapproprié parce que ça la faisait chier de ne pas la contrôler) mais normalement ce n'est pas l'État.
C'est d'ailleurs pour ça que c'était des cotisations et non des taxes.
2  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/12/2023 à 15:12
il me semblait que la retraite tout comme le chômage, c'était les salariés qui cotisaient dans une grosse caisse commune... que vient faire l'état dans cette histoire ?
1  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/12/2023 à 9:06
Citation Envoyé par mclane1 Voir le message
Qu'est ce qu'il ne faut pas raconter pour faire gober l'IA au bas peuple... Si en 2033 on travaille 4 jours par semaine pour gagner autant que 5 jours ... Vu l'inflation on sera pauvre
travailler n'a jamais rendu riche personne.
pour etre riche il faut faire travailler d'autres personne pour toi.

et encore ca c'était avant, aujourd'hui faut juste hériter de lla fortune de ces parents. On est rentré depuis 10ans dans une société de rentier.
Aujourd'hui une personne qui démarre sans capital financier de ces parents et dans la majorité des cas condamné a être locataire toute sa vie et a peu épargner, pas assez pour a terme que son capital travail pour lui en tous cas.

Si tu hérite de l’appartement à 800000€ a paris de ton pere (que lui à payé 100000€ max dans les années 70), et si tu l'investie a juste 3% (des placements sans risque donc), tu gagnes 24000€ par ans en foutant rien. 24000€ c'est assez pour vivre correctement sans jamais travailler.

en revanche, aujourd'hui un cadre à 5000€/mois, lui va devoir bosser toute sa vie pour se payer cette appart.
quand on sait que le salaire median en france est de 2000€....

biensur y'a les coups de bols, investir dans le bitcoin au bon moment, investir ou monté la bonne startup au bon moment et revendre au bon moment... mais c'est des cas rare qu'il est impossible de reproduire.
si dans la rue quelqu'un me demande comment devenir riche, y'a pas de magie faut etre née dans la bonne famille et hériter, il est impossible aujourd’hui de bâtir une fortune en travaillant dur en entreprise, en montant une boite ou dans l'immobilier.
2  1 
Avatar de megs
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/12/2023 à 9:47
"L'IA va nous faire gagner autant en travaillant moins"...
Mon dieu, cette affirmation débile qui ne peut peu être entendu que par une flopée de fainéant ignorants. Comprenez que l'histoire porte toute les réponse à cela. Le modèle économique actuel impose l'optimisation pour la croissance continue. La croissance continue ne pouvant se faire sur la finitude de la base de la pyramide, elle se fera au détriment des travailleurs. Comme cela a toujours été le cas. Ce modèle d'ailleurs profondément pervers qui impose de susciter la dépendance à la production pour optimiser ses performances ( qui impose de consommer par obligation des produits autrement inutile afin de garder une dynamique de croissance factice : croyez vous pouvoir vous passer de portable( téléphone et PC)) commence a montrer le sans gêne des prix sur ses produits en est la preuve.

Je ne parle pas de la dynamique ou l'on réduit la culture et l'apprentissage des enfants au strict minimum sauf pour une élite ( au passage savez vous que dans les écoles de ses élites les portables et ce qui supplante l'activité cérébrale est proscrit?, cela car plus on laisse la machine faire le travail moins on est capable de réflexion autonome, en bref on ne vaudra bientôt guerre mieux que des drones et cela semble un souhait. L'IA va bientôt faire des choix pour nous en supprimant certaines dimension humaine pourtant essentielle, qui sont probablement déjà absente du giron de certains politico-économiques élitistes qui se disent aujourd'hui intellectuels.

Pour en revenir a nos moutons, Il est hautement improbable sans changement majeur de paradigme économique et socio-culturel, que cela se produise. Dans l'histoire l’excès de liberté des un a toujours tendu vers l'oppression des autres et inversement (même si la liberté est essentiel dans le processus de vie, comme toute chose de ce type, tout abus mène a son contraire. L'IA va juste indirectement réduire drastiquement le nombre d'humain libre de notre monde. Bien sûr vous pourrez jouer sur les mots, et dire que "si t'as pas de boulot t'es libre de faire ce que tu veux....". auquel je répondrais, un sans abris et sans travail est libre en effet, libre de crever de froid et de faim mais finalement en aucun cas libre de choix et d’intégration en société.
En conclusion, comme tout discours politique, cette affirmation prends son sens en fonction du contexte égotique. Si on se positionne du point de vue du patronat, alors là, oui ça sera vrais. Mais si vous quittez se contexte vous devriez vous rendre compte qu'il y a un gros problème. Car rien que le fait que seul ce contexte parle, c'est démonstrateur du mépris qu'on certaines personne vis a vis de certaines caste de population pourtant majoritaires.

Ceux qui produise l'IA aujourd'hui seront responsable de changement majeur de demain, Tout sera dans leurs choix humains qu'ils vont faire dans la production de cette chose qui me fascine tout autant que vous. Vont-ils penser plus loin que leur porte feuille immédiat ?
1  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 9:40
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je suis assez d'accord avec ça mais ce qui m'échappe est comment peut on dire ça et ne pas être un minimum révolutionnaire - si on ne fait pas partie des "bien nés"
La réponse est assez simple. On baigne dans un système qui nous fait croire que l'on a ce qu'il faut et qu'on peut tout avoir. Les organismes financiers nous prêtent pour que l'on ait ce que l'on veut. Nous enfermant dans une bulle de bien-être, de confort, artificielle. Et, le système nous fait croire que le moindre changement ferais exploser cette bulle et que ce serait la fin de notre confort, un retour à des périodes bien pires.

Nous sommes des grenouilles que l'on a mis dans une casserole d'eau froide, sur un feu, et qui ne se rendent pas compte qu'elles courent à la catastrophe, parce que la température monte lentement.

Si on était passé de la situation économique et sociale des années 70 à celle de maintenant, d'un coup, les gens seraient dans la rue, les pavés voleraient et le gouvernement sauterait. Mais, là, ça fait des années que par petites touches on dégrade notre mode de vie. Un petit peu ici, un peu là. On fait jouer une pseudo alternance politique avec un coup de PS au pouvoir. PS vendu depuis les années 80 aux charmes néo-libéraux. Et, quand la plupart des gens se retrouve enfermés dans un système où ils ont l'impression qu'ils ont plus à perdre qu'à gagner en cas de changement, hé bien, ils finissent pas accepter ce qui les aurait fait bondir quelques décennies plus tôt.

Le système a mis en place, petit à petit, son filet. Contrôle des médias, contrôle de l'argent des ménages, ... Le seul couac dans le mécanisme a été l'arrivée d'internet. Visiblement, le système n'avait pas anticipé ce que pouvait représenter cette espace qu'il ne contrôlait pas. Mais, là encore, par le biais de petits arrangements avec la vérité, le système réduit la liberté qu'internet avait ouvert. Pour le "bien de tous", pour la "sécurité des enfants", pour "lutter contre le terrorisme", etc... Le système ferme des portes, stigmatise le troupeau bêlant les "honnêtes gens" mettant dans la balance "un peu de liberté" contre "beaucoup de sécurité". Au final, le peuple perd beaucoup de liberté et ne gagne aucune sécurité. Les seuls qui gagnent de la sécurité sont ceux qui sont à la manette. Car pour eux, qu'importe le "bien de tous", qu'importe "la pédocriminalité", qu'importe "le terrorisme", ce qui compte, c'est le contrôle de la masse.

Alors, le père de famille lambda et sa femme, ne vont pas vouloir aller du coté d'un LFI qui promet du CHANGEMENT ! Car ce changement, ils l'ont entendu à la TV, ça va tuer des enfants, engendrer la misère, provoquer la guerre, les russes vont nous envahir, ... Et, c'est vrai. Ils l'ont dit au 20h de TF1 ! Si, ça, c'est pas une preuve !
2  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/12/2023 à 10:24
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Je suis assez d'accord avec ça mais ce qui m'échappe est comment peut on dire ça et ne pas être un minimum révolutionnaire - si on ne fait pas partie des "bien nés"
les excuses sont toujours les memes, les terroristes, les pédophiles et depuis 10ans... c'est pour l'écologie, hors si tu es pas pour la nature tu es un monstre.
donc arrête de te chauffer, va au boulot en vélo, vie dans une cage a lapin de 10m carré et arrête de partir en vacance.

évident ca c'est pour toi, eux prennent l'avion allégrement pour s'offrir des vacances a tahiti, roule en grosse voiture essence blindé et on une bonne grosse chaudière a gaz pour chauffer le palais, mais toi tu dois mettre une pompe a chaleur payer 30000€.

Les jeunes sont endoctriné dans les écoles, désormais la jeunesse ce ne sont que des eco anxieux, qui ont peur de tous (mais qui consomme et pollue autant hein), désormais ils consomme des abonnements.

Cependant et heureusement je remarque aussi que de plus en plus de personnes se réveilles. les jeunes font leurs études gratos en france et se barre ensuite à l'étranger dans des pays qui paient bien.
et font passer leurs "convictions" écologique dans les toilettes
la France est loin dans le classement qui attirent les talents.

j'ai vu ce post ce matin sur linkedin, ca m'a bien fait rire


en parallele pour essayer de contrer ca le gouvernement au lieu de trouver une solution pour augmenter les salaires et laisser les gens dépenser leurs argent ou ils veulent (voiture thermique, maison, voyage en avion, piscine dans son jardin) on est le seul pays au monde a taxer ces plaisirs !
veulent recruter des immigrés illégaux payer au lance pierre, y compris dans la fonction publique. car c'est bien connu un prof congolais qui parle pas langue c'est mieux que pas de prof ou d'augmenter les salaires pour attirer du monde la profession
ils trucs le marché du travail, en augmentant la demande par des pauvres du tier monde.

en roumanie ils ont déja plus de médecin car ils viennent en france et les nôtres se cassent a l'étranger.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/02/2024 à 9:43
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Le Royaume-Uni vient ainsi allonger la liste des pays lancée sur ladite expérience. Le gouvernement espagnol par exemple a accepté de faire passer la semaine de travail à 32 heures sur trois ans sans réduire l'indemnisation des travailleurs. Le programme pilote, similaire à celui de l'Écosse, vise à réduire le risque pour les employeurs en faisant en sorte que le gouvernement compense la différence de salaire lorsque les travailleurs passent à un horaire de quatre jours.
Ça doit être intéressant pour le travailleur les semaines de 32h de travail.

Je préférais faire 4 jours de 7h et 1 jour de 4h que 4 jours de 8h. (et la demie journée de 4h ce serait un jour de bureau et pas un jour de télétravail)
Je ne suis pas fan du : 09h-12h => 13h-18h.
Peut-être que 08h30-12h30 => 13h-17h ça irait mieux pour moi.
1  0