IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

OpenAI ajoute l'ancien directeur de la NSA Paul Nakasone à son conseil d'administration et à son comité de sécurité
Est-ce un choix délibéré ou un ordre ?

Le , par Anthony

5PARTAGES

5  0 
Paul M. Nakasone, général à la retraite de l'armée américaine et ancien directeur de l'Agence nationale de sécurité (NSA), vient d'être nommé au conseil d'administration d'OpenAI.

Nakasone a quitté son poste de directeur de la NSA au début de l'année après avoir été nommé à la tête de l'administration Trump. Il a également dirigé l'U.S. Cyber Command et a été chef du Central Security Service.

« Les idées de M. Nakasone contribueront également aux efforts d'OpenAI pour mieux comprendre comment l'IA peut être utilisée pour renforcer la cybersécurité en détectant et en répondant rapidement aux menaces de cybersécurité », a déclaré OpenAI dans un billet de blog. Ses premières responsabilités consisteront à rejoindre le comité de sûreté et de sécurité du conseil d'administration, où il prendra « des décisions critiques en matière de sûreté et de sécurité pour tous les projets et opérations d'OpenAI », selon le billet.


En tant que membre du conseil d'administration, M. Nakasone rejoint Adam D'Angelo, PDG de Quora, l'entrepreneur technologique Tasha McCauley, Helen Toner du Georgetown Center for Security and Emerging Technology, Sue Desmond-Hellmann, ancienne PDG de la Fondation Bill et Melinda Gates, Nicole Seligman, ancienne vice-présidente exécutive et avocate générale mondiale de Sony Corp. et Fidji Simo, PDG et président d'Instacart. Le conseil d'administration comprend également l'ancien secrétaire au Trésor américain Larry Summers, le président d'OpenAI Bret Taylor et le PDG Sam Altman.

OpenAI a récemment connu des départs importants : le cofondateur et ancien scientifique en chef, Ilya Sutskever, a quitté l'entreprise en raison de désaccords sur la sécurité et le développement. Il a été suivi par Jan Leike, chef de l'équipe "superalignment", chargée de veiller à ce que l'IA ne devienne pas une menace pour l'humanité. Peu après son départ, Jan Leike a écrit sur X : « La culture et les processus de sécurité ont été relégués au second plan par rapport aux produits brillants ». Lors d'interviews, il a expliqué qu'il avait perdu ses illusions quant à la capacité de l'entreprise à faire face à la menace de l'IA de manière responsable.

Le président d'OpenAI Bret Taylor semble penser que l'ancien chef de l'espionnage Paul Nakasone pourrait être utile à cet égard.

« L'intelligence artificielle a le potentiel d'avoir d'énormes impacts positifs sur la vie des gens, mais elle ne peut atteindre ce potentiel que si ces innovations sont construites et déployées en toute sécurité », a déclaré M. Taylor dans un communiqué. « L'expérience inégalée du général Nakasone dans des domaines tels que la cybersécurité contribuera à guider OpenAI dans la réalisation de sa mission, qui consiste à faire en sorte que l'intelligence artificielle générale profite à l'ensemble de l'humanité. »


Le contenu du billet de blog d'OpenAI est rapporté ci-dessous :
Aujourd'hui [13 juin 2024], le général Paul M. Nakasone, retraité de l'armée américaine, a rejoint notre conseil d'administration. Expert en cybersécurité, la nomination de M. Nakasone reflète l'engagement d'OpenAI en matière de sûreté et de sécurité, et souligne l'importance croissante de la cybersécurité à mesure que l'impact de la technologie de l'IA continue de croître.

En priorité, M. Nakasone rejoindra le comité de sûreté et de sécurité du conseil d'administration, qui est chargé de formuler des recommandations à l'ensemble du conseil d'administration sur les décisions critiques en matière de sûreté et de sécurité pour tous les projets et opérations d'OpenAI.

La sécurité des systèmes d'OpenAI - de la protection des grands supercalculateurs d'entraînement à l'IA que nous utilisons à la sécurisation des poids de nos modèles sensibles et des données qui nous sont confiées par nos clients - est essentielle à la réalisation de notre mission. À mesure que la technologie de l'IA devient plus performante sur la voie de l'intelligence artificielle générale (AGI), nous devenons plus résistants à des menaces de cybersécurité de plus en plus sophistiquées au fil du temps.

Les idées de M. Nakasone contribueront également aux efforts d'OpenAI visant à mieux comprendre comment l'IA peut être utilisée pour renforcer la cybersécurité en détectant et en répondant rapidement aux menaces qui pèsent sur elle. Nous pensons que l'IA peut apporter des avantages significatifs dans ce domaine pour de nombreuses institutions fréquemment ciblées par les cyberattaques, comme les hôpitaux, les écoles et les institutions financières.

« L'intelligence artificielle a le potentiel d'avoir un impact positif énorme sur la vie des gens, mais elle ne peut atteindre ce potentiel que si ces innovations sont construites et déployées en toute sécurité », a déclaré Bret Taylor, président du conseil d'administration d'OpenAI. « L'expérience inégalée du général Nakasone dans des domaines tels que la cybersécurité aidera à guider OpenAI dans la réalisation de sa mission, qui est de veiller à ce que l'intelligence artificielle générale profite à l'ensemble de l'humanité. »

Le général Nakasone a fait part de son point de vue sur son entrée au conseil d'administration : « Le dévouement d'OpenAI à sa mission correspond étroitement à mes propres valeurs et à mon expérience du service public. Je me réjouis de contribuer aux efforts d'OpenAI pour faire en sorte que l'intelligence artificielle générale soit sûre et bénéfique pour les gens dans le monde entier ».

Le général Paul M. Nakasone, retraité de l'armée américaine, est un expert de premier plan en matière de cybersécurité, d'avancées technologiques et de cyberdéfense mondiale. Au cours de sa carrière d'officier de l'armée de terre, il a joué un rôle essentiel dans la création de l'U.S. Cyber Command. Il a été le plus ancien dirigeant de l'USCYBERCOM et a également dirigé l'Agence nationale de sécurité, où il était chargé de protéger l'infrastructure numérique des États-Unis et de faire progresser les capacités de cyberdéfense du pays. Il a occupé des postes de commandement et d'état-major à tous les niveaux de l'armée américaine et a été affecté à des unités cybernétiques d'élite aux États-Unis, en République de Corée, en Irak et en Afghanistan.
Source : "OpenAI appoints Retired U.S. Army General Paul M. Nakasone to Board of Directors" (OpenAI)

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

Voir aussi :

OpenAI publie ses intentions dans le domaine de la sécurité en Intelligence artificielle, cela sera-t'il suffisant ?

OpenAI crée une équipe chargée d'étudier les risques catastrophiques liés à l'IA, y compris les menaces nucléaires

OpenAI a créé un comité de sûreté et de sécurité qui sera dirigé par des membres du conseil d'administration, dont le PDG Sam Altman, alors qu'elle commence à former son prochain modèle d'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 9:43
A rapprocher aussi du dernier article sur le partenariat entre Apple et OpenAi qui se ferait sans argent mais avec libre accès d'OpenAi aux données utilisateurs. Enfin j'en sais pas grand chose puisqu'il parlait aussi de la possibilité de prendre des abonnements.

Si c'est gratuit, c'est vous le produit !

De plus en plus louche cette boite.
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 12:44
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
A rapprocher aussi du dernier article sur le partenariat entre Apple et OpenAi qui se ferait sans argent mais avec libre accès d'OpenAi aux données utilisateurs. Enfin j'en sais pas grand chose puisqu'il parlait aussi de la possibilité de prendre des abonnements.

Si c'est gratuit, c'est vous le produit !

De plus en plus louche cette boite.
même si c'est payant.

Dans toute la chaîne de sous-traitance, il y a bien quelqu'un à un moment qui va faire résumer, traduire un document confidentiel, ou du code confidentiel.
il y a bien quelqu'un qui va faire générer un morceau de code. Et si ce quelqu'un était identifié comme une cible d'intérêt par les services. Et si le code généré pouvait contenir une faille subtile...
2  0