IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pour ou contre de telles mesures ? Les forces de l'ordre utilisent des vans de reconnaissance faciale sur les passants au motif de combattre le crime
Une approche qui matérialise la fiction Big Brother de 1984

Le , par Patrick Ruiz

1PARTAGES

16  0 
La police chinoise a mis la reconnaissance faciale à contribution en 2018 pour arrêter un fugitif. En France, la CNIL dit ne pas être fermée à l’utilisation de la reconnaissance faciale pour vérifier l’âge des internautes. En Angleterre, il est arrivé qu’on pose des caméras avec intelligence artificielle sur les routes pour repérer les conducteurs qui jettent les ordures par les fenêtres des voitures. Un dénominateur commun se dégage dans chacun de ces cas : le dilemme de la nécessité de combattre les délits et crimes sans empiéter sur les droits fondamentaux des individus. Du coup la question revient sur la table : pour ou contre l’utilisation de la reconnaissance faciale ?

La police de Londres liste les avantages de l’utilisation de la reconnaissance faciale

« La technologie de reconnaissance faciale peut être utilisée de différentes manières par la police métropolitaine, notamment pour prévenir et détecter la criminalité, trouver les criminels recherchés, protéger les personnes vulnérables et protéger les personnes contre les préjudices - tout cela pour assurer la sécurité des personnes que nous servons », souligne-t-elle avant de lister des cas d’utilisation :

  • En tant qu'aide en temps réel pour aider les agents à localiser les personnes figurant sur une « liste de surveillance » et recherchées par la police.
  • En tant qu'outil mis en marche par l'opérateur pour les agents qui décident de prendre l'image d'une personne et d'utiliser ensuite un logiciel de reconnaissance faciale pour les aider à établir l'identité de cette personne. Cela aide la police même si la personne fournit des informations fausses ou trompeuses. Cette utilisation de la RF peut également permettre d'identifier une personne inconsciente ou gravement blessée, incapable de communiquer son identité.
  • Comme un système rétrospectif à utiliser après un événement pour aider les agents à établir l'identité d'une personne ou à vérifier si son image correspond à d'autres médias conservés dans des bases de données.

La fiction Big Brother résume les inconvénients de l’utilisation de cette technologie

La reconnaissance faciale inspire des craintes que la fiction Big Brother de 1984 met en avant avec brio. Pour l'histoire, Big Brother est un personnage de fiction du roman Nineteen Eighty-Foure (1984) de l'écrivain anglais Georges Orwell. Big Brother est le chef de l'Océanie, un état totalitaire où le parti au pouvoir exerce un pouvoir total « pour lui-même » sur les habitants.

Dans la société décrite par Orwell, chaque citoyen est sous la surveillance constante des autorités, principalement par des « télécrans » dans les domiciles privés ; ce sont des dispositifs qui fonctionnent à la fois comme des télévisions, caméras de sécurité et microphones. Ce qui rappelle au peuple sans cesse que Big Brother les observe : « Big Brother is watching you ». L'expression Big Brother est depuis utilisée pour qalifier toutes les institutions ou pratiques portant atteinte aux libertés fondamentales et à la vie privée des populations ou des individus. En 2024, des choix comme celui des forces de police de Londres tendent à la matérialiser.

De plus en plus de pays adoptent de tels outils

Un mois avant l’arrestation d’un fugitif en 2018 à l’aide de la reconnaissance faciale, la police chinoise a commencé à tester un nouveau moyen de surveillance : les lunettes connectées. Avec ces lunettes, les policiers scannent le visage des personnes et des plaques d’immatriculation des véhicules en quête de la moindre anomalie. Les informations récoltées sont comparées en temps réel à de grosses bases de données qui retournent des alertes en cas d’anomalie. Avec cet outil de surveillance, le gouvernement chinois serait parvenu à réduire les délits dans certains cas.

En fin d’année 2017, la Russie a commencé à utiliser un système de reconnaissance faciale alimenté par un système d’intelligence artificielle pour traiter les données récoltées à travers les 170 000 caméras de surveillance installées dans la ville de Moscou. Selon Artem Ermolaev, responsable du département des technologies de l’information à Moscou, un essai du système de surveillance sur deux mois aurait permis l’arrestation de six criminels qui étaient sur la liste fédérale des personnes recherchées.

La reconnaissance faciale est vue par certains comme un moyen de mettre un terme à la guerre entre la Russie et l’Ukraine. En effet, les autorités ukrainiennes ont effectué plus de 8 600 recherches par reconnaissance faciale sur des soldats russes morts ou capturés au cours des 50 jours qui ont suivi le début de l'invasion russe. Elles ont fait usage des scans pour identifier les corps et contacter des centaines de leurs familles. Des responsables ukrainiens sont d’avis que l’approche pourrait aider à mettre fin à cette guerre.

Source : MET

Et vous ?

Pour ou contre l’utilisation de la reconnaissance faciale ?
Quels sont les cas de figure pour lesquels l’utilisation de cette technologie est admissible selon vous ? Quels sont les cas où elle ne l’est pas ?
Partagez-vous le sentiment selon lequel les années qui défilent renforcent la matérialisation de la fiction Big Brother ? Avez-vous l’impression d’être constamment surveillé ?
Est-il possible de faire usage de la reconnaissance faciale sans piétiner les droits des individus ?

Voir aussi :

Paris : la reconnaissance faciale pour le contrôle automatisé des passeports n'arrivera pas ce printemps, sa mise en service prévue pour le 18 juillet

Chine : la police se sert de la reconnaissance faciale pour arrêter un fugitif, la fiction Big Brother de 1984 est-elle devenue une réalité en 2018 ?

Un lycée chinois se sert de la reconnaissance faciale pour déterminer l'attention des élèves pendant les cours afin d'améliorer l'enseignement

Des actionnaires demandent à Amazon d'arrêter de vendre son IA de reconnaissance faciale aux forces de l'ordre

Google aide le Pentagone à développer une IA pour analyser les vidéos capturées par drone et certains de ses employés sont furieux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 10:09
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Pour ou contre l’utilisation de la reconnaissance faciale ?
Contre.
Parce que c'est un outil trop puissant qui pourrait être dangereux mis entre de mauvaises mains.
On ne sait pas qui prendra le pouvoir dans le futur.

=====
C'est marrant en 2018 les gouvernements jouaient les choqués "C'est terrible ce système de reconnaissance faciale chinois, c'est une forme de surveillance de masse, c'est donc une violation du droit de la vie privée, utiliser cette technologie est une pratique dictatoriale".
Et en 2024 "Ce serait super pratique si on avait un système de reconnaissance faciale".

Maintenant on sait qu'entre une "dictature" et une "démocratie" il y a 6 ans
2  1 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 12:11
Je ne suis pas contre, mais avec un vrai procédé rigoureux sur le plan juridique / vie privée / réputation (faux positif) etc.
S'ils sont pas foutus capable de faire l'effort pour ça, contre évidemment.
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 12:38
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Je ne suis pas contre, mais avec un vrai procédé rigoureux sur le plan juridique / vie privée / réputation (faux positif) etc.
S'ils sont pas foutus capable de faire l'effort pour ça, contre évidemment.
Ce procédé rigoureux aboutira toujours au même résultat : la reconnaissance facial est toujours abusive.
Donc autant être contre dès le départ.

D'autre part, que cela vienne de l'Angleterre n'est pas surprenant, ce pays est un des plus répressifs parmi les anciennes démocraties occidental.
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/06/2024 à 13:54
On donne comme exemple la reconnaissance des chauffeurs qui jettent leurs déchets, n'a-t-on pas déjà dépassé le stade de l'utilisation abusive?
Si on s'en est servi pour ça quelle est la prochaine utilisation?

Comment être pour?
0  0