IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG d'OpenAI, Sam Altman, affirme que l'IA de niveau humain est imminente, mais qu'elle ne changera pas le monde autant que nous le pensons
Et que les craintes autour de l'AGI sont exagérées

Le , par Anthony

7PARTAGES

6  0 
Le PDG d'OpenAI, Sam Altman, estime que les craintes que l'intelligence artificielle devienne un jour si puissante qu'elle remodèle et perturbe radicalement le monde sont exagérées.

"Elle changera le monde beaucoup moins que nous ne le pensons tous et elle changera les emplois beaucoup moins que nous ne le pensons tous", a déclaré M. Altman lors d'une conversation organisée par Bloomberg dans le cadre du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

M. Altman faisait spécifiquement référence à l'intelligence artificielle générale (AGI), un terme utilisé pour désigner une forme d'IA capable d'accomplir des tâches au même niveau que les humains, ou un cran au-dessus.

Il a déclaré que l'AGI pourrait être développée dans un "avenir raisonnablement proche".


M. Altman, dont l'entreprise a fait irruption dans la vie publique après le lancement public du chatbot ChatGPT à la fin de 2022, a tenté de tempérer les inquiétudes des sceptiques de l'IA quant à la mesure dans laquelle la technologie s'emparera de la société.

Avant l'introduction du modèle GPT-4 d'OpenAI en mars, M. Altman a mis en garde les technologues contre une surexcitation de son potentiel, affirmant que les gens seraient probablement "déçus" par cette technologie.

"Les gens ne demandent qu'à être déçus et ils le seront", a déclaré M. Altman lors d'une interview accordée en janvier à StrictlyVC. "Nous n'avons pas de véritable [intelligence artificielle générale] et c'est en quelque sorte ce que l'on attend de nous."

Fondée en 2015, la mission déclarée d'OpenAI est de parvenir à l'AGI. L'entreprise, qui est soutenue par Microsoft et dont la valorisation sur le marché privé approche les 100 milliards de dollars, affirme vouloir concevoir la technologie en toute sécurité.

Après la victoire de Donald Trump au caucus républicain de l'Iowa lundi, il a été demandé à M. Altman si l'IA pourrait exacerber les inégalités économiques et conduire à la dislocation de la classe ouvrière alors que les élections présidentielles prennent de l'ampleur.

"Oui, bien sûr, je pense qu'il faut y réfléchir", a répondu M. Altman. Mais il a ajouté plus tard : "C'est un outil beaucoup plus important que ce à quoi je m'attendais".

M. Altman a déclaré que l'IA ne remplaçait pas encore les emplois à l'échelle que de nombreux économistes craignent, et a ajouté que la technologie était déjà en train de devenir un "outil incroyable pour la productivité".

Les inquiétudes concernant la sécurité de l'IA et le rôle d'OpenAI dans sa protection ont été au cœur de la brève éviction de M. Altman de la société en novembre, après que le conseil d'administration a déclaré qu'il avait perdu confiance en son dirigeant. M. Altman a été rapidement rétabli dans ses fonctions de PDG à la suite d'une vive réaction des employés et des investisseurs d'OpenAI. À son retour, Microsoft a obtenu un siège d'observateur sans droit de vote au conseil d'administration d'OpenAI.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Prévoir l'arrivée de l'AGI : une étude souligne le risque existentiel imminent pour l'humanité, qui pourrait être confrontée à son plus grand et son plus proche péril existentiel

Quand arrivera l'intelligence artificielle supérieure AGI, quand les humains seront totalement remplacés par l'IA, la fin du monde par l'IA, découvrez toutes les prédictions de 2,778 chercheurs

« L'AGI est le mensonge de l'année. L'intelligence artificielle générale n'existe pas », selon un critique qui affirme que ce mensonge est raconté pour des raisons financières et politiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 9:39
Déjà qu'à l'école on n'apprend plus à lire ni à écrire... Autant supprimer l'Education Nationale, ça fera des économies !
7  0 
Avatar de Eye_Py_Ros
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 13:19
Allez, j'ose contredire le pdg NVIDIA par ce que ce genre d'actu comment a être soûlante
Sur l'état actuel de l'art, le PDG d'Nvidia se trompe à 94%.
Sur le sujet faire monter l'action nvidia par contre.....

Qu'est-ce qui fait un développeur ce qu'il est ? Il y a développeur et développeur.
Un mauvais développeur c'est un mec qui pisse des lignes de code, un bon développeur , c'est un mec qui pisse des lignes de code, mais lui il le fait bien, il comprend ce qu'il fait.

Si c'était si simple, tout le monde pourrait le faire. Hormis la grammaire et le vocabulaire, que faut-il de plus pour aligner deux lignes de code ?
Personne ne s'est jamais posé la question ? Hormis aligner 10 lignes pour faire une simple action. Qu'est-ce qui permet de faire de grand logiciel ?
La capacité de la maîtrise du contexte et la capacité d'articuler un ensemble pour le rendre fonctionnel, soit la créativité.

Les modèles de langage sont intrinsèquement incapables en eux même uniquement de faire preuve de créativité ou alors elle est aussi limitée que ce que peut faire un moineau. Au mieux elle n'est capable que d'imitation.
La créativité est l'étape au-dessus de la capacité de maîtrise du contexte. On est tranquille ce n'est pas quelque chose que les simples réseaux de neurones peuvent faire.
Lorsque l'on aura produit un système capable de maîtriser le contexte et l'environnement dans lequel il évolue, alors, un très grand nombre de métiers dans le secteur tertiaire pdg compris sera grandement inutile et remplaçable par ce type d'automates.
Mais intrinsèquement la manière dont ils seront construits feront que leur créativité seront limité et ne seras pas capable de prendre des décisions avancées permettant "une croissance d'activité" en dehors du strict chemin sur lequel ils sont déjà lancés, donc une incapacité économiquement parlant de ce diversifier/d'innover donc à terme de survivre .

Une machine capable de faire preuve de conscience de contexte et d'environnement ainsi que de créativité sera plus proche d'une conscience artificielle que d'une IAG. C'est là que le risque cette pose. Celui de la SF et d'un dérapage possible.
En attendant, si c'était si simple que de coder, tout le monde pourrait déjà le faire, passer en n'importe quel langage logiciel vers un langage naturel ne rendra pas la chose plus simple en dehors du Scripting. Et ça ne fonctionnera pas mieux qu'aujourd'hui avec des gens qui ne savent pas concevoir de logiciel et qui nous font un patchwork de code spaghetti qui ne fonctionne pas.

Les GPU de nvidia ne sont pas magique et ne créer pas d'intelligence, on est en pleine mode des réseaux de neurones qui sont très gourmands en calcule pour leur formation, mais ce n'est ni ce type de matériel ni se type d'architecture qui donnera quelque chose capable de remplacer l'homme.

On aurait pu écrire comme titre. <Apprendre a écrire est inutile, dans 5 ans tous le monde aura des tablettes dans les mains>
Pas besoin de faire un dessin en quoi scripter un bout de code a la main en 5minutes reste toujours pratique que de devoir se connecter a internet pour accéder à un servie d'IA après s'être authentifié avec la double authentification de sa banque sur son smartphone 5G pour pondre un script que l'on va passer 2H a débugger pour traiter un csv qu'une simple boucle for aurait pu en venir à bout si c'était juste pour supprimer les espaces inutiles dans les cases et conversion de caractère pour le recensement des pingouins du Groenland. Ben quoi cet exemple vous paraît-il hors sol ?

Moi j'y vois un effondrement intellectuel de la société si on ne peut plus rien faire sans qu'une machine nous assiste parce que l'on nous a vendu que nous n'avions plus besoin de rien faire, parce demain il suffit d'acquérir la machine T2000 pour tout faire a notre place, et après demain il faudra acheter la T3000 qui fait des choses en plus que la T2000 ne savait pas faire comme remplir la nouvelle case du formulaire des impôts des machines autonomes T2000 que nous avons chez nous.

A force de faire monter les enchères, ce n'est pas dit q'Nvidia arrive a tenir la montgolfière action aussi haute. ce sera plutot le tobogan dans 5-10ans lorsque l'on se rendra compte qu'il y a mieux et moins gourmand que les réseaux de neurones, les gens aurons une montagne de GPU que personne ne sait quoi en faire et que l'on pourra même pas recycler pour autre chose...

"""Les développements en cours dans la filière du génie logiciel donnent-ils lieu à des inquiétudes légitimes quant à l’avenir des informaticiens humains dans la filière ?""
Les googlers et scripts kiddies pourront ce poser la question de si il ne serait pas mieux de réaliser une reconversion. Si c'est ça qui compose la "filière informatique" à 50%, je comprends mieux pourquoi une machine bug quand je la touche.

Les vrais concepteurs de logiciel sont tranquilles jusqu'à la retraite (si ce mot existe encore). Comprendre un métier et ensemble de besoins pour le traduire en un ensemble de spécification qui fonctionne sans bug ( le cœur de métier) qui dépasse le logiciel type calculette Windaube ne sont pas près d'être remplacé.
Il faudra toujours un humain pour faire ce que la machine ne sait pas faire, à minima saisir les specs (en français et pas en cromagnion). Le jour où l'on dépassera ce stade, l'intégralité de notre économie/finance n'aura plus aucun sens.

""Comment voyez-vous l'intelligence artificielle dans 5 à 10 ans ? Comme un outil ou comme un danger pour votre poste de développeur ?""

Sur les 50 prochaines années à venir l'IA ne restera qu'un outil, des percé et avancé dans la robotique aurons fait leur apparaîtrons.
Dans 30-40ans nous verrons des automates majors d'homme/conseiller clientèle dans les rayons des magasins.

Dans 50ans nous verrons des automates a grande autonomie, qui seront sur les chaines de production pour combler le manque de main-d'œuvre suite à la Grande Guerre qui aura lieu après la crise énergétique mondiale. On aura le droit au débat pour ceux qui sont "pro machine" et militeront pour que la ville et la vie soient conçues pour que les machines puissent se déplacer librement. Si entre temps le dérèglement climatique ne nous a pas déjà dézingué tous ça. On aura une crise ou des pirates rendrons des machines folles poursuivant des gens avec les flic qui leur courrons derrière avec leur taser....

Mais ce qui est sûr c'est que le monde de l'emploi à part des diminutions de besoin de personnelle dans certain secteurs, tant qu'il y aura des gens assis dans les bureaux de banque ou d'assurance, le monde de l'emploi ne sera jamais radicalement différent.
Des métiers apparaissent d'autres disparaissent mais sur le siècle. Jamais il n'y aura un secteur d'activité entier composé uniquement de machine ou supprimé du jour au lendemain. Sinon ça veut dire que ce secteur est complètement inutile depuis le début et tourne a l'aide de subvention (vous en connaissez ?).

Ceux qui dise que l'IA va tout remplacer sur terre sont eux même en train d'exercer une activité non essentielle. Passer la journée à remplir des cases Excel pour avoir un salaire pour se payer un costard et une Rolex pour vendre à un autre type ton remplissage de case Excel, je n'appelle pas ça un métier utile à l'humanité. (les vendeurs de formation sur YouTube ont déjà tout compris )
Si une machine peut fabriquer la Rolex et le costard, elle pourra remplacer le gars qui saisit les cases. Dans ce cas qui est inutile ?
L'homme ou le travail qu'il faisait.

Je finirai par : Doit-on exterminé les humains par ce qu'ils sont la preuve (dans le cadre artificiel choisi et créer pour cette étude) qu'ils ne servent à rien ? Ou n'avions nous pas créé un système qui part en roue libre et dont sa fonction optimale de créer de la richesse pour les humains ce conclu en : "il faut supprimer les humains de l'équation pour créer encore plus de richesse ?".

Le grand biais de la création : on créer un système au service de quelque chose, à force de l'optimiser on fini par retirer de l'équation le pourquoi du comment pour qui le service a été créé....
3  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/01/2024 à 9:50
Je trouve que ce qui est dit actuellement sur l'IA et l'IAG est non seulement faux (on est pas proche du tout) , mais en plus pour moi ne fait que reculer les sciences , je m'explique.
On disant qu'on est proche, cela suppose qu'il faut juste savoir 2 -3 truc en plus pour créer une IAG , alors que quand je m'informe dessus , nos connaissance là dessus est proche du néant.

Déjà un des gros problème est pas des moindres est que tout les théories de l'esprit mène à une impasse, et même si on se permettrait les plus farfelu aucune expliquerait de façon "cohérente" et "satisfaisante" entre le corps/esprit.
Mais à la limite c'est de la philo , ok que savons nous concrètement ?
En soit pas grand chose , de quel paradigme sont les neurones ?
La réponse : on sait pas.
Bien sur il existe un modèle de neurone formel , mais comment est-t-il utilisé ?
Comme un vulgaire algo où on a des donnée en entrée et une sortie ,pourtant notre cerveau semble pas avoir une barrette de RAM pour les données ,donc les neurones servent de données , mais aussi de "code" , comment cela est organisé dans notre cerveau concrètement ?
On ne sait pas.

Donc on gros notre savoir est très faible, on a aucune théorie des sciences cognitive , mais dans 5 ans on aura une IAG...
Pour moi c'est une blague et le pire c'est que les questions qui me semble de "base" ne semble intéresser pas grand monde dans tout ces expert/chercheurs en IA , alors qu’elles semblent un peu fondamental pour y voir légèrement plus clair.
2  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/02/2024 à 9:02
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
possible mais entretemps, c'est du code peu sécure et assez moyen

j'ai attendu ce discourt il y a plus de 18 ans de certaine entreprise qi propose des outils de no-code... on connait la suite

quand on regarde le taux de succès des projets informatiques selon le standish group via le chaos report c'est seulement autour de 30%...
a ma connaissance l’échec n'est jamais du au code.
il est du a la mauvaise expression du besoin par le client, de la mauvaise compréhension des taches ou encore du management qui a fait n'importe quoi (turn over, aucun budget...)

la mauvaise expression du besoin par le client avec la méthode agile, c'est normalement facilement rattrapable, avec une démo toute les 2-3 semaines on évite de trop s'égarer.

pour le management par contre c'est de pire en pire. les boites veulent payer le moins possible donc on se retrouve avec des équipes de juniors inexpérimenté et des jeunes sortie juste d'un boot camp. et ils sont censé faire un gros projet complexe.
pour ceux qui ont de l'ancienneté, les non augmentations des salariés, produisent des démissions et du turn over.
et enfin les boites qui veulent le moins possible embaucher font appelle a des ssii avec des résultats encore plus médiocre.

car dans les ssii c'est la même chose: salariés mal payé, donc profil les plus mauvais possible, les bons se casse à la 1ere occasion pour gagner plus. Donc si ton consultant est bon il va pas rester longtemps.

Enfin les stack technique sont devenus tellement vaste et énorme ! je fais du devops et je dois maitriser: linux, elasticsearch, kibana, grafana, prometheus, mongodb, helm, docker, kubernetes, ansible, terraform, jenkins, gitlab ci, l'environnement aws, azure, ServiceNow, Jira, confluence, python, molecule, fluentd, logstash, vault, ArgoCD... je dois surement en oublier.
c'est difficile de s'y retrouver et de bien maitriser toute une architecture. d'ou des instabilités et des pannes complexes a résoudre.
2  0 
Avatar de berceker united
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 11:26
Et qui va faire évoluer les intelligences artificiel ? Une intelligence artificiel ?
2  0 
Avatar de ONTAYG
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 11:45
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Et qui va faire évoluer les intelligences artificiel ? Une intelligence artificiel ?
Skynet
2  0 
Avatar de foetus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 11:51
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Et qui va faire évoluer les intelligences artificiel ?
Je pense qu'il n'y a pas vraiment de débat cela fait 10 ans qu'il y a 1 débat entre ingénieur vs programmeur vs développeur.
En gros:
  • l'ingénieur c'est la personne qui code le ""bas niveau"" (<- gros diplômes, gros parcours formation initiale, grosses expériences, grosses références)
  • le programmeur c'est la personne qui code "les briques" (bibliothèques, API, outils, …)
  • le développeur c'est la personne qui assemble "les briques" et intègre les processus entreprises (réunions, protocoles, documents, … <- compétences fonctionnelles, "soft skills" en anglais)

donc on peut penser que les ingénieurs vont coder ""l'IA"", les programmeurs vont être remplacés et le développeur ne sera plus qu'1 superviseur.
2  0 
Avatar de BugFactory
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 13:18
Je serai à la retraite avant Java. Et avant Cobol aussi.
2  0 
Avatar de pboulanger
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/02/2024 à 15:26
La bonne question : qui va valider que la réponse de l'IA n'est pas mauvaise? Les données qui ont servi à entraîner l'IA peuvent être mauvaises ou biaisées. L'IA a déjà démontré sa capacité dans des cas de droits à inventer des procès de toute pièce.

Quis custodiet ipsos custodes? [qui va surveiller les résultats de l'IA]
des développeurs compétents.

Comment devient-on un développeur compétent?
En travaillant sur des programmes et algorithmes (longtemps). Et, surtout, en apprenant de ses erreurs, etc...

Accessoirement un programme n'est pas juste du code: c'est un code qui répond à un besoin fonctionnel émis dans un domaine précis (bancaire, crash-test, calculateur de voiture, etc..). Il ne suffit pas de savoir écrire du code il faut aussi comprendre le contexte dans lequel il va être utilisé!
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 18:57
possible mais entretemps, c'est du code peu sécure et assez moyen

j'ai attendu ce discourt il y a plus de 18 ans de certaine entreprise qi propose des outils de no-code... on connait la suite

quand on regarde le taux de succès des projets informatiques selon le standish group via le chaos report c'est seulement autour de 30%...
1  0