IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La plupart des employés d'OpenAI ne voulaient pas travailler pour Microsoft, car cela aurait signifié perdre plusieurs avantages
Selon un rapport qui s'appuie sur des témoignages

Le , par Stéphane le calme

11PARTAGES

6  0 
OpenAI a connu quelques jours mouvementé; la startup la plus populaire du moment en terme d'IA générative a vu son PDG Sam Altman être brusquement licencié, puis réintégré. Suite au limogeage du PDG, plusieurs employés d’OpenAI se sont révoltés, menaçant de rejoindre Microsoft si le conseil d’administration d’OpenAI restait ferme sur sa décision. Cependant, selon un récent rapport, il s’agissait en réalité d’un bluff pour forcer l’entreprise à ramener Altman. Il s'est avéré que la plupart des employés d'OpenAI ne voulaient pas travailler pour Microsoft, car cela aurait entraîné une perte d'avantages importants, entre autres raisons.

Après que Sam Altman ait été licencié d'OpenAI à la fin du mois dernier, les employés de la startup ont menacé de partir et d'accepter une offre globale de Microsoft pour les embaucher tous. Il s'agissait d'un bluff audacieux et la plupart des employés n'avaient aucun intérêt réel à travailler pour Microsoft, ont déclaré plusieurs employés actuels et anciens.

Après l'éviction soudaine de leur PDG, des centaines d'employés d'OpenAI ont signé une lettre ouverte exigeant la réintégration d'Altman et la démission du conseil d'administration. À l’époque, leur principale source de levier était un projet visant à tous démissionner et à rejoindre Altman et le président Greg Brockman dans un nouveau groupe d’IA au sein de Microsoft :

Citation Envoyé par lettre
OpenAI est la première société Al au monde. Nous. les employés d’OpenAI. ont développé les meilleurs modèles et poussé le domaine vers de nouvelles frontières. Notre travail sur la sécurité et la gouvernance de l’aluminium façonne les normes mondiales. Les produits que nous construisons sont utilisés par des millions de personnes à travers le monde. Jusqu'à maintenant. l'entreprise pour laquelle nous travaillons et que nous chérissons n'a jamais été dans une position aussi forte.

Le processus par lequel vous avez licencié Sam Altman et retiré Greg Brockman du conseil d'administration a mis en péril tout ce travail et a miné notre mission et notre entreprise. Votre conduite a fait que vous n'aviez pas la compétence pour superviser OpenAI.

Lorsque nous avons tous appris de manière inattendue votre décision, l'équipe de direction d'OpenAI a agi rapidement pour stabiliser l'entreprise. Ils ont écouté attentivement vos préoccupations et ont essayé de coopérer avec vous sur tous les terrains. Malgré de nombreuses demandes de faits précis pour étayer vos allégations, vous n’avez jamais fourni de preuves écrites. Ils se rendaient également de plus en plus compte que vous n’étiez pas capable de remplir vos fonctions et que vous négociiez de mauvaise foi.

L'équipe de direction a suggéré que la voie la plus stabilisatrice - celle qui servirait le mieux notre mission, notre entreprise, nos parties prenantes, nos employés et le public - serait que vous démissionniez et que vous mettiez en place un conseil d'administration qualifié qui pourrait conduire l'entreprise vers la stabilité. . Les dirigeants ont travaillé avec vous 24 heures sur 24 pour trouver un résultat mutuellement acceptable. Pourtant, deux jours après votre décision initiale, vous avez de nouveau remplacé la PDG par intérim Mira Murati, au mépris des meilleurs intérêts de l'entreprise. Vous avez également informé l'équipe de direction que permettre la destruction de l'entreprise « serait conforme à la mission ».

Vos actions ont montré clairement que vous êtes incapable de superviser OpenAI. Nous sommes incapables de travailler pour ou avec des personnes qui manquent de compétence, de jugement et de souci pour notre mission et nos employés. Nous, soussignés, pouvons choisir de démissionner d'OpenAI et de rejoindre la filiale Microsoft nouvellement annoncée, dirigée par Sam Altman et Greg Brockman. Microsoft nous a assuré qu'il y aurait des postes pour tous les employés d'OpenAI dans cette nouvelle filiale si nous choisissions d'y adhérer. Nous prendrons cette mesure de manière imminente, à moins que tous les membres actuels du conseil d'administration ne démissionnent et que le conseil nomme deux nouveaux administrateurs indépendants principaux, tels que Bret Taylor et Will Hurd, et réintègre Sam Altman et Greg Brockman.

Un ancien employé d'OpenAI aurait déclaré que rejoindre Microsoft était un bluff, tandis que d'autres se sentaient poussés à signer une lettre ouverte

Les membres du personnel d'OpenAI ont été soulagés de ne pas avoir à quitter le navire pour Microsoft, le quotidien Business Insider rapportant que plusieurs employés, anciens et actuels, ont déclaré que rejoindre la grande enseigne du logiciel n'était qu'un bluff dans le but de faire revenir Altman au poste de PDG. L'une des principales raisons de ne pas rejoindre Microsoft était que les employés d'OpenAI perdraient de nombreux avantages, allant d'un salaire lucratif aux actions de l'entreprise et à une offre publique d'achat. Pour mémoire, une offre publique d'achat (OPA) est une offre d'acquisition payable au comptant, à un prix donné, du capital d'une entreprise cible.

Les salaires de base chez OpenAI commencent généralement à 300 000 dollars, avec un paquet d'actions d'une valeur de 2 millions de dollars sur quatre ans, certains travailleurs recevant bien plus. Même si Microsoft a accepté d'embaucher tous les employés d'OpenAI au même niveau de rémunération, il n'y avait qu'un accord verbal et rien de juridiquement contraignant à l'époque. Un employé pensait également qu'il était peu probable que Microsoft indemnise les employés qui partent pour des actions qu'ils auraient perdus s'ils avaient rejoint la grande enseigne de la technologie.

L'OPA aurait également été annulée et les parts n'auraient rien valu. Un employé actuel d'OpenAI affirme que personne ne voulait travailler chez Microsoft, qualifiant l'entreprise de la plus lente de toutes les grandes entreprises, estimant qu'OpenAI fonctionnait de manière totalement opposée. Certains employés se sont également sentis obligés de signer la lettre ouverte, menaçant de démissionner de la startup d'IA si Altman n'était pas réintégré, mais ce n'est pas comme si ces personnes avaient noué une relation sectaire avec le PDG.

Un employé a déclaré qu’Altman n’était pas le meilleur PDG, mais que des millions de dollars et des actions étaient en jeu, donc si la valorisation d’OpenAI devait chuter, cela affecterait également financièrement ces employés. La situation n'était pas saine non plus chez Microsoft, avec des centaines d'employés qui auraient été furieux que l'entreprise ait promis d'égaler les salaires de plusieurs centaines d'employés d'OpenAI.

Des employés de Microsoft furieux

Certains employés de Microsoft, quant à eux, étaient furieux que l'entreprise ait promis d'égaler les salaires de centaines d'employés d'OpenAI. L'offre est intervenue après que Microsoft ait licencié plus de 10 000 employés, gelé les salaires et réduit les primes et les attributions d'actions cette année.

« Combien d'employés fidèles sont restés chez Microsoft tout en travaillant plus de 12 heures par jour et en vivant dans la peur constante d'être licenciés toute l'année ? », a déclaré un employé de Microsoft à BI. « Puis est venu OpenAI ».

Quoiqu'il en soit, grâce au succès de leur grand bluff, Altman est de retour et l'offre publique d'achat se déroule comme prévu, valorisant OpenAI à plus de 80 milliards de dollars. Selon CNBC, elle a même été prolongé jusqu'au 5 janvier, donnant aux employés plus de temps pour devenir millionnaires – s'ils ne le sont pas déjà.

C’est Microsoft qui aurait été le grand perdant si l’entreprise ne s’assurait pas d’avoir Sam Altman dans ses rangs

Altman est considéré comme la principale voix dans le domaine de l'IA depuis que son entreprise a lancé ChatGPT en novembre 2022. Le chatbot génératif d'IA a compté plus de 100 millions d'utilisateurs en moins d'un an. Après avoir publié ChatGPT l'année dernière, Altman s'est retrouvé sous les projecteurs. Il est l’un des plus ardents partisans de l’intelligence artificielle et l'un des auteurs des appels en faveur d’une réglementation et averti que la technologie comporte des risques dans la mesure où elle remodèle la société. Il a témoigné devant le Congrès américain en mai sur la forme que devrait prendre la législation sur l’IA.

Cette aura lui aurait ouvert le chemin vers d’autres investisseurs ou partenaires dans le domaine du cloud. L'intelligence artificielle générative a besoin d'une puissance de calcul massive et spécialisée pour fonctionner, en particulier pour des millions de clients. Google ou Amazon essaieraient très certainement de lui proposer des offres qu'il ne pourrait refuser.

Ce ne sont pas seulement l'argent investi et les gains de cet investissement qui auraient été perdus pour Microsoft. Microsoft a intégré la technologie OpenAI dans la plupart de ses principaux produits. Au début du mois, la société a fait plus de 100 annonces d'intégration de la technologie OpenAI dans ses outils d'IA, ses modèles d'IA et ses outils dans le nuage. Elle a intégré Copilot - son assistant de chat basé sur GPT – dans plusieurs de ses services. Microsoft a en sus réduit, ou carrément arrêté, divers autres projets d'IA internes afin de s'appuyer sur la technologie OpenAI.

Source : BI

Et vous ?

Pensez-vous que la révolte des employés d’OpenAI était justifiée ?
Quelles sont les implications d’un bluff collectif pour réintégrer un PDG ?
Comment évaluez-vous l’impact des avantages et des actions sur la loyauté des employés envers leur entreprise ?
La culture d’entreprise chez OpenAI vous semble-t-elle saine ?
Quel est votre avis sur la réaction des employés de Microsoft face à la promesse d’égaler les salaires des employés d’OpenAI ?
Les employés devraient-ils privilégier la sécurité financière ou l’alignement des valeurs de l’entreprise avec les leurs ? Dans quelle mesure ?
Comment percevez-vous la différence de culture entre OpenAI et Microsoft ?
Quelles leçons les autres startups peuvent-elles tirer de cette situation ?
Quel rôle pensez-vous que la transparence devrait jouer dans les négociations entre employés et direction ?
Si vous étiez un employé d’OpenAI, auriez-vous envisagé de rejoindre Microsoft ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

Et vous ?

OpenAI : plus de 95 % des employés annoncent via une lettre leur intention de rejoindre Sam Altman chez Microsoft si le conseil d'administration se maintient et ne le rétablit pas à son poste de PDG

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 12:03
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
C'est hallucinant non ?P
Ben, non.

Le monsieur prépare juste sa défense quand il finira devant un tribunal parce que son "IA machin" a entrainé des catastrophes.

Rappelez-vous du charmant fondateur de Facebook Mark Zuckerberg mis en accusation par des sénateurs lors d'auditions organisées par les autorités américaines: Il a beaucoup pleuré, a dit qu'il ne savait pas et... s'est excusé platement de ne pas avoir fait plus pour éviter les dérives...

Et après? Ben rien! Il a déposé sa cravate et son costard (cela servira pour les prochaines auditions), il a remis son jeans et son T-shirt sale puis a continué comme avant sa vie de milliardaire
5  0 
Avatar de kmedghaith
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 9:29
GPT-5 sera beaucoup plus intelligent que GPT-4 et GPT-6 sera beaucoup plus intelligent que GPT-5
et GPT-7 sera beaucoup plus intelligent que GPT-6. C'est facile comme jeux.
Sinon que vend ce monsieur déjà ?
1  0 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 12:36
Citation Envoyé par kmedghaith Voir le message
et GPT-7 sera beaucoup plus intelligent que GPT-6. C'est facile comme jeux.
Sinon que vend ce monsieur déjà ?
Nos données.
1  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 9:50
C'est hallucinant non ? C'est comme si le Président de Ferrrari expliquait calmement qu'il ne savait même plus comment ses voitures avancent mais que c'est pas grave tant qu'elles avancent !

Je caricature mais c'est un peu flippant quand même.

Et je pense tout de suite au début de l'IA, comme le walk out d'amazon, qui en fait sont juste des milliers de travailleurs sous payés en Inde, donc effectivement vu sous cet angle c'est mieux si le PDG dit qu'il sait même plus comment ça fonctionne, il risque moins gros
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 13:40
Ancienne économie:

La valorisation d'une entreprise était en rapport avec le succès commerciale de cette dernière: Plus elle faisait des bénéfices, plus elle valait chère!

Nouvelle économie:

"OpenAI en pourparlers pour lever de nouveaux fonds pour une valorisation à de 100 milliards de dollars"... Ce qui veut dire? La valeur de l'entreprise repose sur rien! Pas sur son succès, mais simplement sur le nombre de gogos qui sont d'accord de risquer leur fric dans l'affaire...

Quelle économie a le plus de chance de finir dans le mur?
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 7:40
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
L'un des plus gros problèmes de l'absence de raisonnement est que cela rend les grands modèles de langage vulnérables aux hallucinations, aux biais systématiques et d'autres pièges. Cette lacune signifie que l'on ne peut pas faire complètement confiance à l'IA, car elle peut présenter des informations erronées comme étant vraies.
On ne peut faire complètement confiance à une seule source, qu'elle soit informatique, humaine ou journalistique, c'est pour ça qu'il faut recroiser les sources.
Espérer pouvoir se fier à 100% à une IA est illusoire, même si une tonne d'entreprises essayent de vous le vendre.
0  0 
Avatar de R136a1
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/03/2024 à 18:34
Ça ne fait que confirmer la main mise de crosoft sur OAI.
0  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/04/2024 à 12:33
"L'Intelligence Artificielle (IA) ne fonctionnera probablement pas"
Pensez-vous que cet avis de Sam Altman est crédible ou pertinent ?

Mais pour lui, l'AI doit arriver à quel but ?
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/04/2024 à 7:47
Citation Envoyé par Anthony Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
ChatGPT fournit de fausses informations sur les personnes, et OpenAI admet qu'elle n'est pas en mesure de les corriger
Cher M. Altman, ce n'est pas parce que vous ne comprenez de moins en moins ce que pense votre IA qu'elle devient de plus en plus intelligente.

Par contre il est assez facile d'affirmer ce qu'il affirme :
La version X diminue les hallucinations
La version X+1 répond mieux à certaines énigmes
La version X+2 évalue la qualité de sa propre réponse

Les piste d'amélioration sont nombreuses s'attaquer à chacune d'elle permet de vanter une révolution à chaque version.
0  0 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/05/2024 à 8:17
En tout cas ça ne coûte rien de le dire (et surtout ça peut rapporter gros).
0  0