IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Humane chercherait à se faire racheter pour 1 milliard de dollars après seulement 10 000 commandes de son AI Pin,
Un dispositif accrochable aux habits, destiné à remplacer les téléphones et qui fait un raté

Le , par Patrick Ruiz

19PARTAGES

5  0 
Suite aux rumeurs selon lesquelles Humane cherche un acheteur potentiel pour son activité autour de son AI Pin, un nouveau rapport suggère que HP pourrait être un candidat. Humane a commencé à discuter avec HP de la possibilité de se vendre pour plus d'un milliard de dollars environ une semaine après l'apparition de critiques défavorables à son AI Pin à 699 dollars.

Les récents rapports font état de ce qu’Humane avait reçu environ 10 000 commandes pour l'AI Pin au début du mois d'avril. Cela représente un retard considérable par rapport aux 100 000 unités qu'elle visait à vendre cette année.

Quelles sont les raisons susceptibles d’expliquer le flop de l’AI Pin ?

La lecture des différents rapports de test de l'AI Pin de Humane permet de lister les lacunes et dysfonctionnements ci-après :

  • Il faut éviter de placer l'AI Pin sur un sac, car il faut le toucher pour poser une question ou afficher l'écran projeté. Toute interaction avec l'appareil commence par le toucher, il n'y a pas un mot d'ordre, donc le placer hors de portée n'est pas une bonne idée.
  • L’AI Pin étant un produit conçu pour la voix, il semble exclure certains groupes d'utilisateurs. Contrairement aux smartphones (qu'il envisage de remplacer), l'AI Pin ne semble pas faciliter l'accessibilité pour les personnes sourdes-muettes et malentendantes suivantes.
  • L’ergonomie et les commandes gestuelles de l'AI Pin ne sont pas très pratiques et sont fortement critiquées dans la communauté. Il faut maîtriser des gestes pour être en mesure d'interagir avec le dispositif et l'image projetée par le picoprojecteur est monochrome.
  • Plusieurs rapports indiquent que les réponses mettent parfois plus d'une dizaine de secondes à arriver. Humane fait le choix de passer par Internet, avec un abonnement payant obligatoire pour se connecter au réseau 4G de T-Mobile.
  • L’assistant d'IA de Humane n'est pas fiable et se trompe très souvent, notamment sur la reconnaissance d'image. L'AI Pin étant basé sur un grand modèle de langage (LLM), il est également sujet à des hallucinations.
  • Il a été rapporté que le dispositif de Humane à un problème critique : il chauffe énormément. L'on n’a pas besoin d'être un expert pour comprendre que lorsque l'appareil chauffe, le contact avec la peau sera très désagréable, voire parfois dangereux.
  • L’AI Pin cesse parfois de fonctionner, sans que les utilisateurs sachent vraiment pourquoi. Dans certains cas, l'arrêt du fonctionnement survient lorsque l'appareil se chauffe. Il fonctionne à nouveau une fois qu'il a refroidi.
  • Certaines personnes trouvent également que le facteur de forme n'est pas idéal. L'AI Pin a presque les mêmes dimensions que l'Apple Watch Ultra 2 et il faut un aimant pour l’accrocher sur son vêtement, au risque de masquer la caméra.
  • Un autre problème critique de l'AI Pin est son autonomie : les testeurs rapportent en effet que l’autonomie n’est pas satisfaisante et force l'utilisateur à se déplacer avec une seconde batterie et un boîtier de recharge.

L'AI Pin est confronté à des défis majeurs en raison de l'absence d'un écran conventionnel, ce qui limite son utilisation pour les fonctions essentielles d'un smartphone. Et la décision de ne pas prendre en charge les applications diminue encore plus son utilité. Par exemple, l'absence d'un navigateur Web constitue un inconvénient majeur, en particulier lorsque le dispositif est destiné à remplacer un smartphone. Sans un navigateur Web, les utilisateurs peuvent être limités dans l'accès à des informations précises et en temps réel, ce qui réduit l'utilité globale de l'appareil. Cela ne permet pas de vérifier les informations douteuses.

En outre, des analystes estiment que le choix d'une interaction vocale peut être une expérience inconfortable dans certains cas. L'AI Pin est conçu pour que les utilisateurs l'intègrent dans leurs activités quotidiennes comme la marche, les achats et les repas. Mais l'utilisation de commandes vocales en public peut sembler gênante et potentiellement antisociale.

Par ailleurs, l'obligation de tordre la paume de la main lorsqu'elle est étendue soulève des inquiétudes quant à la faisabilité de tels mouvements dans des scénarios réels. Les utilisateurs peuvent se sentir mal à l'aise lorsqu'ils effectuent ces gestes de manière régulière. Le manque de familiarité avec ces gestes non conventionnels pourrait entraîner une certaine frustration, ce qui nuirait à la facilité d'utilisation et à la convivialité de l'appareil. Compte tenu du coût élevé, les consommateurs s'attendraient à un produit plus raffiné et plus fiable, ce qui soulève des questions quant à la proposition de valeur et l'avenir de l'IA Pin.

Nombreux sont les critiques qui pensent que ces dispositifs d'IA auraient pu être développés en tant qu'applications mobiles pour Android ou iOS. Cette approche contraste toutefois avec le vœu des créateurs de ces nouveaux gadgets. Ces deniers souhaitent supprimer la dépendance des gens à leurs smartphones. Le succès de ces entreprises dépendra donc de la manière dont le grand public accueille leurs dispositifs d'IA. Cependant, à en juger par les critiques des premiers testeurs vis-à-vis de l'AI Pin, l'objectif de Humane de réduire la dépendance aux smartphones, voire de la supprimer, est peut-être une vision trop exagérée.


Un dispositif portable considéré comme une escroquerie par plusieurs observateurs

Karl Guttag est un sceptique de l'AI Pin. Dans un billet de blogue publié en décembre, il affirme que l'AI Pin est à une vieille escroquerie réintroduite sous une nouvelle forme. Karl Guttag a 43 ans d'expérience dans les domaines des dispositifs d'affichage (LCOS et DLP) et des systèmes, y compris les affichages tête haute (Head-Up Display - HUD) et les affichages à proximité des yeux (réalité augmentée et réalité virtuelle), les processeurs et coprocesseurs graphiques et d'images, le traitement des signaux numériques (DSP), l'architecture de la mémoire, l'architecture de l'unité centrale et les appareils vidéo grand public.

D'après Guttag, l'IA Pin combine deux concepts ratés consistant à utiliser un picoprojecteur pour projet sur le corps ou sur une surface. Le premier est le concept raté du milieu des années 2010 visant à utiliser un projecteur laser pour projeter sur le corps et le second est le téléphone à projecteur raté du début des années 2000. Il a déclaré à propos de l'AI Pin : « les gens rationnels se demandent ce que cela fait qu'un bon smartphone ne peut pas faire beaucoup mieux, et vous pouvez me compter comme l'une de ces personnes ». Il compare le profil des créateurs de l'AI Pin à celui de certains gourous déchus de la technologie.


Comme l'a souligné Guttag, et plus récemment par les testeurs de l'AI Pin, Humane utilise un picoprojecteur laser de piètre qualité dans un appareil ressemblant à un téléphone. Selon Guttag, le balayage laser est un moyen épouvantable de générer une image d'affichage. « En bref, le processus de numérisation est trop lent et imprécis pour générer une image à haute résolution, et les lasers ne peuvent pas être contrôlés avec suffisamment de rapidité et de précision pour donner une bonne profondeur de couleur, sans parler du faible rendement énergétique », a déclaré Guttag.

Humane prétend avoir une résolution monochrome de 720p (1280 x 720 pixels), mais Guttag conteste cette affirmation. « Toutes les déclarations de résolution de projecteurs laser que j'ai lues au fil des ans mentent sur leur résolution, généralement d'environ 2 fois horizontalement et verticalement. Mais Humane semble les avoir surpassés en revendiquant environ 4 fois la résolution horizontale et verticale qu'ils peuvent offrir. L'image d'une Apple Watch Ultra 2 de 502 x 410 pixels se trouve à droite. La qualité d'image de Humane est pire que celle d'un téléviseur N&B bon marché des années 1960 », explique l'expert.

Guttag a publié la série de photos ci-dessus pour illustrer ces propos. Selon lui, le site Web de Humane et d'autres supports promotionnels présentent une série de fausses images fixes (images "Photoshopées" superposées sur les mains). Bien que ces images soient de très faible résolution (beaucoup moins qu'une véritable image 720p), elles s'avèrent bien meilleures que ce que l'on peut voir dans les vidéos du projecteur de Humane. Les images ci-dessous sont des images fixes de la vidéo de présentation de Humane, "This is the Humane Ai Pin". Elles révèlent la mauvaise qualité de l'image et les problèmes d'affichage.


Source : New York times

Et vous ?

Un wearable destiné à remplacer les téléphones : pertinent ou pas comme idée ?
Avez-vous déjà utilisé un appareil portable similaire à l’AI Pin ? Partagez votre expérience avec des gadgets portables (wearable). Avez-vous rencontré des problèmes similaires ?
Comment percevez-vous la réaction d’Humane face à ce problème ? Pensez-vous que l’entreprise a bien géré la situation en émettant une mise en garde et en offrant une compensation ?
Quelles mesures devrait prendre Humane pour éviter de tels problèmes à l’avenir ? Quelles améliorations possibles pour garantir la sécurité des futurs produits ?
Pensez-vous que l’AI Pin a toujours un avenir prometteur malgré ce problème ? Êtes-vous toujours optimistes quant à l’avenir de l’AI Pin malgré cet obstacle ?

Voir aussi :

CES 2024 : une startup suscite l'intérêt avec rabbit r1, un compagnon d'IA de poche, et en vend 10 000 en un jour. Les précommandes pour une deuxième série de production sont ouvertes

Humane Ai Pin lance sa campagne pour remplacer les téléphones, l'appareil peut s'accrocher magnétiquement aux vêtements et coûtera 699 dollars avec un abonnement de 24 dollars par mois

Jony Ive, ancien responsable du design chez Apple, et Sam Altman, PDG d'OpenAI, recherchent des fonds pour lancer une nouvelle entreprise qui produira un "appareil personnel piloté par l'IA"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !